09 avril 2013

Enquête Besoins en Main-d’Œuvre 2013

http://bmo.pole-emploi.org/images/bmo_logo.pngL'enquête Besoins en Main-d'Oeuvre (BMO) est une initiative de Pôle emploi, réalisée avec les directions régionales et le concours du Crédoc. Elle mesure les intentions de recrutement des employeurs pour l'année à venir...
Présentation de l’enquête
L'enquête annuelle "Besoins en Main-d'Œuvre" est, depuis plusieurs années, un élément essentiel de connaissance du marché du travail. Chaque année, Pôle emploi adresse un questionnaire à plus de 1,6 million d’établissements afin de connaître leurs besoins en recrutement par secteur d’activité et par bassin d’emploi. Elle permet entre autre: d’anticiper les difficultés de recrutement, d’améliorer l’orientation des demandeurs d’emploi vers des formations ou des métiers en adéquation avec les besoins du marché du travail et d’informer les demandeurs d’emploi sur l’évolution de leur marché du travail et les métiers porteurs. Vous pouvez accéder aux données via une recherche par zone géographique jusqu’au bassin d’emploi, par métier et par secteur d’activité.
Principaux résultats 2013
Croissance ralentie des projets de recrutement des employeurs pour 2013
Projets de recrutement:

Les prévisions d’embauche exprimées par les employeurs progressent seulement de 0,3% en 2013 pour s’établir à 1 613 100 projets, répartis dans les 388 bassins d’emplois français (métropole, DOM et Mayotte). Ainsi, 4 400 projets d’embauche supplémentaires sont comptabilisés cette année. La part des établissements qui envisagent de recruter passe de 17,7% à 18,0% en un an, ce qui se traduit par une légère baisse du nombre moyen d’intentions d’embauche par établissement recruteur (3,8 contre 3,9 en 2012).
Type de contrats et motifs de recrutement:

Un peu moins de la moitié des postes proposés sont des emplois durables (49,4% des recrutements sont envisagés en CDI, CDD de six mois ou plus et missions d’intérim de 6 mois ou plus). La majeure partie des projets annoncés (35,7%) font suite à l’anticipation d’un surcroît ponctuel d’activité de la part des établissements. Plus de huit établissements sur dix souhaitent recruter dans les 6 premiers mois de l’année. Les établissements ne recrutant pas cette année, estiment pour la plupart que la taille de leur structure est suffisante ou que la conjoncture économique est défavorable.
Pôle emploi comme intermédiaire et perspectives à moyen terme

Pôle emploi demeure un intermédiaire privilégié pour le recrutement puisque sept établissements sur dix pensent solliciter son aide, notamment pour les recrutements d’emplois durables ou jugés difficiles. La part des employeurs prévoyant une hausse de leur activité dans les trois à cinq années à venir s’est légèrement tassée (29,7% d’entre eux contre 31,4% en 2012, soit -1,7 point).
Les métiers les plus recherchés

Avec 14% des intentions d’embauche, l’hôtellerie-restauration constitue toujours le premier pôle de recrutement national, talonnée par les services aux entreprises (12%) et la santé-action sociale (12%)
    * Le secteur des services concentre, à lui seul, 64% des projets de recrutement, en très légère hausse (1,1%)
    * Le commerce voit également ses perspectives d’embauche progresser (+1,9%) par rapport à 2012, avec 11% des projets en 2013
    * Le secteur de la construction représente quant à lui 6% des besoins en main-d’œuvre en 2013, en chute de 11% par rapport à 2012
Cette année encore, les métiers les plus recherchés - pour la plupart à faible niveau de qualification - concernent les services aux particuliers : apprentis de cuisine, serveurs, animateurs socioculturels, aides à domicile, aides-soignants… Ce résultat illustre le poids structurellement fort des activités touristiques et des services à la personne dans le tissu économique français. Ces métiers se caractérisent, dans la plupart des cas, par une importante saisonnalité et des difficultés de recrutement élevées. Plusieurs métiers du secteur agricole (viticulteurs, arboriculteurs salariés…) demeurent parmi les plus recherchés, avec cependant une très forte saisonnalité. Des volumes de projets importants sont générés par le secteur des services aux entreprises (agents d’entretien), l’industrie (ingénieurs, cadres d’études) et le commerce (vendeurs, employés de libre-service).
Les contrats saisonniers

