Annexe au Projet de Loi de Finances pour 2020
Voir notamment le point sur la dépense pour l’apprentissage et la formation professionnelle, par public et par financeur
« …Dans ce cadre, après le renforcement du dialogue social poussé par les ordonnances du 22 septembre 2017, une transformation profonde du système de formation professionnelle initiale et continue a été entreprise afin d’anticiper les mutations économiques et sociétales qui se font jour. Cette transformation s’est traduite par la Lala loi n° 2018-771 du 5 septembre 2018 « pour la liberté de choisir son avenir professionnel » qui redessine entièrement le paysage de la formation professionnelle et de l’apprentissage d’ici 2021.
Cette réforme de grande ampleur concerne aussi bien les dispositifs que les financements et les acteurs.
Elle réforme en profondeur le système d’apprentissage en le rendant plus attractif pour les jeunes, plus simple pour les employeurs et donne de nouveaux droits aux personnes pour leur permettre de choisir leur vie professionnelle tout au long de leur carrière grâce au compte personnel de formation monétisé (CPF).
Par ailleurs, une rénovation complète de la gouvernance du système est opérée avec la création d’un établissement public France Compétences, institution nationale de régulation et de financement du secteur et la transformation du réseau des OPCA (organismes paritaires collecteurs agréés) en opérateurs de compétences aux champs professionnels plus strictement définis.
Cette rénovation doit venir amplifier le plan d’investissement dans les compétences… »

Accéder aux liens