14 mars 2015

Un bilan positif pour la « Maison pour rebondir »

Aquitaine Cap Métiers L’association, la Maison pour rebondir, créée en 2012 à Bordeaux, accueille en priorité les jeunes, parfois en grande difficulté, et les femmes afin de leur assurer un accompagnement dans leur recherche d’emploi.
En savoir +. Voir l'article...

Posté par pcassuto à 09:46 - - Permalien [#]


07 mars 2015

Exploitation des bilans pédagogiques & financiers - Exercice 2013 [CarifOref Midi-Pyrénées / Direccte Midi-Pyrénées]

Les dispensateurs de formation doivent, tous les ans et avant le 30 avril, établir et fournir leur bilan pédagogique et financier à l’aide d’un formulaire type. Il est envoyé aux services de la Direction régionale des entreprises, de la concurrence, de la consommation, du travail et de l’emploi (DIRECCTE). Ainsi, sont concernés tous les organismes dispensateurs de formation continue, quel que soit leur statut juridique (établissement public, SARL, travailleur indépendant individuel, association…).

La présentation des organismes de formation
Entre le 31 décembre 2011 et le 31 décembre 2013, le nombre d’organismes de formation déclarés en Midi-Pyrénées est passé de 3 366 à 3 929, soit une hausse de 17 %. Tous les organismes du secteur privé ont connu une hausse allant de 9 % pour le secteur associatif à 29 % pour les travailleurs indépendants.
En 2012, les organismes de formation déclarés en Midi-Pyrénées représentaient 6 % des effectifs nationaux (voir données nationales, issues du « jaune budgétaire » consacré à la formation - PLF 2015).

L’évolution des organismes de formation entre 2011 et 2013
En 2013, 97 % des organismes de formation déclarés relèvent du secteur privé : 49 % des organismes sont des entreprises à but lucratif, 30 % sont des travailleurs indépendants et 18 % relèvent du secteur associatif. Les organismes de formations relevant du secteur privé ont connu une progression de 17 % profitant essentiellement aux travailleurs indépendants (+ 29 %). Cette progression des travailleurs indépendants s’explique pour partie par l’émergence du statut d’auto-entrepreneurs.
Comme en 2011 et en 2012, les organismes de formation relevant du secteur public, parapublic ou du secteur consulaire représentent 3 %.

Suite de l’étude
Exploitation des bilans pédagogiques & financiers - Exercice 2013. Voir l'article...

Posté par pcassuto à 16:21 - - Permalien [#]

Bilans pédagogiques et financiers : Exercice 2013

Carif Oref Midi-PyrénéesLe CarifOref et la Direccte Midi-Pyrénées publient les résultats d’analyses des organismes de formation régionaux 2013. Chaque année, tout organisme de formation doit rendre compte de son activité financière et pédagogique à l’administration à travers le bilan pédagogique et financier. Les informations contenues dans ce formulaire renseignent sur les caractéristiques des organismes (statut juridique, ancienneté…), les caractéristiques des stagiaires (type de public, niveau de formation…) et les actions de formation dispensées. 
Cette publication analyse les données fournies par les bilans pédagogiques et financiers des organismes de formation de la région Midi-Pyrénées.

L’offre de formation en Midi-Pyrénées. Exploitation des bilans pédagogiques & financiers, 2014,15 p. Egalement disponible sur le site de la Direccte

Posté par pcassuto à 11:04 - - Permalien [#]

Nouveau positionnement du bilan de compétences

Numero_VertAvec la réforme de mars 2014 et l`arrivée de nouveaux dispositifs, le bilan de compétences est appelé à se repositionner.
Au niveau Européen, un nouveau référentiel qualité européen du bilan de compétences est en cours de finalisation. De plus, le bilan de compétences pourrait prendre de nouvelles orientations, en développant chez les bénéficiaires des compétences à s'orienter et en établissant un lien entre l'orientation et la validation des acquis.

Posté par pcassuto à 00:30 - - Permalien [#]

