01 mai 2010

Université Européenne d’Eté de Langues et Cultures, finançable par le DIF

Elle se déroulera du 5 au 16 juillet 2010 à l'Université de Provence. La formation est labellisée par le Ministère de la Recherche et de l'Enseignement Supérieur.
Organisé sous la forme de cours et d’ateliers, chaque module ouvert (prévus en 2010 : Arabe, Japonais, Portugais du Brésil, Chinois) doit permettre aux stagiaires novices d’acquérir le kit de survie dans la langue choisie et de confirmer son intérêt pour ce choix.
Véritable porte d’entrée vers l’acquisition d’une compétence interculturelle, cette université européenne d’été « langues et cultures » poursuit deux objectifs immédiats:
Permettre l’accès à une formation à des étudiants européens venant de filières ne privilégiant pas la connaissance d’une deuxième langue réputée difficile ou rare.
http://media.enseignementsup-recherche.gouv.fr/image/Logos_organismes/14/5/campus-d_ete-2010-image-large_144145.jpgExploiter le potentiel existant à l’université en attirant des stagiaires souhaitant acquérir les bases dans des langues peu courantes pour leurs besoins dans le domaine professionnel pour préparer une expatriation, une mission de prospection ou une négociation. Il est ouvert en Formation Continue et donc finançable par le DIF ou le plan de formation de votre entreprise.
Contact : Françoise Desrues, e-mail : Francoise.Desrues@univ-provence.fr,
Tél : +33 (0)4-42-95-33-12  
Université de Provence - Master de Négociation Internationale, Bureau : A173
29, Avenue Robert Schumann 13621 Aix-en-Provence Cedex 01.
Organized in the form of courses and workshops, open each module (scheduled for 2010: Arabic, Japanese, Brazilian Portuguese, Chinese) is to allow novice trainees to acquire the survival kit in the language and to confirm its interest for this choice. A true gateway to the acquisition of intercultural competence, the European Summer University "languages and cultures" has two immediate objectives: Providing access to training to students from European chains do not favor the knowledge of a second language deemed difficult or rare, Exploiting the potential at the university in attracting students wishing to learn the basics in less common languages for their needs in professional preparation for expatriation, a mission of exploration or negotiation. It is open in Continuing EducationEuropean Summer University of Languages and Cultures, fundable by DIF. Contact: Françoise Desrues, e-mail: Francoise.Desrues @ univ-provence.fr , Tel: +33 (0) 4-42-95-33-12 . More...

Posté par pcassuto à 00:42 - - Permalien [#]
Tags :


23 mars 2010

Que pensez-vous du DIF ?

http://trophees-dif.demos.fr/SiteCollectionImages/t_bandeau.gifDans le cadre des Trophées du DIF et de la Professionnalisation 2010, Demos a sondé les entreprises et organismes publics ainsi que les salariés et agents sur leur vision du DIF : son efficacité, la communication auprès des salariés, les freins rencontrés, les processus, le financement…
Une première enquête, menée auprès des salariés et des agents en partenariat avec Kelformation a permis de constater que si le DIF est connu de presque tous, la moitié des salariés ne sait pas comment ou pour quelle formation l’utiliser. Consultez les résultats complets de l’enquête « Droit Individuel à la Formation : Quelle Réalité pour les Salariés ? »
Une deuxième enquête, menée auprès des DRH et des Responsables Formation, en partenariat le GARF et Entreprises et Carrières, a fait ressortir que le DIF n’a pas encore trouvé sa vitesse de croisière et que des marges de manœuvre subsistent pour l’optimisation de ce dispositif. Consultez les résultats complets de l’enquête « Les pratiques d'Entreprise en matière de Droit Individuel à la Formation »
Les résultats des enquêtes des années précédentes sont en ligne; n’hésitez pas à les consulter afin d’avoir une vision plus précise du DIF et de son utilisation dans la politique de formation des entreprises: résultats de l'enquête 2009 menée auprès des salariés, .résultats de l'enquête 2009 menée auprès des DRH et Responsables Formation
http://trophees-dif.demos.fr/SiteCollectionImages/t_bandeau.gifDi bawah DIF Piala dan Profesionalisasi 2010 Demo disurvei perusahaan dan lembaga-lembaga publik dan karyawan dan agen visi mereka SRI: kemanjuran, komunikasi dengan para karyawan, hambatan-hambatan yang dihadapi, proses, Pembiayaan... Survei awal, dilakukan di antara para karyawan dan agen dalam kemitraan dengan Kelformation menemukan bahwa jika DIF diketahui hampir semua orang, setengah dari karyawan tidak tahu bagaimana atau pelatihan apa yang akan digunakan. Lihat hasil lengkap penyelidikan "Individu Hak untuk Pendidikan: Apa Realita untuk Karyawan? More...

