17 février 2013

Retour sur le Forum régional de la formation

Logo de l'Agence Régionale de la Formation tout au long de la vie (ARFTLV Poitou-charentes)Le 8ème Forum Régional de la Formation s'est tenu mercredi 13 février à Châtellerault sur le thème "L'entrée des jeunes dans la vie active, le rôle de la formation".
Près de 400 professionnels et quelques dizaines de jeunes ont participé à cette journée de rencontre et de débats. Le professeur José Rose d'Aix-Marseille Université a ouvert une réflexion d'ensemble sur l'insertion de ceux qu'il préfère appeler "les débutants", chassant clichés, vieux refrains et idées reçues. Henri Eckert de l'Université de Poitiers a évoqué les trajectoires de désenchantement des jeunes les moins dotés.
Entre ces deux intervention d'universitaires, les acteurs de terrains ont eu la parole autour de thématiques fort diverses: nouvelles modalités de recrutement ou d'emploi, usage des réseaux sociaux par la jeune génération, capitalisation de l'expérience, parcours précaires, engagement et expérience informelle, décrochage, discriminations, relations intergénérationnelles… Organismes de formation, missions locales, financeurs de la formation, Rectorat, Pôle emploi ont échangé en ateliers autour d'outils concrets, de recherches récentes.
En lien avec le festival Filmer le travail qui se tient cette même semaine, le Forum a proposé pour la première fois un Ciné-débat avec la projection du documentaire "Etre jeune et travailler" de Stanislas Stanojevic, en présence du réalisateur, engageant le dialogue avec plusieurs dizaines de jeunes adultes accompagnés par les missions locales ou en service civique ou encore stagiaires de l'Ecole de la 2ème chance.
Pour la troisième année, le Forum formation a été l'occasion de remettre un Trophée de l'innovation en formation. Maryline Simoné et Emile Brégeon, vice-présidents de la Région, ont félicité les 5 organismes retenus pour leur action pertinente en faveur de l'insertion des jeunes en entreprise.
- CM 79 pour le Module de Préparation à l'Entrée en Alternance,
- CFA Le Porteau-Isaac de l'Etoile (86) pour la formation qualifiante Agent de Maintenance des Matériels de Travaux Publics, dans le cadre du chantier de la LGV,
- CCI 79 pour la formation par alternance de Manager Chef de projet en e-commerce,
- CM 17 pour le questionnaire d’Évaluation de l'Intégration de l'Apprenti en Entreprise,
- L'Université de Poitiers pour le dispositif Prim'innov cofinancé par l'Etat et le Feder.
Le Trophée 2013 a été décerné à l'Université de Poitiers pour son projet qui rapproche laboratoires de recherche et PME de Poitou-Charentes et, par l'insertion de jeunes diplômés, développe l'innovation dans le tissu économique régional (Plus d'infos).
Logo de l'Agence Régionale de la Formation tout au long de la vie (ARFTLV Poitou-charentes) 8th Regional Training Forum was held Wednesday, February 13 to Châtellerault on the theme "young people entering the labor market, the role of training." Nearly 400 professionals and dozens of young people participated in the day's meeting and discussion. Professor José Rose d'Aix-Marseille University opened a general discussion on the inclusion of those he prefers to call "beginners", hunting pictures, old tunes and ideas. Henri Eckert of the University of Poitiers spoke of the trajectories of youth disenchantment with less. More...

Posté par pcassuto à 17:19 - - Permalien [#]


10 février 2013

Explor'Emploi: 1er forum bas-normand de l'emploi et de la formation continue

http://la-formation-en-continu.errefom.fr/sites/default/files/EXPLOR-EMPLOI-2013.jpgExplor'EmploiExplor’Formation, le 1er forum bas-normand de l'emploi et de la formation continue se tiendra le 14 février au Parc des expositions à Caen. Manifestation gratuite et accessible à tous, il a pour objectif de créer une passerelle entre les personnes en recherche d'emploi ou d'évolution professionnelle, les entreprises qui recrutent et les organismes de formation continue en les rassemblant sur un même lieu.
Forte de son expérience dans différentes villes de l’ouest (Nantes, Rennes, Saint Brieuc…), la 1ère édition bas-normande de cette manifestation regroupera près de 80 exposants représentant les collectivités partenaires, les entreprises de toutes tailles et tous secteurs confondus, les organismes de formation continue, les représentants des branches professionnelles ainsi que les partenaires et acteurs locaux de l’emploi, de l’insertion et de l’orientation professionnelle.
Les visiteurs, demandeurs d’emploi, salariés, pourront proposer leurs candidatures et rencontrer des entreprises, s’informer sur les secteurs qui recrutent, rechercher un parcours de formation et échanger sur leur évolution professionnelle.
Un pôle « conseil » permettra également de les aiguiller et de les renseigner autour de 4 approches distinctes:
    S’informer sur les métiers, s’orienter
    S’informer sur la formation et ses financements
    S’informer pour trouver un emploi
    S’informer sur la création, reprise d’entreprise
Plusieurs ateliers-débats seront proposés, avec la participation des professionnels du recrutement et de la formation continue:
    Se former tout au long de la vie, pourquoi comment
    Les pistes d’emploi en Basse-Normandie
    L’intérêt de se former: les points de vue Entreprises et Salariés
Explor’Emploi est co-organisé par la Région Basse-Normandie, le Conseil Général du Calvados, Pôle Emploi, Caen la Mer et en partenariat avec la MEFAC (Maison de l’Emploi et de la Formation de l’Agglomération Caennaise), l’Agefiph, Viacités, l’Errefom et le Medef Basse Normandie.
Infos pratiques:

Le jeudi 14 février 2013, de 9 h à 18 h
Lieu: Caen, Parc des expositions
Entrée gratuite sur inscription
Transports: des modalités de prise en charge dans certaines situations ont été prévues par les organisateurs. Se renseigner sur le site d’Explor’Emploi ou auprès des agences Pôle Emploi.
Retrouver le programme et toute l’information pratique sur le site du Forum Explor’Emploi – Explor’Formation.

http://la-formation-en-continu.errefom.fr/sites/default/files/EXPLOR-EMPLOI-2013.jpg Explor'Emploi - Explor'Formation an fóram chéad Íochtarach Normainn fostaíochta agus oiliúna ar siúl 14 Feabhra ag an taispeántas i Caen. Imeacht saor in aisce agus oscailte do chách, tá sé mar aidhm a chruthú droichead idir daoine ag lorg le haghaidh forbairt fostaíochta nó gairme, cuideachtaí a earcú agus eagraíochtaí sa bhailiú oiliúna san áit chéanna. Níos mó...

Posté par pcassuto à 13:27 - - Permalien [#]
Tags :

03 février 2013

The ASEAN Plus Three Forum

The ASEAN Plus Three Forum on Quality Assurance in Higher Education, held in Kuala Lumpur from 10th to 11th October 2012 was organized by the Malaysian Qualifications Agency (MQA). The forum themed - „Building Regional Confidence towards Harmonizing Higher Education of the ASEAN Plus Three Countries‟- was attended by the representatives of quality assurance agencies, institutions and ministries of higher education from the ASEAN Plus Three and ASEAN Quality Assurance Network (AQAN) member countries. The forum was also attended by MQA‟s quality partners as well as local participants from the higher education institutions.
The two-day program was officiated by the Honorable Minister of Higher Education Malaysia, Dato‟ Seri Mohamed Khaled Nordin.
Professor Dr. Andrejs Rauhvargers, Secretary General of the Latvian Rectors‟ Conference and Chairman of the Bologna Follow Up Group delivered a keynote address on the theme of the forum. This was followed by four plenary sessions addressing the four subthemes of the forum: “Revisiting the Principles of Qualifications Framework System”, “Revisiting the Principles of External Quality Assurance Agency”, “Revisiting the Principles of External Quality Assurance Processes” and “Revisiting the Principles of Institutional Quality Assurance System”.
The forum also included a special session on the ASEAN-QA Project. It was continued with the 2012 AQAN Roundtable Meeting. Here you will find more information.

Posté par pcassuto à 12:19 - - Permalien [#]

10 août 2012

18-19 October European Education and Training Forum 2012

http://www.eucis-lll.eu/pages/images/stories/join-us/eucis-grand.jpgThe next European Education and Training Forum will take place on 18-19 October in Brussels. The aim of the Forum, entitled “Investing in skills for growth and jobs”, is to mobilise stakeholders and policy makers to modernise education and training systems through national and EU policies and instruments in order to enhance growth and jobs. This year’s Forum will have a double focus on:
1) Education and training aspects of Europe 2020 and
2) the future Erasmus for All programme.
Further information and invitations will come in early September. See previous editions of the Forum.

Posté par pcassuto à 12:48 - - Permalien [#]

22 juillet 2012

The World On the Path to a Smart Society

eoiWelcome to the World On the Path to a Smart Society education forum website!
Modern society is at the stage in which changes are being made to the technological paradigm. The information technologies that determined the image and essence of the 20th century are giving way to smart technologies opening the door to a new path of development: a smart economy, education and society. This will be the first time that Russia holds an event devoted to the development of society in the smart direction, with the ability to adapt to global changes and conform to the trends of technological revolution.
In 2012, this event is going to unite several major participants in the sphere of modern education. The business program will include the international educational conference Smart E-Learning Russia, the summit Common Education Space in the Eurasian Economic Community, the conference Innovation School, and the conference Innovative Technologies in Education and Teaching. In addition, all possible developments and solutions in the market of educational services will be presented at the EduTech Russia Exposition.

Posté par pcassuto à 12:27 - - Permalien [#]


