02 janvier 2014

Pourquoi me former en alternance ?

Midi-Pyrénées - Formations MétiersL’alternance représente une véritable opportunité d’emploi pour les personnes qui désirent à la fois se former, acquérir une expérience professionnelle et trouver un emploi rapidement.
Se former en alternance vous offre de multiples avantages
-    Préparer le diplôme de votre choix et pouvoir enchaîner plusieurs contrats afin de préparer plusieurs diplômes (du CAP au diplôme d’ingénieur)
-    Acquérir une qualification professionnelle
-    Percevoir un salaire
-    Être accompagné par un maître d’apprentissage ou un tuteur, qui facilite votre insertion dans l’entreprise
-    Bénéficier de la carte « d’étudiants des métiers » (elle permet l’accès aux mêmes avantages que les étudiants : réductions tarifaires, accès aux restaurants universitaires au tarif social…).
Il existe également des aides spécifiques pour les entreprises qui embauchent des jeunes en alternance. Parlez-en à votre employeur !
-    Indemnité compensatrice forfaitaire (ICF) versée par la Région Midi-Pyrénées (sous condition, pour les contrats d’apprentissage).
-    Crédit d’impôt d’apprentissage (sous conditions)
-    Aides gérées par Pôle emploi (sous conditions, pour les contrats de professionnalisation)
-    le financement des frais de formation par l’OPCA (sous conditions, pour les contrats de professionnalisation)
-    Exonération des charges sociales salariales et patronales (sous conditions)
-    Pas d’indemnité de fin de CDD ni de prise en compte dans les effectifs. Suite...

Posté par pcassuto à 00:47 - - Permalien [#]


27 décembre 2013

Université - Le contrat en alternance

Choisir l'Université Le contrat en alternance permet à des jeunes de 16 à 25 ans (voire plus dans certaines conditions) de conclure un contrat de travail alternant formation en entreprise et en centre de formation d'apprentis (C.F.A.). L'étudiant en alternance confronte en permanence l'approche théorique scolaire à la pratique de la vie professionnelle. De plus, il prépare un diplôme tout en étant rémunéré, et tout en bénéficiant des avantages sociaux du salariat (sécurité sociale, indemnisations chômage, congés payés, etc.) Et une fois le diplôme obtenu, l'expérience professionnelle acquise est un atout certain auprès des recruteurs.
Consulter le portail de l'alternance
Les services du portail de l'alternance pour :

  • les candidats
  • les entreprises
  • les établissements de formation

Portail de l'alternance.
Des garanties et des droits
Le contrat d'apprentissage est un contrat de travail à durée déterminée signé entre un jeune et une entreprise d 'accueil pour une durée de 12 à 36 mois selon le diplôme préparé. Le jeune embauché bénéficie du statut de salarié, d'une rémunération fixée en pourcentage du SMIC et de l'accompagnement d'un maître d'apprentissage tout au long de son parcours. L 'apprenti possède le statut de salarié d'entreprise, les droits de tous les salariés et est soumis aux mêmes obligations.

Posté par pcassuto à 09:17 - - Permalien [#]
Tags :

La gestion de l'alternance dans les universités

Choisir l'Université L'alternance est une modalité pédagogique dont la mise en place et le déroulement s'avèrent complexes car elle mobilise une multitude d'acteurs.
Une organisation complexe 
Au sein de l'université, trois personnes sont en charge du bon déroulement de l'alternance :

  • le responsable des relations entreprises, qui s'occupe principalement des contrats et du suivi de la présence des étudiants
  • le directeur de la formation
  • le tuteur pédagogique, qui suit l'étudiant tout au long de son parcours en alternance

Si l'étudiant, dans l'entreprise, est principalement en relation avec son maître d'apprentissage (appelé parfois "tuteur de l'entreprise"), il peut être en contact avec le responsable alternance au sein du département R.H. qui s'occupe des aspects administratifs de l'alternance, mais il peut avoir aussi, selon les entreprises, un tuteur professionnel placé à un échelon plus élevé dans la hiérarchie. Le déroulement de l'alternance n'est pas toujours aisé car les attributions des uns et des autres ne sont pas toujours formalisées par écrit. 
Le volet de formation générale et technologique dispensée pendant la période d'apprentissage doit s'inscrire dans le schéma institutionnel suivant :