La part des projets de recrutement liés à une activité saisonnière reste stable en 2013 et s’établit à 35,8% des prévisions d’embauche, ce qui correspond à 577 360 embauches potentielles. La proportion d’emplois saisonniers atteint, comme en 2012, sa valeur maximale dans l’agriculture (91%).
Les difficultés de recrutement

Les difficultés de recrutement exprimées par les employeurs se réduisent cette année. Elles concernent 40,4% des projets d’embauche contre 42,6% en 2012. 55% des projets sont jugés difficiles dans la construction (58% en 2012) et 43% dans l’industrie (49% en 2012). Les métiers des services aux particuliers (aides à domicile & aides ménagères, cuisiniers, employés de maison…), mais également de l’industrie (ingénieurs et cadres d’études, R&D en informatique, chefs de projets informatiques), et de la santé (aides-soignants) rassemblent une majorité de projets considérés comme problématiques par les employeurs.
Voir aussi sur le blog: Résultats complémentaires de l’enquête BMO 2012, L’enquête BMO (Besoins en main-d’œuvre) 2012, Enquête Besoins en Main-d'Oeuvre (BMO 2012), Enquête complémentaire « Besoins en Main-d’OEuvre 2011 », Enquête Besoins en Main-d'Oeuvre (BMO 2011), Enquête Besoins en Main-d'Oeuvre (BMO 2010), Enquête Besoins en Main-d'Oeuvre (BMO 2009), Enquête Besoins en Main-d'Oeuvre (BMO 2008).

http://bmo.pole-emploi.org/images/bmo_logo.png Tá an suirbhé le Riachtanais Daonchumhachta (BMO) tionscnamh de chuid an ionaid fostaíochta, a rinneadh le Crédoc réigiúnach agus cúnamh. Tomhaiseann sé fostóirí intinn a fhostú don bhliain seo chugainn ...
Cur i láthair an tsuirbhé
An "Riachtanais Daonchumhachta" bliantúil, ar feadh blianta fada, mar phríomhghné de eolas ar an margadh saothair. Níos mó...

Posté par pcassuto à 18:37 - - Permalien [#]


21 octobre 2012

Résultats complémentaires de l’enquête BMO 2012

http://bmo.pole-emploi.org/images/bmo_logo.jpgChaque année, Pôle emploi réalise l’enquête « Besoins en Main d’Œuvre » pour mesurer les intentions de recrutements des employeurs sur l’année à venir. Ainsi, fin 2011, l’enquête BMO faisait état de 1 608 700 projets de recrutement pour l’année 2012 (métropole et DOM) pour 1 646 500 établissements interrogés. En juin dernier, Pôle emploi interrogeait 18 800 établissements, représentatifs du champ de l’enquête classique, pour faire un point sur l’évolution des projets de recrutements annoncés fin 2011.
Un établissement sur cinq recrute plus que prévu

Un établissement sur cinq (21,5%) a revu ses projets à la hausse. Le nombre de projets de recrutement déclarés en juin 2012 pour l’année en cours a progressé de 57,6% par rapport à celui prévu six mois plus tôt (1 608 700 projets annoncés en décembre 2011). Ainsi, les établissements ont annoncé plus de 2,5 millions de projets pour l’année 2012 et ont déjà réalisé au 1er semestre, une majeure partie de ces recrutements (56,2% des projets). La part des établissements recruteurs a quasiment doublé et s’établit désormais à 30,8% contre 17,7% en décembre 2011. De même, la part des projets concrétisés au 1er semestre est plus forte pour les établissements du secteur de l’industrie, concrétisant en moyenne près de six projets sur dix. En revanche, les établissements du secteur agricole réalisent moins de la moitié de leurs projets au cours du 1er semestre (40,9%).
La moitié des projets déclarés sont des emplois durables

La nécessité de remplacer un salarié ponctuellement ou définitivement absent et le surcroît d’activité sont les principaux motifs amenant les établissements à recruter (dans respectivement 41,4% et 41% des cas). Comme annoncé en fin d’année 2011, près de la moitié des projets d’embauche (49,2%) devraient porter sur des « emplois durables » avec un tiers de contrats proposés en CDI.
Des recrutements moins difficiles que prévu

En juin 2012, 35,9% des établissements recruteurs déclarent connaître ou envisager des difficultés de recrutement contre 41,5% des établissements interrogés l’année dernière à la même période.
Retrouvez l'étude http://www.bmo.pole-emploi.org/.