Posté par pcassuto à 00:37 - - Permalien [#]

17 mars 2010

Le CIF nouveau est arrivé

C’est l’une des principales nouveautés de la loi du 24 novembre 2009 sur la formation. Désormais, les salariés ayant seulement un an d’ancienneté dans leur entreprise pourront demander à suivre une formation hors temps de travail au titre du CIF (congé individuel de formation).
Αυτή είναι μία από τις κύριες καινοτομίες του νόμου του Νοεμβρίου 24, 2009, σχετικά με την κατάρτιση. Τώρα, οι εργαζόμενοι έχουν μόνο ένα έτος από την αρχαιότητα στην επιχείρησή τους μπορούν να απαιτούν την κατάρτιση εκτός των ωρών εργασίας στο πλαίσιο του CIF (άδεια ατομική κατάρτιση). Περισσότερα...

Posté par pcassuto à 12:30 - - Permalien [#]

30 janvier 2010

Rupture conventionnelle et droits à la formation (DIF, CIF...)

Par Dominique Perez. Vous avez un projet de formation ? Attention à bien le négocier ou à ne pas quitter trop vite votre entreprise…
Je vais effectuer une formation en CIF (congé individuel de formation). Mon employeur veut faire une rupture conventionnelle. Doit elle être signée avant ou après ma formation?
Vous n’avez aucun intérêt à demander une rupture conventionnelle si vous envisagez d’effectuer un CIF. Mieux vaut gardez le bénéfice du Congé individuel de formation, et négociez votre départ à l’issue de la formation.
Puis-je demander à bénéficier du DIF comme dans le cadre d’une rupture conventionnelle?
« La loi n’a pas encore explicitement prévu la question des heures de DIF dans le cas d’une rupture conventionnelle », précise Audrey Rémy. Vous pouvez le négocier comme dans le cadre d’un licenciement. » Maï Le Prat, avocate en droit social (cabinet Verdier Le Prat Avocats) conseille au salarié qui souhaite bénéficier de ses droits au DIF à l’occasion de la rupture conventionnelle de son contrat de le préciser dans la convention de rupture amiable.

Posté par pcassuto à 14:11 - - Permalien [#]
Tags :

30 décembre 2009

2010, année charnière pour le DIF

De nombreux salariés atteindront en 2010 le quota des 120 heures de crédit de formation et pourront donc faire valoir leur droit au DIF (Droit individuel à la formation). Comment réagissent les entreprises face à cette échéance ? Quel conseil donner aux salariés pour faire valoir leurs droits ? Les explications de Michel Yahiel, président de l’ANDRH (Association nationale des DRH).
Quels conseils donneriez-vous aujourd’hui aux salariés qui veulent faire valoir leurs droits au DIF ?
- Le DIF est un droit : aux salariés de le faire valoir dans le sens de l’intérêt général et de l’entreprise, qui est aussi celui des collaborateurs. Cette posture sera toujours plus efficace que l’épreuve de force. De plus, les textes sont protecteurs et les inspecteurs du travail maîtrisent le sujet. En cas de conflit, il n’y aura pas l’ombre d’un doute. Tout cela doit rassurer les salariés et les mettre dans une position sereine permettent de empruntes de bon sens.
Comment les entreprises vont-elles faire face à cette fameuse échéance des 120 heures ?
- La plupart l’ont anticipé dans leur planning. Les systèmes d’informations RH intègrent aujourd’hui des compteurs DIF, même dans les plus petites entreprises. S’il doit y avoir un risque, il sera donc plus opérationnel qu’économique. Maintenant, si dans une petite entreprise, tout le monde fait valoir son droit au DIF en même temps, il y aura un problème. Mais ce cas de figure restera théorique pour peu que l’on adopte un dialogue social pragmatique.
Många anställda når 2010 den kvot på 120 timmar utbildning kredit och kan därför inte hävda rätten till DIF (individuell träning). Hur är företag som står inför denna tidsfrist? Vilka råd att ge till anställda för att hävda sina rättigheter? Förklaringar Yahiel Michel, ordförande i ANDRH (Riksförbundet för utveckling av mänskliga resurser). Mer...

