27 août 2013

Bilan de compétence - Champagne-Ardenne

http://www.agefos-pme-champagneardenne.com/fileadmin/img/logos/logo_CA.gifLe bilan de compétences permet à tout salarié, à son initiative, au cours de sa vie professionnelle, de réaliser un bilan de ses compétences, indépendamment des actions similaires réalisées par l’entreprise.
Le bilan de compétences est une action qui permet au salarié d’analyser ses compétences et aptitudes professionnelles dans le cadre d’un projet professionnel ou de formation.
Les résultats du bilan de compétences sont sa propriété. Il peut se dérouler durant ou en dehors du temps de travail.
Basé sur le volontariat du salarié, le bilan de compétences peut être réalisé dans le cadre :

  • du plan de formation de l’entreprise
  • du Droit individuel à la formation (DIF) du salarié,
  • du congé de bilan de compétences (voir dispositif CIF)

Qui est concerné ?
Tout travailleur peut suivre des actions de bilan de compétences :

  • les salariés
  • les demandeurs d'emploi
  • les agents publics
  • les non-salariés

Inscrit et financé dans le cadre du plan de formation, le bilan de compétences ne peut être réalisé qu'avec le consentement du salarié.
Sa mise en œuvre fait l'objet d'une convention tripartite signée par vous-même, le salarié et l'organisme prestataire de bilan. Elle vise à clarifier les modalités de réalisation du bilan et les objectifs visés.
Le salarié dispose d'un délai de 10 jours pour faire connaître son acceptation.
Le bilan de compétences doit demeurer une prestation réalisée par des prestataires spécialisés, extérieurs à l'entreprise : en tant qu’entreprise vous ne pouvez pas les organiser vous-même pour vos salariés.
Vous devez recourir, sauf exception, à un organisme inscrit sur une liste établie par un organisme collecteur :

  • FONGECIF,
  • ou autre OPACIF (Organismes paritaires collecteurs agréés au titre du congé individuel de formation).

Il peut s'agir :

  • d'organismes privés
  • de Centres interinstitutionnels de bilans de compétences (CIBC)
    La liste des Centres interinstitutionnels de bilans de compétences (CIBC) et des organismes agréés au titre du congé individuel de formation (FONGECIF, OPACIF) est disponible à la DDTEFP ou dans les Agences locales pour l'emploi (ALE).

A l’issue du bilan de compétences, un document de synthèse est remis au bénéficiaire.
Qu’est-ce que le congé de bilan de compétences ?
Il permet à un salarié d'effectuer un bilan de compétences, de sa propre initiative et indépendamment des actions similaires éventuellement suivies dans le cadre du plan de formation de l'entreprise.
Tout salarié a le droit de demander à son employeur un congé pour faire un bilan de compétences.
Quels salariés sont concernés ?
Tout salarié a le droit de demander à son employeur un congé pour faire un bilan de compétences. Pour bénéficier d'un congé de bilan de compétences :
Le salarié en CDI doit :

  • justifier d'une activité salariée de 5 ans (consécutifs ou non) dont 12 mois dans l'entreprise
  • respecter un délai de franchise de 5 ans entre 2 congés de bilan de compétences, sauf si le salarié a changé d'employeur

Le salarié en CDD, doit :

  • justifier d’une ancienneté de 24 mois consécutifs ou non en qualité de salarié (CDI, CDD, intérim), au cours des 5 dernières années, dont 4 mois sous CDD consécutifs ou non, au cours des 12 derniers mois.
    Dans ce cas, le départ en congé est conditionné uniquement par l'accord de prise en charge financière de l'organisme paritaire.
    Le congé de bilan de compétences doit débuter au plus tard 12 mois après la fin du premier CDD.

Le salarié intérimairebénéficie d'un régime particulier régi par un accord national interprofessionnel.
Cet accord fixe la condition d'ancienneté en tant que salarié :

  • à 5 ans, consécutifs ou non
  • quelle qu'ait été la nature des contrats successifs
  • dont 1600 heures effectuées au cours des quinze derniers mois dans l'entreprise employeur au moment de la demande.

Lorsqu'un salarié a acquis toute son ancienneté dans le seul travail temporaire :

  • l'ancienneté requise est ramenée à 3200 heures sur les 30 derniers mois
  • dont 1600 heures effectuées dans l'entreprise employeur au moment de la demande.

Modalités du congé de bilan de compétences
Durée du congé

  • au maximum 24 heures de temps de travail, en une ou plusieurs sessions
  • ces heures de congé sont assimilées à une période de travail effectif. 

Rémunération pendant le congé

  • vous avancez le montant de la rémunération (montant du salaire habituel)
  • l'organisme collecteur vous rembourse ensuite.

Statut du salarié pendant le congé de bilan de compétences

  • le salarié conserve sa protection sociale.
  • il est couvert contre tous les risques comme s'il travaillait dans l'entreprise
  • il doit respecter une obligation d'assiduité et présenter une attestation de fréquentation effective, délivrée par l'organisme prestataire, à la fin de son bilan.

Le congé bilan de compétences en pratique
1. Demande d'autorisation d'absence
Le salarié doit vous adresser une demande d'autorisation d'absence :

  • par écrit
  • dans un délai de 60 jours avant le début du bilan de compétences
  • en indiquant les dates, la durée du bilan ainsi que l'organisme prestataire choisi.

