Accueil - Vie PubliqueAprès avoir rappelé le constat d'une augmentation considérable du nombre des étudiants et d'un pourcentage d'échecs trop élevé, il est proposé des solutions afin d'adapter le premier cycle universitaire à ces données : mettre l'accent sur l'orientation dès l'enseignement secondaire, dégager des périodes d'orientation accompagnées de la mise en place de passerelles dans les cursus du premier cycle, diversifier les filières, développer des premier cycles à finalité professionnelle...
- Devant la moindre participation des universitaires aux enseignements de premier cycle, proposition de moyens d'inciter ceux-ci en prenant en compte leurs interventions dans leurs carrières et en les responsabilisant dans le cadre de premiers cyles plus autonomes.
- Au sujet de l'intervention du personnel de l'enseignement secondaire en premier cycle universitaire, il est recommandé de ne faire appel qu'aux professeurs agrégés dans les enseignements de technologie et dans les disciplines non dominantes, de créer des statuts d'agrégés doctorants dans les disciplines dominantes et de définir des situations administratives permettant aux agrégés une plus grande mobilité du secondaire au supérieur.
- Considérant le rôle des collectivités locales dans la création et le fonctionnement de sites universitaires de premier cycle, il est recommandé une meilleure collaboration entre collectivités, universités et partenaires économiques régionaux, de maîtriser la croissance des antennes délocalisées, de veiller à l'égalité des chances des étudiants inscrits dans ces antennes par rapport aux sièges, d'engager la collectivité à un élargissement de leur participation financière
. Plus...