31 janvier 2015

UCA - Université Côte d’Azur : renforcer la notoriété et la visibilité scientifique du territoire azuréen

Université Nice Sophia AntipolisL’Université Côte d’Azur est constituée. Tous ses membres se sont officiellement prononcés en faveur de leur adhésion au groupement. UCA fait désormais partie des 25 grandes universités françaises. Le dynamisme de la recherche, de la formation et de l’innovation va désormais pouvoir pleinement s’exprimer pour offrir une nouvelle dimension au territoire azuréen.
Le paysage de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche française se recompose autour de 25 sites (8 sur Paris et la Région Parisienne et 17 en Région) qui bénéficieront de contrats avec l’Etat. Les Universités et Etablissements actuellement sous contrat (150 environ) ont préparé leurs regroupements au travers de l’élaboration de Politiques de Site qui serviront de base à la future contractualisation.
Dans ce cadre de coordination territoriale de l'enseignement supérieur et de la recherche, les acteurs académiques de la Côte d'Azur ont pris le parti de s'engager dans une politique commune de site qui met en valeur les atouts scientifiques de leur territoire. Ils ont choisi de coordonner leurs forces au sein d’une Communauté d’Universités et d’Etablissement (ComUE) à vocation « Recherche », nommée : Université Côte d’Azur (UCA).
UCA a pour ambition d’accroître la visibilité du site et son rayonnement national et international, de mettre en synergie les compétences distinctives et d’organiser la complémentarité et la pluridisciplinarité des Etablissements et Institutions partenaires.
Elle repose sur des forces spécifiques qui rendent le territoire remarquable.

Université Côte d’Azur : renforcer la notoriété et la visibilité scientifique du territoire azuréen

A la date de sa création, les Membres d’UCA sont :

  • Université Nice Sophia Antipolis (UNS),
  • Observatoire de la Côte d’Azur (OCA),
  • Centre national de la recherche scientifique (CNRS),
  • Institut national de la recherche en informatique et en automatique (Inria),
  • SKEMA Business School,
  • EDHEC Business School,
  • Centre Hospitalier Universitaire de Nice (CHU Nice).
  • Un collège d’Ecoles d’Art et de Design :
    o Centre National de Création Musicale (CIRM)
    o Ecole Nationale Supérieure d’Art Villa Arson,
    o Ecole Supérieure de Réalisation Audiovisuelle (ESRA),
    o The Sustainable Design School (SDS),
    o Ecole Supérieure de Danse de Cannes Rosella Hightower
    o Conservatoire National à Rayonnement Régional de Nice (CNRR)

Ses missions :

  • Elaborer et mettre en œuvre des synergies entre les différents acteurs pour construire un établissement de rang mondial en recherche et innovation parfaitement implanté dans son territoire, à fortes visibilité et attractivité internationales, notamment en coordonnant les actions au niveau des appels d'offres nationaux et européens ;
  • UCA est candidate au futur Programme d’Investissement d’Avenir visant à financer les actions d’excellence dans le domaine de la Recherche et de la Formation (IDEX-ISITE) dans tous les grands domaines de la connaissance, avec comme partenaires par le biais de conventions l’INSERM, l’INRA, l’IRD, L’Ecole des Mines de Paris pour son site de Sophia Antipolis et EURECOM. Un dossier a été déposé ;
  • Donner à UCA un rôle leader en matière de transdisciplinarité, en recréant des lieux de foisonnement intellectuel. UCA mettra en synergie sur des projets communs ses diverses composantes thématiques sur la base de l’interaction entre l’excellence des champs disciplinaires, interaction dont émergent les nouveaux concepts scientifiques ;
  • Agir au niveau du territoire en multipliant les interactions entre recherche académique et R&D privée ;
  • Développer une offre ambitieuse, lisible et attractive de formation à la recherche s'appuyant sur l'excellence scientifique des laboratoires, le caractère interdisciplinaire d'UCA et l'émergence de thématiques nouvelles issues de la demande économique et sociétale. Cette offre coordonnée s'appuiera sur les outils pédagogiques de pointe notamment dans le domaine du numérique ;
  • Intensifier les diverses actions au niveau de la culture scientifique pour rendre UCA attractive auprès d'un large public, notamment chez les lycéens, en particulier ceux qui pourraient se diriger vers des études scientifiques.