Voir aussi Enquête Besoins en Main-d'Oeuvre (BMO 2012), Enquête Besoins en Main-d'Oeuvre (BMO 2011), Enquête Besoins en Main-d'Oeuvre (BMO 2010), Enquête Besoins en Main-d'Oeuvre (BMO 2009), Enquête Besoins en Main-d'Oeuvre (BMO 2008).
http://bmo.pole-emploi.org/images/bmo_logo.jpg Each year, employment center conducting the survey "Needs Work Hand" to measure employers' intentions to recruit the coming year. Thus, in late 2011, the BMO survey reported of 1,608,700 recruitment plans for the year 2012 (mainland and overseas) for 1,646,500 respondents. In June, employment center questioned 18,800 institutions, representative of classic scope, to make a point about the evolution of recruitment projects announced in late 2011. More...

Posté par pcassuto à 12:19 - - Permalien [#]

13 mai 2012

L’enquête BMO (Besoins en main-d’œuvre) 2012

http://www.pole-emploi.org/image/media/corporate/logo-pole-emploi.gifLes grandes entreprises prévoient davantage de recrutements en 2012
L’enquête sur les Besoins en main-d’œuvre fait état de 1 608 700 projets de recrutement  dans les 386 bassins d’emploi français (métropole et DOM), soit une augmentation de 4,3% par rapport à 2011. Avec 0,3 point de moins qu’en 2011, la part des employeurs envisageant de réaliser au moins une embauche au cours de l’année 2012 atteint 17,7%, ce qui correspond à 415 800  recruteurs potentiels. Seulement 13,5 % des établissements de moins de 10 salariés envisagent de recruter, alors qu’ils sont plus de la moitié dans les structures de 50 salariés ou plus. C’est dans les établissements de plus de 200 salariés que le nombre de projets de recrutement s’accroît le plus entre 2010 et 2012 (+16,7 % en moyenne annuelle).
Un peu plus de la moitié des postes proposés sont des emplois durables (CDI ou CDD de six mois ou plus). La majeure partie des projets annoncés fait suite soit à l’anticipation d’un surcroît d’activité (36,2%), soit à la création de nouveaux postes (25,1%). Pôle emploi demeure un intermédiaire privilégié puisque sept établissements sur dix pensent solliciter son aide, notamment pour les recrutements d’emplois durables ou jugés difficiles. Cette année encore, figurent parmi les profils les plus demandés, plusieurs métiers des services aux particuliers comme les apprentis de cuisine, les serveurs, les animateurs socioculturels, les aides à domicile ou les aides-soignants. Les services aux entreprises offrent également de nombreuses opportunités soit sur des postes opérationnels et peu qualifiés (agents d’entretien de locaux, manutentionnaires), soit sur des postes de cadres (ingénieurs, cadres d’études et R&D de l’informatique).
Les contrats saisonniers représentent 36,0% de ces anticipations d’embauche. Le secteur agricole – dont les métiers sont également très recherchés en 2012 (agriculteurs salariés, viticulteurs, arboriculteurs…) – recouvre à lui seul un quart de l’ensemble des projets de recrutement de cette nature, contre seulement 1,7 % des projets pour les permanents. Dans ce contexte d’accroissement des anticipations d’embauche, la proportion de projets de recrutement considérés comme difficiles par les employeurs atteint 42,6 %, en hausse de 5,0 points par rapport à l’an dernier. La métallurgie, les industries manufacturières et le secteur du commerce sont particulièrement affectés. Ces difficultés sont le plus souvent liées aux profils inadéquats ou à la pénurie de candidats. Selon les employeurs, la formation des salariés (venant de l’extérieur ou déjà présents dans l’entreprise) reste le meilleur moyen d’y remédier.
Plus optimistes qu’en 2011, près de la moitié des établissements envisagent une progression de leur activité dans les 3 à 5 ans à venir. Vous pouvez retrouver les informations complètes directement sur 
le site de BMO.