Posté par pcassuto à 18:05 - - Permalien [#]


09 décembre 2009

Et si vous utilisiez enfin votre DIF ?

http://arche.francetv.fr/1024/france5/logo_france5.gifSeuls 4,7% des salariés ont utilisé leur DIF (droit individuel à la formation). En 2010, ils seront des millions à atteindre le plafond des 120 heures cumulables. Dans un contexte de crise économique, ce droit à la formation est un atout pour renforcer son employabilité. Alors si vous n’avez encore eu recours au DIF, il est grand temps!
Le droit individuel à la formation professionnelle (DIF) a été créé dans le cadre de la loi sur "la formation professionnelle tout au long de la vie et au dialogue social" du 5 mai 2004.
Qui est concerné ? Les salariés en CDI, ayant au minimum un an d'ancienneté dans l'entreprise ; les salariés en CDD à compter du 4ème mois de travail consécutif ou non, au cours des douze derniers mois. Le DIF ne concerne ni les personnes en contrats d'apprentissage, ni celles en contrats d'insertion en alternance. C'est le salarié qui prend l'initiative d'exercer le DIF en accord avec l'employeur.
Et les fonctionnaires ? La loi du 2 février 2007 de modernisation de la Fonction Publique a instauré le principe d'un droit individuel à la formation (DIF) au sein de la Fonction Publique. Ce droit concerne à la fois les agents de la fonction publique d’Etat (décret du 15 octobre 2007), de la territoriale (décret du 26 décembre 2007) et les agents de la fonction publique hospitalière (décret du 21 août 2008).
Quel est le principe ? Le DIF permet de bénéficier de 20 heures d'actions de formation par an, ou de 120 heures sur six ans. Pour les salariés à temps partiel et ceux en CDD, cette durée est calculée au prorata temporis. Tous les ans, chaque salarié est informé par écrit du total des droits acquis au titre du DIF. Pour en savoir plus, voir Le calcul du DIF pour les nuls.
Pour quoi faire ? Le DIF peut être exercé dans le cadre d'actions de promotion ou d'acquisition, d'entretien et de perfectionnement des connaissances ou des actions de qualifications. Des priorités complémentaires de formation peuvent être définies. Le choix doit être consigné par écrit entre le salarié et l'employeur. Ce dernier dispose de 30 jours pour donner sa réponse. S'il n'est pas d'accord, le salarié peut prétendre à un congé individuel de formation (CIF), sous réserve que son projet de formation entre dans le cadre des priorités définies par le Fongecif. La loi relative à la formation tout au long de la vie a été publiée au Journal Officiel, le 25 novembre 2009. Découvrez les modifications principales qu'elle apporte au DIF. Des questions ou remarques sur le DIF ? Echangez sur le forum.
http://arche.francetv.fr/1024/france5/logo_france5.gifEndast 4,7% av de anställda har använt sina DIF (individuell rätt till utbildning). Under 2010 kommer det att finnas miljontals för att nå maximalt 120 timmar tillsammans. Mot bakgrund av den ekonomiska krisen är den rätta utbildningen en tillgång för att öka deras anställbarhet. Så om du inte har använt DIF, är det hög tid! Mer...

Posté par pcassuto à 18:24 - - Permalien [#]