Attention : lorsque le congé de bilan de compétences débute à l'issue d'un CDD, la demande d'autorisation d'absence n'est pas nécessaire.

2. Demande de prise en charge financière du congé auprès du fonds de formation :

  • doit être adressée à l'organisme collecteur compétent en matière de CIF (FONGECIF ou OPACIF)
  • recouvre la rémunération du bénéficiaire pendant le congé et les frais de formation (frais d'inscription, de transport et le cas échéant, frais d'hébergement)
  • ne peut être faite qu'après l'obtention de l'autorisation d'absence de l'employeur (sauf cas particulier d'une personne ayant effectué un CDD).

3. Rejet de la demande de prise en charge par l’organisme collecteur lorsque :

  • la demande du salarié ne peut être rattachée à une action permettant de réaliser un bilan de compétences
  • l'organisme prestataire du bilan de compétences n'est pas sur la liste fixée par l'organisme collecteur
  • l'organisme collecteur n'a pas les finances nécessaires. Les demandes sont alors satisfaites selon une liste de priorités établie chaque année.

NB :Il existe une possibilité de recours gracieux à déposer par le salarié dans un délai de deux mois après notification du refus par l'organisme collecteur.

4. Vous devez répondre

  • par écrit
  • dans les 30 jours suivant la réception de la demande
  • un report d'autorisation d'absence est possible dans une limite de 6 mois, en donnant les raisons motivant la décision.

5. Signature d'une convention tripartite entre :

  • le bénéficiaire, l'organisme prestataire et l'organisme collecteur.
  • la convention rappelle aux signataires les principales obligations de chacun.

Posté par pcassuto à 23:38 - - Permalien [#]
Tags : ,


Bilan de compétences - Basse Normandie

http://nsi.errefom.fr/nsi/mesuresEtDispositifs/img/bandeau.gifFinalité générale :
ORIENTATION - BILAN - EVALUATION
Objectifs :
L'objectif du bilan est de permettre aux personnes ayant travaillé d'analyser leurs compétences professionnelles et personnelles ainsi que leurs aptitudes et leurs motivations afin de définir un projet professionnel et, le cas échéant, un projet de formation.
Description :
Le bilan de compétences permet au bénéficiaire de :
- faire le point sur l'ensemble de son expérience professionnelle et personnelle
- clarifier ses attentes et ses contraintes
- déterminer ses acquis et potentialités
- s'informer sur les métiers, l'environnement socio-économique et le marché du travail
- élaborer un ou plusieurs projets professionnels réalistes au regard des éléments du bilan
- établir une stratégie et identifier les démarches à opérer pour la mise en œuvre de ce ou ces projets
- être en capacité d'opérer lui-même et/ou avec l'aide de son conseiller, les démarches nécessaires
Le bilan de compétences donne lieu à la rédaction d'un document de synthèse en vue de définir ou confirmer un projet professionnel, le cas échéant un projet de formation.
La démarche comprend 3 phases sous la conduite du prestataire :
Une phase préliminaire qui a pour objet :
- de confirmer l'engagement du bénéficiaire dans sa démarche
- de définir et d'analyser la nature de ses besoins
- de l'informer des conditions de déroulement du bilan de compétences, ainsi que des méthodes et techniques de mises en œuvre.
Une phase d'investigation permettant au bénéficiaire :
- d'analyser ses motivations et intérêts professionnels et personnels
- d'identifier ses compétences et aptitudes professionnelles et personnelles et, le cas échéant, d'évaluer ses connaissances générales
- de déterminer ses possibilités d'évolution professionnelle.
Une phase de conclusion qui, par la voie d'entretiens personnalisés, permet au bénéficiaire :
- de prendre connaissance des résultats détaillés de la phase d'investigation
- de recenser les facteurs susceptibles de favoriser ou non la réalisation d'un projet professionnel et, le cas échéant, d'un projet de formation
- de prévoir les principales étapes de la mise en œuvre de ce projet.
Cette phase de conclusion se termine par la présentation au bénéficiaire du document de synthèse.
La durée du bilan varie. Elle s'établit autour de 20 heures de prestation en moyenne, réparties en plusieurs séquences individuelles ou collectives réparties en moyenne sur période comprise entre 1 et 3 mois.
La personne qui a bénéficié du bilan est seule destinataire des conclusions détaillées du bilan de compétences qui ne peuvent être communiquées à un tiers qu'avec son accord.
Un suivi à 6 mois est effectué à l'initiative du prestataire.
Publics bénéficiaires :
Salariés en CDI ou en CDD, demandeurs d'emploi jeunes ou adultes, bénéficiaires de contrats aidés.
Statut des bénéficiaires :
Les personnes conservent leur statut d'origine.
Aides, financements :
Pour les salariés, l'OPACIF (Ex. FONGECIF) peut prendre en charge le coût de la prestation, parfois la rémunération lorsque le bilan est effectué sur le temps de travail. Les conditions de prise en charge peuvent différer d'un organisme à l'autre.
Une aide spécifique de l'AGEFIPH est possible pour les personnes handicapées en recherche d'emploi ou en évolution professionnelle ainsi qu'aux entreprises. Voir Fiche concernée "Aide au bilan de compétences et d'orientation professionnelle (AGEFIPH).
Modalités de mise en oeuvre :
Le bilan de compétences est une démarche volontaire du bénéficiaire.
Les modalités de mise en œuvre diffèrent selon son statut.
Pour les salariés :
Le bilan de compétences est généralement mis en œuvre dans le cadre d'un congé de bilan de compétences (Voir aussi fiche spécifique sur le congé de bilan). Le FONGECIF (ou l'OPACIF dont relève l'entreprise du salarié) accompagne la mise en œuvre et le choix d'un prestataire agréé. Une convention tripartite est signée entre le bénéficiaire, le prestataire et le FONGECIF.
D'autres dispositifs peuvent être mobilisés en accord avec l'entreprise : plan de formation, DIF, période de professionnalisation.
Où se renseigner ?
Pour les professionnels de la formation (prescripteurs, conseillers) : centres de Bilan de Compétences
Pour les demandeurs d'emploi : Pôle emploi, Missions locales
Pour les salariés : FONGECIF de Basse-Normandie (Tél : 02.31.46.26.46) ou OPCA dont dépend l'entreprise
Pour les personnes en contrats aidés : plate forme « nouveaux services » - Tél. 02 31 26 47 60
Afficher les adresses.
D'autres informations sur le web...
Répertoire d'adresses des centres de bilan de compétences en Basse-Normandie sur le site de l'ERREFOM : Cliquer ici.
Voir aussi le site de Pôle emploi : Cliquer ici.
Voir aussi les fiches suivantes :
Congé de bilan de compétences.
Formations en cours : Afficher.

