27 septembre 2019

FCU - Le niveau des diplômes nationaux délivrés augmente en cinq ans

ESR enseignementsup-recherche gouv frEn lien avec la progression du nombre moyen d’heures dispensées, les diplômes nationaux délivrés en formation continue sont de niveau plus élevé en 2017 qu’en 2012. En effet, la part des diplômes de niveau baccalauréat baisse de 4 points pendant cette période au profit des formations de niveau Bac+ 2 (+ 2,2 points) et dans une moindre mesure des niveaux II (+ 1 point) et I (+ 0,8 point).
Au niveau Bac+ 2, le nombre de DUT délivrés augmente particulièrement : il représente en 2017 huit diplômes sur dix délivrés dans ce niveau contre un sur deux il y a cinq ans. Si la part des licences professionnelles parmi les licences évolue peu, celle des masters professionnels, qui représentent plus de la moitié des masters délivrés en 2012, baisse fortement, en lien avec le développement des masters indifférenciés et d’enseignement.
En 2017, les universités délivrent 88 % des diplômes préparés en formation continue ; 60 000 sont des diplômes nationaux, qui représentent 85 % de l’ensemble des diplômes nationaux délivrés en formation continue et 34 000 des diplômes d’établissement. Les universités sont les seuls établissements à délivrer des diplômes de niveau baccalauréat, essentiellement des DAEU littéraires. Près de la moitié (47 %) des diplômes délivrés en 2017 sont de niveau II et plus d’un tiers (35 %) de niveau I. Au sein des universités, les IUT délivrent 16 000 diplômes nationaux, dont deux tiers (65 %) sont des licences professionnelles.
Elles représentent 52 % des licences professionnelles délivrées en formation continue. Entre 2012 et 2017, le nombre de diplômes délivrés, qu’ils soient nationaux ou d’établissement, progresse de 36 % en université. Le Cnam délivre 10 % des diplômes préparés en formation continue (10 700) et les écoles moins de 2 % (2 000), ces diplômes étant huit fois sur dix des diplômes nationaux. Parmi les diplômes nationaux délivrés en 2017, six sur dix sont de niveau II au Cnam et huit sur dix de niveau I en écoles.
La formation continue dans l'ESR public en 2017 et son évolution depuis 2012. Plus...

Posté par pcassuto à 01:10 - - Permalien [#]


FCU - Plus de 100 000 diplômes sont délivrés en formation continue en 2017

ESR enseignementsup-recherche gouv frEn 2017, la formation continue dans les établissements publics d’enseignement supérieur délivre plus de 107 000 diplômes (figure 5). Les diplômes nationaux sont les plus nombreux, 70 000 et représentent 66 % de l’ensemble des diplômes obtenus en formation continue.
Plus précisément, 48 % des diplômes nationaux délivrés en formation continue sont de niveau II (master 1 et licence), 34 % de niveau I (master et doctorat), 9 % de niveau III (DEUG, BTS et DUT) et 8 % de niveau IV (baccalauréat) (figure 6). Parmi ces diplômes, près de 38 % sont des licences, dont plus des trois quarts (77 %) de licences professionnelles, et 27 % sont des masters, dont un quart de masters professionnels.
La formation continue dans l'ESR public en 2017 et son évolution depuis 2012. Plus...

Posté par pcassuto à 01:09 - - Permalien [#]

L’alimentation et le loyer plombent le budget étudiant

Plus spectaculaire, le coût de la vie étudiante a bondi de 50% sur dix ans, soit un tiers de plus que l’inflation. La faute à la flambée des loyers (+63%), qui pèsent pas loin de la moitié du budget d’un étudiant. Plus...

Posté par pcassuto à 01:09 - - Permalien [#]

Logement étudiant : les bons plans pour se meubler

Alors que les loyers grimpent, les étudiants cherchent à se meubler pas cher. Récupération, troc, ou autres meubles gonflables font partie des solutions. Plus...