Données en Région PACA: Provence-Alpes-Côte d'Azur. (Alpes-de-Haute-Provence, Hautes-Alpes, Alpes-Maritimes, Bouches-du-Rhône, Var, Vaucluse). Publications PACA: Rapport régional, Publication régionale, Observatoire régional. Voir aussi Enquête Besoins en Main-d'Oeuvre (BMO 2011), Enquête Besoins en Main-d'Oeuvre (BMO 2010), Enquête Besoins en Main-d'Oeuvre (BMO 2009), Enquête Besoins en Main-d'Oeuvre (BMO 2008).

http://www.pole-emploi.org/image/media/corporate/logo-pole-emploi.gif Large companies expect more of recruitments in 2012
The survey on manpower needs reported 1,608,700 recruitment projects in the 386 French employment areas (mainland and overseas), an increase of 4.3% over 2011.
With 0.3 points less than in 2011, the share of employers planning to make at least one job during the year 2012 reached 17.7%, which corresponds to 415 800 potential recruiters. Only 13.5% of establishments with fewer than 10 employees plan to recruit, then they are more than half in the structures of 50 or more employees. It is in establishments with more than 200 employees that the number of recruitment projects increases the most between 2010 and 2012 (16.7% annual average). More...

Posté par pcassuto à 14:21 - - Permalien [#]

12 mai 2012

Enquête Besoins en Main-d'Oeuvre (BMO 2012)

http://bmo.pole-emploi.org/images/bmo_logo.jpgL'enquête Besoins en Main-d'Oeuvre (BMO) est une initiative de Pôle emploi, réalisée avec les directions régionales et le concours du Crédoc. Elle mesure les intentions de recrutement des employeurs pour l'année à venir...
Données en Région PACA: Provence-Alpes-Côte d'Azur
. (Alpes-de-Haute-Provence, Hautes-Alpes, Alpes-Maritimes, Bouches-du-Rhône, Var, Vaucluse). Publications PACA: Rapport régional, Publication régionale, Observatoire régional.
Les résultats clés de l'enquête BMO 2012 en PACA
* Léger repli de la propension à recruter et du nombre d’embauches envisagées par les employeurs
- La proportion d’établissements potentiellement recruteurs en 2012 s’établit à 19,2% contre 20,0% l’an dernier
- Les employeurs de la région annoncent 149 600 projets cette année, soit un recul de 4% par rapport à 2011
- Les établissements de moins de 10 salariés sont à l’origine de 51% des projets de recrutement, un ratio en baisse depuis deux ans (54% l’an dernier et 58% en 2010)
* Les services et le commerce concentrent 80% des besoins en main-d’oeuvre de la région
- Toutes activités confondues, les services rassemblent 68% des intentions d’embauche (69% en 2011, 65% en 2010)
- Dans cet ensemble, l’hôtellerie-restauration occupe la première place avec 31 600 projets de recrutement (+ 1 point par rapport à 2011); viennent ensuite les services scientifiques et techniques et le secteur sanitaire et social (avec chacun 12% des projets, comme l’an dernier) et les services aux particuliers (10%, -1 point)
- Le commerce de détail et de gros constitue un réservoir d’emplois important (11% des intentions d’embauche, +1 point)
* Les employeurs déclarent globalement de plus fortes difficultés à recruter
- La proportion de projets d’embauche assortis de difficultés augmente de 7 points pour s’établir à 46,0%
- L’indicateur progresse notamment de 14 points dans la construction (à 60,0%), de 10 points dans le commerce (43,4%) et de 9 points dans l’industrie manufacturière (53,4%)
- La part des recrutements à caractère saisonnier reste globalement stable (44,4%); elle demeure très nettement supérieure à la moyenne dans l’ensemble IAA-agriculture (89,0%)
Fiche technique de l'enquête BMO 2012 - PACA