  • soit l'université constitue elle-même son propre centre de formation d'apprentis (C.F.A.) ou un C.F.A. SUP en accord avec d'autres établissements d'enseignement supérieur (gestion pédagogique directe) et elle assume la responsabilité juridique, administrative et financière de l'apprentissage
  • soit l'université assure une délégation pédagogique en liaison avec un C.F.A. extérieur (gestion pédagogique indirecte)

Le système de délégation universitaire se manifeste par la création de structures parallèles aux C.F.A., qui vont se substituer partiellement à ces derniers sans les supprimer, selon 2 modalités :

  • quand l'université accueille de nombreuses formations en apprentissage, elle dispose d'un outil juridique approprié, la section d'apprentissage, qui lui permet d'assurer en gestion directe la responsabilité juridique, pédagogique et financière de l'apprentissage, en se substituant au C.F.A. La section d'apprentissage implique un formalisme administratif et budgétaire qui la rapproche d'un "mini-C.F.A.". Une gestion très lourde au quotidien en découle, avec de nombreuses charges de personnel et des obligations comptables. Elle rend nécessaire la conclusion de conventions de partenariat avec le conseil régional, ce qui explique les réticences des universités devant ce montage trop lourd.
  • si l'université abrite un nombre raisonnable de formations en apprentissage, il n'est pas nécessaire de recourir à la section d'apprentissage, la création d'unité de formation par apprentissage (UFA) suffit et elle présente l'avantage d'avoir une gouvernance simplifiée. Contrairement à la section d'apprentissage qui est tenue de mettre en place un conseil de perfectionnement, l'UFA fonctionne avec un simple comité de liaison, interface avec le C.F.A. décisionnaire. Ce dispositif gagne en simplicité, évitant à l'université d'engager un processus de négociation avec le conseil régional.

En dernière hypothèse, si l'université privilégie une formule plus économique sans vouloir d'engagement à long terme (expérimentation pédagogique), elle conserve le droit de signer une convention avec un C.F.A. décisionnel, conformément à l'article L. 6231-3 du code du travail. Cet outil juridique allégé convient pour des actions de formation ponctuelles ou restreintes, car le C.F.A. confie à l'université une prestation en sous-traitance. 
Principes du tuteur pédagogique 
Les relations entre l'étudiant et l'université se font essentiellement par le biais du tuteur pédagogique. Certaines universités ont élaboré une charte du tuteur pédagogique, mais il est préférable d'indiquer les principes de base qui s'appliquent partout :

  • suivre l'étudiant durant toute la période de son contrat en alternance: le tuteur doit, au cours de l'année universitaire, rencontrer un certain nombre de fois l'étudiant afin de faire le point sur le déroulement de la période en entreprise. Ces rencontres sont parfois formalisées par une fiche de suivi.
  • le tuteur pédagogique peut être amené à venir sur le lieu de travail de l'apprenti et rencontrer lors d'une réunion le maître d'apprentissage et l'étudiant. Le tuteur doit s'assurer de l'intérêt des missions de l'apprenti et de son intégration dans l'entreprise.
  • si l'étudiant rencontre des difficultés au cours de son alternance, le tuteur doit en référer au sein de l'université aux personnes qui s'occupent de l'alternance et plus précisément des relations avec les entreprises, et le signaler rapidement, pour éviter les ruptures de contrats d'alternance en particulier après la période d'essai de 2 mois.
  • le tuteur doit accompagner l'étudiant sur la rédaction de son mémoire, valider sa problématique et participer à son évaluation lors de sa soutenance.

