23 août 2012

Le campus virtuel CvTIC

http://www.cvtic.unilim.fr/images/logos/cvtic-100.pngSur un campus virtuel CvTIC, les apprentissages s’organisent à distance via l'Internet. Les étudiants et les formateurs, tous géographiquement dispersés, se retrouvent, communiquent et apprennent en utilisant les fonctionnalités de l’Internet.
Sur notre campus, les étudiants sont organisés en groupes formant des communautés virtuelles d’apprentissage qui pratiquent le travail collaboratif, développant ainsi leur pratique des outils d’échange synchrones et asynchrones sur Internet et leur capacité au travail d’équipe via les réseaux numériques. Les communautés virtuelles forment au travail en équipe et permettent la co-formation: elles sont composées des étudiants, des assistants, des professeurs et selon les cas, d’experts et de professionnels.
Administration

    * Secrétariat CvTIC
      Faculté des Sciences & Techniques
      123, avenue Albert Thomas
      87060 Limoges cedex
    * Ghislaine Monnier
    * Tel : +33 (0)5 55 45 73 36
    * Fax : +33 (0)5 55 45 77 77
Responsables de département: Philippe Leproux, Olivier Ruatta.
La pédagogie employée
Elle vise à faire acquérir, outre des connaissances, des compétences professionnelles, puisqu’il s’agit de formations professionnelles. Une compétence professionnelle est la capacité à mettre en œuvre, en situation professionnelle, des savoirs et savoir-faire, et mobiliser des ressources diverses.
Chaque unité d’enseignement se bâtit autour d’objectifs qui sont l’acquisition de certaines compétences métiers ou de compétences plus générales (tout en incluant les savoirs sous-jacents).
Elle est une pédagogie active et de projet: c’est en faisant que l’on apprend, que l’on sollicite les ressources, que l’on élabore des solutions, surtout lorsqu’il y a projet; c’est ainsi que l’on acquiert des compétences.
Un projet collectif a pour effet d’impliquer davantage l’apprenant, il donne un sens et une valeur sociale à cet apprentissage.
"il n’y a compétences que lorsque les ressources (savoir-faire, savoirs, comportements) sont mises en œuvre dans l’action"

[Guy le Boterf, Contruire les compétences individuelles et collectives, éditions d’organisation].

Ceci est d’autant plus vrai pour la formation à distance et en ligne qui ne peut se contenter d’une simple transmission de connaissances par l’enseignant. En effet, un cours en présentiel, même magistral, permet une certaine interaction, et la présence de l’enseignant va donner plus de sens au contenu que n’en aura un polycopié. L’interactivité en présentiel est de l’ordre du jeu d’acteur (qui porte un texte) avec gestuelle et des questions/réponses. Mais mettre un polycopié en ligne ne permet pas la même interactivité : pas de jeu d’acteur, ni de gestuelle pour faire comprendre, délai des questions/réponses (par mail en général). A distance le cours magistral mis en ligne s’apparente à de l’auto-apprentissage pour l’apprenant.
Il est donc nécessaire de mettre en œuvre une autre forme de pédagogie ou l’enseignant n’est pas seulement le transmetteur de la connaissance mais le facilitateur de l’apprentissage par l’apprenant. L’activité de l’apprenant est alors au centre du processus et cette activité demande la mise en œuvre d’autres capacités, ne serait-ce que la capacité à utiliser les moyens de communication de l’Internet ; l’apprentissage en ligne et en réseau met en œuvre des compétences techniques, manipulatoires, de l’expérience etc. et pas seulement l’assimilation de concepts de base. L’apprenant en ligne s’implique davantage du fait de l’utilisation des technologies; il ne peut être seulement passif et réceptif.
Cette pédagogie s’appuie sur le travail en équipe qui prend de plus en plus de place dans l’entreprise et le monde professionnel en général; le développement de l’organisation en équipes et le management par projet (management transversal) est une tendance actuelle dans tous les secteurs. La distinction entre les postes disparaît au profit de la notion d’équipe. D’après Peter F Drucker ["L’émergence de la nouvelle organisation » contribution au Knowledge Management, éditions d’organisation]: « dans une vingtaine d’années, les grandes entreprises auront pour la plupart moitié moins de niveaux hiérarchiques [...], le travail sera accompli par des spécialistes rassemblés en équipes ad hoc, transversales aux départements classiques. La coordination et le contrôle dépendront dans une large mesure de la volonté des salariés à s’autodiscipliner [...] Ceux-ci dirigeront et maîtriseront leur propre performance grâce à une information structurée, reçue de leurs collègues, de leurs clients et de leurs sièges. »
Cette évolution, liée au besoin qu’ont les grandes entreprises d’innover et d’entreprendre, est rendue possible grâce à l’informatique et aux réseaux qui favorisent le développement du travail en commun de collaborateurs distants.
Elle organise les apprentissages en communautés virtuelles: l’apprentissage en communautés virtuelles est un entraînement à ces méthodes de travail. On y apprend à mobiliser les ressources du groupe en vue de produire un résultat.
L’organisation en communauté permet la capitalisation des connaissances (capitaliser étant compris comme collecter et faire fructifier), l’utilisation des compétences diverses de chacun, la co-formation; la distance nécessite une bonne organisation du travail. Vous pouvez télécharger dans les "documents utiles" un guide du travail collaboratif.
Mais, si l’on n’apprend jamais seul, on apprend pour soi et les étudiants sont à la fois évalués lors de leur participation au travail collaboratif et de manière individuelle.
http://www.cvtic.unilim.fr/images/candidatures/candidatures_2012.pngModalités pratiques
Evaluation

