26 janvier 2014

Trente ans déjà: la loi Savary sur le supérieur

http://blog.educpros.fr/claudelelievre/wp-content/themes/longbeach_lelievre/images/img01.jpgBlog Educpros de Claude Lelièvre. Cette loi sur l’enseignement supérieur promulguée le 26 janvier 1984 s’est plus imposée au ministre de l’Education nationale Alain Savary qu’il ne l’a vraiment voulue. Sa gestation fut longue et difficile, ainsi que son application. Initialement, Alain Savary n’avait en effet aucune intention de faire une nouvelle loi sur le supérieur succédant à celle d’Edgar Faure qui avait bouleversé le paysage universitaire une quinzaine d’années plus tôt. Mais il fut conduit finalement non seulement à l »’actualiser » comme il en avait le dessein, mais à la remplacer. L’élaboration de cette loi dura plus de deux ans, et son application demanda plus d’une soixantaine de décrets…Ainsi va le monde. Article entier...

Posté par pcassuto à 19:21 - - Permalien [#]


25 janvier 2014

University education: the timeless debate

http://bathknightblog.com/wp-content/uploads/2011/07/telegraph-logo.jpgBy Josie Gurney-Read. Novelist Evelyn Waugh once asked whether university education was a sound investment; eighty years later and Eleanor Doughty asks the same. In the Daily Mail on 21 June 1930, novelist Evelyn Waugh asked the question ‘Was Oxford Worth While?’ The author left Hertford College in the summer of 1924 without a degree, and shortly before the article’s conception, had published his second novel Vile Bodies.
"Is the money spent on university education a sound capital investment?" he ponders, echoing my sentiments. Ask an employer and the immediate answer is probably yes. Who in their right mind would go through it all otherwise?
Though universities have extended, and education’s net is fit to burst, the same questions crop up eighty-four years later. "Is there a corresponding increase in the graduate’s earning capacity?" Waugh asks, of having gone to university.According to David Willetts, there is. He is adamant that university is "still one of the best routes to a good job and rewarding career". Read more...

Posté par pcassuto à 21:48 - - Permalien [#]

26 décembre 2013

Historique de l'institution Recherche

Entrée du pavillon BoncourtDepuis le 14 Juillet 1901, IIIème République (Loi créant la Caisse des Recherches scientifiques) à aujourd'hui, l'historique de l'institution Recherche.

IIIème République

1901  |  14 Juillet : Loi créant une Caisse des recherches scientifiques

1915 : Création d'une Direction des Inventions intéressant la Défense nationale

1917 : Jules Louis Breton, sous-secrétaire d'état aux inventions

1922  |  22 Décembre : Loi instituant l'Office national des recherches scientifiques et des inventions

1930 : Création d'une Caisse nationale des sciences octroyant des bourses aux chercheurs, 1ère organisation de la profession

1936  |  Printemps : Création du sous secrétariat à la recherche scientifique confié à Irène Joliot-Curie puis à Jean Perrin

1938  |  24 Mai : Création du Haut comité de coordination de la recherche scientifique assurant la coordination de l'ensemble de la recherche et des travaux scientifiques - Création du Centre de la Recherche scientifique appliquée

1939  |  19 Octobre : Création du CNRS

IVème République

1954  |  19 Juin : Création du Secrétariat d'Etat à la Recherche scientifique et au progrès technique

1954  |  14 Septembre : Création du Conseil supérieur de la recherche scientifique

1956  |  1er Février : Georges Guille, secrétaire d'état à la présidence du conseil chargé de la Recherche scientifique et de l'Energie atomique

1956  |  1er Novembre : Colloque de Caen : projet global de développement scientifique, recommandations émanant des scientifiques, réflexion universitaire sur la recherche

Vème République

1958  |  28 Novembre : Institution d'un Comité interministériel de la recherche scientifique et technique et d'un comité consultatif de la recherche scientifique et technique

1959  |  7 Janvier : Création d'un Comité de recherches spatiales

1959  |  9 Décembre : Création d'un Fonds de développement de la recherche scientifique et des comités d'études d'actions concertées

1961  |  8 Avril  : Décret instituant la Délégation générale à la Recherche scientifique et technique (DGRST)

1961  |  31 Mai  : Loi programme sur les actions coordonnées du Fonds de la R.S.T.