Encadrement pédagogique et professionnel : rôle des encadrants 
Les universités et les entreprises sont souvent liées par des outils et des rendez-vous de suivi formels, qui ne doivent pas dissimuler l'essentiel, à savoir une relation personnelle régulière entre les personnes chargées d'encadrer l'apprenti (tuteur pédagogique et maître d'apprentissage). Chaque protagoniste, en université comme en entreprise, tient compte des remarques mettant en cause soit la pédagogie académique, soit la séquence professionnelle, en vue d'améliorer l'ensemble du dispositif. Les feuilles de présence sont remplies généralement tous les mois par l'établissement d'enseignement et envoyées à l'entreprise. Toute absence non motivée ou justifiée au cours est sanctionnée par une réduction proportionnelle du salaire. En effet, le temps de présence en université est considéré comme du temps de travail. Des réunions régulières sont prévues entre le maître d'apprentissage et le tuteur pédagogique. Ils doivent également intervenir dans l'évaluation de l'étudiant, en se concertant préalablement. 
Différents types de C.F.A. 
En résumé, l'apprentissage dans les universités est porté soit par les C.F.A. du supérieur créés par les universités et les entreprises (C.F.A. SUP), soit par d'autres C.F.A. à gestion professionnelle ou consulaire. S'agissant des C.F.A. SUP, deux cas doivent être distingués soit :

  • ils existent matériellement avec leurs locaux, leurs bâtiments et leurs équipements
  • ils sont virtuels sous la dénomination "hors les murs" par souci d'économie et n'existent qu'à travers les formations

Dans le cas de C.F.A. virtuels, la gestion administrative est assurée par les universités. Les cours se déroulent au sein même des universités. 
Organisation du contrat de professionnalisation
Les contrats de professionnalisation sont gérés par les services de formation continue des universités en lien avec les branches professionnelles (qui recrutent)  et les organismes paritaires collecteurs agréés OPCA (qui financent). Le contrat de professionnalisation permet à l'alternant de bénéficier d'un encadrement, à la fois pédagogique et professionnel, en vue de la préparation de son diplôme (le tuteur professionnel se substituant au maître d'apprentissage).

Posté par pcassuto à 09:10 - - Permalien [#]
Tags :

Université - Formations en alternance

L'alternance est une modalité pédagogique dont la mise en place et le déroulement s'avèrent complexes car elle mobilise une multitude d'acteurs.

.

Posté par pcassuto à 09:05 - - Permalien [#]
Tags :

23 décembre 2013

Drei Monate Uni, drei Monate Büro

Von Klaus Heimann. Immer mehr Studenten absolvieren ein duales Studium. Sie schätzen Sicherheit und Gehalt. Gerade bei Kindern von Nicht-Akademikern ist das Angebot beliebt. Seit Christian Schumann studiert, kann er kostenlos Bahn fahren. Er gehört zur kleinen, aber wachsenden Gruppe dual Studierender und kombiniert Betriebswirtschaftslehre mit einer Berufsausbildung bei der Deutschen Bahn. 2012 hat er mit dem Unternehmen einen Studienvertrag abgeschlossen. Drei Monate ist er im Betrieb, dann drei an der Hochschule. Die Hälfte des sechssemestrigen Studiums hat Schumann bereits hinter sich. Am Ende steht der Bachelor-Abschluss. Duale Studiengänge sind begehrt. Laut Sabine Behrenbeck, Leiterin der Abteilung Tertiäre Bildung beim Wissenschaftsrat, würde ein Drittel der Studienanfänger gerne im Doppelpack studieren. Aktuell sind es gerade einmal 3,4 Prozent. Mehr...

Posté par pcassuto à 20:12 - - Permalien [#]


17 décembre 2013

Alternance: des contrats pros plus courts et des embauches moins nombreuses

Orientations : études, métiers, alternance, emploi, orientations scolaireLa Direction de l'animation de la recherche, des études et des statistiques (Dares) vient de publier sa note mensuelle, cette fois relative aux contrats de professionnalisation. Des contrats qui semblent s'essouffler, puisqu'ils affichent une baisse et une durée plus courtes en 2012 par rapport à 2011. Mais ils attirent toujours les diplômés, et offrent même aux plus expérimentés des CDI à l'arrivée.
Des contrats de professionnalisation plus courts, moins nombreux en plus d'inégalités. C'est ce qui ressort de la dernière note publiée par la Dares, la Direction de l'animation de la recherche, des études et des statistiques, en date du mois de décembre. Moins nombreux et plus courts, ces contrats semblent grandement dépendre du niveau d'études et de l'expérience. Une disparité de plus chez les jeunes ? More...