28 mai 2012

3e Forum mondial des apprentissages

http://lllearning.free-h.net/wp-content/themes/atahualpa353/atahualpa353/images/header1.pngLe 3e Forum mondial des apprentissages tout au long de la vie, qui se tiendra à Marrakech (Maroc) les 31 octobre, 1er et 2 novembre 2012, accueillera des intervenants du monde entier.
Il sera organisé par le Comité mondial pour les apprentissages tout au long de la vie, présidé par Yves ATTOU, en collaboration avec l’UNESCO (Institut pour l’apprentissage tout au long de la vie), avec le CIEA (Conseil international pour l’éducation des adultes) et avec le soutien des autorités marocaines. Parmi les premières personnalités qui ont confirmé leur participation, figurent déjà:
ALAGUI Abdelhakim, Professeur à l’Université Caddi Ayyad
BENMAKHLOUF Fouad, Directeur du Pôle Coopération et partenariats, Fondation Hassan II
CARLSEN Arne, Directeur de l’Institut de l’UNESCO pour l’apprentissage tout au long de la vie
CHAFIQI Fouad, Directeur des Curricula au Ministère de l’Education Nationale du Maroc
DA COSTA Philippe, Président de la section Education du Conseil économique, social et environnemental
DIALLA BOLY Aminata, Working with herders and their children ( Burkina Faso)
FERRAM Mounir, Directeur délégué de la Confédération Générale des Entreprises du Maroc
GODBERT Antoine, Directeur de l’Agence Europe éducation formation France
HADDAD Sergio, Coordinateur général de l’action éducative (Brésil )
KHATIB Abdelkrim Coordonnateur Agenda 21 de la Maire de Marrakech
MAISONNEUVE Hervé, Ancien Président de European Association for Science Editors
MEDEL-ANONUEVO Carolyn, Directrice adj. de l’Inst. de l’UNESCO pour l’apprentissage tout au long de la vie
MEIRIEU Philippe, Professeur des universités en sciences  de l’éducation – Lyon – France
MELYANI Mohamed, Professeur à l’Université de Picardie
MEZZIOUANE Abdellah, Secrétaire général de la CGPME Ile-de-France
MIRAOUI Abdellatif, Président de l’Université Cadi Ayyad – Marrakech
NADIR El Habib, Directeur de la lutte contre l’analphabétisme au Maroc
SAUVÉ  Louise, Professeure, Téluq, Université du Québec à Montréal
TAYLOR Carol, Deputy Director of the National Institute of Adult Continuing Education (UK)
TORRES Rosa Maria, Experte internationale, Directrice de l’Institut Fronesis (Equateur)
TUCKETT Alan, Président du CIEA, Conseil international pour l’éducation des adultes (UK)
« APPRENDRE TOUT AU LONG DE LA VIE, POURQUOI ET COMMENT ? »
sera le thème du forum. Il mettra l’accent sur les témoignages de diverses réalisations innovantes, analysées en ateliers, rapportées en séance plénière et publiées dans les « Actes  du Forum ».
L’ensemble des travaux s’articulera autour de trois thèmes principaux, déclinés en trois ateliers:
- LA PERSONNE APPRENANTE : « La personne au centre de son parcours », « Hommes, femmes et enfants », « De l’analphabétisme à l’alphabétisation ».
- LE RÔLE DE L’ENTREPRISE : « Les entreprises responsables », « Etudier, travailler, se former à l’étranger », « Les évolutions dans la gestion des compétences ».
- APPRENDRE POUR TRANSFORMER LA SOCIÉTÉ :
« Les apprentissages non formels et informels », « Santé et éducation », « Territoires et mondialisation ».
La « TABLE RONDE MONDIALE » qui clôturera le forum mondial, réunira les responsables des principales organisations internationales publiques, sociales, culturelles et économiques. BULLETIN D’INSCRIPTION A TELECHARGER SUR http://forum.wcfel.org.
RENSEIGNEMENTS
Chef de projet: Alexandre GINOYER ginoyer@yahoo.fr.
Conception et animation du Forum: Yves ATTOU yves.attou@yahoo.fr et Françoise DAXBOYER fdaxboyer@hotmail.com.
Contacts Presse: Patricia GAUTIER-MOULIN p.gautiermoulin@gmail.com et Nicolas SIMIOT nicolassimiot@yahoo.fr.
Chef de délégation et organisation: Révelyne CHABRUN revelyne.chabrun@wanadoo.fr.
CONTACTS :
Comité mondial pour les apprentissages tout au long de la vie (CMA), 40, rue des Blancs Manteaux, 75004, Paris France. www.wcfel.org / worldcommittee@yahoo.com / [00 33 (0)1 75 50 48 85]

http://lllearning.free-h.net/wp-content/themes/atahualpa353/atahualpa353/images/header1.png ~ ~ V 3. Svetové fórum o celoživotnom vzdelávaní, ktoré sa bude konať v Marrakech (Maroko) 31. októbra, 1. a 2. novembra 2012, budú vybavené reproduktormi z celého sveta.
To sa bude konať na Svetovom výboru pre celoživotné vzdelávanie, ktoré predsedá Yves ATTO, v spolupráci s UNESCO (Inštitút vzdelávania po celý život), sa ICAE (Medzinárodná rada pre vzdelávanie dospelých) a za podpory marocké orgány.
 Viac...

Posté par pcassuto à 00:01 - - Permalien [#]

26 décembre 2011

7e Forum formation: Les mutations de l’alternance

http://www.poitou-charentes.fr/files/bandeau/42035bandeau7e Forum formation: Les mutations de l’alternance - "Quand la formation et le travail interagissent". Le forum se déroulera le jeudi 16 février à l'ESEN (Ecole Supérieure de l'Education Nationale) au Futuroscope (à proximité de Poitiers). Accueil: Hall de l'ESEN, Téléport 2, Boulevard des frères Lumière au Futuroscope à Chasseneuil du Poitou. Situation géographique. Le Forum est, comme chaque année, un temps de dialogue entre chercheurs et praticiens, des ateliers permettront la rencontre et le partage d’expériences et il sera également l'occasion de mettre en valeur les actions particulièrement innovantes.
Au
programme:
Télécharger le programme prévisionnel détaillé de la journée, en cliquant ici
.