Posté par pcassuto à 23:30 - - Permalien [#]
Tags : ,

Congé de bilan de compétences - Basse Normandie

http://nsi.errefom.fr/nsi/mesuresEtDispositifs/img/bandeau.gifFinalité générale :
ORIENTATION - BILAN - EVALUATION
Objectifs :
Le congé de bilan de compétences permet, à tout salarié, au cours de sa vie professionnelle, de bénéficier à son initiative et à titre individuel, d'un bilan de compétences.
Description :
Le congé de bilan de compétences consiste en une autorisation d'absence accordée par l'employeur avec possibilité de maintien de la rémunération dans la limite de 24 heures.
La durée maximale du congé est de 24 heures de temps de travail consécutives ou non. Si la réalisation du bilan de compétences nécessite plus que 24 heures, les heures au-delà de cette limite peuvent se dérouler en dehors du temps de travail. Les Bilans de compétences peuvent se réaliser hors temps de travail, ce qui permet au salarié de réaliser ce bilan en toute confidentialité.
Voir aussi fiche consacrée au bilan de compétences.
Publics bénéficiaires :
Tous salariés, quelque soit la nature du contrat de travail remplissant la condition de durée d'activité suivante : 5 années de salariat consécutives ou non dont 12 mois dans l'entreprise où est effectuée la demande.
Statut des bénéficiaires :
La personne conserve son statut salarié.
Entreprises concernées :
Toutes les entreprises
Aides, financements :
Les conditions de prise en charge par l'OPACIF dont dépend l'entreprise peuvent différer d'un organisme à l'autre.
Légalement, la prise en charge de la rémunération ne peut excéder 24 heures. Tout ou partie des coûts liés au congé (prestation de bilan, frais de transports...) sont pris en charge par l'OPACIF en fonction des critères que ce dernier s'est fixé.
Les conditions de prise en charge du bilan de compétence pour le salarié peuvent dépendre également d'autres dispositifs mobilisés dans l'entreprise : plan de formation, DIF...
Modalités de mise en oeuvre :
Le salarié doit adresser une demande écrite à son employeur au moins 60 jours avant le début du bilan de compétences. Cette demande doit préciser les dates, la durée du bilan, la dénomination du prestataire de bilan retenu.
Préalablement, le salarié aura pris contact avec l'OPACIF (Ex. FONGECIF) dont il relève afin de bénéficier d'un accompagnement (conseil sur la démarche, choix d'un prestataire, information sur les modalités de prise en charge).
L'employeur dispose d'un délai de 30 jours pour répondre suivant la réception de la demande. L'autorisation doit être écrite et ne peut être refusée (sauf pour motifs de conditions requises non satisfaites ou de procédure). Elle peut toutefois être reportée (sans excéder 6 mois) pour raisons de service.
Une fois l'autorisation obtenue, une demande de prise en charge doit être adressée à l'OPACIF par le salarié.
Où se renseigner ?
Auprès du FONGECIF de Basse-Normandie (Tél : 02.31.46.26.46)
D'autres informations sur le web...
Liste des permanences du FONGECIF de Basse-Normandie sur le site de l'ERREFOM: cliquez ici.
Voir aussi les fiches suivantes
Bilan de compétences.