Enquête par questionnaires, réalisée entre octobre et décembre 2011. La population mère est constituée: des établissements relevant de l'Assurance chômage, des établissements de 0 salarié ayant émis une DUE au cours des 12 derniers mois, de ceux du secteur agricole, de ceux du secteur public relevant des collectivités territoriales, des établissements publics administratifs, soit 203 956 établissements. L’enquête s’est appuyée sur deux échantillons de taille différente:
•Une bonne partie des questionnaires ont été adressés par voie postale: 138 041 établissements appartiennent à cet échantillon. 31 567 questionnaires postaux ont été retournés et sont exploitables, soit un taux de retour de 22,9%.
• A cet échantillon sont venus s'ajouter 1 150 questionnaires obtenus par interrogation téléphonique (CATI). L’échantillon total enquêté comprend donc 32 717 questionnaires exploitables. Les résultats présentés dans ce rapport sont relatifs à l’ensemble des deux échantillons. Il s’agit de résultats redressés, représentatifs des établissements de la région. Le redressement des résultats repose sur une procédure respectant séparément les distributions marginales des quatre variables de stratification:
•la taille des établissements (8 tranches),
•le secteur d’activité (24 au niveau sous-section de la NAF),
•le bassin d’emploi (17 en PACA),
•les employeurs relevant de l’Assurance chômage.
Télécharger
Rapport régional - PACA.

Présentation de l’enquête
L'enquête annuelle "Besoins en Main-d'Œuvre" est, depuis plusieurs années, un élément essentiel de connaissance du marché du travail.
Chaque année, Pôle emploi adresse un questionnaire à près de 1,7 million établissements afin de connaître leurs besoins en recrutement par secteur d’activité et par bassin d’emploi.
Elle permet entre autre :
    d’anticiper les difficultés de recrutement;
    d’améliorer l’orientation des demandeurs d’emploi vers des formations ou des métiers en adéquation avec les besoins du marché du travail;
    d’informer les demandeurs d’emploi sur l’évolution de leur marché du travail et les métiers porteurs.
Vous pouvez accéder aux données via une recherche par zone géographique jusqu’au bassin d’emploi, par métier et par secteur d’activité.
Principaux résultats 2012 - Davantage de recrutements prévus en 2012
Projets de recrutement :

Les prévisions d’embauche exprimées par les employeurs progressent de 4,3 % en 2012 pour s’établir à 1 608 700 projets, répartis dans les 386 bassins d’emplois français (métropole et DOM). Ce sont ainsi 66 300 projets d’embauche supplémentaires qui sont comptabilisés cette année. En 2012, la part des établissements recruteurs recule légèrement pour atteindre 17,7% de l’ensemble des établissements contre 18,0% en 2011. Néanmoins, avec des besoins en main-d’œuvre annoncés qui augmentent, les établissements recruteurs se révèlent à nouveau plus dynamiques que les années précédentes (en moyenne 3,9 projets exprimés par établissement recruteur en 2012 contre 3,6 projets en 2011 et 3,2 en 2010).
Type de contrats et motifs de recrutement :

Un peu plus de la moitié des postes proposés sont des emplois durables (CDI ou CDD de six mois ou plus).
La majeure partie des projets annoncés (36,0%) font suite à l’anticipation d’un surcroît d’activité de la part des établissements. Plus de huit établissements sur dix souhaitent recruter dans les 6 premiers mois de l’année. Les établissements ne recrutant pas cette année, estiment pour la plupart que la taille de leur structure est suffisante ou que le contexte économique est défavorable.
Pôle emploi comme intermédiaire et perspectives à moyen terme

Pôle emploi demeure un intermédiaire privilégié pour le recrutement puisque sept établissements sur dix pensent solliciter son aide, notamment pour les recrutements d’emplois durables ou jugés difficiles.
Plus optimistes qu’en 2011, près de la moitié des établissements envisagent une progression de leur activité dans les 3 à 5 ans à venir.
Voir aussi Enquête Besoins en Main-d'Oeuvre (BMO 2011), Enquête Besoins en Main-d'Oeuvre (BMO 2010), Enquête Besoins en Main-d'Oeuvre (BMO 2009), Enquête Besoins en Main-d'Oeuvre (BMO 2008).
http://bmo.pole-emploi.org/images/bmo_logo.jpg~~V Il sondaggio condotto dalla necessità di manodopera (BMO) è un'iniziativa del centro per l'impiego, realizzato con l'assistenza regionale e del credito documentario. Esso misura le intenzioni di assunzione dei datori di lavoro per il prossimo anno...
I dati della regione PACA: Provence-Alpes-Cote d'Azur.
(Alpes de Haute-Provence, Hautes-Alpes, Alpes-Maritimes, Bouches-du-Rhone, Var, Vaucluse). PACA regionale pubblicazione: rapporto regionale, pubblicazione regionale, Osservatorio regionale. Più...