La création d’UCA traduit la volonté partagée de développer une stratégie de recherche, de transfert et de formation commune aux acteurs de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche sur le territoire de la Côte d’Azur.
Juridiquement, le processus de création est en cours et le décret portant création de cette COMUE UCA sera publié dans les prochaines semaines. Voir l'article...

Posté par pcassuto à 00:09 - - Permalien [#]
Tags : ,


19 janvier 2015

Saclay, Hesam, PSL : quel équilibre dans les Comue ?

http://www.headway-advisory.com/blog/wp-content/themes/headway/images/logo.jpgBlog Headway - Olivier Rollot. Saclay, Hesam, PSL : fin 2014 trois grandes Comue parisiennes ont changé de direction. La première a mis son avenir dans les mains d’un grand chercheur, Gilles Bloch, la deuxième au directeur d’une des plus grandes écoles d’ingénieurs françaises que sont les Arts et Métiers, Laurent Carraro, la troisième à ancien président de l’université Cergy Pontoise et également chercheur, Thierry Coulhon. Trois personnalités, trois Comue, trois cas pratiques qui donnent l’occasion de se pencher sur ce que seront demain les Comue. Suite...

Posté par pcassuto à 14:25 - - Permalien [#]

16 janvier 2015

Regroupements universitaires : 25 grands ensembles pour viser l’excellence

Renforcer les synergies entre les acteurs et accentuer l’attractivité internationale des sites : tels sont les objectifs des regroupements universitaires, et en particulier des Communautés d’universités et établissements (ComUES), créées par l’article 38 de la loi du 22 juillet 2013. Le paysage de l’enseignement supérieur s’en trouve profondément réorganisé et de nouvelles formes de coordination territoriale sont mises en place.
C’est le fruit d’une longue réflexion sur la visibilité  des établissements d’enseignement supérieur. Les regroupements universitaires s’inscrivent dans une volonté de donner aux établissements davantage d’autonomie dans la définition de leurs orientations stratégiques et dans la gestion de leurs moyens et de leurs personnels.
Depuis la loi de programme pour la recherche de 2006, qui a donné la possibilité aux établissements de créer un établissement public de coopération scientifique (EPCS), le mouvement d’autonomisation des universités est en marche. Après le développement des pôles de recherche et d’enseignement supérieur (PRES) dotés de réelles compétences y compris parfois diplômantes, la loi d’autonomie des universités de 2007, le Plan Campus de 2008, la loi du 22 juillet 2013 prend acte de ces évolutions de fond en initiant des politiques de site fondées sur les regroupements d’établissements selon des modalités diverses : fusions, communautés d’universités et d’établissements (ComUES) ou encore associations
Le regroupement en cours des forces universitaires correspond à une nécessité économique et sociale, en vue de l’excellence scientifique, mais aussi, de la formation professionnelle des jeunes et des adultes dans un cadre territorial appelé à se restructurer profondément.
Après avoir connu, comme ses homologues étrangers, des mutations significatives, le paysage français de l’enseignement supérieur est en passe de se stabiliser. Voir l'article...

Posté par pcassuto à 00:20 - - Permalien [#]

10 janvier 2015

L'université Paris-Saclay enfin créée : qu'est-ce que cela va changer pour les étudiants ?

Par Sébastien Morelli. Paris-Saclay. 2 universités, 10 grandes écoles et 7 établissements de recherche sont réunis au sein de ce nouveau campus. Dominique Vernay veut en faire un leader dans le monde de l’enseignement supérieur.
Il a un an de retard, mais le décret créant l’université Paris-Saclay, qui réunit deux universités, sept organismes de recherche et dix grandes écoles, est enfin paru. Voir l'article...

Posté par pcassuto à 00:39 - - Permalien [#]


07 janvier 2015

Sept premiers regroupements universitaires voient le jour

Par Figaro Etudiant. Le ministère de l’Education nationale et de l’Enseignement supérieur a approuvé les statuts des Comue «Université Paris-Saclay», «Normandie Université» (regroupant les universités du Havre, de Rouen, de Caen Basse-Normandie, l’Ecole nationale supérieure d’ingénieurs de Caen, l’Ensa Normandie et l’Insa Rouen), «Université Grenoble Alpes», «Institut polytechnique du Grand Paris», «Université Paris Lumières», «Université Sorbonne Paris Cité» et «Languedoc-Roussillon Universités». Suite...