De 1959 à 1974  : Ministres chargés de la Recherche scientifique :

  • Louis Jacquinot
  • Pierre Guillaumat
  • Gaston Palewski
  • Yvon Bourges
  • Alain Peyrefitte
  • Maurice Schumann
  • Christian de la Malène
  • Robert Galley
  • François Xavier Ortoli
  • Jean Charbonnel
  • Yves Guena

1974  |  14 Juin : Michel d'Ornano ministre de l'Industrie et de la Recherche

1977  |  30 Mars  |  Jacques Sourdille, secrétaire d'Etat auprès du Premier Ministre

1978  |  6 Avril : Pierre Aigrain , secrétaire d'Etat auprès du Premier Ministre

1981  |  28 Juillet : Jean Pierre Chevènement, ministre d'Etat, ministre de la Recherche et de la Technologie

1982  |  13 Janvier : Journées nationales du colloque recherche et technologie

1982  |  15 Juillet : Loi d'orientation et de programmation pour la recherche et le développement technologique. Création du Conseil supérieur de la Recherche et de la Technologie

1982  |  29 Juin : Jean Pierre Chevènement, ministre de la Recherche et de l'Industrie

1983  |  30 Mars : Laurent Fabius, ministre de l'Industrie et de la Recherche

1984  |  2 Août : Hubert Curien, ministre de la Recherche et de la Technologie

1985  |  17 Juillet : Lancement du programme Eureka

1985  |  23 Décembre : Loi ayant pour objectif de dresser un plan triennal pour la recherche

1986  |  20 Mars : Alain Devaquet, ministre délégué auprès du ministre de l'Education nationale, chargé de la Recherche et de l'Enseignement supérieur

1987  |  20 Janvier : Jacques Valade, ministre délégué auprès du ministre de l'Education nationale, chargé de la Recherche et de l'Enseignement supérieur

1988  |  12 Mai : Hubert Curien, ministre de la Recherche et de la Technologie

1991  |  15 Mai : Hubert Curien, ministre de la Recherche et de la Technologie

1992  |  2 Avril : Hubert Curien, ministre de la Recherche et de l'Espace

1993 |  30 Mars : François Fillon, ministre de l'Enseignement Supérieur et de la Recherche

1995  |  18 Mai : François Bayrou, ministre de l'Education Nationale, de l'Enseignement Supérieur et de la Recherche

1995  |  18 Mai : Elisabeth Dufourq, secrétaire d'Etat à la Recherche

1995  |  7 Novembre : François Bayrou, ministre de l'Education Nationale, de l'Enseignement Supérieur et de la Recherche

1995  |  7 Novembre : François d'Aubert, secrétaire d'Etat à la Recherche

1997  |  4 Juin : Claude Allègre, ministre de l'Education Nationale, de la Recherche et de la Technologie

2000  |  27 Mars : Roger-Gérard Schwartzenberg, ministre de la Recherche

2002  |  7 Mai : Luc Ferry, ministre de la Jeunesse, de l'Education nationale et de la Recherche

2002  |  7 Mai : François Loos, ministre délégué à l'Enseignement supérieur et à la Recherche

2002  |  17 Juin : Claudie Haigneré, ministre déléguée à la Recherche et aux Nouvelles Technologies

2004  |  31 Mars : François Fillon, ministre de l'Education nationale, de l'Enseignement supérieur et de la Recherche

2004  |  31 Mars : François d'Aubert, ministre délégué à la Recherche

2005  |  2 Juin : Gilles de Robien, ministre de l'Education nationale, de l'Enseignement supérieur et de la Recherche

2005  |  2 Juin : François Goulard, ministre délégué à l'Enseignement supérieur et à la Recherche

2007  |  18 Mai : Valérie Pécresse, ministre de l'Enseignement supérieur et de la Recherche

2010  |  14 Novembre : Valérie Pécresse, ministre de l'Enseignement supérieur et de la Recherche

2011 | 30 juin : Laurent Wauquiez, ministre de l'Enseignement supérieur et de la Recherche

2012 | 16 mai : Geneviève Fioraso, ministre de l'Enseignement supérieur et de la Recherche.

Posté par pcassuto à 11:09 - - Permalien [#]

08 décembre 2013

Etudiants et Recherche 1986-1994

http://blog.educpros.fr/pierredubois/wp-content/themes/longbeach_pdubois/longbeach/images/img01.jpgBlog Educpros de Pierre Dubois. Suite de la chronique Mémoires étudiantes depuis 1960 et des chroniques sur la Confédération des Jeunes chercheurs. Courriel envoyé par Joël Marchand, directeur du Centre de Ressources Informatiques de l’université Paris-Est Marne-la-Vallée.
Informaticien, je lis de temps en temps votre blog. Je viens de voir que vous avez une oreille attentive sur les travaux de la CJC. Le cybermonde est petit : je suis l’un des créateurs de la CJC, née CEC en 1996. J’avais déjà œuvré sur le sujet depuis 1986 avec Étudiants et Recherche. Voir l'article entier...