03 octobre 2009

Le DIF pour les Nuls

Comment calculer le montant d’heures de DIF (Droit individuel à la formation) dont on dispose ? Que se passe-t-il si on ne les utilise pas ? Exemples et conseils, par Nathalie Samson.
Depuis la loi du 4 mai 2004 sur la formation, chaque année, les salariés en CDI justifiant d’un an d’ancienneté dans l’entreprise bénéficient de 20 heures de formation cumulables sur 6 ans, au titre du DIF (droit individuel à la formation). Au-delà, s’il n’est pas utilisé, le DIF reste plafonné à 120 heures. Certaines dispositions de branches professionnelles ou d’entreprises peuvent prévoir une durée supérieure.
Les droits au DIF sont utilisables dès leur acquisition. Mais il existe « trois cas de figure, selon la branche à laquelle votre entreprise appartient. »
« Il subsiste quelques particularités auxquelles un salarié doit rester attentif concernant la situation de son compteur de DIF, insiste Stéphane Pineau:
-Certaines branches ou entreprises acceptent la « consommation par anticipation » et il est donc possible de consommer, dans une limite fixée, plus que le montant dont le salarié dispose. Il n’existe cependant pas de clause de dédit, la jurisprudence ne l’acceptant que pour des durées beaucoup plus longues,
-Les salariés qui ont démarré leur contrat en CDD, immédiatement suivi d’un CDI peuvent fréquemment bénéficier du compteur DIF à compter de la date d’entrée en CDD dans l’entreprise.
-D’autres branches ont dès 2004 organisé la « transférabilité » des compteurs DIF entre entreprises de la branche sachant qu’il appartient au salarié de demander le transfert de son compteur DIF : cette possibilité reste toutefois marginale.
-En cas de licenciement économique dans les entreprises de « moins de 1 000 salariés », le compteur DIF est "doublé" conformément à la Loi Borloo. »
Hur man beräknar den mängd timmar DIF (individuell träning) finns? Vad händer om vi inte använder dem? Exempel och råd, Nathalie Samson.
Sedan lagen av maj 4, 2004 om utbildning varje år, anställda med tillsvidareanställning som visar ett års anställningstid inom företaget får 20 timmars utbildning ackumulerats under 6 år, under DIF (enskildas rätt till utbildning). Utöver detta, om den inte används, är det DIF begränsas till 120 timmar. Vissa bestämmelser i yrkesområden eller verksamheter kan ge en längre period. Vid uppsägning i företag med "mindre än 1 000 anställda, är disken SRI dubbelt i enlighet med lagen Borloo. Mer...

Posté par pcassuto à 13:40 - - Permalien [#]

27 juin 2009

Un DIF automatique pour les plus de 45 ans

C’est l’une des propositions émises par le patronat dans le document de travail remis aux partenaires sociaux, dans le cadre de la négociation sur « la gestion sociale des conséquences de la crise économique sur l’emploi », lors de la 2è séance qui se tenait le 24 juin 2009.
« À titre exceptionnel, jusqu'au 1er juillet 2010, tout salarié de 45 ans et plus, qui demandera à bénéficier de son droit au DIF, ne pourra pas voir sa demande refusée, sauf circonstances exceptionnelles », précise le document de travail.
Autres mesures proposées en faveur des seniors, les entreprises devront veiller « à ce que le pourcentage de salariés de 50 ans et plus, bénéficiaires d'actions de formation au titre du plan, d'une période de professionnalisation ou du DIF, ne soit pas inférieur au pourcentage de salariés de cet âge employés dans l'entreprise. Elles fourniront ces pourcentages au comité d'entreprise à l'occasion de la consultation annuelle de celui-ci sur l'exécution du plan de formation. »
Menée sous la houlette de Dominique Castera, chef de file de la délégation patronale (DRH de Safran), cette négociation destinée à proposer des mesures d’urgence pour répondre à la situation de crise aborde le maintien du lien contractuel (adaptation des conditions et modalités d’accès au chômage partiel, prêt de main d’œuvre, groupements d’employeurs, mobilité professionnelle), et la situation des catégories de salariés les plus fragilisées par la crise (jeunes, seniors, salariés en fin de droit). Objectif des partenaires sociaux : parvenir à un accord sur le sujet d’ici la mi-juillet. Negocation crise-economique-emploi document_de_travail 24_juin09.

Isang DIF awtomatikong para sa higit sa 45 taon. Ito ay isa sa mga panukala na ginawa ng mga tagapag-empleyo sa mga nagtatrabaho ng papel na isinumite sa social partners sa negosasyon sa mga sosyal na pamamahala ng kahihinatnan ng pang-ekonomiyang krisis sa trabaho "sa 2nd pulong sa ika-24 ng Hunyo 2009. Layunin ng social partners maabot ang isang kasunduan sa mga isyu sa pamamagitan ng mid-July.-Economic krisis-aayos ng trabaho document_de_travail 24_juin09. More...

Posté par pcassuto à 16:13 - - Permalien [#]

02 mai 2009

Comment faire jouer le DIF avant de quitter son entreprise ?