Posté par pcassuto à 23:23 - - Permalien [#]
Tags : , ,

Congé de bilan de compétences (FPT) - Bretagne

http://www.seformerenbretagne.fr/images/stories/logos_footer/gref.gifLe dispositif décrit dans cette fiche concerne les agents de la Fonction publique territoriale.
Quelles actions de formation ?
Ce congé doit permettre d'analyser les compétences, aptitudes et motivations en vue de définir un projet et, le cas échéant, un projet de formation.
Enfin, la réalisation d'un bilan de compétences peut, à la demande du fonctionnaire, précéder une formation de préparation aux concours et examens professionnels et un congé de formation.
Êtes-vous concerné ?
Les agents titulaires peuvent bénéficier d'un congé pour bilan de compétences dans les mêmes conditions que les fonctionnaires.
Quelles démarches devez-vous entreprendre ?
La demande de congé se fait au plus tard 60 jours avant le début du bilan de compétences.
L'administration répond dans les 30 jours qui suivent la réception de la demande.
Quels sont vos droits et obligations ?
Si vous avez déjà bénéficié d'un congé pour bilan de compétences, vous ne pouvez prétendre au bénéfice d'un seul nouveau congé pour bilan de compétences qu'après l'expiration d'un délai de cinq ans. Vous ne pouvez prétendre qu'à deux congés pour bilan de compétences. Les collectivités peuvent prendre en charge financièrement la réalisation d'un bilan de compétences pour les fonctionnaires ayant accompli dix ans de services effectifs.
Quelle rémunération ?
Pendant la durée du congé pour bilan de compétences, vous conservez le bénéfice de votre rémunération.
Qui contacter ?

Posté par pcassuto à 23:06 - - Permalien [#]
Tags : , , ,

Bilan de compétences (FPH) - Bretagne

http://www.seformerenbretagne.fr/images/stories/logos_footer/gref.gifLa réforme pose désormais comme principe que les fonctionnaires ont un droit à la formation professionnelle tout au long de la vie.
Les agents hospitaliers disposent de trois possibilités pour accéder à la formation :

Les établissements doivent consacrer 2,1 % au minimum des rémunérations de leurs agents au financement de la formation. Cette cotisation est versée à l'Association nationale pour la formation permanente du personnel hospitalier (ANFH), désormais agréée comme OPCA.
NDLR : Au moment de réactualiser cette page, un projet de décret en Conseil d'Etat pris en application de la loi de modernisation de la fonction publique était en préparation. Dès sa publication au Journal officiel, les sections et les fiches concernées seront complétées ou mises à jour.
Qu'est-ce qu'un bilan de compétences ?
Le bilan de compétences vous permet d'analyser voscompétences professionnelles et personnelles ainsi que vosaptitudes et motivations afin de définir un projet professionnel et, le cas échéant, un projet de formation.
Etes-vous concerné ?
Vous pouvez bénéficier d'un bilan de compétences :

  • si vous justifiez d'au moins de 2 années de services effectifs, consécutifs ou non, en qualité d'agent titulaire ou non titulaire de la fonction publique hospitalière ;
  • dans la limite des crédits disponibles.

Quelles démarches devez-vous entreprendre ?

  • Vous devez formuler une demande d'autorisation d'absence (comprenant les dates de la prestation et le nom de l'organisme) auprès de votre administration au plus tard 60 jours avant le début du bilan. Votre administration a 30 jours pour donner son accord ou reporter l'autorisation d'absence.
  • Vous devez présenter la demande de prise en charge des dépenses afférentes à votre bilan, accompagnée de votre autorisation d'absence, à l'organisme paritaire agréé, auquel votre établissement verse la cotisation du congé de formation professionnelle.

Comment se déroule un bilan de compétences ?
Le bilan a une durée maximum de 24 heures, réparties ou non sur plusieurs semaines. Il se décompose en une phase préliminaire, une phase d'investigation et une phase de conclusions ; un document de synthèse vous est remis à l'issue de la prestation. Les résultats du bilan vous appartiennent : aucune communication directe de ces résultats n'est faite à l'administration.
Quel financement ?
Le bilan professionnel est financé par l'organisme paritaire agréé au titre du congé de formation professionnelle ; une convention est passée entre vous, l'organisme paritaire et l'organisme prestataire.
Quelle rémunération ?
Pendant la durée de votre bilan de compétences, vous continuez à percevoir votre traitement, vos primes et indemnités y compris les indemnités à caractère familial que vous auriez perçus si vous étiez resté en poste.
Liens utiles :

Posté par pcassuto à 23:01 - - Permalien [#]
Tags : , ,


Congé bilan de compétences - Bretagne

http://www.seformerenbretagne.fr/images/stories/logos_footer/gref.gifQu'est-ce qu'un congé de bilan de compétences ? 
Le bilan de compétences vous permet d'analyser vos compétences professionnelles et personnelles ainsi que vos aptitudes et vos motivations afin de définir un projet professionnel et, le cas échéant, un projet de formation. Il est mis en œuvre par un organisme extérieur à l'entreprise qui est soumis au secret professionnel. 
Le congé bilan de compétences vous permet de bénéficier d'un bilan de compétences sur votre temps de travail ou en dehors de votre temps de travail, et ce, indépendamment des bilans de compétences organisés dans le cadre du plan de formation de l'entreprise. Voir la vidéo sur le bilan de compétence en plein écran.
Êtes-vous concerné ?
Pour pouvoir déposer une demande de congé, vous devez remplir les conditions suivantes :

  • justifier d'une ancienneté d'au moins 5 ans, consécutifs ou non, en qualité de salarié, quelle qu'ait été la nature de vos contrats de travail ;
  • respecter un délai, dit "délai de franchise" de 5 ans entre deux congés bilan de compétences. Toutefois, ce délai de franchise ne s'applique pas si vous avez changé d'employeur.