Conférence « La métamorphose de l'apprentissage », par Gilles MOREAU, Professeur de sociologie à l’Université de Poitiers, Co-directeur du GRESCO. Le résumé de l'intervention: Parmi les figures de l'alternance, l'apprentissage en entreprise occupe aujourd'hui une place centrale dans les discours et les politiques publiques. Pourtant, il revient de loin: condamné dans les années 1960, il doit sa renaissance à un ensemble de réformes législatives mais également au renouveau de l'idée de "l’entreprise formatrice". Néanmoins cette nouvelle légitimité n'est pas sans effet sur la morphologie du public qu'il accueille et conduit, paradoxalement, l'apprentissage à épouser de plus en plus "l'ordre scolaire".
Conférence « Pédagogies et alternances: d’une réorganisation des ingénieries de formation vers une révolution des pratiques », par Franck VIALLE, Maître de Conférences H.D.R, en Sciences de l'Education, Université de Pau et des Pays de l'Adour. Le résumé de l'intervention: Le développement des formations alternées semble se poser comme une réponse possible à la difficile question de l’adéquation entre la formation et l’emploi. Cependant, les dispositifs de formations alternées se résument généralement à une simple réorganisation de l’espace et du temps de formation. Il semble dès lors, que les pratiques pédagogiques et les épistémologies qui les fondent restent inchangées. Or l’alternance permet de concevoir une autre façon de penser l’éducation et l’apprentissage. Elle autorise le passage: d’une logique de consommation de savoirs à celle de la production de savoirs; d’une démarche de résolution de problème à une autre de problématisation; d’un raisonnement déductif à un raisonnement inductif. Ensuite, elle invite à ne pas gommer les contradictions inhérentes au vivant. Enfin, plus généralement, elle demande à considérer les périodes de stage en entreprise non plus comme des espaces d’application des savoirs théoriques appris précédemment en cours, mais à l’inverse, comme un espace propre à une propédeutique de problématisation annonçant et orientant les séquences théoriques à venir. L’alternance appelle donc à une révolution paradigmatique dans les pratiques pédagogiques.
Des ateliers au choix :
A travers 13  thématiques et une vingtaine de présentations, les ateliers offriront une diversité d’expériences et de points de vue sur l’alternance telle qu’elle est mise en œuvre aujourd’hui. Télécharger le programme détaillé des ateliers.
Une cérémonie de remise des trophées "Innovation de la formation en alternance": Règlement de l'appel aux trophées de l'innovation et la liste des dossiers retenus.
Pour qui ?
Tous les acteurs de l'Emploi, de l'Orientation, de la Formation Professionnelle et de l'Insertion. Les Entreprises, les collectivités: dirigeants, responsables RH,...
Comment y participer ?
Les inscriptions sont possibles jusqu'au 5 février 2012 (dans la limite des places disponibles).
Les ateliers :
Thème A : Apprentis et conditions de travail, un pari sur l’avenir

Dans un contexte d’allongement des carrières, il importe de développer la prévention et d’optimiser les conditions de travail dès l’apprentissage. Rythme, organisation, connaissance des risques sont la clé d’une qualité de vie au travail pour ceux qui ont un long parcours à faire. L'ARACT s'y implique, faisant ainsi un pari sur l'avenir.
Thème B : Les conditions d’émergence d’un modèle d’alternance intégrative

Quels outils mobiliser entre l’établissement de formation et l’entreprise pour une alternance qui dépasse le modèle d’« alternance juxtapositive »? Quelles articulations entre acteurs sont favorables à l’alternance intégrative: l’exemple des Branches Professionnelles. Quelles évolutions du modèle de l’alternance?
Gilles BENSAÏD est consultant au sein du Pôle Politiques de Formation Professionnelle du cabinet Sémaphores Territoires du Groupe ALPHA. Il intervient fréquemment dans le cadre de missions de conseil portant sur les politiques publiques ou sur les politiques paritaires en matière de développement de l’alternance pour divers organismes: des administrations centrales, des Conseils régionaux et des OPCA.
Dans une première partie de l’exposé, l’intervenant mettra en évidence les outils mobilisables en vue d’une alternance intégrative qui repose sur une réelle parité d’estime entre l’établissement de formation et l’entreprise, dépassant alors le modèle que l’on nomme parfois « alternance juxtapositive ».
Dans une deuxième partie de l’exposé, l’intervenant mettra en évidence les articulations institutionnelles entre les acteurs qu’il considère favorables à cette alternance intégrative. Cette deuxième partie devra notamment permettre d’identifier des démarches dont les Branches Professionnelles peuvent, par exemple, être parties prenantes et qui contribuent à cette alternance intégrative.
Dans une troisième partie de l’exposé, l’intervenant questionnera la spécificité de l’alternance au regard d’un certain nombre d’évolutions, constatées au cours des dernières années et brièvement rappelées ci-après: une forme de scolarisation de l’apprentissage, une montée en puissance mixité des publics en formation, une importation ponctuelle des apports de l’alternance dans l’enseignement professionnel sous statut scolaire etc.
Thème C : L’expérience des Compagnons du devoir

Chez les Compagnons du devoir, l’expérience séculaire de l’alternance a su s’adapter aux évolutions du contexte pour accueillir et former des apprentis, des jeunes sur le Tour de France et des salariés en formation continue. Les compagnons reçoivent aujourd’hui des bacheliers ou des décrocheurs de l’Université et mettent en place une Grande Ecole des Hommes de Métier en Compagnonnage.
Thème D : Expérience et savoir, entre complémentarités et antagonismes

