08 septembre 2019

La prime d'activité n'est pas accessible à la majorité des apprentis. Pour ne pas les détourner de leur formation...

Alternatives EconomiquesSur le blog de Michel Abhervé pour Alternatives économiques. La formulation de la réponse à une série de question écrites de députés, publiée le 27 août 2019 est révélatrice de la difficulté à justifier l'exclusion des apprentis " la prime d'activité est également accessible aux élèves, étudiants et apprentis, sous réserve qu'ils remplissent une condition d'activité minimale : percevoir un salaire mensuel au moins équivalent à 0,78 Smic au cours des trois mois précédant la demande. Ce seuil doit effectivement permettre de distinguer, parmi les élèves et étudiants, ceux dont l'activité atteste d'une véritable insertion sur le marché du travail et donc de la prééminence de leur statut de travailleur sur celui d'étudiant. La prime d'activité ne doit en effet pas détourner les jeunes de leur formation qui constitue précisément le meilleur vecteur d'insertion et de maintien dans l'emploi "
On croyait avant cette réponse que la signature d'un contrat de travail à temps plein montrait le choix par l'apprenti de la prééminence de leur statut de travailleur.
Et on n'arrive pas à comprendre comment une modeste amélioration de leur faible revenu pourrait les détourner de leur formation alors que pour les mieux rémunérés des apprentis ce cumul est possible. Plus...
Posté par : pcassuto à - - Permalien [#]