Posté par pcassuto à 00:42 - - Permalien [#]
Tags :

A quoi sert l’enquête Besoins de Main d’Oeuvre de Pôle emploi

http://alternatives-economiques.fr/blogs/abherve/files/abherve.jpgSur le blog de Michel Abhervé pour Alternatives économiques.Chaque année, Pôle emploi publie une enquête sur les "Besoins de Main d’Oeuvre", tentative de projection des perspectives de recrutement dans l’année. Assez curieusement, ces perspectives ne semblent jamais confrontées aux réalités, et les projections se succèdent, chaque année,  sans que soient analysée (ou au moins publiée)  la pertinence des prévisions effectuées l’année précédente.
Il serait pourtant nécessaire de savoir quel est le degré de fiabilité de la prévision de l’année précédente, pour pouvoir le cas échéant relativiser l’impact de ce travail. Car l’enquête compare les perspectives, met en évidence leurs évolutions, sans jamais les comparer à la réalité. Cela donne l’impression d’un travail restant pour l’essentiel dans le champ du virtuel, en évitant soigneusement de se confronter avec le réel.
La lourdeur de cette enquête, déclinée par bassins d’emploi, et servant à piloter des politiques publiques comme la mise en place de formations et la délivrance des autorisations de travail mériterait quand même de pouvoir être rapprochée des mouvements effectifs de recrutement. Dans l’enquête 2012, nous notons que parmi les six premiers métiers présentant les plus grandes perspectives de recrutement, quatre concernent une très grande majorité d’emplois saisonniers. Ce sont les:
    Viticulteurs, arboriculteurs salariés, cueilleurs : 87 054  postes dont 96,5% de saisonniers
    Serveurs de cafés, de restaurants (y.c. commis) : 63 712 postes dont 64,3% de saisonniers
    Professionnels de l’animation socioculturelle : 61 980 postes dont 75,8% de saisonniers
    Agriculteurs salariés, ouvriers agricoles : 61 680 postes dont 87,6% de saisonniers
Seuls les Agents d’entretien de locaux (y compris ATSEM) avec 70 060 perspectives de recrutement et  31,4% d’emploi saisonniers et les  Aides, apprentis, employés polyvalents de cuisine avec  66 376 perspectives de recrutement et 36,9% d’emploi saisonniers échappent à cette tendance. Cela devrait permettre de relativiser les discours péremptoires sur les emplois non pourvus (voir Le retour des 500 000 emplois non pourvus). Bien sur, il faudrait lire les études.

http://alternatives-economiques.fr/blogs/abherve/files/abherve.jpg On the blog of Michael Abhervé for Economic Alternatives. Each year, the employment center publishes a survey on " Manpower Needs ", attempt to project the outlook for recruitment in the year. Oddly enough, these prospects never seem to face the realities, and projections succeed each year without being analyzed (or at least published) relevance of forecasts made ​​last year. Yet it would be necessary to know the reliability of prediction of the previous year, in order to appropriate perspective the impact of this work. More...

Posté par pcassuto à 00:34 - - Permalien [#]

06 novembre 2011

Enquête complémentaire « Besoins en Main-d’OEuvre 2011 »: beaucoup plus d’embauches que prévu