La participation aux échanges au sein de la communauté virtuelle (travail collaboratif, liste de diffusion, forums, etc.) est prise en compte dans l’évaluation et compte pour l’obtention des crédits.
Les UE sont évaluées en contrôle continu en ligne.
Tutorat et coaching

Certains étudiants sont accompagnés, au début de la formation, par des tuteurs. Le rôle des tuteurs n’est pas d’évaluer l’étudiant mais de le suivre individuellement, de lui fournir de l’aide, des conseils et de le rassurer par sa grande disponibilité.
Dans tous les autres cas, les communautés virtuelles d’apprentissages sont animées et accompagnées par les enseignants et par les assistants qui jouent un rôle d’animateurs et de médiateurs (de coach) pour le groupe.
Modalités d’organisation du travail en équipe
Chaque équipe ou communauté de travail s’organise au moyen de logiciels de travail collaboratif qui permettent la communication, l’organisation, la mutualisation, l’édition partagée.
e-learning
On appelle e-learning des formations à distance utilisant Internet comme moyen de communication et comme lieu virtuel des activités d’apprentissage.

"L’e-learning est l’utilisation des nouvelles technologies multimédias de l’Internet pour améliorer la qualité de l’apprentissage en facilitant d’une part l’accès à des ressources et à des services, d’autre part les échanges et la collaboration à distance."
Pour "suivre leurs cours" et participer aux activités d’apprentissage, les étudiants se connectent sur le site web de l’organisme de formation. Ils utilisent pour cela leur navigateur. Lors de leur inscription il leur a été communiqué un nom d’utilisateur et un mot de passe. Ces codes d’accès privés leur permettent d’accéder aux espaces de cours qui leur sont destinés.
Généralement les sites de formation sont gérés à l’aide d’un logiciel appelé "plate-forme de formation à distance" ou LMS (learning management system). Ces logiciels offrent différentes fonctionnalités qui permettent aux enseignants de publier leurs cours et leurs exercices, de suivre les activités de leurs étudiants et de communiquer avec eux. Les étudiants accèdent, quant à eux, aux pages publiées à leur intention, aux exercices, aux espaces de communication et de travail collaboratif, ainsi qu’à leur planning annuel et à leurs résultats personnels.
La plate-forme actuellement utilisée pour le campus virtuel est Moodle. C’est un logiciel libre qui est supporté par une grande communauté de développeurs et de pédagogues et qui privilégie une pédagogie basée sur le travail collaboratif des étudiants. Il est utilisé par de nombreuses universités dans plus de 140 pays.

