21 août 2019

No More Grouchos

HomeIn the 1932 film Horse Feathers, the Board of Trustees at Huxley College appoints Quincy Adams Wagstaff, played by Groucho Marx, as its president and begins to offer him some advice on governance -- which he famously rebuffs in song:

I don’t know what they have to say
It makes no difference anyway
Whatever it is, I’m against it

No matter what it is or who commenced it
I’m against it

Today, 87 years later, in an era of unprecedented financial strain and public disapprobation for colleges and universities, Groucho’s contemporary counterparts, the presidents, often tend to be “for it” -- for whatever innovation is proposed to garner students, strengthen finances and demonstrate public value. More...

Posté par pcassuto à 10:36 - - Permalien [#]


Veblen Saw It Coming

HomeSeveral characterizations of the wealthy in his writings seem especially relevant to the ongoing admissions scandal, Mike Martin observes. More...

Posté par pcassuto à 09:51 - - Permalien [#]

20 août 2019

5 Years Since Starbucks Offered to Help Baristas Attend College, How Many Have Graduated?

Techno-News BlogIt’s been five years since the launch of the Starbucks College Achievement Plan, which combines scholarship and reimbursement funds to help baristas, store managers and other employees earn their first bachelor’s degrees at minimal personal cost. More...

Posté par pcassuto à 20:53 - - Permalien [#]

Getting Right Down To It

By Stephen Downes - Stephen's Web. Dave Warlick[Edit][Delete]: Getting Right Down To It, 2 cents Worth [Edit][Delete]2 Cents Worth [Edit][Delete] August 23, 2006

Dave Warlick posts a "Student and Teacher Information Code of Ethics." I personally think that a code of ethics is not useful, because if one believes in the ethics, the coded is not needed, and if one doesn't, the code will not be followed. Moreover, there is no need, again in my view, for an "Information" code of ethics - the basic principles apply in all areas of life: be honest, and take care not to harm others. And some of the specifics of this proposed code are, in my view, just wrong. More...

Posté par pcassuto à 15:13 - - Permalien [#]

Blackboard's Reverse Rent

By Stephen Downes - Stephen's Web. Alfred Essa[Edit][Delete]: Blackboard's Reverse Rent, NOSE [Edit][Delete] August 23, 2006
It conjures up images of your big smelly uncle moving in with you and then shaking you down for 'rent'. "Blackboard Inc. has ripped off ideas from the Intellectual Commons -- ideas small and large contributed by a community of inquirers and practitioners -- made it their 'intellectual property' and now want to charge everyone reverse rent for it.... In the meantime they have filed for other patents. What do these patents cover? Whose ideas are these? And whom will they sue next? Are you in their bullseye?" Also, Essa reminds us of the social networking patent filed by Friendster. More...

Posté par pcassuto à 15:12 - - Permalien [#]


At 63, Bill Gates says he now asks himself these 3 questions that he wouldn’t have in his 20s

Techno-News BlogGates also noted how different his assessment looks today, at age 63, than it did in his 20s. More...

Posté par pcassuto à 10:15 - - Permalien [#]

13 Signs of High Emotional Intelligence: Are these forgotten when we consider needed workforce skills?

Techno-News BlogIn 1995, psychologist and science journalist Daniel Goleman published a book introducing most of the world to the nascent concept of emotional intelligence. More...

Posté par pcassuto à 10:07 - - Permalien [#]

17 août 2019

Constructys - Le BTP et la formation continue : un peu d’histoire - 1972 – 2000

La crise frappe brutalement l’économie à partir de 1974 et les dispositions de la loi Delors se trouvent confrontées à la montée massive du chômage et de la précarité des emplois. La formation continue devient progressivement un instrument de prévention ou de lutte contre le chômage, celui des jeunes notamment. L’État crée un ministère dédié à la formation ; les régions se voient confier la gestion de l’apprentissage.
Cette période donne lieu à une multiplication des acteurs en charge de l’emploi-formation, des organismes de formation, des dispositifs de formation professionnelle, ce notamment au travers des différentes lois qui ponctuent cette période : 1978, 1983, 1988, 1991, 1993, 2000.
Face aux besoins croissants en emploi, les entreprises inventent également des réponses : le GEIQ 24 (groupement d’employeurs pour l’insertion et la qualification) est créé en 1991 pour former et disposer d’une main-d’œuvre commune qualifiée.
Quelques dates-clés pour le BTP :
  • 1970 : création du GFC-BTP – Groupement pour la Formation Continue dans les entreprises du Bâtiment et des Travaux Publics de 10 salariés et plus et des AREF-BTP – Associations Régionales Paritaires pour la Formation Continue qui gèrent le conseil et l’accompagnement de proximité des entreprises du BTP
  • 1989 : création du FAF.SAB – Fond d’Assurance Formation des Salariés de l’Artisanat du BTP pour la gestion de la formation des entreprises du BTP de moins de dix salariés
  • 1996 : création de l’OPCA Bâtiment pour la gestion de la formation des entreprises du Bâtiment de dix salariés et plus
  • 1997 : création de l’OPCA TP pour la gestion de la formation des entreprises des Travaux Publics de dix salariés et plus
    Le GFC-BTP assure la mise en œuvre des décisions de l’OPCA Bâtiment et de l’OPCA Travaux Publics et coordonne l’action des 24 AREF BTP.
La profession se réglemente
Les prémisses du développement durable :
– 1ère réglementation thermique en 1974 sur l’habitat neuf
– L’usage de l’amiante est contrôlé à partir de 1977
– signature du protocole de Kyoto en 1997
Les grandes entreprises se structurent
– Internationalisation des activités de Bouygues qui crée ses premières filiales à l’étranger en 1975
– Création du groupe Eiffage en 1992 (Fougerolle et SAE)
– Création du groupe Vinci en 2000 (SGE et GTM). Plus...