Le DIF permet aux salariés disposant d’une certaine ancienneté (un an) dans l’entreprise de bénéficier d’actions de formation professionnelle, rémunérées ou indemnisées, hors temps de travail ou durant celui-ci. Néanmoins, une démission ou un licenciement impliquent des différences de procédure dans la mise en œuvre du DIF.
En cas de licenciement: - L’employeur doit informer le salarié de ses droits en matière de DIF dans la lettre de licenciement. Le salarié dispose de son temps de préavis pour choisir la formation. L’entreprise doit payer le coût pédagogique dans la limite du montant de l’allocation formation (50 % du salaire net X le crédit d’heures). « Le montant est souvent faible » prévient Jean-Pierre Willems, consultant en droit de la formation pour Demos Group, « Exemple : pour un salarié payé au SMIC, 100 heures de DIF vont donner un budget d’environ 350 euros. Or il est impossible de financer 100 heures avec 350 euros ! Le salarié bénéficie donc en réalité d’un solde de ses droits, sur la base d’un montant plafonné proportionnel à son salaire. » Agnès Delavault.
Den DIF tillader ansatte med en vis længde (et år) i det selskab, der nyder godt af erhvervsuddannelse, er betalt eller kompenseres, uden for arbejdstiden eller i løbet af det. Men en fratræden eller afskedigelse involvere af proceduremæssige forskelle i gennemførelsen af DIF. Mere...

Posté par pcassuto à 07:51 - - Permalien [#]

12 avril 2009

Salariés : obtenir un CIF en quatre étapes

lexpress.fr Changer de vie, c'est possible. Le CIF (congé individuel de formation) permet de suivre, pendant un an, une formation à temps plein ou à temps partiel durant son temps de travail. Etape par étape, la méthode pour réussir sa demande de financement.
Acquérir un diplôme, changer de métier ou de contexte, progresser... Parce qu'il permet de suivre une formation pendant un an à temps plein ou mille deux cents heures à temps partiel, le CIF est un moyen judicieux de reprendre ses études. Pendant ce temps, vous conservez votre rémunération tout en étant assuré de retrouver votre poste (ou un équivalent) lors de votre retour dans l'entreprise.
Seule condition requise : si vous êtes en CDI, vous devez avoir exercé une activité salariée durant vingt-quatre mois, consécutifs ou non, dont douze dans l'entreprise qui vous emploie au moment de votre demande. En CDD, vous devez avoir travaillé pendant vingt-quatre mois, au cours des cinq dernières années, dont au moins quatre mois au cours des douze derniers mois. Comment mettre toutes les chances de son côté ? En faisant preuve de méthode pour un nouveau rebond.

lexpress.fr寿命变化是可能的。 到岸价格(个人培训假)可以遵循,为一年,培训专职或兼职工作时间。 一步一步的方法成功应用提供资金. 更多...

1. Bâtir son projet professionnel
Qu'allez-vous faire le lendemain de votre formation ? C'est la première question que vous devez vous poser. Si votre projet est encore flou, un bilan de compétences pourra vous aider à y voir plus clair. Vérifiez ensuite si toutes les conditions sont réunies pour pouvoir le mettre en oeuvre. Si vous souhaitez vous reconvertir, par exemple, il vous faudra vérifier la faisabilité de votre projet. Pour cela, rien de tel que de rencontrer des professionnels du domaine visé. Ils vous expliqueront dans le détail leurs missions, leurs conditions de travail... et vous permettront de confronter la représentation que vous vous faites du métier qui vous attire avec la réalité du terrain. Cette étude rapide permettra de vous assurer que votre projet est réaliste et réalisable. Et ainsi d'en maîtriser les tenants et les aboutissants.
Conseils. Votre objectif est d'évoluer au sein de votre entreprise grâce à une formation ? Parlez-en avec votre hiérarchie avant de vous lancer. Gardez en tête qu'il n'est pas forcément simple pour votre employeur de vous voir revenir avec un diplôme en poche. En préparant ensemble votre mobilité, vous pouvez voir comment enrichir votre poste et le faire évoluer progressivement. Une recommandation indispensable si votre objectif est de changer de voie. Il est en effet souvent difficile de convaincre sa hiérarchie que l'on a les aptitudes pour occuper une autre fonction...

