03 février 2020

FCU - Co-construction de partenariats - B. CONNAÎTRE LES INTERLOCUTEURS PRIVILÉGIÉS DES EPSCP - 5. Les administrations publiques

ESR enseignementsup-recherche gouv fr5. Les administrations publiques (APU)
Les administrations publiques ont pour fonction principale de produire des services non
marchands et leurs ressources principales proviennent des prélèvements obligatoires.
Les APU comprennent :
o Les Administrations Publiques Centrales (APUC) : État, Organismes d’administration Centrale (Enseignement supérieur, recherche, CNRS…) ;
o Les Administrations Publiques Locales (APUL) : collectivités territoriales (régions, départements, métropoles, communautés de communes, communes...) et les organismes divers d’administration locale (organismes consulaires, lycées, collèges…) ;
o Les Administrations de Sécurité Sociale (ASS).
a. Les Régions : des collectivités territoriales clés du développement de la formation professionnelle
Le lien avec les régions est incontournable car elles sont chargées de la politique régionale de formation professionnelle des jeunes et des adultes à la recherche d'un emploi ou d'une nouvelle orientation professionnelle.
De plus, la loi pour la liberté de choisir son avenir professionnel organise l’extension des missions des Régions en matière d’orientation pour accompagner le parcours de formation des jeunes, quel que soit le projet professionnel visé.
Le CPRDFOP élaboré, en lien avec les services du rectorat, par chaque Région au sein du Comité Régional de l’Emploi, de la Formation et de l’Orientation Professionnelle (CREFOP) a pour objet :
o L’analyse des besoins à moyen terme du territoire régional en matière d’emplois, de compétences et de qualifications ;
o La programmation des actions de formation professionnelle des jeunes et des adultes, compte tenu de la situation et des objectifs de développement économique du territoire régional ;
o Une intervention dans le champ de l’orientation, notamment à destination des élèves, dès le collège, et des étudiants, en intégrant la mission d’information sur les métiers et les évolutions de l’emploi dans les missions du Service Public Régional d’Orientation (SPRO).
  • Points de vigilance pour les EPSCP
Il y a une corrélation entre les besoins de formation identifiés sur chaque territoire et l’enveloppe financière allouée pour les demandeurs d’emploi dont les jeunes de 16 à 25 ans. De fait, pour ces publics le financement de leur formation devra être en lien avec la stratégie du CPRDFOP.
Compte tenu de la diversité de leurs formations, que ce soit au niveau des diplômes nationaux que de l'offre de formation courtes certifiantes, les EPSCP peuvent apporter des réponses adaptées aux publics concernés par les dispositifs régionaux.
b. Les organismes ou chambres consulaires
Les chambres consulaires (ou "établissement public à caractère économique" ou "établissement public économique") sont en France des établissements publics d'État ayant pour rôle de représenter les acteurs du secteur privé des différents secteurs économiques et d'exercer pour leur compte des activités d'appui, notamment pour le développement du territoire.
Ces chambres sont chargées de veiller aux intérêts des entreprises agricoles, artisanales, commerciales et industrielles qu'elles représentent et assurent des fonctions administratives et de conseil auprès des entreprises ou exploitations de leur secteur, notamment dans le domaine de la création et de la transmission d'entreprise. Elles peuvent aussi gérer des infrastructures.
Il existe 3 réseaux de chambres consulaires chacun correspondant à un domaine d'activité économique :
o Agriculture : le réseau des Chambres d’agriculture a été créé dans les années 1920 pour être un interlocuteur privilégié des instances publiques et pour représenter les intérêts du monde agricole. Il contribue activement depuis les années 60 au développement agricole en reprenant la mission publique assumée jusque-là par l’État.
o Artisanat : implantées dans toute la France, les chambres de métiers et de l’artisanat assurent des missions de service public essentielles à la structuration de l’artisanat et au développement des entreprises.
o Commerce et Industrie : les Chambres du Commerce et de l’Industrie (CCI) mettent à disposition des entreprises des bases de données économiques et des fichiers directement exploitables pour la prospection commerciale entre entreprises. Elles aident les entreprises à obtenir de l’information, à participer à des actions collectives ou individuelles à l’étranger et à obtenir des financements régionaux, nationaux ou européens.
  • Points de vigilance pour les EPSCP
Les intérêts économiques des organismes et chambres consulaires sont représentés au niveau local (départemental), régional et national.
Les chambres consulaires bénéficient d'une large autonomie mais sont cependant soumises à une tutelle administrative de l'État exercée par la Direction générale des Entreprises (DGE) du ministère chargé de l'Economie et, pour les chambres d'agriculture, par le ministère de l'Agriculture.
Cette tutelle est assurée, localement, par les préfets de région et de département et les représentants de l'État outre-mer.
Les EPSCP, en tant qu'acteurs du développement économique du territoire, auraient tout intérêt à travailler avec les chambres consulaires afin de développer une offre de formation et de service complémentaire.
Télécharger le guide La formation continue dans les établissements de l'enseignement supérieur Co-construction de partenariats entre les EPSCP (Universités et écoles sous tutelle de l'Etat) et les acteurs socio-économiques. Plus...
Posté par : pcassuto à - - Permalien [#]