http://www.cvtic.unilim.fr/images/logos/cvtic-100.png~~V CvTIC σε μια εικονική πανεπιστημιούπολη, μάθησης εξ αποστάσεως για την οργάνωση μέσω του Διαδικτύου. Οι μαθητές και οι εκπαιδευτές, όλα τα γεωγραφικά διάσπαρτες, να βρεθούν, να επικοινωνήσουν και να μάθουν χρησιμοποιώντας τις δυνατότητες του Διαδικτύου.
Στις εγκαταστάσεις μας, οι μαθητές οργανώνονται σε ομάδες σχηματίζουν εικονικές κοινότητες μάθησης που ασκούν συλλογική εργασία, την ανάπτυξη της πρακτικής τους μοιράζονται εργαλεία σύγχρονης και ασύγχρονης Internet και δυνατότητα ομαδικής εργασίας μέσω των ψηφιακών δικτύων. Εικονικές κοινότητες είναι η ομαδική εργασία και επιτρέπει την από κοινού κατάρτιση: αποτελούνται από μαθητές, βοηθούς, δασκάλους, και ανάλογα με την περίπτωση, των εμπειρογνωμόνων και επαγγελματιών.
http://www.cvtic.unilim.fr/images/candidatures/candidatures_2012.png~~VΠρακτικά
Εκτίμηση
Συμμετοχή στο εμπόριο εντός της εικονικής κοινότητας (συνεργασία, λίστες, φόρουμ, κ.λπ..) Λαμβάνεται υπόψη κατά την αξιολόγηση και την εξέταση για την εξεύρεση των πιστώσεων.
Η ΕΕ αξιολογείται σε συνεχή γραμμή. Περισσότερα...

Posté par pcassuto à 00:00 - - Permalien [#]


16 août 2012

Germany: Institute launches global educational web platform

http://enews.ksu.edu.sa/wp-content/uploads/2011/10/UWN.jpgA European higher education institution has joined some of America’s top universities in offering free online science courses to anyone anywhere in the world. Germany’s Hasso Plattner Institute plans to start offering the courses next month to all who are interested.
As a forerunner in Europe, the institute wants to make worldwide interactive online courses, taught by its computer science professors, available via the web platform www.openHPI.de.
The courses will be offered in English. To take part, prospective students only have to register at the openHPI portal. There are no admission restrictions for the online courses, which are embedded in a social learning network.

Posté par pcassuto à 02:41 - - Permalien [#]

When Experience Matters: Changing Requirements in Online Learning

http://chronicle.com/items/biz/cartoons/CHEMAR0413_iPadBanner.gifInformation Provided By Adobe. Online learning today faces a tall order. With people accustomed to richer, more engaging digital experiences on their computers, smartphones, and tablet devices, it’s not surprising that they would expect that same quality of experience in their online classes. The reality is that capturing and keeping people’s attention in today’s world is more challenging than ever.
In higher education, distance learning has moved well beyond offering a small subset of classes to include complete undergraduate and graduate programs that foster ongoing collaboration among students and faculty. The challenge for higher education institutions is building distance learning on a foundation that supports today’s demands, while staying open to tomorrow’s requirements.
A few years ago distance learning largely involved students logging on and listening, with limited direct interaction with their professors and even less with their fellow students. Now, real-time interaction is the norm, as students virtually “raise their hands,” participate in breakout sessions, jointly lead presentations, share video, and engage in a host of other dynamic interactions.

Posté par pcassuto à 00:53 - - Permalien [#]