Votre employeur ne peut, sauf exceptions, refuser votre demande de congé si toutes les conditions définies ci-dessus sont remplies.
Quelles démarches devez-vous entreprendre ?
Afin de pouvoir bénéficier d'un congé bilan de compétences, vous devez :

  • faire une demande d'absence, en indiquant les dates et la durée du bilan, ainsi que la dénomination de l'organisme prestataire choisi. Votre demande doit parvenir à votre employeur au plus tard 60 jours avant le début du bilan de compétences.
    Dans les 30 jours suivant la réception de la demande, l'employeur vous fait connaître sa réponse par écrit. Dès lors que vous remplissez les conditions requises, votre employeur ne peut pas vous refuser le bénéfice du congé.
    Toutefois, il peut reporter le congé de six mois pour raisons de service explicitées dans une réponse écrite. Par ailleurs, vous pouvez faire votre congé de bilan de compétence en dehors de votre temps de travail, dans ce cas, vous n'avez pas d'autorisation d'absence à solliciter.
  • adresser à l'organisme paritaire agréé au titre du CIF (Congé individuel de formation) compétent dont dépend votre entreprise une demande de prise en charge totale ou partielle de votre salaire et, éventuellement, de vos frais de formation pendant le stage. Vous avez droit à la prise en charge des frais du bilan et au maintien de votre rémunération dans la limite de 24 heures par bilan de compétences. L'employeur vous verse cette rémunération ;
  • signer une convention avec l'organisme prestataire de bilans de compétences et l'organisme paritaire agréé au titre du congé individuel de formation.

Comment se déroule un bilan de compétences ?
Le bilan de compétences se déroule en trois étapes :

  • la phase préliminaire : vous êtes reçu individuellement pour définir vos besoins et être informé des conditions du déroulement du bilan, et des moyens utilisés ;
  • la phase d'investigation : menée de façon individuelle et/ou collective, elle vous permet d'identifier et d'évaluer vos compétences et aptitudes ;
  • la phase de conclusion : les résultats du bilan vous sont exposés. Vous en êtes le seul destinataire. Ces documents ne peuvent être communiqués à une autre personne qu'avec votre accord.
Liens utiles :
  • Fongecif Bretagne
  • OPACIF (Organisme Paritaire Collecteur Agréé du CIF)
  • Service du personnel.
  • Service formation de l'entreprise.
  • Institutions représentatives du personnel : membre du comité d'entreprise ou délégué du personnel.

Posté par pcassuto à 22:56 - - Permalien [#]
Tags : , ,

Bilan de compétences financé par votre employeur - Bretagne

http://www.seformerenbretagne.fr/images/stories/logos_footer/gref.gifQu'est-ce qu'un bilan de compétences ? 
Le bilan de compétences vous permet d'analyser vos compétences professionnelles et personnelles ainsi que vos aptitudes et vos motivations afin de définir un projet professionnel et, le cas échéant, un projet de formation. Le bilan peut être effectué à votre initiative ou à la demande de votre employeur. 
Ces prestations sont effectuées par des organismes extérieurs à l'entreprise. Voir la vidéo sur le bilan de compétence en plein écran.
Êtes-vous concerné ?
Le choix des salariés appelés à suivre les actions figurant dans le plan de l'entreprise appartient à votre employeur. Comme tous les membres du personnel, vous êtes susceptible d'être concerné pour suivre un bilan de compétences.
Néanmoins, le bilan ne peut être réalisé qu'avec votre consentement écrit. Votre refus ne constitue ni une faute ni un motif de licenciement.
Quelle procédure ?
Une fois votre accord donné, l'employeur doit vous présenter une convention tripartite dûment complétée. Elle est conclue entre vous, l'organisme prestataire de bilan de compétences et votre employeur.
Vous disposez d'un délai de 10 jours pour signifier votre acceptation. Si vous le souhaitez, vous pouvez vous informer des conditions de déroulement du bilan de compétences auprès de l'organisme prestataire retenu par votre employeur. L'absence de réponse de votre part dans ce délai de 10 jours vaut refus.
Comment se déroule un bilan de compétences ?
Le bilan de compétences se déroule en trois étapes :

  • la phase préliminaire : vous êtes reçus individuellement pour définir vos besoins et être informés des conditions du déroulement du bilan, et des moyens utilisés ;
  • la phase d'investigation : menée de façon individuelle et/ou collective, elle vous permet d'identifier et d'évaluer vos compétences et aptitudes ;
  • la phase de conclusion : les résultats du bilan vous sont exposés.

Quels sont vos droits et obligations ?

  • Pour vous, le départ en bilan de compétences correspond à une mission professionnelle.
  • Vous conservez votre statut et vos droits individuels et collectifs durant le bilan.
  • Vous conservez votre rémunération et votre protection sociale et demeurez sous la subordination juridique de votre employeur.
  • La restitution des résultats du bilan de compétences s'effectue par le biais d'un document de synthèse et de résultats détaillés.
  • Vous en êtes le seul destinataire. Ces documents ne peuvent être communiqués à une autre personne qu'avec votre accord.

Quelle rémunération ?
Votre rémunération est intégralement maintenue par l'employeur.
Liens utiles :

  • Service du personnel.
  • Institutions représentatives du personnel : membre du comité d'entreprise ou délégué du personnel.