Posté par pcassuto à 00:14 - - Permalien [#]

Mémoires étudiantes depuis 1960

http://blog.educpros.fr/pierredubois/wp-content/themes/longbeach_pdubois/longbeach/images/img01.jpgBlog Educpros de Pierre Dubois. Décembre 2013, trois manifestations sur la question étudiante des années 1960 à nos jours, à l’initiative de La Cité des mémoires étudiantes
Celle-ci a pour objectif la sauvegarde et la valorisation des archives des engagements étudiants, quels que soient leurs supports (papier, audiovisuel, numérique) ou leurs types de producteurs (structures, mobilisations, militants). Voir l'article entier...

Posté par pcassuto à 00:11 - - Permalien [#]


15 novembre 2013

Une loi précipitée qui dure: la loi Edgar Faure du 12 novembre 1968

http://blog.educpros.fr/claudelelievre/wp-content/themes/longbeach_lelievre/images/img01.jpgBlog Educpros de Claude Lelièvre. Cela fait tout juste 45 ans qu’elle a été promulguée. Et on peut tout à fait souscrire au jugement de l’historien Antoine Prost dans son dernier livre : « cette loi d’orientation de l’enseignement supérieur marque une rupture capitale dans l’histoire des universités françaises. Elle leur a donné un cadre administratif et institutionnel qui a globalement résisté aux alternances politiques. Sur la durée, ce cadre s’est même plutôt renforcé qu’altéré »  Du changement dans l’école ; les réformes de l’éducation de 1936 à nos jours », Seuil, p. 167). 
Cette loi a pourtant été conçue et adoptée dans la rapidité voire la précipitation. Après mai 68, le président Charles de Gaulle presse Edgar Faure (nommé ministre de l’Education nationale en raison de son esprit ouvert) de faire vite. Au recteur Antoine qui s’inquiète des délais : « ce n’est pas en huit jours que nous allons élaborer la grande réforme d’ensemble quis’impose », le ministre de l’Education nationale répond : « vous parlez d’or ; mais prenez donc vos gants gris perle et votre chapeau et je vous emmène à l’Elysée ; vous irez expliquer cela au général de Gaulle ! ». Le président de la République lui demande d’inscrire son projet dans le cadre dominant de  »l’autonomie des universités » et de la  »participation » : «  On va appliquer la politique de participation, lui dit-il; etjevous demande de la faire, d’abord à l’université. Les professeurs sont des gens instruits, cultivés ; les étudiants sont des gens qui aiment apprendre ; c’est vraiment un milieu très propice pour entendre le message de la participation ». Un projet est élaboré courant août 1968Article entier...

Posté par pcassuto à 17:56 - - Permalien [#]

09 novembre 2013

The History of Distance Education

http://t2.gstatic.com/images?q=tbn:ANd9GcTDL-Bxz-iswsITiqg2GepFioSBaLaxRPL-QKKP2aL7LMGRnpgYMp-fHG8By Christopher Pappas. The History of Distance Education
​1728 The world’s first distance learning course is established in Boston, with lessons sent by mail.
1840 Shorthand is taught by correspondence in Great Britain.
1922 Penn State begins offering courses through the radio.
… 2013.?
Check the following infographc to find more about the history of distance education!

Posté par pcassuto à 18:31 - - Permalien [#]

13 octobre 2013

Votation. Campus des années 60

http://blog.educpros.fr/pierredubois/wp-content/themes/longbeach_pdubois/longbeach/images/img01.jpgBlog Educpros de Pierre Dubois. Années 60 du 20ème siècle. Années de réforme (création des IUT et de la maîtrise). Une volonté politique gaullienne de faire progresser le nombre d’étudiants pour permettre la  croissance économique dans le cadre de la planification à la française. Un nombre d’étudiants qui progresse rapidement, et donc création de campus universitaires en dehors des centres urbains. Tout va vite, très vite : une crise politique, culturelle et sociale s’ensuit, un mouvement social et même une révolution : mai 68, sous les pavés la plage. Et la loi Faure : autonomie des universités. Suite de l'article...

Posté par pcassuto à 14:36 - - Permalien [#]