15 août 2012

Why Online Education Won't Replace College—Yet

http://chronicle.com/img/photos/biz/sub-promo-art.pngBy David Youngberg. When I decided to become a professor, I was comforted by its employment projections. Professors hired to teach the baby boomers are retiring: It'll be a seller's market. Now I'm told Massive Open Online Courses, or MOOC's, threaten that rosy future. One person can teach the whole world with a cheap Webcam and an Internet connection. Sebastian Thrun, a Stanford University research professor and co-founder of the MOOC provider Udacity, told Wired that in 50 years there will be only 10 institutions in the whole world that deliver higher education.
I was scared. So in early 2012 I joined 90,000 other students who enrolled in one or both of Udacity's first two courses. I selected CS101: Building a Search Engine. What with video lectures, online discussion boards, and learning from the field's top minds, it was easy to believe that online education was the beginning of the end for the ivory tower. But I came to realize that MOOC's have five fundamental problems.
1. It's too easy to cheat. While Udacity encouraged students to help one another on the discussion boards, we weren't allowed to post answers. The honor code worked, but only because we couldn't get college credit. The incentive to cheat was very weak.
Make the class count for credit, or serve as the first step to a good job, and phantom forums and answer keys will follow. Despite our best efforts, the proliferation of cheating is higher education's dirty little secret. Take away the classroom and you've made a bad situation much worse.
2. Star students can't shine. It became immediately clear to me that even if I excelled at this course, no one would know who I was. Networking, either with my fellow students or with the professors, was virtually impossible.
In traditional academe, I know my best students well enough to write recommendations describing their personalities and accomplishments in detail. Online anonymity results in references that mean virtually nothing. The best Udacity can offer is to pass on résumés of top students to interested employers. If just 1 percent of students in Udacity's two courses were exceptional, that's 900 recommendations to write. And none of them would be worth reading.
Related Content: Don't Confuse Technology with Teaching.
3. Employers avoid weird people. Firms hire workers to help execute their plans. They are generally not after radical thinkers who want to turn a company upside down with bizarre ideas. Those who have a problem with authority are to be avoided. To show they are good team players, interviewees are polite, agreeable, and wear the usual suit and tie. Getting an unconventional degree suggests you're probably one of the usurpers who are more trouble than they are worth. MOOC's are the nose rings of higher education.
4. Computers can't grade everything. MOOC's are feasible because a program grades all assignments. This works fine for answers that easily translate to machine language, but a machine can't grade an essay or a presentation. Papers are out of the question. But good communication is a valuable skill and one that's difficult to master. Fortunately there is a glut of Ph.D.'s in the liberal arts who can pick up the teaching in this area.
5. Money can substitute for ability. Higher education leads to a better salary because a college degree is a signal. Yes, you gain practical skills in college, but a degree is largely about showing potential employers that you're smart and hard working. Grades function the same way. Get an A in philosophy and people will find you impressive even if what you learned isn't practical. But the signal only works if most people didn't get an A. Signaling is relative.
If college is cheap, students have a strong incentive to spend those savings on anything that can give them an edge over their fellow students. Students will hire tutors to help them on homework, and they will buy dishwashers to free up their day. To prevent too many people from acing the class, the class will have to get harder. The arms race will intensify—each student spending to get an edge over the other—until online education is no cheaper than traditional education.
It's happened before. A college education used to be a rare thing. It was so rare that having one guaranteed you a job. But as incomes rose, more and more people started going to college. A bachelor's degree isn't exceptional anymore; it's expected.
If only one or two of these issues existed, the days of higher education as we know it would be numbered. Udacity is already looking at test centers to combat cheating, in the event that its courses are ever offered for credit. Students could get recommendations from organizations outside of an online university. MOOC graduates might become common enough to overcome their seditious signal. It's theoretically possible to build a robot to grade papers. An arms race between students isn't inevitable if building practical skills is emphasized more than getting good grades. But together these complications prevent online education from inevitably usurping us. A professor is simply more economical.
All this assumes that the classroom won't stay conventional. There's a lot to learn from online education, and if the academy doesn't adapt, this new medium will flourish despite its challenges. Professors must harness the advantages MOOC's use so well: online resources, regular practice questions, and a forum for students (perhaps from multiple institutions to capture some of those economies of scale). And we'll have to cut costs in uncomfortable places (no sabbaticals, less tenure, smaller salaries).
If we don't learn from the MOOC's, we will disappear. But we have a better chance to adapt than the Sebastian Thruns of the world would have us believe.
David Youngberg is an assistant professor of economics at Bethany College.