28 février 2015

1,65 Mds€ = l’apport économique des étudiants étrangers par an pour la France

1,65 Mds€ = l’apport économique des étudiants étrangers par an pour la France dans L'actu de Campus France, Numéro 9.
Pour mieux cerner l’apport économique des étudiants étrangers à la vie du pays, Campus France a mené une étude en ligne auprès d’un échantillon représentatif de 4 200 étudiants. Le terrain a été confié à l’institut BVA. Alors que des données diversement approfondies existent déjà sur ce sujet pour les États-Unis, le Royaume-Uni, le Canada, l’Australie, l’Allemagne et quelques autres pays européens, la France ne disposait pas de données précises dans ce domaine, hormis quelques grands agrégats statistiques suivis par le ministère chargé de l’enseignement supérieur. C’est donc une contribution originale que représente cette étude.
Un bilan économique qui est globalement favorable à la France
Alors que le coût de ces étudiants étrangers pour le budget de l’État peut être évalué à 3 milliards d’euros environ, l’apport des étudiants à l’économie française se monte à 4,65 milliards d’euros dont :
• 3 250 millions d’euros en consommation quotidienne de biens et services ;
• 563 millions d’euros en frais d’inscription et de scolarité ;
• 364 millions d’euros en dépenses de transport aérien auprès d’opérateurs français ;
• 466 millions d’euros de dépenses des proches qui rendent visite aux étudiants.
Une dépense importante pour chaque étudiant, qui demande des efforts financiers
• La dépense mensuelle est évaluée à environ 920 €/mois, dont le logement représente 40 % et les frais d’alimentation 26 % (y compris restaurants universitaires).
• Sur l’ensemble des séjours, la dépense totale est supérieure à 20 000 euros (sur la base d’un séjour moyen de 22 mois).
• Pour 82 % des étudiants, c’est une dépense jugée lourde et la moitié de ceux-ci indique qu’elle a entraîné des sacrifices financiers importants pour eux ou leur famille.
• Néanmoins, 70 % d’entre eux considèrent dès la fin du séjour que cet investissement financier a été rentable.
La majorité d’entre eux (65 % à 85 %) deviennent à l’issue de leur séjour d’études des consommateurs et prescripteurs :
• de produits français ;
• d’études en France ;
• de relations avec les entreprises françaises ;
• de tourisme en France.
La plupart des non francophones terminent leur séjour en ayant nettement progressé dans la maîtrise de la langue française et souhaitent garder des contacts avec la France. Au total, il apparaît nettement qu’en accueillant les étudiants étrangers, l’État français bénéficie d’une importante entrée de flux financiers générant un solde financier positif. Accueillir des étudiants étrangers est donc pour la France une source de richesses immédiates, mais aussi une source de prospérité économique et d’influence diplomatique à long terme. Suite dans L'actu de Campus France, Numéro 9.

Posté par pcassuto à 12:06 - - Permalien [#]


14 février 2015

Bilan de la loi du 11 février 2005 : prise de conscience des entreprises en faveur du handicap

Numero_VertDix ans après l'entrée en vigueur de la loi du 11 février 2005 pour l'égalité des droits et des chances, les entreprises ont pris conscience de l'importance de mener une politique handicap et dépasser la logique comptable destinée à répondre à une obligation d'emploi chiffrée, pour développer une démarche permettant aux personnes en situation de handicap d'intégrer pleinement leur projet de vie à celui de l'entreprise et de la société en général. Voir l'article...

Posté par pcassuto à 00:04 - - Permalien [#]

31 janvier 2015

Les centres de bilans habilités par le Fongecif

Le Fongecif Franche-Comté a publié sa liste régionale des structures habilitées à réaliser des bilans de compétences pour l’année 2015.
La liste. Voir l'article...

Posté par pcassuto à 21:49 - - Permalien [#]

28 janvier 2015

Forte inquétude des centres de bilans de compétence privés pour leur avenir

Numero_Vert

Avec la disparition de la possibilité de financer un bilan de compétences dans le cadre du DIF, la création du Conseil en Evolution Professionnelle, l'Association syndicale des centres de bilan de compétences (regroupant certaines structures privés dispensant la prestation) redoute la fermeture d'un certain nombre de structures. Voir l'article...

Posté par pcassuto à 22:26 - - Permalien [#]

22 janvier 2015

Forte inquétude des centres de bilans de compétence privés pour leur avenir

Numero_VertAvec la disparition de la possibilité de financer un bilan de compétences dans le cadre du DIF, la création du Conseil en Evolution Professionnelle, l'Association syndicale des centres de bilan de compétences (regroupant certaines structures privés dispensant la prestation) redoute la fermeture d'un certain nombre de structures. Voir l'article...

Posté par pcassuto à 18:57 - - Permalien [#]

Articulation bilan de compétences et conseil en évolution professionnelle : début des travaux pour le Copanef

Numero_VertLe Copanef doit rendre un rapport, le 31 mars 2015, sur les évolutions du bilan de compétences qui peuvent être envisagées suite à la mise en œuvre du Conseil en Evolution Professionnelle.
Un travail de mise en cohérence des services et des professionnels du bilan et du CEP a donc été initié. Voir l'article...

Posté par pcassuto à 18:57 - - Permalien [#]