Posté par pcassuto à 01:08 - - Permalien [#]

FCU - En cinq ans, la durée moyenne des heures dispensées en formation continue progresse sensiblement

ESR enseignementsup-recherche gouv frEn 2017, la formation continue dispense 58 millions d’heures pédagogiques (en centre) et 71 millions d’heures totales (en centre et avec stage pratique). Les durées moyennes pédagogique et totale sont respectivement de 130 heures et de 159 heures.
Plus en détail, dans l’ensemble des établissements ces durées sont nettement plus élevées pour les stagiaires demandeurs d’emploi : ils reçoivent en moyenne 228 heures de formation pédagogique et 293 heures au total (figure 4). Les formations dispensées aux salariés dans le cadre d’un plan de formation et celles « inter-âges » sont, en moyenne, beaucoup plus courtes (respectivement 82 et 32 heures pédagogiques).
Entre 2012 et 2017, les durées moyennes pédagogique et totale augmentent respectivement de 16 heures et de 17 heures. Cette progression ne se retrouve pas dans les formations suivies par les particuliers. Elle est très importante pour les demandeurs d’emploi (respectivement + 35 heures et + 51 heures en moyenne en 2017 par rapport à 2012).
En 2017, dans les universités, qui dispensent 41 millions d’heures pédagogiques et 54 millions d’heures totales en formation continue, les durées moyennes pédagogique et totale sont respectivement de 114 heures et de 149 heures. Ces durées moyennes sont plus longues au Cnam (212 et 213 heures).
Entre 2012 et 2017, la durée moyenne pédagogique croît deux fois plus au Cnam qu’en université (respectivement + 31 heures et + 16 heures). Dans les universités, elle est en hausse de 36 heures pour les stagiaires demandeurs d’emploi et de 20 heures pour les stagiaires salariés. Au Cnam, cette progression est équivalente pour les deux types de stagiaires, respectivement de + 41 heures et + 39 heures.
La formation continue dans l'ESR public en 2017 et son évolution depuis 2012. Plus...

Posté par pcassuto à 01:07 - - Permalien [#]


FCU - Près de 60 % des stagiaires se concentrent dans trois spécialités

ESR enseignementsup-recherche gouv frEn 2017, pour les trois types d’établissements, trois groupes de spécialités dominent avec 58 % des inscrits et 60 % des heuresstagiaires. Les « services aux personnes » accueillent 114 000 stagiaires, soit 26 % des inscrits, avec 18 % des heures-stagiaires. Les spécialités « sciences humaines et droit » et « échange et gestion » accueillent chacune 16 % des stagiaires, avec respectivement 12 % et 30 % des heures-stagiaires.
En 2012, près de 60 % des stagiaires étaient inscrits dans les trois mêmes spécialités, la part des « services aux personnes » ayant progressé toutefois de 2 points alors que celle des « sciences humaines et droit » en perd autant. La répartition des spécialités évolue très peu en cinq ans. En 2017, comme en 2012, le groupe de spécialités qui domine diffère selon le type d’établissement.
En 2017, en université, les « services aux personnes » concentrent le plus grand nombre de stagiaires (30 %). Au Cnam, près de 45 % des stagiaires sont inscrits en « échange et gestion », alors que dans les écoles un quart l’est en « capacités individuelles et sociales ».
La formation continue dans l'ESR public en 2017 et son évolution depuis 2012. Plus...

Posté par pcassuto à 01:06 - - Permalien [#]

Les combines étudiantes pour se loger

Les étudiants galèrent pour trouver un logement et ont parfois recours à des moyens détournés pour arriver à leurs fins : avoir un toit pour la rentrée. Plus...

Posté par pcassuto à 01:06 - - Permalien [#]

Etudiants : un rapport pointe le grand écart des frais de scolarité en Europe

Les politiques de financement de l’enseignement supérieur, très différentes d’un pays à l’autre, entraînent des frais de scolarité et de bourses hétéroclites, comme le souligne un rapport d’Eurydice. Plus...