Posté par pcassuto à 03:27 - - Permalien [#]

31 juillet 2012

Le e-learning

http://www.le-grep-rh.com/imgs/le-grep-rh.pngValoriser le capital humain de son entreprise à moindres frais, c’est possible grâce aux méthodes de l’apprentissage en ligne: le e-learning.
A l’instar des formations traditionnelles, le e-learning concerne avant tout les cadres (42% des bénéficiaires en 2007, selon le Baromètre CCIP 2008 du e-learning publié par la Chambre de commerce et d’industrie de Paris). Les formations en ligne s’avèrent pourtant particulièrement adaptées aux techniciens et commerciaux de terrain, et plus encore quand l’entreprise déploie un réseau à grande échelle. Elles permettent aussi une mise à jour régulière et quasiment en temps réel des qualifications des employés sur les nouveaux produits et process de l’entreprise.
E-learning : les nouveautés pédagogiques

Les bons vieux cours en salle avec tableaux blancs et feutres sont concurrencés par les nouvelles méthodes nées des Technologies de l'information et de la communication...
Les acteurs du e-learning

Le e-learning est en plein boom dans la plupart des grands pays d'Europe!
Les serious games

Les serious games sont des jeux vidéos qui permettent de reproduire virtuellement des situations dans un soucis pédagogique. De plus en plus d’entreprises les utilisent pour sensibiliser et former leur semployés, mais aussi pour améliorer leur image auprès du public qui y a parfois accès.
http://www.le-grep-rh.com/imgs/le-grep-rh.png~~VΕνίσχυση του ανθρώπινου κεφαλαίου της εταιρείας του σε χαμηλότερο κόστος, είναι δυνατή χάρη στις μεθόδους της μάθησης σε απευθείας σύνδεση: ηλεκτρονική μάθηση.
Όπως με την παραδοσιακή εκπαίδευση, ηλεκτρονική μάθηση αφορά κυρίως διευθυντές (42% των δικαιούχων το 2007, σύμφωνα με το Βαρόμετρο 2008 ΔΕΚ e-learning που δημοσιεύθηκε από το Επιμελητήριο Εμπορίου και Βιομηχανίας του Παρισιού)
. Περισσότερα...

Posté par pcassuto à 04:58 - - Permalien [#]


28 juillet 2012

More universities sign on to free online course initiative

http://enews.ksu.edu.sa/wp-content/uploads/2011/10/UWN.jpgBy Alison Moodie. A slew of new online course offerings from some of America’s most prestigious universities could change the higher education landscape. Elite institutions like Harvard and Stanford have rolled out multimillion-dollar initiatives that allow anyone in the world to access their courses, free of charge.
At Stanford, two computer science professors have created an online learning platform called Coursera, which offers courses from top universities in the US and Canada. Launched in April, the classes are available for free to anyone in the world with internet access.
In a similar fashion, the Massachusetts Institute of Technology (MIT) has teamed up with Harvard to launch edX, a US$60 million online education hub that will include video lessons, online laboratories and opportunities for immediate feedback from professors. The initiative, which will launch in the autumn, aims to build a global community of learners and provide high quality education to everyone.

Posté par pcassuto à 10:40 - - Permalien [#]

22 juillet 2012

Official launch of DistanceLearningPortal.eu

http://www.distancelearningportal.eu/Templates/DistanceLearning/Images/Common/ImprintLogo.png28 September 2012. DistanceLearningPortal.eu is a brand new study choice platform dedicated entirely to the field of open and distance learning. This comprehensive, collaborative database will finally bring transparency to the wealth of opportunities available – while providing your institution with a way to effectively promote your programmes to millions of prospective students. To be launched at the EADTU Conference 2012, the portal has been developed by EADTU and StudyPortals and is co-funded by the European Commission. Would you like to benefit from this upcoming and major European information source? The beta version will be launched in July: your chance to be part of the portal right from the start. Get involved today and ensure your institution exclusive visibility on a portal reaching millions: www.DistanceLearningPortal.eu or read more here.
Official launch of DistanceLearningPortal.eu

