22 mai 2019

Agefiph - Employeur - Quelles sont vos obligations légales en matière d’accessibilité ?

Agefiph, ouvrir l'emploi aux personnes handicapées, retour à l'accueilLa notion d’accessibilité – apparue en France dans les années 70 – est désormais une obligation légale. Depuis le 1er janvier 2007, les maîtres d'œuvre, les maîtres d'ouvrage et tous ceux qui entreprennent des travaux dans une entreprise sont tenus de respecter les règles d'accessibilité. Les lieux de travail doivent être accessibles à tous, et notamment aux personnes handicapées, quel que soit le type de handicap (physique, sensoriel, cognitif, mental ou psychique).

Un principe de non-discrimination

Cette loi permet aux personnes handicapées d’accéder à un emploi, et comme tout travailleur, à l'ensemble de son lieu de travail. En effet, au-delà des postes de travail, les responsables de l’entreprise doivent mettre en accessibilité la chaîne de déplacement interne et externe pour accueillir ou maintenir dans l’emploi des personnes handicapées. Plus...

Posté par pcassuto à 19:08 - - Permalien [#]


Employeur - L'Agefiph peut-elle vous aider ? Cas particulier : les entreprises adaptées

Agefiph, ouvrir l'emploi aux personnes handicapées, retour à l'accueilLes entreprises adaptées peuvent solliciter l’offre de services et les aides financières de l’Agefiph uniquement pour le personnel ne relevant pas de l’effectif de production. Plus...

Posté par pcassuto à 01:27 - - Permalien [#]

Employeur - L'Agefiph peut-elle vous aider ? Cas particulier : l’accord agréé sur l’emploi des personnes handicapées

Agefiph, ouvrir l'emploi aux personnes handicapées, retour à l'accueilSi vous êtes concerné par un accord agréé sur l’emploi des personnes handicapées, l'accès à l'offre de services et aux aides financières de l'Agefiph dépend de votre situation vis-à-vis de l'obligation d'emploi au moment où a été signé l’accord :

  • Lorsque le taux d’emploi sur le périmètre de l’accord est inférieur à 6%, les établissements concernés ne peuvent pas bénéficier de l'offre de services, sauf de l’accompagnement Cap emploi, de l’accompagnement emploi handicap par l’Agefiph et la reconnaissance de lourdeur du handicap (RLH) qui peut donner lieu à l'aide à l'emploi des travailleurs handicapés (AETH);
  • Lorsque le taux d’emploi sur le périmètre de l’accord est égal ou supérieur à 6%, les établissements concernés ont accès à l’ensemble de l’offre de services de l’Agefiph, en complémentarité avec les autres financements possibles (parmi lesquels les dispositions des accords agréés);

Exemples :

  • Un établissement employant 8% de personnes handicapées et qui appartient à un groupe sous accord agréé dont le taux d’emploi global est de 5% ne peut pas solliciter l’offre de services et les aides financières destinées aux entreprises. Le taux du périmètre de l’accord est inférieur à 6%;
  • A l’inverse, un établissement employant 5% de personnes handicapées appartenant à un groupe sous accord agréé dont le taux d’emploi global est de 7% peut solliciter ces services et aides financières. Le taux du périmètre de l’accord est supérieur à 6%. Plus...

Posté par pcassuto à 01:25 - - Permalien [#]

Employeur - L'Agefiph peut-elle vous aider ? Quelle est la situation de votre entreprise ?

Agefiph, ouvrir l'emploi aux personnes handicapées, retour à l'accueilPour que vous puissiez solliciter un service ou une aide financière de l’Agefiph, votre entreprise doit remplir les conditions suivantes :
  • Relever du secteur privé ou bien du secteur public soumis au droit privé;
  • Être domiciliée en France;
  • Employer ou projeter d’employer des salariés handicapés travaillant sur le territoire français;
  • Être à jour de ses obligations sociales : cotisations et contributions sociales et contribution relative à l’obligation d’emploi de personnes handicapées.
Vous pouvez bénéficier de l’offre de services et des aides de l’Agefiph même si votre entreprise n’est pas soumise à l’obligation d’emploi de personnes handicapées (notamment, si votre entreprise compte moins de 20 salariés). Plus...