Posté par pcassuto à 01:01 - - Permalien [#]

FCU - En 2017 comme en 2012, plus d’un tiers des stagiaires préparent un diplôme national

ESR enseignementsup-recherche gouv frEn 2017, 35 % des stagiaires en formation continue préparent un diplôme national ou un titre inscrit sur demande au répertoire national des certifications professionnelles (RNCP) (figure 3). Près de deux sur cinq (17 %) visent l’obtention d’un diplôme d’établissement (y compris les diplômes d’université (DU)). Un quart (23 %) suivent une formation courte et 13 % des conférences « inter-âges ». Les parts de stagiaires dans chaque type de diplôme sont sensiblement identiques en 2012.
En 2017, les universités sont les établissements où les diplômes nationaux (36 %), les diplômes d’établissement (20 %) et les conférences « inter-âges » comportent le plus de stagiaires inscrits. Au Cnam, plus de la moitié des stagiaires suivent une formation spécifique à l’établissement (formation modulaire Cnam) et près de trois sur dix préparent un diplôme national. Dans les écoles, les formations courtes sont plus prisées (59 % des stagiaires) et un quart vise l’obtention d’un diplôme national.
La formation continue dans l'ESR public en 2017 et son évolution depuis 2012. Plus...

Posté par pcassuto à 00:58 - - Permalien [#]

FCU - Le nombre et le profil des stagiaires évoluent peu en 5 ans

ESR enseignementsup-recherche gouv frEn 2017, la formation continue accueille 451 000 stagiaires (figure 2). Les stagiaires particuliers (42 %) sont un peu plus nombreux que les stagiaires salariés (38 %). Sept stagiaires particuliers sur dix (68 %) sont inscrits hors formation « inter-âges » et les trois quarts des stagiaires salariés (73 %) recourent au plan de formation. Un stagiaire sur dix (11 %) est demandeur d’emploi et les deux tiers d’entre eux bénéficient d’une prise en charge. Au cours des cinq dernières années, à dispositif constant, le nombre de stagiaires en formation continue évolue relativement peu (- 4 %) dans l’ensemble des établissements. Entre 2012 et 2017, la part des stagiaires particuliers diminue de 6 points. La part des stagiaires salariés progresse, quant à elle, de 5 points : le contrat de professionnalisation est plus souvent employé, même s’il reste minoritaire (8 % des stagiaires en 2017, 4 points de plus qu’en 2012). Si le nombre de stagiaires demandeurs d’emploi diminue légèrement, leur prise en charge est aussi fréquente en 2017 qu’en 2012.
En 2017, 362 000 stagiaires sont inscrits en formation continue en université, dont 217 000 en Instituts universitaires et technologiques (IUT). Ils représentent 80 % de l’ensemble des stagiaires. Les salariés et les particuliers sont quasiment aussi nombreux (près de 40 %). Les universités accueillent la quasi-totalité du public « interâges », qui représente 40 % des particuliers en formation continue de ces établissements. Le plan de formation est utilisé par sept stagiaires salariés sur dix (71 %) et la même proportion de stagiaires demandeurs d’emploi bénéficient d’une prise en charge. Si le nombre de stagiaires en université est stable sur les cinq dernières années (+ 1 %), les stagiaires particuliers sont relativement moins nombreux en 2017 qu’en 2012 : leur part diminue de 4 points. Celle des salariés progresse, quant à elle, de 5 points. En 2017, le Cnam accueille près de 73 000 stagiaires, dont près de la moitié sont des particuliers. Moins d’un quart sont salariés et les demandeurs d’emploi représentent près de 15 % des stagiaires. Pour ces derniers, leur prise en charge est moins courante que dans les autres établissements. Les écoles, où sont inscrits 16 500 stagiaires, forment, elles, une fois sur deux un stagiaire salarié (50 %). Pour eux, comme dans les autres types d’établissements, le plan de formation est le dispositif le plus choisi (46 %).
La formation continue dans l'ESR public en 2017 et son évolution depuis 2012. Plus...

Posté par pcassuto à 00:56 - - Permalien [#]