Selon un document confidentiel de l'Unédic que Les Echos ont pu partiellement consulter, la réforme de l'assurance-chômage pénaliserait, en termes d'accès ou de prolongation d'indemnisation, 1 chômeur indemnisé sur 5. Soit "près de 500 000 personnes [...] impactées par une ouverture de droit retardée ou annulée". Les nouvelles mesures d'ouverture et de prolongation des droits permettront d'économiser 2,8 milliards d'euros d'ici à 2021 sur les 3,75 milliards d'euros attendus.
Source : http://www.gref-bretagne.com/Actualites/Revue-de-presse/Assurance-chomage.-Les-impacts-sur-les-allocataires