DistanceLearningPortal.eu is a brand new study choice platform dedicated entirely to the field of open and distance learning. To be launched at the EADTU Conference 2012, this comprehensive, collaborative database will finally bring transparency to the wealth of opportunities available – while providing your institution with a way to effectively promote your programmes to millions of prospective students.
Developed by EADTU and StudyPortals and co-funded by the European Commission, DistanceLearningPortal.eu revolutionizes the decision making of orienting students through a two-step approach: First, by using introductory videos, articles and real-life experiences explaining and concretising the broad field of Open and Distance Learning (ODL). Secondly, it allows millions of prospective students to find their ideal distance education by comparing thousands of concrete offers from European institutions already from day 1. This unique combination of general orientation and concrete promotion makes the ODL Portal the number one information source on open and distance learning in Europe – and an ideal marketing channel for any ODL provider.
To maximize visibility, DistanceLearningPortal.eu will be seamlessly integrated into the leading European Study Choice Platform StudyPortals – currently presenting 1,100 universities with more than 25,000 programmes to more than 1.7 million visits each month. This guarantees that DistanceLearningPortal.eu will reach millions of students from its very beginning. In addition, it opens up unique communication channels to those orienting students who think about traditional education first – on that very portal where the actual study choice takes place.
Would you like to benefit from this upcoming and major European information source?
Learn how DistanceLearningPortal.eu may help you to effectively turn interested visitors into your future students. The beta version will be launched in July: your chance to be part of the portal right from the start. Get involved today and ensure your institution exclusive visibility on a portal reaching millions: www.DistanceLearningPortal.eu.

Posté par pcassuto à 12:30 - - Permalien [#]
Tags :

Resource: list of free online courses

Hedda - Higher Education Development AssociationBy Marielk. Provided that either July or August are the main vacation months at least in most European countries – this is perhaps the time when many have time left over. After finishing all the pocket books one has taken along to vacation and social media has exhausted its entertainment value – perhaps time to tempt with something more educational?
Openculture is a site that is compiling lists of various available free courses online
– sorted by discipline, providing a good starting point for further searches for interesting courses, covering a variety of disciplines and topics – from mathematics to biology, from sociology to history.
Are you interested in listening to the course from Yale on modern social theory? Or see if any of the other Yale courses are of interest. Or perhaps view a series of video lectures with Ian Shapiro on the moral foundations of politics (highly recommended!). And on Youtube, you can find various courses offered by University of Berkley.
In general, those of you who use iTunes – do not forget to check out iTunes university - it is full of wonderful lectures on topics that are either highly relevant to research on higher education, or topics that are just fun to listen to. If you planning a car vacation – what better than listen to a few fun lectures by high quality scholars?
And if you get in a mood of looking up into the skies – why not accompany this with a lecture or two on the frontiers and controversies in astronomy?
Information is out there – just take your time to look for it. What would be your best tip for free online courses that are publicly available?

Posté par pcassuto à 11:20 - - Permalien [#]

21 juillet 2012

iméthodo, pour apprendre à apprendre à distance

http://www.formasup.fr/userfiles/image/radio.gifQuelques conseils pour mieux aprendre à distance
Dans le cadre du développement du e-learning dans les universités, la Sorbonne Nouvelle a souhaité offrir à un large public des conseils dans le domaine de la méthodologie de l'apprentissage à distance.
Radio Sorbonne Nouvelle propose 9 émissions de 30 minutes pour vous aider à développer des compétences nouvelles pour apprendre à distance:
* Les compétences pour apprendre à distance

La première émission vise à sensibiliser le public sur la nécessité d’identifier toutes les compétences à développer et à mobiliser lorsque l’on découvre la situation nouvelle de l’apprenant à distance : - Communiquer- échanger, - S’organiser et planifier, - Gérer et se donner les moyens, - Donner du sens à son projet de formation, - Apprendre en développant sa curiosité, - Apprendre avec méthode, - Suivre sa progression, - Se faire accompagner.
* Communiquer, échanger

La deuxième émission en abordant le thème principal de la communication cherche à sortir l’apprenant de l’isolement (piège de la Formation à distance) et à lui faire découvrir tout l’intérêt des échanges dans le cadre de son apprentissage. Des conseils sont donnés pour bien utiliser les outils de communication, identifier les bons interlocuteurs et apprendre à poser une question difficile.
* S'organiser et planifier
La question de l’organisation est fondamentale pour apprendre en ligne. Le dispositif de formation à distance est en général structuré avec des évaluations qui facilitent l’organisation du travail de l’étudiant à distance. Des conseils sont donnés pour s’organiser : identifier les objectifs, déterminer le rythme de travail, repérer les acquis et les points forts, préparer le cadre de travail, savoir commencer et optimiser son temps. Un modèle de tableau de bord est proposé.
* Gérer sa formation et se donner les moyens