http://www.pole-emploi.org/image/mmlelement/pj/64/55/96/60/banniere_newsletter6203914150770556485.gifPar Sandra Gaumont, Repères & Analyses n°33 - Statistiques. Les chiffres-clés en juin 2011: +103% de projets de recrutement en juin 2011 par rapport à ceux envisagés en décembre 2010, 54,2% des projets annoncés en juin réalisés au 1er semestre 2011, 33,9% des établissements déclarés recruteurs en juin pour l’année 2011, 3,9 projets de recrutement en moyenne par établissement recruteur, 54,8% des établissements ont recruté plus que prévu suite à des remplacements imprévus, 71,4% des recruteurs proposent au moins un projet en emploi durable, 41,5% des recruteurs ont au moins un projet qu’ils jugent difficile,
L’enquête « Besoins en Main-d’OEuvre - Echo » est réalisée à l’initiative de Pôle Emploi. Elle permet de faire un point en cours d’année sur les intentions de recrutement envisagées par les employeurs en décembre 2010 pour l’année à venir, qu’il s’agisse de créations de postes ou de remplacements. En outre, ce dernier volet sur les besoins en main-d’oeuvre complète les informations recueillies dans l’enquête «BMO complémentaire» relatives aux motifs de recrutement, à la nature des difficultés de recrutement rencontrées ainsi qu’à la qualité de l’emploi proposé.
Avec 6 mois de recul par rapport à la précédente interrogation en décembre 2010, les établissements envisagent, en juin 2011, 3 131 500 recrutements pour l’ensemble de l’année 2011, soit plus du double du nombre total de projets initialement prévus. Bénéficiant d’une meilleure visibilité sur leur activité en cours d’année, les établissements se révèlent plus nombreux à recruter (33,9% d’établissements recruteurs contre 18,0% précédemment) et déclarent plus de projets en moyenne (3,9 projets par établissement qui recrute contre 3,6 précédemment).
Les recruteurs ont pu concrétiser plus de la moitié de leurs projets au cours du premier semestre et une grande majorité (71,4% des établissements recruteurs) envisage de proposer au moins un poste sur un contrat de type « emploi durable » (CDI ou CDD de 6 mois ou plus).
La réévaluation à la hausse du nombre de recrutements entre les deux interrogations est principalement due à des remplacements de départs ou absences imprévus (54,8% des établissements). De manière générale, le départ d’un salarié devient le motif de recrutement le plus fréquemment cité (pour 44,6% des établissements concernés, contre 31,9% d’entre eux 6 mois plus tôt) alors qu’il s’agissait de la création de poste en décembre 2010. Enfin, les établissements envisagent moins de difficultés de recrutement pour l’année 2011 (41,5% de projets jugés difficiles en juin contre 46,2% en décembre). Voir aussi sur le blog Enquête Besoins en Main-d'Oeuvre (BMO 2011), Enquête Besoins en Main-d'Oeuvre (BMO 2010), Enquête Besoins en Main-d'Oeuvre (BMO 2009), Enquête Besoins en Main-d'Oeuvre (BMO 2008).
Sandra Gaumont, võrdlusandmed & Analysis nr 33 - statistika. Tähtsad arvud juunis 2011: 103% värbamisprojekte juunis 2011 võrreldes oodatud detsembris 2010 ning 54,2% projektidest teatati juunis tehtud aasta esimesel poolel 2011 33,9% asutuste teatatud rentides juunis 2011, 3,9 värbamisprojekte keskmiselt ühe kooli värbaja, 54,8% ettevõtetest tööle võtnud oodatust enam tänu ootamatu vahetamine, 71,4% värbajate pakkuma vähemalt üks projekt jätkusuutlik tööhõive, 41,5% värbajate olema vähemalt ühe projekti, et neil on raske, Uuring "Labour - Echo" on tehtud algatusel töö keskus. Vt ka blogi vajaduste uuring Manpower (BMO 2011), uuring Manpower nõuded (BMO 2010), uuring Manpower nõuded (BMO 2009), uuring Manpower vajadused "Töö (BMO 2008). Velle...

Posté par pcassuto à 01:06 - - Permalien [#]

16 avril 2010

Enquête Besoins en Main-d'Oeuvre (BMO 2010)

