31 décembre 2019

C2RP - Les branches professionnelles, pilotes du marché de l’apprentissage

Les branches professionnelles
Le pilotage de l’apprentissage est confié aux branches professionnelles qui ont la responsabilité de fixer le niveau de prise en charge pour chaque certification (« coût-contrat ») et les besoins de formation pour les secteurs qu’elles représentent.
Les Régions
À compter du 1er janvier 2020, les Régions perdent leur pouvoir de régulation du marché de l’apprentissage. En outre, elles ne décident plus des ouvertures de CFA et sections en apprentissage.
Les Régions conservent toutefois un levier financier leur permettant de contribuer au financement de l’apprentissage pour répondre à des besoins d’aménagement et de développement économique de leur territoire. A ce titre, elles perçoivent une dotation financière de France compétences qui leur permet de financer des investissements ou majorer les coûts fixés par les branches.
France compétences
France compétences assure la régulation (notamment la convergence des coût-contrats), le contrôle et l’évaluation du système de l’apprentissage.
Les chambres consulaires
La place des chambres consulaires dans l’écosystème de l’apprentissage évolue : elles assurent désormais un rôle de médiateur pour résoudre les différends entre les employeurs et les apprentis ou leur famille. Au titre de leur participation au service public régional de l’orientation, elles accueillent et informent les publics sur les formations, les certifications, l’emploi, etc.
Elles pourront également se voir confier certaines missions spécifiques par les Opco, dont l’accompagnement des entreprises au dépôt du contrat, la formation des maîtres d’apprentissage (décret à venir). Jusqu’au 31 décembre 2019, elles continuent à enregistrer les contrats d’apprentissage. Plus...
Posté par : pcassuto à - - Permalien [#]