L’adoption du principe d’alternance met en oeuvre une complémentarité entre formation et travail, école et entreprise ou encore entre savoir et expérience, qui prend place dans les dispositifs de formation actuels. Cette communication rappellera comment, à l’encontre des objectifs de complémentarité affichés, des freins et des enjeux contribuent parfois à rendre cette complémentarité impossible, sacrifiant alors l’alternance à des relations antagonistes entre l’un et l’autre registre.
Thomas DUMET, maîtres de conférences en sciences de l’éducation à l’institut Centre Université-Economie d’Education Permanente (CUEEP) de l’Université Lille 1 et membre de l’équipe Trigone du Centre Interuniversitaire de Recherche en Education de Lille (CIREL – EA 4354).
Après avoir réalisé quelques travaux et recherches touchant à la formation de base des adultes peu qualifiés et/ou peu scolarisés, je suis actuellement associé à des travaux de recherche touchant à la formation des ingénieurs en apprentissage ou à la relation des enseignants avec l’entreprise. Parallèlement à d’autres thématiques, ces travaux m’ont permis d’interroger les rapports entre savoirs et « expérience » ou, pour l’exprimer autrement, entre formation et travail.
Il est relativement acquis aujourd’hui qu’en formation des adultes et, plus largement, dans la formation tout au long de la vie, l’alternance entre formation et travail est un des principes pédagogiques qui favorise la professionnalisation des apprenants. Avec l’adoption de ce principe d’alternance, c’est la complémentarité entre formation et travail, entre école et entreprise ou entre savoir et expérience qui est mise en oeuvre. Cependant les discours et déclarations d’intention sur ce sujet (qu’ils touchent à la formation des adultes, à la formation initiale ou à la reconnaissance et à la validation des acquis de l’expérience) achoppent sur des réalités allant parfois à l’encontre des objectifs de complémentarité affichés. Il n’est pas rare par exemple que l’alternance, supposée favoriser la complémentarité évoquée précédemment, soit de facto réduite à la coexistence de deux registres distincts et sans relation tangible. Il se peut aussi qu’elle soit sacrifiée à des relations antagonistes entre l’un et l’autre registre.
D’un côté, il est donc difficilement contestable qu’il existe une complémentarité entre expérience et savoir (entre formation et travail ou entre école et entreprise). C’est cette complémentarité qui justifie la place prise par l’alternance dans les dispositifs de formation actuels. D’un autre côté, force est de constater que cette complémentarité ne se réalise pas toujours pleinement dans les dispositifs de formation ou dans les dispositifs de validation et de reconnaissance des acquis de l’expérience. Au regard de ce qui précède, l’objectif de cette contribution est donc de rappeler les complémentarités existantes entre expérience et savoir mais aussi d’apporter des éclairages sur quelques-uns des freins et des enjeux qui peuvent contribuer à rendre cette complémentarité impossible.
Thème E : Alternance sous statut scolaire

La rénovation de la voie professionnelle est caractérisée par l’augmentation de la période de formation en entreprise des lycéens sur la totalité du parcours de formation. Cette formation alternée accorde une place et des fonctions diverses aux stages en entreprise et renforce la collaboration avec les tuteurs. Comment les enseignants et les jeunes s’inscrivent-ils dans ce processus pédagogique pour apporter une plus-value à la formation professionnelle?
Thème F : La formation des formateurs

Les apports et échanges de l’atelier seront structurés autour de 4 questions:
- Enseigner en alternance: quelles spécificités?
- Peut-on parler d’une didactique propre à l’alternance?
- Quelle est la posture du formateur impliquée par l’alternance?
- Comment accompagner les formateurs et y a-t-il besoin d’une formation spécifique pour cela?
Thème G : Enjeux et évolutions de l'alternance

Quelles évolutions ont connu les dispositifs de formation en alternance depuis la Loi de mai 2004? Avec quels enjeux? Quelle mise en oeuvre du contrat ou de la période de professionnalisation par les entreprises? Quel rôle pour l’OPCA? La présentation d’AGEFOS-PME sera complétée par le témoignage d’une entreprise régionale sur ses pratiques de l’alternance.
Thème H :Alternance et pratiques de Ressources Humaines

Les dispositifs d’alternance prennent une place croissante dans les pratiques de ressources humaines. Contrats d’apprentissage ou contrat de professionnalisation sont des modes privilégiés pour recruter de jeunes collaborateurs et les former aux métiers de l’entreprise; la période de professionnalisation permet d’anticiper les évolutions de l’entreprise et de ses métiers. Deux exemples de « l’entreprise formatrice ».
La Poste dans la région recrute des nouveaux collaborateurs dans deux métiers: facteurs et conseillers bancaires. La période d’apprentissage permet d’appréhender le futur métier avec sérénité, sous la conduite d’un tuteur, http://blog.univ-provence.fr/admin.php?op=blogSelect&blogId=32&action=newPost#s’agissant de métiers qui requièrent une forte autonomie, et de rendre le collaborateur totalement opérationnel dès sa sortie de formation.
Thème I : Certification et professionnalisation, le dialogue avec les entreprises

- Une certification de niveau III construite dans et pour l’alternance: Université et IUT ont collaboré avec un organisme privé de formation (AFC) pour créer avec les centres de la relation clients un diplôme de superviseur.
- Fidéliser les salariés grâce à la période de professionnalisation: l’entreprise CCA International s’est saisie de cette formation certifiante en organisant des périodes de professionnalisation afin de fidéliser ces salariés expérimentés, valoriser l’image du métier et du secteur.
Thème J : Alternance dans l’enseignement supérieur