19 mai 2013

Les 30 ans du Fongecif en Languedoc Roussillon

http://www.fongecif-lr.fr/sites/Languedoc/pages/upload/images/logo%2030%20ans.jpgLe Fongecif Languedoc Roussillon est un lieu d’accueil pour tout salarié ou demandeur d’emploi (ex-CDD) qui a la volonté de changer le cours de sa vie professionnelle.
A l’occasion de ses 30 ans, le Fongecif Languedoc Roussillon organise 3 journées Portes Ouvertes les Mardi 11, mercredi 12 et jeudi 13 juin de 8h45 à 18 heures en continu.
Télécharger les CAHIERS DU FONGECIF - FPSPP pour les 30 ans.
Vous souhaitez évoluer, changer de métier, vous vous posez des questions sur votre avenir professionnel, venez nous rencontrer.
Nous pourrons vous accompagner dans l’élaboration d’un plan d’action vous permettant de construire un parcours professionnel adapté: stratégie d’évolution, reconversion professionnelle, repositionnement sur le marché du travail, création d’activités…
Vous êtes en cours de formation, vous souhaitez des précisions sur les modalités de remboursement, venez nous rencontrer.
Chaque année, le Fongecif Languedoc Roussillon accompagne des salariés et des demandeurs d’emploi (ex CDD) dans leurs questionnements, les différentes étapes de mise en oeuvre de leur projet. Télécharger les CAHIERS DU FONGECIF - FPSPP pour les 30 ans.
http://www.fongecif-lr.fr/sites/Languedoc/pages/upload/images/logo_fong_midiG.gifEn 2012, près de 5 000 personnes ont bénéficié d’un accompagnement personnalisé.
Tous les collaborateurs du Fongecif Languedoc Roussillon se mobilisent dans le cadre de ces journées pour vous accueillir, vous orienter et répondre à vos questions sur les formations, les métiers, les financements…
Plusieurs pôles seront à votre disposition selon la nature de vos interrogations ou de votre situation.
- J’ai besoin de conseils sur ma situation professionnelle,
- J’ai un projet : changer de métier, évoluer, créer une activité…
- J’ai des questions sur les financements, sur les modalités de mise en oeuvre de mon congé individuel de formation, sur le suivi financier de mon dossier…
- Comment choisir une formation? Comment me renseigner sur les métiers?
Télécharger les CAHIERS DU FONGECIF - FPSPP pour les 30 ans.

http://www.fongecif-lr.fr/sites/Languedoc/pages/upload/images/logo% 2030% 20ans.jpg Is é an Languedoc Roussillon Fongecif áit fáilteach d'aon fhostaí nó iarrthóir ar phost (roimhe CSD) a athrú le linn a shaoil ​​ghairmiúil.
Ar an ócáid ​​a chomóradh 30 bliain, d'eagraigh an Roussillon Languedoc Fongecif 3 Laethanta Oscailte an Máirt 11, Dé Céadaoin 12 agus Déardaoin 13 Meitheamh 8:45-18:00 leanúnach. Níos mó...

Posté par pcassuto à 10:24 - - Permalien [#]

08 mai 2013

Enseignement professionnel et apprentissage: petite histoire d’un outil d’exploitation

http://www.cnt-f.org/nautreecole/couv%2034.gifPar A. Pléna, Enseignante, Lycée Professionnel des Métiers du Bâtiment, Aubin, CNT-FTE. Dans notre société, l’école a pour fonction de conformer les individus au projet social et politique dominant pour qu’ils occupent la place qu’on leur assigne. Ce regard sur l’histoire de la formation professionnelle montre comment elle a été amenée à jouer, elle aussi, ce rôle, et constituer une vraie manne pour le patronat.
Rentabiliser et mettre au pas

Dans la formation professionnelle, une technique s’apprend sur le tas, par démonstration et imitation. Suivant les sociétés et les époques, cette transmission de ces savoirs s’est retrouvée cantonnée à des groupes, des établissements commerciaux ou artisanaux, des personnes, prenant parfois la forme de rituels initiatiques corporatistes. Au début du XXe siècle, les apprentis papetiers auvergnats dorment enfermés dans leurs lits-clos, pour qu’ils n’aillent pas divulguer les secrets de fabrication aux concurrents.
Mais cette formation doit rester peu onéreuse et élitiste, suscitant une hiérarchie des statuts qui vaut aussi bien dans les grands chantiers du Moyen-Âge que dans les fabriques et usines des siècles suivants. Les premières lois sur les apprentis montrent les différences dans les conditions de travail et les salaires, entre enfants du même âge, selon qu’ils sont employés ou « en formation ». Tous, pourtant, travaillent, prennent part au fonctionnement du système, « payant » ainsi leur formation.
Jusqu’au XXe siècle, la formation professionnelle est donc associée à l’entreprise, à un système de production.
L’autre fonction sociale de la formation professionnelle émerge progressivement, avec l’emploi les prisonniers, puis des enfants du « peuple »: les « filles perdues » employées à la broderie pour l’église, les garçons à l’imprimerie ou à la menuiserie. Charité ou régulation policière, il s’agit là des premières écoles professionnelles non directement liées au patronat. À partir de la fin du XIXe siècle, elles serviront de base et de modèle aux écoles d’usines et de mines, puis aux écoles professionnelles institutionnelles. Suite de l'article...
http://www.cnt-f.org/nautreecole/couv% 2034.gif By Plena, Teacher, Professional High School Building Trades, Aubin, CNT-FTE. In our society, the school functions to meet people socially and politically dominant project they occupy the place assigned to them. This look at the history of vocational training shows how she was brought to play, too, that role, and be a real boon for employers. More...

Posté par pcassuto à 21:59 - - Permalien [#]
Tags : ,