http://www.pole-emploi.org/file/design/corporate/images/commun/logo-pole-emploi.jpgL’enquête Besoins en Main-d’oeuvre est réalisée à l’initiative de Pôle emploi. Elle mesure les intentions de recrutement des employeurs pour l’année à venir, qu’il s’agisse de créations de postes ou de remplacements. La nouveauté de cette neuvième édition vient de l’élargissement du champ de l’enquête à une partie des établissements ne comptant aucun salarié, au secteur agricole et à une partie du secteur public.
Les régions du pourtour méditerranéen et de la côte Atlantique, dans lesquelles plus d’un cinquième des établissements en moyenne envisagent de recruter, doivent en effet faire face à une importante rotation du personnel et à un surcroît de besoins liés à l’activité touristique saisonnière. De façon plus large, les zones de faibles densités économiques et celles présentant des pics d’activité ponctuelle font partie des plus enclines à embaucher.
Les proportions de projets jugés difficiles se concentrent dans un quart sud-ouest (Poitou-Charentes, Aquitaine et Midi-Pyrénées) ainsi qu’en Auvergne, Bourgogne et Haute-Normandie. La Corse se distingue du reste du territoire, à la fois par une propension à recruter maximale (33,4 %) et par un pourcentage très élevé de perspectives de recrutement saisonniers (68,8 %) ou d’embauches jugées délicates (44,8 %), notamment dans l’hôtellerie restauration, très représentée dans le tissu économique local.
Consulter : - Le rapport complet; - La publication Repères & Analyses sur Les résultats de l'enquête BMO 2010; - Les résultats par métiers ou bassins d'emplois; - Les perspectives économiques à l'horizon 2011. Les résultats pour la Région PACA seront disponibles le 7 mai 2010.

http://www.pole-emploi.org/file/design/corporate/images/commun/logo-pole-emploi.jpgEl estudio de las necesidades de personal se lleva a cabo a iniciativa del centro de empleo. Mide las intenciones de contratación de los empleadores para el próximo año, si los puestos nuevos o reemplazos.La novedad de esta novena edición es el mayor alcance de la investigación de algunas escuelas no incluyen cualquier empleado, el sector agrícola y parte del sector público. Ver: - El informe completo - Análisis de Publicidad y Análisis de Resultados de la encuesta BMO 2010 - Los resultados por áreas de negocios o de empleo - las perspectivas económicas para 2011 . Los resultados para la región PACA se dispone de 7 de mayo 2010. Más información...

Posté par pcassuto à 10:16 - - Permalien [#]

27 avril 2009

Enquête Besoins en Main-d'Oeuvre (BMO 2009)

Net repli des projets de recrutement pour l’année 2009. Après deux vagues de croissance, le nombre d’intentions d’embauches recensées par l’enquête se contracte fortement cette année (-23,8%). Ce niveau, le plus bas observé depuis le lancement de l’enquête en 2002, se situe pour la première fois en deçà de la barre symbolique du million de projets de recrutement.
Ce repli se traduit aussi par un fort recul du nombre de recruteurs potentiels : seulement 16,9% des employeurs envisagent de recruter en 2009 contre 23,4% en 2008.
Les secteurs de l'industrie manufacturière et de la construction sont les plus touchés avec un nombre de projets de recrutement en chute respectivement de 47,9% et de 46,8%. Le commerce présente également une baisse conséquente, notamment dans le commerce automobile (-49,7%).
Les profils les plus demandés concernent les métiers des services aux particuliers (employés et agents de maîtrise de l'hôtellerie, animateurs socioculturels, agents d'entretien…). Les métiers de la vente, certaines fonctions d’encadrement, notamment les informaticiens, les cadres d’études et de recherche ainsi que les commerciaux sont également particulièrement recherchés.
La dégradation des perspectives de recrutement s'accompagne d'une nette diminution de la proportion de projets jugés difficiles par les employeurs (43,2% contre 51,1% en 2008). Toutefois, les difficultés de recrutement concernent toujours près d'un projet sur deux dans l'industrie manufacturière et six sur dix dans la construction. Consultez les publications dans leur intégralité. Recherchez les résultats détaillés à partir d'un métier ou d'un bassin d'emploi. Repères et Analyses n°4 - Avril 2009 - BMO 2009 : les employeurs révisent à la baisse leurs perspectives d'embauche.
Čistý pokles náborových projektů pro rok 2009. Po dvou vlnách růstu, pronájem záměry jsou označeny průzkumu smluvně prudce tohoto roku (-23,8%). Tato úroveň je nejnižší od zavedení statistického zjišťování v roce 2002, je poprvé pod symbolický jeden milion projektů. Podívejte se na publikace v plném rozsahu. Vyhledat podrobné výsledky z obchodu nebo bazén zaměstnanosti. Benchmarks Analýza a č. 4 - duben 2009 - BMO v roce 2009 pro zaměstnavatele revidovat směrem dolů, jejich vyhlídky na zaměstnání. Více...

Posté par pcassuto à 12:01 - - Permalien [#]