Généralement associé aux premiers niveaux de qualification, l’apprentissage a gagné sa place dans l’enseignement supérieur et est aujourd'hui une voie prisée d’accès aux diplômes et d’intégration dans l’entreprise. C’est désormais aux niveaux II et I que la progression du nombre d’apprentis est la plus forte.
- L’Université de Poitiers a mis en place une formation par apprentissage dès 1995 à l’IUT, depuis 2009 il existe un CFA universitaire. Pour quels diplômes? quels publics? quelle organisation pédagogique?
- L’apprentissage est la meilleure façon d’effectuer une mission longue en entreprise tout en continuant sa formation. L’ESCEM Grande Ecole permet à 140 étudiants d’augmenter leurs chances d’intégrer plus rapidement l’entreprise. Ce parcours optionnel choisi par environ 30% des élèves d’une promotion en M1 ou M2 est particulièrement professionnalisant et permet une mise en pratique directe des acquis et l’assimilation de la culture d’entreprise ainsi que de ses métiers opérationnels.
Thème K : Place et rôle du tuteur dans les dispositifs d’alternance

Le rôle du tutorat est unanimement reconnu comme primordial dans la réussite de la formation par alternance. Comment les tuteurs sont-ils choisis, formés, valorisés par l'entreprise? Comment s'adaptent-ils aux nouveaux profils des alternants? Quelle complémentarité est développée entre le tuteur de l'entreprise et le formateur du centre de formation?
Thème L : L'apprenti, acteur principal de l'alternance, évolution et attentes

Les profils et attentes des apprentis sont en constante évolution; comment les entreprises et les centres de formation adaptent-ils leurs pratiques et leurs organisations à ces nouveaux publics pour placer l'apprenti au coeur du dispositif?
Thème M : La Préparation Opérationnelle à l’Emploi en alternance

La Préparation Opérationnelle à l’Emploi (POE) permet la mise en place d'une formation
de préparation à une prise de poste, répondant ainsi aux besoins des entreprises. La POE permet de
résorber efficacement l'écart entre les compétences du candidat et les compétences requises par le poste,
dans tout type d’entreprise publique ou privée. Elle peut être mise en place pour une formation préqualifiante
précédant un contrat de professionnalisation.
Les infos détaillées sur les ateliers: cliquez-ici
.

http://www.poitou-charentes.fr/files/bandeau/42035bandeau Forum Szkolenie 7-sza: Zmiany w rotacji - ". Kiedy szkolenia i pracy interakcję" Forum odbędzie się w czwartek, 16 lutego w ESEN (Graduate School of Education) w Futuroscope (w pobliżu Poitiers). Strona główna:. Hall of ESEN, Teleport 2, Boulevard braci Lumiere w Futuroscope w Poitiers Location. Forum, jak co roku, w czasie dialogu między badaczami i praktykami, warsztatów spotkają się i dzielić doświadczenie i będzie to również okazja, aby podkreślić szczególnie działań innowacyjnych. Więcej...

Posté par pcassuto à 00:19 - - Permalien [#]
Tags :

21 décembre 2011

INQAAHE 2012 Forum

http://www.nzuaau.ac.nz/sites/all/files/INQAAHE%20aangepast.jpgThe INQAAHE Forum of 2012 will be held on Monday 16, Tuesday 17 and Wednesday 18 April in Melbourne, Australia. The overarching theme of the Melbourne Forum is “The future of external quality assurance”. The venue of the Forum will be Novotel St. Kilda. On Monday 16 April an INQAAHE Board meeting is scheduled. The Regional Networks meeting takes place on Thursday 19 April. INQAAHE 2012 Forum Announcement.
The overarching theme of the Melbourne Forum is the future of external quality assurance as it may impact on developed as well as developing agencies.

The last 20 or so years has seen external quality develop from (in international terms) a minority occupation to a close to universal phenomenon. For much of that period quality assurance agencies were generally invested with a good deal of autonomy, subject in most cases to some form of overarching control exercised by governments; although in some parts of the world agencies have not achieved the full operational autonomy as advocated in INQAAHE’s Guidelines of Good Practice. However, in recent years governments of countries where historically agencies had considerable operating autonomy are now either exercising, or are talking about exercising, greater control; notable examples being Australia and the USA.
A good number of factors are contributing to these developments and the Melbourne forum will consider a range of related issues but will in particular focus on three aspects which are to a large measure related to the steady or, in some cases, spectacular, growth in the number of higher education students.
Methodology for EQA