Posté par pcassuto à 13:07 - - Permalien [#]

06 janvier 2015

Création de la communauté d'universités et établissements « Université Paris-Saclay »

Légifrance, le service public de l'accès au droit - AccueilDécret n° 2014-1674 du 29 décembre 2014 portant création de la communauté d'universités et établissements « Université Paris-Saclay » et approbation de ses statuts et portant dissolution de l'établissement public à caractère scientifique, culturel et professionnel « UniverSud Paris ». JORF n°0302 du 31 décembre 2014 page 23325, texte n° 34. NOR: MENS1425099D.

Publics concernés : usagers et personnels des établissements d'enseignement supérieur et de recherche et des organismes de recherche membres des communautés d'universités et établissements (COMUE) « Université Paris-Saclay » et « UniverSud Paris ».
Objet : création de l'établissement public à caractère scientifique, culturel et professionnel « Université Paris-Saclay », approbation de ses statuts et dissolution de l'établissement public à caractère scientifique, culturel et professionnel « UniverSud Paris ».
Entrée en vigueur : le texte entre en vigueur le lendemain de sa publication.
Notice : le présent décret crée la COMUE « Université Paris-Saclay » et approuve ses statuts, en application de l'article L. 718-8 du code de l'éducation. L'établissement est composé des membres suivants :
- au titre des établissements d'enseignement supérieur : l'Ecole centrale des arts et manufactures, l'Ecole des hautes études commerciales, l'Ecole normale supérieure de Cachan, l'Ecole nationale supérieure de techniques avancées, l'Ecole polytechnique, l'Ecole supérieure d'électricité, le Groupe des écoles nationales d'économie et statistiques, l'Institut Mines-Télécom, l'Institut d'optique Graduate School, l'Institut des sciences et industries du vivant et de l'environnement (Agro Paris Tech), l'université Paris-XI et l'université de Versailles - Saint-Quentin-en-Yvelines ;
- au titre des organismes de recherche : le Centre national de la recherche scientifique, le Commissariat à l'énergie atomique et aux énergies alternatives, l'Institut des hautes études scientifiques, l'Institut national de la recherche agronomique, l'Institut national de la santé et de la recherche médicale, l'Institut national de recherche en informatique et automatique, l'Office national d'études et de recherches aérospatiales.
Le décret dissout en outre l'établissement public à caractère scientifique, culturel et professionnel « UniverSud Paris ».

Article 1
L'« Université Paris-Saclay » est un établissement public à caractère scientifique, culturel et professionnel constitué sous la forme d'une communauté d'universités et établissements.
Article 2
Les statuts de l'« Université Paris-Saclay », annexés au présent décret, sont approuvés.
Article 3
L'établissement public à caractère scientifique, culturel et professionnel « UniverSud Paris » est dissous.
Les biens, droits et obligations, y compris les contrats des personnels, ainsi que les activités de l'établissement public à caractère scientifique, culturel et professionnel « UniverSud Paris » sont transférés à l'« Université Paris-Saclay ».
Le compte financier de l'exercice 2014 de l'établissement public à caractère scientifique, culturel et professionnel « UniverSud Paris » est établi par l'agent comptable en fonction lors de la
suppression de l'établissement. Il est approuvé par le conseil d'administration de l'« Université Paris-Saclay ».
Article 4
Le décret n° 2007-379 du 21 mars 2007 portant création de l'établissement public de coopération scientifique « UniverSud Paris » est abrogé.

Posté par pcassuto à 01:23 - - Permalien [#]

05 janvier 2015

Le décret portant création de la ComUE « Université Paris-Saclay » est publié

AccueilLe décret de création de la Comue « Université Paris-Saclay » a été publié au journal officiel du 31 décembre 2014.
Il officialise la naissance de l’Université Paris-Saclay, une entité qui fédère des établissements de l’enseignement supérieur et de la recherche selon un modèle lisible et compétitif à l’international.
Les membres fondateurs de l’Université Paris-Saclay, leurs associés et partenaires affichent depuis plus de trois ans la volonté collective de créer une nouvelle structure et de l’installer sur la scène internationale. Cette trajectoire s’appuie sur un projet commun ambitieux qui conjugue formation, recherche, innovation et qui place l’étudiant dans une dynamique d’excellence et de réussite. L’Université Paris-Saclay constitue désormais une grande université de recherche en interaction avec les autres grands pôles universitaires franciliens, au sein de la plus importante région universitaire d’Europe.
Lire le communiqué sur ce lien (PDF)
Lire le décret (Legifrance). Voir l'article...

