17 octobre 2014

La politique immobilière : stratégie urbaine, campus éco-responsable, développement durable, maintenance...

Universités & TerritoiresUniversités & Territoires est une lettre électronique qui existe depuis juin 2003. L’objectif de la lettre est de montrer, par la valorisation d’actions et d’expériences emblématiques et remarquables, aux décideurs territoriaux que l’Université joue un rôle centrale dans l’émergence d’une société de la connaissance.
La politique immobilière : stratégie urbaine, campus éco-responsable, développement durable, maintenance et mutualisation, transition énergétique. p. 7 de Universités & Territoires n° 99.
Pour apprécier pleinement la problématique de l’immobilier et du patrimoine universitaire, il convient de mettre les établissements en perspective dans le contexte national. L’immobilier universitaire français est un des patrimoines les plus importants de l’État. Dans les années 1990 et avec le Plan U2000 soutenu par les collectivités, les constructions universitaires ont été nombreuses et justifiées par la forte progression de la démographie étudiante. Les plans d’aménagement du territoire universitaire se sont ensuite succédés avec U3M au début des années 2000 (réhabilitation de l’existant) et plus récemment le « Grand Emprunt » et les « Investissements d’avenir » (22 milliards d’euros pour l’ESR dont le Plan Campus). Voir la suite dans Universités & Territoires n° 99.

Posté par pcassuto à 22:58 - - Permalien [#]


04 août 2014

Growth in higher education spurs construction

Albany Democrat HeraldBy . Every few minutes along Western Boulevard in Corvallis these days, trucks move in and out of the construction site of a large private student housing project.
And across the Oregon State University campus, it’s hard to go anywhere without seeing a crane these days. About a dozen large projects are in the works or set to begin this fall and winter, giving a boost to the construction industry and the local economy. More...

Posté par pcassuto à 07:17 - - Permalien [#]

04 juillet 2014

Contribution à la réflexion stratégique et à la politique immobilière des universités - n° 2014-013-Mars 2014

Le patrimoine immobilier représente un enjeu financier majeur pour l’Etat et ses opérateurs. Le rapport dresse un état des lieux de l’organisation de la fonction, des outils de gestion existants, des moyens humains et budgétaires consacrés au patrimoine et de l’adaptation des surfaces actuelles aux besoins de la formation et de la recherche.
Deuxième poste de dépense des universités après la masse salariale, le patrimoine immobilier, avec ses 18 millions de m2, représente un enjeu financier majeur pour l’Etat et ses opérateurs. Si la fonction support immobilière tend à se structurer et à se professionnaliser, le vieillissement du parc, le retard pris en matière de gros entretien rénovation (GER) et le coût de la transition énergétique risquent de peser au cours des prochaines années sur l’équilibre financier des établissements. Le rapport  pose la question de la soutenabilité financière d’une politique qui bénéficie de financements importants mais irréguliers, et s’interroge sur les conditions de mise en œuvre d’une véritable stratégie en matière immobilière, à l’échelle des établissements comme des regroupements d’universités et d’établissements. La stratégie immobilière des universités. Voir l'article...

Posté par pcassuto à 17:30 - - Permalien [#]
Tags :

23 juin 2014

Friches universitaires

Sur le blog "Histoires d'universités" de Pierre Dubois. 2015, les dotations de l’État aux collectivités territoriales diminueront de plus de 10 milliards d’euros. Conséquences de l’austérité pour l’immobilier de l’enseignement supérieur (classes supérieures des lycées, universités et écoles) ? Retard de l’ouverture de nouveaux chantiers voire annulation de projets, sursis à des opérations de rénovation ou de maintenance, et apparition de friches universitaires par non-destruction de bâtiments délaissés. Suite...

Posté par pcassuto à 01:15 - - Permalien [#]

13 octobre 2013

Le rôle des agences d’urbanisme dans la connaissance mutuelle des acteurs de l’ESR

http://blog.educpros.fr/romain-pierronnet/files/2013/09/Romain-Pierronet.jpgBlog Educpros de Romain Pierronnet. Educpros publie un article très intéressant, suite à l’étude menée par la FNAU (association nationale des agences d’urbanisme), quant aux rapports qu’entretiennent les villes et les universités. Ce rapport « Université et stratégie urbaine » est accessible ici
C’est l’occasion de rédiger quelques lignes sur l’expérience nancéienne en la matière, dont il est d’ailleurs question dans le rapport. Suite...