There is a growing belief that the traditional approach for external quality assurance (EQA) (with each programme preparing a self- assessment report, being visited by three to five experts, having a decision made programme by programme) is too expensive in terms of money and human resources. Ways need to be found to retain the good features of the traditional approach while at the same time making QA more sustainable in the medium and long terms. Some agencies have explored different modes, and their experiences could serve to analyse possible developments.
Consideration of desirable and possible (not all of which might be desirable) developments on methodology will need to take into account a range of factors of which the following appear to be the more significant.
Institutional Diversity
In many countries the proportion of HE credits earned by students studying full-time at university institutions is in decline and many of our members are dealing with both universities and non-university institutions as well as having to consider the QA aspects of credits earned outside institutions. In addition many higher education credits are now being gained in non HE institutions, in some cases schools. These institutions are subject to different QA arrangements than HE institutions, typically involving a more “inspectorial approach”.
We need to discuss the similarities and differences between QA for university (higher) education, and that addressing non university, professional or vocational education. Are there significant differences in quality criteria, procedures, reviewers? What are they, and what can we learn from each other?
We also need to find ways in which our members can work more closely with the other agencies involved in the QA of non-HE institutions where nonetheless HE credits can be obtained and generally provide a better service to such institutions and their students while attention need also be given to links with those responsible for quality assurance in the field of Vocational Education and Training (VET). A particular issue is a consideration of the merits and demerits of there being a national single agency responsible for the QA of both “traditional” higher education and VET.
As QA agencies develop and mature they increasingly have to deal with institutions ranging from those that are well established and been subject to numerous reviews and those which are very newly established and which may also be using non-traditional methods of delivery. In addition even within the group of mature institutions there is a wide diversity of institutions. There are frequent complaints from institutions that standards seemed to be designed from the perspective of the traditional research based universities.
It is clear that the “one size fits all” model is not a sensible approach but consideration needs to be given as to how an agency can relate in different ways to institutions that fall within its remit while maintaining a consistency of standards and fairness to all.
In some countries distinctions are drawn between the QA of publicly financed HEIs and private institutions while in others the distinction is drawn between “for profit” institutions and others (although the fact that many public institutions operate very much as “for profit” institutions when operating outside their home countries is often ignored).
Consideration needs to be given as the question of the extent to which the basic methodology needs to be amended to deal with private or, especially, “for profit” institutions and, if so, the changes that need to be made.
The growing recognition of the importance of internal quality assurance and in particular the promotion of an institutional quality culture
INQAAHE’s Guidelines of Good Practice emphasize that quality is primarily the responsibility of higher education institutions. Many of the ‘better’ institutions have no problems with developing internal quality assurance mechanisms, but EQA agencies should focus on ensuring that all HEIs actually proceed in this direction. Quality audits and the focus on internal quality assurance mechanisms as well as on the self-regulatory capacity of institutions are interesting developments, which could be shared and its merits and demerits discussed and analysed.
How can INQAAHE work with our member QA agencies in order to enable them to help institutions develop such things as quality management practices, to link planning with self and external evaluation, to develop institutional research capacity and in general create a quality culture? Such changes will of themselves have a considerable impact on the methodology of QA agencies.
Changing perceptions of independence from the perspective of both EQA and institutions

INQAAHE’s GGP include the following
That the EQAA recognises that institutional and programmatic quality and quality assurance are primarily the responsibility of the higher education institutions themselves; (Section 5); and
An EQAA must be independent, i.e. it has autonomous responsibility for its operations, and its judgments cannot be influenced by third parties. (Section 9)
These guidelines provide a context for an important discussion that needs to be held regarding agency and institutional independence. The discussion has perhaps two main purposes. The first is to help agencies (and institutions) deal with governments and other agencies whose policies may be impacting on their decision making autonomy while the second is how EQA methodology might need to be modified to reflect the changing situation.
There are a number of developments that have a potential impact on the degree of independence enjoyed by the HE sector. In Europe for example most QA agencies are working under the Bologna agenda that requires them to organise their work according to priorities that come from government and not from their own decisions. Another issue is the desire of some governments to combine traditional QA approaches with the checking of regulatory adherence; Australia being a notable but not the only example.
At the institutional level the adoption of qualification frameworks, both at the generic and disciplinary level, impacts on the freedom that many HEIs enjoyed in the past to design their own programmes of study.
It seems important to revisit the question of the independence of the QA agencies from governments. What is the actual meaning of independence? What are (or should be) the links between national policies, or national priorities, and QA criteria or procedures? What links should be established between quality assurance and other policy instruments (funding, incentives, information, etc.)? What experiences can be shared in this respect? How can agencies effectively interact with governments with relation to QA?
The relation of QA agencies with their government is a key issue which all agencies will have to face in the near future, and which should be addressed in order better to understand what does ‘independence’ mean in this context. Richard Lewis on behalf of the Melbourne Members’ Forum Programme Committee.

Posté par pcassuto à 17:51 - - Permalien [#]

19 novembre 2011

2ème Forum des Think Tanks

http://www.forumdesthinktanks.fr/templates/jsn_dome_free/images/logo.png2ème Forum des Think Tanks. Le 19 Novembre 2011. Paris Sorbonne. Centre Universitaire Malesherbes, 108, bd Malesherbes 75850 PARIS Cedex 17.
Le 19 novembre 2011, à cinq mois de l’élection présidentielle, 23 think tanks se retrouvent à la Sorbonne pour la deuxième édition de leur forum annuel.
Placé sous le signe du pluralisme et de la convivialité, cet événement veut contribuer à la promotion d’un débat politique apaisé et de qualité.
Les participants se réunissent pour croiser leurs réflexions et confronter leurs propositions autour d’enjeux contemporains majeurs tels que la dette publique, la croissance économique, la gouvernance, l’éducation, le numérique, le lien social ou la mondialisation.
Les participants

ASSOCIATION pour la FONDATION
de l'ECOLOGIE POLITIQUE

 