Posté par pcassuto à 02:47 - - Permalien [#]

Constructys - Le BTP et la formation continue : un peu d’histoire - 1946 – 1971

Peu à peu, les centres de formation se développent et les besoins de reconstruction de l’économie post 1945 font de la formation des adultes un concept qui doit être formalisé. Cette évolution se concrétise en 1946 par l’inscription de la formation professionnelle dans le préambule de la Constitution de la IV° République. L’État devient ainsi prééminent dans la conception et la direction des institutions formatrices, notamment avec la création de l’ANIFRMO6 en 1949 (qui deviendra l’AFPA7 en 1966).
Les transformations de l’économie et des techniques, la hausse du niveau général de formation de la population font apparaître des besoins nouveaux qui imposent bientôt la formation permanente continue comme « une obligation nationale »8 . De 1959 à 1970, une série de lois structure la politique de la formation permanente jusqu’aux accords fondateurs de 1969 qui sont à l’origine de la loi Delors. Le paritarisme – principe de concertation instauré dès la création du CCCA BTP9 en 1942 – associé à la tradition corporatiste du bâtiment, donne à la profession du BTP une certaine force dans les négociations avec les pouvoirs publics. Cette période est aussi marquée par la création de la CGT – Force ouvrière en 1948 et celle de la CFDT – Confédération française démocratique du travail – en 1964.

La loi Delors, érigée le 16 juillet 1971, est considérée comme un acte fondateur à de nombreux égards. Elle rassemble des dispositions sur :

  • l’organisation de la formation professionnelle, réalisée sur le temps de travail,
  • la création du congé de formation,
  • la création des organismes collecteurs : les FAF10 et les ASFO11,
  • la participation obligatoire des employeurs (des entreprises de plus de 10 salariés dans un premier temps) au financement des formations technologiques et professionnelles : c’est l’apparition du plan de formation.

La formation continue fait donc son entrée dans le droit du travail, l’adaptation des salariés à leur poste de travail devenant une obligation pour les entreprises. L’appareil de formation évolue également avec l’apparition des GRETA12 en 1974, groupement d’établissements qui fédèrent leurs ressources pour organiser les actions de formation continue pour adultes, du CAP au BTS.

Les 30 Glorieuses : l’essor du BTP
La reconstruction : 20% du capital immobilier français est détruit, 7 550 ponts sont coupés…
Industrialisation : la préfabrication en usine
Le logement, priorité nationale : les grands ensembles et villes nouvelles
La modernisation des infrastructures

6 Association Nationale Interprofessionnelle pour la Formation Rationnelle de la Main d’Oeuvre
7 Association nationale pour la Formation Professionnelle des Adultes
8 Formule introduite par la loi du 3 décembre 1966 : « La formation permanente continue constitue une obligation nationale » (article L.900-1)
9 Comité de Concertation et de Coordination de l’Apprentissage du Bâtiment et des Travaux Publics
10 Fonds d’Assurance Formation
11 Association de Formation
12 GRoupement d’ÉTAblissements. Plus...

Posté par pcassuto à 02:47 - - Permalien [#]

Constructys - Le BTP et la formation continue : un peu d’histoire - 1900 – 1945

Marquée par les conflits mondiaux et le manque de main-d’œuvre, la première moitié du XXème siècle voit se déployer presque « naturellement » la formation pour adultes : les femmes, les étrangers, les jeunes de moins de 18 ans sont notamment mobilisés pour répondre dans l’urgence aux besoins de l’industrie de l’armement.
La profession du BTP, caractérisée par une longue tradition d’apprentissage du métier au sein d’entreprises artisanales, se structure : les fédérations professionnelles – la FFB naît en 1904, les SCOP et la FNUMAB1 en 1946 (cette dernière deviendra la FNAB2 puis la CAPEB3 en 1963) – répondent aux besoins qu’ont les entreprises de s’organiser et d’être représentées. À partir de 1941, le compagnonnage se réorganise sous forme de fédération avec la FCMB4 et d’association à travers l’AOCDTF5.
La taxe d’apprentissage est instaurée en 1925 et l’année 1939 fixe le cadre administratif et financier de la formation professionnelle.
Le XIXème siècle consacre l’émergence de la représentation syndicale en France, jusqu’à l’autorisation des groupements ouvriers en 1884 avec la loi Waldeck-Rousseau. La CGT – Confédération Générale du Travail est créée dès 1895 et la 1ère moitié du XXème siècle voit naître quelques-unes des organisations qui structurent le monde du travail aujourd’hui :
  • 1919 : création de la CFTC – Confédération Française des Travailleurs Chrétiens,
  • 1944 : création de la CGC – Confédération Générale des Cadres (qui deviendra la CFE – CGC en 1981 – Confédération Française de l’Encadrement)
Le BTP, entre deux guerres
Le béton armé s’allie au métal (révolution industrielle) : une invention porteuse des grandes infrastructures du XXème siècle
La modernisation du pays grâce aux Travaux Publics :
– le développement du réseau autoroutier et ferroviaire:
– 1er tronçon de l’autoroute de l’Ouest (1938)
– Lignes 1 et 4 du métro parisien
– la production d’électricité : barrages et usines hydroélectriques.

1 Fédération Nationale Unifiée des Maîtres-Artisans du Bâtiment
2 Fédération Nationale des Artisans du Bâtiment et des branches annexes
3 Confédération de l’Artisanat et des Petites Entreprises du Bâtiment
4 Fédération Compagnonnique des Métiers du Bâtiment des Compagnons des Devoirs du Tour de France
5 Association Ouvrière des Compagnons du Devoir du Tour de France. Plus...

Posté par pcassuto à 02:47 - - Permalien [#]