Posté par pcassuto à 15:19 - - Permalien [#]

04 septembre 2011

L'Université de Poitiers - 3e université propriétaire de ses murs

http://www.univ-poitiers.fr/images/photos/0005/img_1314889794760.jpgLaurent Wauquiez, Ministre de l'enseignement supérieur et de la recherche et Jean-Pierre Gesson, Président de l'Université de Poitiers signent la convention de dévolution du patrimoine immobilier de l'université de Poitiers le vendredi 2 septembre 2011.
Une nouvelle étape dans l'autonomie

La loi relative aux libertés et responsabilités des universités (dite loi LRU) a permis à l'Université de Poitiers d'accéder le 1er janvier 2010 aux « responsabilités et compétences élargies » (maîtrise de la masse salariale, gestion autonome des ressources humaines).
Le transfert du patrimoine de l'Etat aux universités est une possibilité également offerte par la loi LRU: l'Université de Poitiers est la troisième université française (après Clermont I et Toulouse I) à bénéficier de ce transfert. Elle accède aujourd'hui à la pleine propriété des biens immobiliers appartenant jusqu'à maintenant à l'Etat, qui les avait précédemment affectés à l'Université ou mis à sa disposition.
Cet acte constitue pour l'Université un aboutissement après l'adoption de ses schémas directeurs immobiliers en 2009 et 2010, ainsi qu'une reconnaissance de sa capacité à gérer son patrimoine. Il ouvre aussi une nouvelle page de l'histoire de l'université qui fête en  2011 le  580e anniversaire de sa fondation.
La richesse et la qualité du patrimoine de l'Université

360.000 m² répartis sur trois départements (Vienne, Deux-Sèvres, Charente). Composé d'hôtels particuliers (Chaboureau, Fumé, Berthelot, Aubaret), mais aussi des bâtiments les plus récents, l'essentiel de l'immobilier date de la seconde moitié du 20e siècle. Le domaine universitaire comprend 140 ha dont un jardin botanique de 35 ha qui fait la synthèse entre des activités de recherche en lien avec le domaine environnemental, des collections botanique supports de la formation, notamment en médecine et pharmacie, mais aussi des actions de vulgarisation et de transfert de la culture scientifique.
Ce patrimoine immobilier  doit sa qualité à la politique conjuguée de l'université, de l'Etat et des collectivités territoriales (Région Poitou-Charentes, Conseils généraux, Villes et Communautés d'agglomération): ce partenariat est exemplaire par l'importance des engagements financiers et leur continuité.
Poitiers : un  laboratoire du transfert de patrimoine

La dévolution du patrimoine est actuellement limitée à 3 universités dont celle de Poitiers ; l'université de Poitiers offre ainsi un véritable laboratoire de cette expérimentation avant une éventuelle généralisation aux 83 autres universités. Elle est un outil essentiel de l'attractivité de l'université de Poitiers dans la compétition nationale et internationale.
Le transfert à l'Université de Poitiers du patrimoine propriété de l'Etat, lui offre un levier essentiel en tant qu'acteur du territoire. Avec un programme d'investissement de 445 millions d'euros sur 25 ans, l'Université est un des premiers donneurs d'ordre ayant développé un lien étroit avec le tissu économique local. Désormais propriétaire de son patrimoine, bâti et foncier, l'Université va en assumer toutes les responsabilités y compris en matière d'aménagement.
Outre les enjeux de maintenance et de sécurité qui sont depuis longtemps maîtrisés, l'établissement s'engage à relever deux défis majeurs : celui de l'accessibilité des bâtiments et des espaces extérieurs à tout type de handicap et celui des différents aspects du développement durable : diminution des consommations énergétiques, encouragement des modes de déplacement doux, gestion responsables des déchets, préservation des ressources et développement de la biodiversité. Dès 2013, l'ensemble du campus de Poitiers, y compris les résidences universitaires, seront chauffées grâce à une chaufferie centrale biomasse qui permettra une économie de 4300 t de CO2.
Communiqué - 2 septembre 2011 - Laurent Wauquiez