Posté par pcassuto à 22:53 - - Permalien [#]
Tags : ,

Pourquoi et comment faire un bilan de compétences ?

http://www.pole-emploi.fr/__cache__/image/site/interpe/logo-pole-emploi.gif%5B139x90%5D.png;jsessionid=HtXZSczWj7qlnh513PS27y4k3kJV91FJVplYq1nCy2GMRd8wybvD!1205064750!498166507Les métiers évoluent, vos attentes professionnelles aussi. Pour changer de branche d’activité, évoluer dans votre entreprise, retrouver un emploi ou simplement faire le point, le bilan de compétences est souvent une étape utile. Il permet d’identifier vos connaissances, votre savoir-être et votre savoir-faire, et vous donne des pistes pour construire votre avenir professionnel. Le bilan de compétences permet d’identifier vos connaissances, votre savoir-être et votre savoir-faire, et vous donne des pistes pour construire votre avenir professionnel.
Qu’est-ce que le bilan de compétences ?
C’est un protocole d’évaluation, mené par un consultant spécialisé, qui se déroule en trois phases :

  • Une phase préliminaire : pour définir vos besoins, et vous présenter les méthodes et techniques utilisées lors de l’évaluation.  
  • Une phase d’investigation : pour analyser vos motivations, identifier vos compétences et déterminer vos possibilités d’évolution professionnelle.  
  • Une phase de conclusion : pour établir un projet professionnel réaliste et prévoir les étapes de sa mise en œuvre.
A la fin du bilan, vous recevrez un document de synthèse accompagné des résultats détaillés de l’évaluation. Enfin, sachez que la déontologie des centres de bilan est très stricte : sauf indication contraire de votre part, les résultats de votre bilan resteront confidentiels.
Pourquoi faire un bilan de compétences ?
Pour « faire le point »
Vous ressentez le besoin de faire une pause pour réfléchir à votre passé et mieux vous projeter dans l’avenir ? Vous avez une décision importante à prendre concernant votre carrière ? Vous désirez changer d’environnement professionnel ? Profitez d’un avis qualifié !
Pour vous aider à traverser une période difficile
Vous êtes ennuyé, démotivé, vous manquez de perspectives ? Vous vous êtes trop sévèrement remis en question ou avez vécu trop d’échecs ?
Dépassez ce sentiment pour aller à nouveau de l’avant !
Pour vous aider à traverser une période de transition
Votre environnement professionnel change et vous ressentez le besoin de trouver une nouvelle identité ? Vous vous demandez quels nouveaux savoirs vous devriez acquérir pour assurer vos nouvelles fonctions ?
Un bilan constitue une base solide sur laquelle vous appuyer !
Que vous apporte le bilan de compétences ?
Tout d’abord, une meilleure connaissance de soi, puisque le bilan de compétences implique une démarche d’introspection et d’analyse objective de vos compétences.

Le bilan de compétences aboutit aussi à une meilleure connaissance de l’environnement et des possibilités professionnelles qui vous sont offertes.
Bien sûr, les résultats, en termes de projet professionnel, varient selon les bénéficiaires : une personne en recherche d’emploi, un salarié souhaitant progresser dans son entreprise, un autre désirant changer de secteur d’activité, n’auront pas les mêmes attentes. On retrouve toutefois certains éléments communs :

  • Une confiance en soi renforcée : vous comprenez les raisons de vos échecs passés et pouvez désormais les surmonter, vous découvrez en vous des ressources inattendues, des compétences dont vous n’aviez pas conscience auparavant.  
  • Une autre image du rapport au travail : vous discutez de vos rêves d’enfant, devenus inaccessibles ou obsolètes. Vous apprenez à tourner la page et passez à des objectifs moins idéalistes. Vous êtes prêt à construire à partir de votre situation actuelle.
  • La construction d’un projet professionnel clair et réaliste : vous imaginez les grandes lignes de votre avenir sans vous enfermer dans une vision cadrée et définitive, vous êtes ouvert à l’inconnu et prêt à saisir les nouvelles opportunités.

Le bilan de compétences est parfois l’occasion de donner une nouvelle orientation à sa vie professionnelle : commencer de nouvelles études, entreprendre une démarche de Validation des Acquis de l’Expérience, changer de branche ou monter sa propre entreprise…
Dans d’autres cas, il s’agira de travailler sur des choses plus fines, d’accompagner une évolution plutôt qu’une révolution. Le bilan de compétence est aussi un outil de maturation professionnelle.
Comment y accéder ?
Pour les demandeurs d’emploi
Vous pouvez  participer à différends types d’évaluations, plus pratiques, pour vérifier que vos compétences correspondent à celles recherchées par les employeurs ou que l’emploi vers lequel vous vous dirigez vous convient :