Posté par pcassuto à 01:24 - - Permalien [#]

Employeur - L'Agefiph peut-elle vous aider ?

Agefiph, ouvrir l'emploi aux personnes handicapées, retour à l'accueilDe manière générale, deux critères conditionnent l’accès à l'offre de services et d’aides financières de l'Agefiph : la situation de votre entreprise et l’avancée des démarches de reconnaissance du handicap du salarié concerné. Plus...

Posté par pcassuto à 01:21 - - Permalien [#]


Agefiph - Employeur - Mon essentiel

Agefiph, ouvrir l'emploi aux personnes handicapées, retour à l'accueilQuelles sont mes obligations ? Comment simuler le montant de ma contribution ?

Comment répondre à l'obligation d'emploi des personnes handicapées ?

Comment solliciter les aides de l'Agefiph ?

Posté par pcassuto à 00:10 - - Permalien [#]

21 mai 2019

Agefiph - Employeur

Agefiph, ouvrir l'emploi aux personnes handicapées, retour à l'accueilL'Agefiph vous propose des services et aides financières pour recruter et maintenir dans l'emploi des collaborateurs handicapés. Plus...

Posté par pcassuto à 23:56 - - Permalien [#]

19 avril 2019

Comment les employeurs mobilisent-ils les contrats très courts ?

D’après l’enquête Offre d’emploi et recrutement (Ofer 2016), 20 % des établissements qui recrutent en contrat de plus d’un mois déclarent également avoir recours à des contrats plus courts – CDD d’un mois ou moins. Le principal motif évoqué par les employeurs pour expliquer leur recours à ces contrats de très courte durée est le remplacement d’un salarié absent.
Afin de pourvoir leurs emplois en CDD d’un mois ou moins, 74 % de ces établissements font appel à d’anciens salariés. D’ailleurs, près de 60 % d’entre eux disposent d’un vivier de personnes travaillant régulièrement pour eux en contrats très courts.
Le temps consacré à la recherche et à la sélection des candidats est souvent relativement court, puisque 27 % des recruteurs y consacrent moins d’un jour, et la moitié quatre jours au plus. 57 % des établissements fortement utilisateurs de contrats très courts enchaînent fréquemment ces contrats avec la même personne, alors que cette part n’est que de 24 % pour l’ensemble des établissements utilisateurs de ces contrats. Les contrats de très courte durée concernent plus souvent des postes de manœuvres et d’ouvriers spécialisés ou d’employés et de personnels de services.
Après un CDD d’un mois ou moins, seuls 21 % des établissements déclarent proposer fréquemment à leurs salariés un CDD plus long, et 16 % un CDI. Les employeurs fortement utilisateurs de contrats de très courte durée sont plus susceptibles de poursuivre la relation d’emploi avec leurs salariés sous ce type de contrat que ceux qui y recourent moins fréquemment.

Dares Analyses 2019-019 - Comment les employeurs mobilisent-ils les (...) Téléchargement (1.1 Mo)

Posté par pcassuto à 23:26 - - Permalien [#]

03 mars 2019

Getting Clearer Signals From Employers

HomeBy Paul Fain. As employers admit they need to give clearer signals about needed job skills, a broad U.S. Chamber-led group seeks to use standardization and technology to better align credentialing and work-force data. More...

Posté par pcassuto à 01:14 - - Permalien [#]

24 février 2019

... et les groupements d'employeurs

C2RP Carif-Oref Hauts-de-France Parmi la douzaine d'alternatives au bonus-malus sur les contrats courts, le camp patronal met en avant les préconisations du Conseil économique, social et environnemental (Cese) sur les groupements d'employeurs. Plus...

Posté par pcassuto à 11:35 - - Permalien [#]