L’université de Poitiers est la 3e université, après Toulouse 1 Capitole et Clermont 1, à bénéficier de la dévolution du patrimoine, étape ultime de l’autonomie. Elle accède aujourd’hui à la pleine propriété des biens immobiliers appartenant jusqu’à maintenant à l’Etat, qui les avait précédemment affectés à l’Université ou mis à sa disposition, et qui représentent 325000 m2 de constructions et les 118 hectares de foncier non bâti.
Cet acte constitue pour l’université un aboutissement après le début des travaux du groupe d’expérimentation lancé en 2009 avec les 9 premières universités à demander le transfert de leur patrimoine immobilier. L’Université de Poitiers a été l’une des plus rapides avec l’adoption de ses schémas directeurs immobiliers en 2010, et une reconnaissance de l’Etat de sa capacité à gérer son patrimoine.
L’Etat transfère non seulement le patrimoine immobilier, mais aussi la responsabilité de planifier et de financer tous les projets immobiliers. Pour assumer les coûts d’entretien de ce patrimoine immobilier et se développer, l’Etat accorde à l’université 10,8 millions d'euros de moyens annuels supplémentaires.
Ce financement évoluera dans le temps en prenant en compte l’activité de l’établissement et non des surfaces. Ainsi:
    Il retrace mieux les besoins de l’établissement,
    Il est transparent et équitable,
    Il est conforme à l’autonomie de l’établissement,
    Il est responsabilisant.
Par ailleurs, l’Université a bénéficié de 30 millions d'euros de financements immobilier de l’Etat sur la période 2007-2013, au titre de la mise en sécurité et du C.P.E.R.
Grâce à la dévolution du patrimoine et aux financements de l’Etat, l’université pourra réaliser un programme d’investissement de 445 millions d’euros sur 25 ans, avec notamment: la rationalisation des bâtiments permettant de réduire considérablement les surfaces actuelles, la création d’un pôle des Sciences pour l’Ingénieur sur le site du Futuroscope avec une nouvelle plate-forme d’expérimentation pour le Centre d'études aérodynamiques et thermiques, la création d’un pôle économie-gestion sur le site du centre-ville, et la création d’un campus durable sur le site du campus recentré sur les sciences humaines et sociales, la chimie et les sciences de la vie, comprenant un projet de grand learning center.
Avant la dévolution du patrimoine

- Une université qui a besoin de faire des travaux important doit demander à l’Etat son accord sur le principe et pour le financement, pour chaque chantier,
- Elle ne décide pas seule de la priorité des chantiers, qui est décidée avec l’Etat et les collectivités,
- Elle n’a pas de visibilité sur le calendrier du financement et de l’exécution des opérations,
- Une université ne peut acheter, ni un bâtiment, ni un terrain sans avoir l’accord et le financement de l’Etat,
- Lorsqu’un bien qu’elle utilise et appartenant à l’Etat est vendu, l’université n’est pas certaine de bénéficier du produit de la cession, ni du montant intégral de la vente,
Résultat: une utilisation sous-optimale des implantations immobilières, avec un manque de cohérence avec le projet scientifique et pédagogique.
Les 5 bénéfices de la dévolution

- L’université peut lancer librement et financer elle-même tous ses travaux, sans demander à l’Etat comme c’est le cas aujourd’hui,
- L’université connait plusieurs années à l’avance les moyens financiers dont elle dispose, contrairement à aujourd’hui, et peut donc planifier ses projets sur le long terme,
- L’université peut acheter ou vendre des immeubles ou des terrains et garde 100% des produits de cession en cas de vente,
- Elle peut adapter en permanence son parc immobilier à son activité,
- Elle peut adopter une gestion immobilière durable en prenant en compte les coûts de maintenance ultérieurs.
http://www.univ-poitiers.fr/images/photos/0005/img_1314889794760.jpg Laurent Wauquiez minister kõrghariduse ja teadusuuringute ja Jean-Pierre Gesson president Ülikooli Poitiers konventsioonile alla kirjutama üleandmise kinnisvara Ülikooli Poitiers reede, september 2, 2011.
Uus etapp autonoomia

Seaduse vabadused ja kohustused ülikoolides (Loi LRU) on võimaldanud Ülikooli Poitiers juurdepääsu 1. jaanuarist 2010 kuni "laiendatud vastutus ja volitused" (Master of palgal, personalijuhtimise ise).

Üleandmist riigivara ülikoolidele on ka pakutud võimalust LRU: Ülikooli Poitiers on kolmas Prantsuse ülikooli (kui ma Clermont ja Toulouse I), kes sellest kasu üleandmist.
Ta on nüüd võimalus täieliku omandiõiguse kinnisvara omanikuks seni riigile, mis oli varem omistatud ülikooli või kättesaadavaks tegemist.
See tegu on saavutus Ülikooli pärast tema tõeline meister 2009 ja 2010, ja tunnistavad oma võimele hallata oma vara.
Samuti avab uue lehekülje ajaloos ülikool tähistab 2011 580. aastapäeval oma asutamisest. Velle...

Posté par pcassuto à 00:24 - - Permalien [#]