  • L’Evaluation des Compétences et des Capacités Professionnelles : vous êtes en situation professionnelle reconstituée et utilisez des matériels spécifiques à votre métier.
  • L’Evaluation en Milieu de Travail : placé en situation professionnelle réelle, vous réalisez des tâches concrètes pour découvrir les conditions d’exercice du métier envisagé.
  • L’Evaluation en Milieu de Travail Préalable au Recrutement : sous la responsabilité d'un tuteur, vous faites valoir vos compétences par rapport à une offre déposée à Pôle emploi.
Orientées vers des finalités plus concrètes et immédiates que les bilans de compétences habituels, ces méthodes d’évaluation ciblent essentiellement des métiers spécifiques.
Pour les salariés
Pour bénéficier d’un congé de bilan de compétences, vous devez adresser une demande à votre employeur au moins 60 jours avant la date de votre premier entretien. Voici les conditions à remplir :
  • Pour les salariés en CDI : activité salariée d’au moins 5 ans (et d’au moins 12 mois dans votre entreprise actuelle).  
  • Pour les salariés en CDD : activité salariée d’au moins 24 mois durant les 5 dernières années (dont 4 mois au cours des 12 derniers mois).  
  • Pour les intérimaires : activité salariée d’au moins 5 ans (6 084 heures) dont au minimum 1 600 heures au cours des 18 derniers mois dans l’entreprise auprès de laquelle vous effectuez votre demande, ou 3 200 heures d'intérim sur les 36 derniers mois dont 1 600 heures dans l'entreprise auprès de laquelle vous effectuez votre demande.
Votre employeur dispose d’un délai de 30 jours pour accorder, ou reporter (dans la limite de 6 mois), ledit congé.
Une demande de prise en charge des dépenses liées à ce congé peut être déposée auprès de l’OPACIF (Organisme Paritaire Agréé au titre des Congés Individuels de Formation).
Comment le préparer ?
Bien choisir son prestataire
Exigez un entretien individuel préalable avec votre futur conseiller et vérifiez que votre interlocuteur instaure une situation d’écoute et de conseil, sans jugement de valeur. Préférez un centre de bilan situé à proximité de votre domicile ou sur votre trajet de travail : mieux vaut investir votre énergie dans les entretiens plutôt que dans les déplacements !
Prendre le temps de réfléchir
Préparez bien vos questions et remarques avant chaque entretien personnalisé. Décrivez et expliquez votre parcours professionnel. Précisez clairement ce que vous recherchez à travers le bilan de compétences, quels sont vos projets.
Nos conseils
N’ayez pas peur du mot « évaluation » ! Il ne s’agit pas de vous juger, mais de vous aider.
Si le bilan de compétences est une demande de votre employeur, ne le prenez pas comme une remise en cause de vos compétences, bien au contraire ! Ce bilan s’inscrit probablement dans le cadre d’un plan de formation de l’entreprise, et peut vous permettre d’obtenir un poste plus adapté à vos compétences, voire même une promotion interne.
N’en attendez ni trop, ni trop peu ! Si le bilan de compétences peut entraîner un bouleversement de votre vie professionnelle, dans la plupart des cas ce ne sera pas le cas. Il faut simplement rester ouvert d’esprit.

Posté par pcassuto à 22:26 - - Permalien [#]
Tags :

Congé de Bilan de Compétences (CBC) - Martinique

http://www.fongecif-martinique.fr/sites/Martinique/pages/upload/images/fongecif.jpgVous êtes salarié en CDI et vous dépendez du FONGECIF Martinique. Avec le Bilan de Compétences, faites le point sur vos aptitudes,  vos compétences et motivations pour préparer votre évolution ou reconversion professionnelle. La liste des prestataires de Bilan de Compétences agréés par le FONGECIF Martinique est téléchargeable avec le dossier de demande de CBC.
Points repères
    * Ancienneté requise : 5 ans, consécutifs ou non, en qualité de salarié dont 12 mois dans l’entreprise actuelle.
    * Le prestataire de Bilan de Compétences doit être agréé** par le FONGECIF Martinique.
    * Le congé de Bilan de Compétences, à l’initiative du salarié, peut se dérouler sur temps de travail ou hors temps de travail.
    * Prise en charge financière : le FONGECIF Martinique peut prendre en charge  le coût de la prestation de Bilan de Compétences (plafonné à 1.150€) et la rémunération du salarié pendant  son CBC.
    * Délai de dépôt du dossier CBC : 1 ½ mois avant la date du début du Bilan de Compétences.
Procédure
Etape 1      
Je participe à la réunion d’information collective pour être informé sur toutes les conditions d’ouverture de droits et les modalités de mise en œuvre  du dispositif. S’inscrire en réunion.
Etape 2      
Si je souhaite bénéficier d’un accompagnement individualisé, je peux solliciter, à l’issue de la réunion collective, un rendez-vous avec le conseiller.
Etape 3      
Je complète le dossier qui m’a été remis par le conseiller ou que j’ai téléchargé, et je le transmets au FONGECIF Martinique, dans le délai indiqué.
Etape 4
Le Conseil d’administration du FONGECIF Martinique examine ma demande et m’adresse sa réponse par courrier.
Téléchargement

-   Liste prestataires pour le Bilan de Compétences
-   Dossier CBC

Posté par pcassuto à 22:21 - - Permalien [#]
Tags : , ,

Congé pour bilan de compétences dans le secteur privé

http://www.service-public.fr/images/commun/logo.pngTout salarié qui justifie d'une certaine ancienneté, a droit, sur demande adressée à son employeur, à un congé rémunéré pour réaliser un bilan de compétences.
Conditions à remplir
Salarié en CDI
Pour bénéficier d'un congé de bilan de compétences, le salarié en CDI doit justifier :

  • d'une activité salariée d'au moins 5 ans, consécutifs ou non, quelle qu'ait été la nature des contrats de travail successifs,

  • dont 12 mois dans l'entreprise auprès de laquelle il demande le congé.