Posté par pcassuto à 20:40 - - Permalien [#]

08 décembre 2013

Sur les dix premiers mois de l’année 2013, 25 000 jeunes en alternance de moins que l’an dernier

http://blog.educpros.fr/michelabherve/wp-content/themes/terrafirma_mabherve/terrafirma/images/a10.jpgBlog Educpros de Michel Abhervé. Comme nous le craignions (voir Forte baisse de la signature de contrats de professionnalisation en octobre),  les chiffres du nombre de contrats d’apprentissage signés au mois d’octobre, ne peuvent pas être considérés comme satisfaisants. Leur toute récente publication par la DARES montre en effet une baisse significative par rapport au mois d’octobre 2012 puisque nous passons de 70563 contrats  à 66  106, soit une baisse de 6,3 %. S’agissant du mois où le plus grand nombre de contrats sont signés, dans le rythme de l’année scolaire, il confirme une tendance à la baisse, qui se situe sur les dix premiers mois de l’année à 8,1 %. Suite de l'article...

Posté par pcassuto à 00:58 - - Permalien [#]

02 décembre 2013

Alternance, formation continue et VAE : 3 voies pour accéder au diplôme d'ingénieur

Site web Rhone-Alpes OrientationCet article d'Usine nouvelle rappelle les différentes voies envisageables aujourd'hui pour décrocher un titre d’ingénieur en dehors de la voie classique de la formation initiale.
Trois solutions sont présentées  : l’alternance, la formation continue, la validation des acquis de l’expérience (VAE) pour un diplôme qui a la même valeur que celui obtenu en école sous statut étudiant. "Il y a égalité et parité d’estime entre toutes ces voies", expose Christine Julien, responsable compétences à la direction des formations du Conservatoire national des Arts et Métiers (Cnam). La profession y veille : sur le diplôme, rien n’indique comment il a été obtenu. 
"Devenir ingénieur autrement",  L'Usine Campus du 21.11.13  
Pour en savoir plus sur la VAE, consulter la rubrique "valider son expérience".

Posté par pcassuto à 00:00 - - Permalien [#]
Tags : ,

25 novembre 2013

Alternance : Les statistiques de la DARES pour le 3ème trimestre 2013

La DARES (Direction de l’animation et des études statistiques) vient de publier les statistiques sur l’alternance pour le 3ème trimestre 2013.Les contrats de professionnalisation sont en légère progression avec 86 729  nouvelles entrées sur la période janvier-septembre 2013 (vs 84 305 pour la même période en 2012, soit +2,8%).Les contrats d’apprentissage sont eux toujours en net recul avec 138 970 nouveaux apprentis,  vs 154 417 en 2012, soit une baisse de 10% par rapport à la même période l’année passée.

Posté par pcassuto à 17:27 - - Permalien [#]

06 novembre 2013

"Alternez !" Site de l'alternance dans le spectacle vivant

http://www.cariforef-mp.asso.fr/template/cariforef_pro/img/logo-carif_oref.gifLe ministère de la Culture et de la Communication et la branche professionnelle du spectacle vivant ont créé « Alternez ! », le site des pratiques de l'alternance dans le spectacle vivant. « Alternez ! » a pour ambition de convaincre les employeurs que contrat de professionnalisation et apprentissage sont des formules de recrutement gagnantes. Un tableau décline les informations techniques, tandis qu’un moteur de recherche multicritères donne accès à l’offre de formation. Des reportages et témoignages de formés, tuteurs, employeurs complètent l’information.
Consultez le site Alternez !

Posté par pcassuto à 11:05 - - Permalien [#]