Posté par pcassuto à 23:51 - - Permalien [#]

La Comue Université Paris-Saclay officiellement créée

Par Wally Bordas. Le décret de création de la Comue Université Paris-Saclay a été publié mercredi 31 décembre 2014 au journal officiel. Une nouvelle qui rend officielle la naissance de l'Université Paris-Saclay.
Après trois ans de travail, la communauté d'universités et établissements (Comue) Université Paris-Saclay est née. Elle réunira, de nombreux établissements d'enseignement supérieur et plusieurs organismes de recherche à partir de septembre 2015. Voir l'article...

Posté par pcassuto à 23:41 - - Permalien [#]

02 janvier 2015

Enseignement supérieur : du PRES au Comue

lesmetiers.netPar Sandrine Damie. Les pôles de recherche et d'enseignement supérieur cèdent leur place aux communautés d’universités et établissements. Ces regroupements visent à renforcer encore davantage l'attractivité des universités françaises à l'étranger.
Instaurés par la loi Recherche en 2006, les PRES, pôles de recherche et d'enseignement supérieur, souhaitaient s'offrir une plus grande visibilité sur la scène de la recherche internationale en procédant à des regroupements d'universités, d'écoles et d'organismes de recherche.
Avec la loi sur l’enseignement supérieur et la recherche de juillet 2013, une étape supplémentaire est franchie avec la mise en commun des financements via la signature d'un contrat de site avec l'Etat : chaque université engagée dans une Comue a l'obligation de suivre l'ensemble des clauses du contrat. Ce contrat explicite ce que les établissements vont faire ensemble et comment ils financent chaque projet. En contrepartie, l'Etat s'est engagé à augmenter les moyens de ces Comue en créant de nouveaux postes. L’objectif visé par le Gouvernement est de "favoriser la mise en commun de compétences".
En juillet dernier, ce sont donc 20 Comue qui ont vu le jour sur le territoire français dont 8 en Ile-de-France :

  • Sorbonne Paris Cité (Sciences po, Inalco, Sorbonne Nouvelle Paris 3, Paris Descartes, Paris Diderot, Paris 13…) avec 120 000 étudiants ;
  • Paris Saclay (Paris-Sud et Versailles-Saint-Quentin-en-Yvelines, AgroParisTech, Centrale Paris, HEC, Polytechnique, ENS Cachan, ENSTA ParisTech, Supélec, Institut Mines-Télécom, Institut d’optique Graduate School, le CNRS, le CEA, l’IHES, l’Inria, l’Onera et l’Inserm ) avec 70 000 étudiants ;
  • Sorbonne universités (Paris-Sorbonne, Pierre et Marie Curie, UTC, Insead, CNRS, Inserm, IRD…) avec 57 800 étudiants ;
  • Paris Lumières (Paris 8 Vincennes-Saint-Denis, Paris Ouest Nanterre La Défense…) avec 55 000 étudiants ;
  • Hesam (Paris 1 Panthéon Sorbonne, le Cnam, l’EHESS, l’EPHE, l’ENA...) avec 55 000 étudiants ;
  • Paris Est (l'Upec et Marne-la-Vallée, l’Ecole des Ponts ParisTech, l’Ecole nationale vétérinaire d’Alfort, l’Esiee Paris, l’Ifsttar, etc.) avec 50 000 étudiants ;
  • Paris Seine (l’Essec, l’Ecole de biologie industrielle, l’Ecole d'électricité, de production et management industriel, Istom, l’Ecole nationale supérieure d’architecture de Versailles, l’Ecole nationale supérieure d’arts Paris-Cergy, l’Isipca, etc.) avec 35 000 étudiants ;
  • Paris Sciences et Lettres (l’ENS, Chimie ParisTech, l’ESPCI ParisTech, les Mines ParisTech, l’Observatoire de Paris, l’Institut Curie, l’Inserm, l’Inria, le CNRS, l’École nationale supérieure des beaux-arts, l’École nationale supérieure des arts décoratifs, le Conservatoire national supérieur d’art dramatique, le Conservatoire national supérieur de musique et de danse de Paris, la Fémis...) avec 14 000 étudiants.

Ces pôles deviennent des EPSCP, établissements publics à caractère scientifique, culturel et professionnel et sont régis par le livre VII du code de l’éducation.
En mutualisant les compétences et les moyens, le ministère espère ainsi apporter plus de visibilité aux établissements, notamment dans les classements internationaux. Voir l'article...

Posté par pcassuto à 20:28 - - Permalien [#]
Tags :