04 mars 2019

Half of universities in England have fewer than 5% poor white students

The GuardianA report from the National Education Opportunity Network (Neon) found that white youngsters in receipt of free school meals were the least likely of any group to study at university after those from Traveller backgrounds. More...

Posté par pcassuto à 00:57 - - Permalien [#]


The class pay gap: why it pays to be privileged

The GuardianWithin Britain’s elite occupations, the advantages of class are still mistaken for talent. More...

Posté par pcassuto à 00:26 - - Permalien [#]

03 mars 2019

Should universities lower entry grades for disadvantaged students?

The ConversationStudents from less advantaged backgrounds are grossly underrepresented in Britain’s top universities. This underrepresentation of certain groups is particularly pronounced in highly competitive courses such as medicine. In England, for example, 80% of medical students come from just 20% of the country’s secondary schools. More...

Posté par pcassuto à 23:01 - - Permalien [#]

Why Britain’s private schools are such a social problem

The ConversationBritain’s private schools are very socially exclusive and there is no sign that attempts to mitigate this exclusivity through means-tested bursaries are working. The scale of bursaries is far too small to make a difference – just 1% of children go for free. More...

Posté par pcassuto à 22:58 - - Permalien [#]

The gap between advantaged and disadvantaged students at ‘top’ universities has increased – here’s why

The ConversationThe picture is mixed across higher education as a whole. The number of Scottish students from deprived areas increased in 2018, as did the number of black students. More...

Posté par pcassuto à 22:47 - - Permalien [#]


02 mars 2019

Evening Things Out

HomeBy Colleen Flaherty. New research says some straightforward interventions are effective in addressing faculty workload disparities. More...

Posté par pcassuto à 10:51 - - Permalien [#]

Faculty Pay Gaps Over a Lifetime

HomeBy Colleen Flaherty. Gender equity initiatives have cut the salary gap between male and female faculty members at the Johns Hopkins University School of Medicine to 1.9 percent from 2.6 percent in 2005, but the residual difference still means significantly less wealth for women over a lifetime, according to a new study in JAMA Network Open.Read it here. More...

Posté par pcassuto à 10:50 - - Permalien [#]

The Impact of Faculty Attitudes About Intelligence

HomeBy Scott Jaschik. Students have better educational outcomes in courses taught by those who have "growth mind-sets" than those who believe intelligence is fixed. For minority students, achievement gaps are cut in half. More...

Posté par pcassuto à 00:01 - - Permalien [#]

27 février 2019

Surveillance in Selective College Admissions

HomeThe new trend violates applicants' privacy and adds to the inequities in admissions, writes Nicholas Soodik. More...

Posté par pcassuto à 00:56 - - Permalien [#]

23 février 2019

L'insertion professionnelle des femmes en Île-de-France

L'Île-de-France offre aux femmes plus d'opportunités de carrière que d'autres régions françaises, grâce notamment à la forte représentation du secteur tertiaire et des services.
Les Franciliennes, qui constituent aujourd'hui 52 % de la population active régionale, ont un taux de chômage moins élevé en Île-de-France (8,7 %) que dans les autres régions françaises (9,7 %).
Le taux d'activité des femmes atteint 73 % en Île-de-France contre 79 % pour les hommes. Il atteint 88 % des femmes pour les 25-54 ans (94 % pour les hommes).
Les femmes occupent 2,7 millions d'emplois dans la région : 37 % des femmes travaillent dans l'administration publique, l'enseignement et la santé. Selon les chiffres clés 2017 de l'IAU, 39,9 % des Franciliennes sont employées. Les femmes cadres sont sur-représentées dans les Hauts-de-Seine et à Paris.
En Île-de-France, 39,7 % des femmes sont diplômées du supérieur, avec des disparités selon les départements : plus de 60 % de diplômées du supérieur à Paris intra-muros. Pour les femmes non diplômées, elles sont en moyenne 28 % sur le territoire francilien. Parmi les apprentis, 39 % sont des femmes en Île-de-France.
Au-delà de 55 ans, seules 50 % des Franciliennes restent en activité (contre 58 % pour les hommes).
Les emplois salariés précaires concernent autant les femmes (11,1 %) que les hommes (14,1 %) en Île-de-France, alors qu’en province les femmes sont un peu plus nombreuses à occuper ce type d’emplois.
Les Franciliennes actives travaillent 4 fois plus à temps partiel que les Franciliens actifs (20 % des femmes contre 5 % des hommes). Ce rapport est de 6 (31 % contre 5 %) en province (Insee données 2010).
Côté création d'entreprise, un tiers des entreprises franciliennes sont créées par des femmes. Mais encore beaucoup de stéréotypes demeurent. Là où les hommes créent davantage d’entreprises dans la construction, les transports et l’entreposage ainsi que dans l’information et la communication, à l’opposé, les femmes sont plus créatrices dans le domaine de la santé humaine et l’action sociale et les services aux ménages.
Les hommes sont plus nombreux dans le secteur privé que les femmes (82 % des hommes, contre 73 % des femmes) qui sont plus présentes dans le secteur public.
En Île-de-France comme dans le reste de l'Hexagone, les choix des femmes se concentrent fortement sur certains métiers stéréotypés : assistantes maternelles, secrétaires de direction, enseignantes, employées de maison, etc. Si certains métiers qualifiés – médecin, avocat, journaliste, etc. – s'ouvrent plus largement aux femmes qu'autrefois, cela ne signifie pas pour autant qu'à l'intérieur de ces professions existe une véritable égalité hommes-femmes.
Enfin l’Île-de-France est la région où les salaires sont les plus élevés, féminins comme masculins, mais les différences genrées sont aussi les plus accentuées. Les femmes ont des revenus inférieurs à ceux des hommes dans toutes les catégories socioprofessionnelles, à l’exception de la catégorie « employé », très féminisée.
Côté rémunération, l’écart entre les hommes et les femmes apparaît légèrement plus marqué en région parisienne (25 %) que dans l’ensemble de la France (24 %). Plus...

Posté par pcassuto à 00:41 - - Permalien [#]