Se former à distance est en soi un projet de formation qui doit faire l’objet d’une réflexion et d’une mobilisation de tous les moyens. L’émission porte sur des conseils pour estimer le temps nécessaire à sa formation, bien choisir son lieu de formation, se donner les moyens de réussir sur le plan matériel et personnel et bien savoir se mobiliser.
* Donner du sens à son projet de formation

Se former à distance offre une liberté d’apprentissage mais impose aussi de nombreuses contraintes. Il est important de prendre un peu de distance et d’avoir une réflexion sur son projet de formation. Il faut réfléchir sur les objectifs personnels, professionnels et de formation. Savoir formuler des objectifs. L’émission permet d’aborder une définition de la motivation et des conseils pour se motiver?
* Suivre sa progression
Dans le cadre de son parcours de formation à distance, l’étudiant doit régulièrement suivre son calendrier de travail et le réajuster en fonction de ses contraintes et de ses objectifs. Il est autonome dans sa formation mais il doit savoir se repérer et s’évaluer. Des conseils sont donnés pour l’aider à se constituer un outil pour suivre sa progression et savoir réagir si la progression n’est pas respectée.
* Se faire accompagner
A quel moment se faire accompagner, comment communiquer avec son tuteur….. Jean-François Maynier et Isa Cox ont invité dans cette émission, Anne-Claire Soussan, responsable pédagogique du tutorat de Télé 3. Elle témoigne de son expérience d’encadrement des tuteurs et conseille les étudiants à savoir bien profiter des services du tutorat.
* Apprendre en développant sa curiosité

Apprendre en ligne doit permettre de s’ouvrir au-delà des contenus proposés sur une plate-forme de formation, mais faut-il savoir aussi rechercher et trier l’information, exploiter les technologies pour bien apprendre, autant de conseils pour avoir une démarche active dans son apprentissage.
* Apprendre avec méthode
A l’opposé de la compétence de l’émission précédente, mais tout en étant complémentaire, l’étudiant doit savoir apprendre selon un programme, connaître une méthodologie, avoir de la rigueur. L’émission aborde tous ces principes et donne quelques conseils pour mémoriser.
Ecouter les émissions.

http://www.formasup.fr/userfiles/image/radio.gifA few tips to lerne remote
In the development of e-learning in universities, the Sorbonne Nouvelle wished to offer to a wide audience advice in the field of methodology of distance learning. More...

Posté par pcassuto à 08:21 - - Permalien [#]

19 juillet 2012

Enquête du FFFOD sur les standards du e-learning

Logo de l'Agence Régionale de la Formation tout au long de la vie (ARFTLV Poitou-charentes)Le FFFOD invite les acteurs de l'e-formation à participer à une enquête en ligne sur l’utilisation des standards e-learning. L’objectif de cette enquête est de mieux connaître les pratiques en matière de standards dans le but de :
- recueillir des informations précises sur les pratiques actuelles,
- déterminer les besoins éventuels en termes d’information ou de formation ou de documentation,
- identifier les freins et leviers à l’implémentation du standard SCORM 2004,
- anticiper les évolutions à venir (Réseaux Sociaux d’Entreprises, Simulateurs, projet Tin Can… par exemple)
Répondre à l’enquête est en ligne : le FFFOD adressera à tous les participants l’analyse des résultats de l’enquête et les invitera à échanger sur leurs pratiques.

Logo de l'Agence Régionale de la Formation tout au long de la vie (ARFTLV Poitou-charentes)The FFFOD invites players in e-training to participate in an online survey on the use of e-learning standards. The objective of this survey is to better understand the standard practices in order to:
- Collect accurate information on current practices,

- Identify possible needs in terms of information or training or documentation
. More...

Posté par pcassuto à 01:20 - - Permalien [#]