2. Choisir une formation adaptée
Une fois vos besoins clarifiés, il vous reste à choisir une formation. C'est l'un des éléments clés de l'aboutissement de votre demande. Pour un même métier, différentes possibilités existent. Vous devrez expliquer pourquoi vous avez jeté votre dévolu sur l'une plutôt que sur l'autre et montrer qu'elle est la plus appropriée à votre situation, votre formation initiale et vos désirs d'évolution : cette formation vous apporte un diplôme reconnu alors que vous n'en avez pas ; elle est reconnue par la profession ; elle prévoit un stage pratique pouvant déboucher sur un poste ; elle apporte les connaissances techniques dont vous manquez pour envisager une mobilité externe, etc.
Conseils. Diplômante ? Qualifiante ? Faut-il privilégier l'une ou l'autre de ces catégories lors d'une demande de CIF ? La question est délicate. Sachez que la majeure partie des organismes financeurs favorisent les formations débouchant sur un diplôme, un certificat ou un titre répertorié. Il est aussi préférable de viser une formation d'un niveau supérieur à celui que l'on a déjà, si c'est possible. Mais, là encore, l'examen s'effectue au cas par cas.
Dans votre demande, il vous faudra décrire la formation et l'organisme qui la dispense. Pour cela, passez en revue le programme du cursus afin de détailler les compétences qu'il va vous apporter, précisez les éléments clés qui ont orienté ce choix plutôt qu'un autre. Pour vous aider, beaucoup de Fongecif (fonds de gestion du CIF) ont mis en place des guides de choix de formation, avec des conseils, des repères (qu'est-ce qu'un diplôme, qu'est-ce qu'un certificat ?...). N'hésitez pas à solliciter les conseillers avant de vous lancer.

3. Demander une autorisation d'absence à son employeur
Votre projet ficelé, vous devez transmettre une demande écrite d'autorisation d'absence au moins soixante jours avant le début d'un stage de six mois, et au moins cent vingt jours avant le début d'un stage plus long. Que doit-elle contenir ? L'intitulé exact de la formation choisie, la date de début, sa durée, son rythme et le nom de l'organisme de formation qui la dispense.
L'employeur doit obligatoirement vous répondre dans les trente jours suivant votre demande. Attention tout de même, s'il ne peut s'opposer à votre départ en formation, il peut cependant, pour raisons de service, demander un report (de neuf mois au maximum). En CDD, si votre formation commence après la fin de votre contrat, vous n'avez pas d'autorisation à réclamer à votre employeur. Ce dernier doit vous indiquer l'Opacif (Organisme paritaire collecteur agréé au titre du CIF) dont vous relevez sur le BIAF (bordereau individuel d'accès à la formation) qu'il vous remet. Votre départ en CIF dépendra alors uniquement de la réponse de l'Opacif.
Conseils. S'il vous manque des informations, par exemple la date de début du stage, il est conseillé dans ce cas de formuler tout de même la demande auprès de l'employeur, en précisant les éléments déjà connus. A charge pour vous de lui indiquer dès que possible les points manquants. Attention toutefois : si cette demande ne permet pas à l'employeur de connaître les modalités et la durée de la formation, elle peut être considérée comme sans effet. Il est aussi recommandé d'y spécifier une subordination à la prise en charge financière du Fongecif.

4. Demander le financement au Fongecif
Trois mois au plus tard avant le début de la formation, vous devez adresser un dossier de demande de financement auprès de l'Opacif dont dépend votre entreprise. Les salariés en CDI ou en CDD doivent contacter dans 80 % des cas le Fongecif, et les intérimaires le FAF-TT (Fonds d'assurance formation du travail temporaire). Renseignez-vous sur la procédure, les délais et les éléments indispensables au dossier.
Si votre demande est acceptée, l'organisme financeur prendra en charge de 80 % à 90 % de votre salaire, tout ou partie du coût de la formation, voire les frais de transport et d'hébergement. Votre employeur peut, de son côté, décider de financer la rémunération et les frais restants.
Conseils. Soignez votre lettre de motivation. Après avoir décrit votre situation (statut, nombre d'années en poste...) et résumé votre parcours professionnel (qualifications, compétences acquises...), vous évoquerez les raisons pour lesquelles vous souhaitez effectuer la formation. Comment ? En soulignant vos perspectives et vos souhaits d'évolution et en faisant le lien entre le poste ou le métier visé et celui exercé actuellement. La lettre doit montrer les compétences que vous souhaitez acquérir et en quoi la formation visée répond à vos attentes, en mettant en avant les débouchés. « Vous devez montrer que vous savez de quoi vous parlez, résume Pascal Cordon, conseiller au Fongecif Ile-de-France. C'est souvent là que le bât blesse. »

En cas de licenciement
« Un salarié licencié en cours de CIF pourra, dans les mêmes conditions de rémunération, terminer son parcours, en étant maintenu dans son droit par le Fongecif, explique Thierry Lefort, du centre de Basse-Normandie. Il est dans ce cas rémunéré directement par le Fongecif sur le dispositif CIF CDD. » Pour plus d'informations, s'adresser au Fongecif de sa région.

Posté par pcassuto à 11:15 - - Permalien [#]