Salarié en CDD

Sauf dispositions conventionnelles plus favorables, le salarié en CDD doit justifier :

  • de 24 mois, consécutifs ou non, d'activité salariée au cours des 5 dernières années, quelle qu'ait été la nature des contrats successifs,

  • dont 4 mois, consécutifs ou non, en CDD, au cours des 12 derniers mois.

Ne sont pas prises en compte pour le calcul des 4 mois, les périodes passées  :

  • en contrat d'accompagnement dans l'emploi,

  • en contrat d'avenir,

  • en contrat d'apprentissage,

  • en contrat de professionnalisation,

  • en contrat accompli au cours du cursus scolaire ou universitaire,

  • en CDD s'il se poursuit en CDI.

Démarche auprès de l'employeur
Demande d'autorisation d'absence
Le salarié doit formuler une demande écrite d'autorisation d'absence, au titre du congé de bilan de compétences, au moins 60 jours avant la date prévue du bilan.
Cette demande doit comporter les dates de début et de fin du bilan et les coordonnées de l'organisme choisi par le salarié.
Lorsque le congé de bilan de compétences débute à l'issue d'un CDD, le salarié n’a pas de demande d'autorisation d'absence à faire.
Réponse de l'employeur
A réception de la demande, l'employeur dispose d'un délai de 30 jours pour accorder, ou reporter, dans la limite de 6 mois, le congé.
En cas de report, il doit préciser les raisons de service qui le motive.
Démarche auprès du fonds de formation
Demande de prise en charge financière du congé
Le salarié, auquel son employeur a accordé un congé de bilan de compétences, peut présenter une demande de prise en charge des dépenses liées à ce congé à l'organisme paritaire collecteur agréé du congé individuel de formation (Opacif), c'est-à-dire l'organisme collecteur des contributions patronales destinées au financement des congés individuels de formation et des congés de bilans de compétences.
Le salarié ayant bénéficié d'une autorisation d'absence pour accomplir un bilan de compétences ne peut prétendre, dans la même entreprise, au bénéfice d'une nouvelle autorisation d'absence dans le même but avant cinq ans.
Pour le salarié en CDD, le départ en congé est conditionné par l'accord de prise en charge financière de l’Opacif et le congé de bilan de compétences doit débuter au plus tard 12 mois après la fin du premier CDD.
À noter :  le salarié peut demander les coordonnées de son Opacif à son service formation ou à un délégué du personnel. Elles figurent parfois sur le bulletin de paie.
Cas de rejet de la demande de prise en charge
L'Opacif peut refuser la prise en charge :
  • lorsque la demande du salarié ne peut pas être rattachée à une action de formation permettant de réaliser un bilan de compétences,

  • lorsque l'organisme prestataire du bilan de compétences ne figure pas sur la liste arrêtée par l'organisme collecteur,

  • lorsque l'organisme collecteur n'a pas les capacités financières de satisfaire toutes les demandes : les demandes sont alors satisfaites selon des critères déterminés chaque année en fonction de la catégorie professionnelle des demandeurs ou de la taille des entreprises qui les emploient.

L'organisme collecteur qui rejette en tout ou partie une demande de prise en charge informe le salarié des raisons motivant le rejet et de sa possibilité de déposer un recours gracieux.
Recours gracieux
Le salarié, dont la demande de prise en charge est rejetée, peut présenter un recours gracieux à l’organisme collecteur dans les 2 mois suivant la date d'envoi de la notification du refus de prise en charge.
En cas de confirmation du refus de prise en charge, l’organisme collecteur doit motiver sa décision.
Mise en œuvre du congé de bilan de compétences
Établissement d'une convention tripartite
Lorsqu’il est accompli dans le cadre d'un congé de bilan de compétences, le bilan de compétences ne peut être réalisé qu'après conclusion d'une convention entre le salarié, l'organisme prestataire de bilans de compétences et l’organisme collecteur.
La convention rappelle aux signataires leurs principales obligations respectives.
Durée du congé
La durée du congé ne peut excéder 24 heures de temps de travail, consécutives ou non.
Ces heures de congé sont assimilées à une période de travail effectif pour le calcul des droits :

  • à congés annuels,

  • liés à l’ancienneté dans l’entreprise.

Pour compléter la préparation ou la réalisation de son bilan, le salarié peut utiliser son droit individuel à la formation professionnelle (Dif).

Rémunération et statut du salarié en congé

Dès lors qu'il a obtenu d'un organisme collecteur la prise en charge des dépenses correspondantes à son congé, le salarié a droit à une rémunération égale à celle qu'il aurait perçue s'il était resté à son poste de travail.
Il conserve sa protection sociale.

Obligations du salarié

Au terme d'un congé de bilan de compétences, le salarié présente une attestation de présence délivrée par l'organisme prestataire.
Le salarié qui, sans motif valable, ne suit pas l'ensemble de l'action pour laquelle le congé lui a été accordé perd le bénéfice de ce congé.
Références
Code du travail : Articles L6322-42 à L6322-50, R6322-20, D6322-21, R6322-32 à R6322-48, R6322-62

Posté par pcassuto à 22:00 - - Permalien [#]
Tags : , ,