ASSOCIATION pour la FONDATION
de l'ECOLOGIE POLITIQUE


CAUCUS DES DIVERSITES EN EUROPE CAUCUS DES DIVERSITES EN EUROPE
CLUB JADE alt
EN TEMPS REEL alt
EUROPA NOVA alt

FONDATION FARM

Fondation pour l'Agriculture et la Ruralité dans le monde

FONDATION CONCORDE
FONDATION GABRIEL PERI alt

FONDATION IFRAP

Institut Français pour la Recherche sur les Administrations Publiques

FONDATION JEAN JAURES

FONDAPOL

Fondation pour l'Innovation Politique

alt
FONDATION RES PUBLICA
FONDATION ROBERT SCHUMAN
INSTITUT DE L'ENTREPRISE
INSTITUT MONTAIGNE
INSTITUT THOMAS MORE
IPEMED

Institut de Prospective Economique du Monde Méditerranéen

LA FABRIQUE SPINOZA
L'ATELIER DE LA REPUBLIQUE
LE CERCLE DE LA LICRA
LE CERCLE DES ECONOMISTES
SAF – AGRICULTEURS DE FRANCE
TERRA NOVA

Voir aussi le 1er Forum des think tanks – Samedi 6 novembre 2010.

A l’heure de rendez-vous internationaux majeurs et à l’approche d’échéances nationales décisives, les think tanks français se retrouvent le samedi 6 novembre à la Sorbonne pour une journée inédite de débats sur les enjeux politiques, sociaux, économiques et environnementaux auxquels la France, l’Europe et le monde de demain vont devoir faire face. Forts de leur expertise, ces laboratoires d’idées et de propositions y présenteront les pistes de réflexion et les solutions dont les décideurs politiques ont besoin pour affronter les défis que constituent la sortie de crise, l’avenir de l’euro, les déficits publics, la construction européenne, la sécurité alimentaire ou encore le changement climatique. Les participants, issus de tous les horizons de pensée, se veulent les porteurs de nouvelles initiatives venues de la société civile et d’un renouvellement du débat public, dans un contexte qui peut être une opportunité pour un changement de fond de nos sociétés contemporaines.
http://www.forumdesthinktanks.fr/templates/jsn_dome_free/images/logo.png 2. Foorumi mõttekojad. 19. novembril 2011. Paris Sorbonne. Keskus Universitaire Malesherbes, 108, Boulevard Malesherbes 75850 PARIS Cedex 17.
19. novembril 2011, viis kuud pärast presidendivalimisi, 23. mõttekojad on leitud Sorbonne'i eest teist korda oma iga-aastasel foorumil.

Märgi all pluralism ja kasutatavuse, sel juhul aitab edendada rahumeelset poliitilist arutelu ja kvaliteet.

Osalejad kogunevad cross oma mõtteid ja arutada oma ettepanekuid ümber olulisi tänapäevaseid probleeme, nagu võlgnevused, majanduskasvu, juhtimine, haridus-, digitaalsed, sotsiaalsed sidemed ja globaliseerumine
. Velle...

Posté par pcassuto à 01:51 - - Permalien [#]

19 septembre 2011

Forum des Métiers de l'Education, de l'Enseignement, et de la Formation

Forum des Métiers de l'Education, de l'Enseignement, et de la FormationL'équipe de Télé Campus Provence vous invite à découvrir le dernier film mis en ligne sur la chaîne1 "Vie de l'université": "Forum des Métiers de l'Education, de l'Enseignement, et de la Formation", réalisé par Loïc Larrouzé. Voir la vidéo.
L’IUFM d’Aix-Marseille adapte son offre de formation et propose aujourd’hui un master MEEF: Métiers de l'Enseignement, de l'Éducation et de la Formation. Ce master, faisant partie intégrante des formations universitaires, permet la préparation aux concours de recrutement del’Éducation nationale, mais vise aussi l’accès aux métiers du secteur de l'éducation et de la formation. C’est pourquoi l'IUFM développe une politique d’aide à l’emploi en organisant la première édition du Forum des métiers de l’Éducation de l’Enseignement et de la Formation, le 3 mai 2011 sur le site IUFM d'Aix-en-Provence. Ce forum est, pour les étudiants, l'occasion d'échanger avec des professionnels pour répondre à leurs questions et les informer des réalités concrètes et des possibilités offertes par ces secteurs d'emploi. Rendez-vous sur Télé Campus Provence...
excellente journée à tous
Anne-Marie Boudet, Télé Campus Provence Université de Provence Centre Schuman. Tél 04 42 95 32 54, anne-marie.boudet@univ-provence.fr.
Forum Kutsekoja Haridus-, haridus-ja koolitus Team Campus TV Provence kutsub Teid avastama viimane film postitatud string1 "Life University", "Forum des Métiers Haridus-, haridus-ja koolitus", lavastaja Loïc Larrouzé. Vaata video.
IUFM Aix-Marseille kohandab oma koolituse ja pakub nüüd kapten MEEF: kutseseaduse Haridus, Haridus ja koolitus.Kapten, lahutamatu osa ülikooliõpingutest vaidlustada ettevalmistus võimaldab värbamine del'Éducation riiklikest, vaid ka otsib juurdepääsu kaupleb haridus ja koolitus. Seetõttu IUFM arendamise poliitika tööhõive abi korraldamisel esimene foorum kaupleb Haridus Haridus ja koolitus, 3. mai 2011 ala Aix IUFM -en-Provence. See alafoorum on õpilastele, võimalust suhelda spetsialistide vastata küsimustele ja teavitada neid tegelikkusest ja võimalustest, mida need tööhõive alal. Velle...

Posté par pcassuto à 00:00 - - Permalien [#]