10 août 2019

FAFIEC - La réforme à la loupe > Le projet de transition professionnelle

FAFIEC ATLAS SIGNATURE EMAIL 72 DPILe congé individuel de formation (CIF) disparaît, remplacé par le projet de transition professionnelle, destiné à accompagner un changement de métier ou de profession.
Le dispositif est financé de façon transitoire par les Fongecif, puis, au plus tard fin 2019, par de nouvelles instances : les commissions paritaires interprofessionnelles régionales (CPIR), chargées également d’apprécier la pertinence des projets et d’autoriser leur réalisation.
Les opérateurs du conseil en évolution professionnelle (CEP) accompagnent les salariés dans le cadre de leurs projet de transition professionnelle : Pôle emploi, APEC, missions locales et Cap emploi sont maintenus en tant qu’opérateurs du CEP, de nouveaux opérateurs régionaux sélectionnés sur la base d'un appel d'offres national en 2019 apparaissent.
La loi prévoit un accès au projet de transition professionnelle pour les salariés démissionnaires, ainsi que la possibilité pour eux de bénéficier de l’assurance chômage. Plusieurs conditions : avoir une ancienneté spécifique, avoir un projet de reconversion professionnelle nécessitant le suivi d'une formation ou de création/reprise d’entreprise. La caractère réel et sérieux du projet devra être attesté par la CPIR. Le salarié démissionnaire devra obligatoirement être accompagné par un CEP pour élaborer son projet de reconversion professionnelle. Plus...
Posté par : pcassuto à - - Permalien [#]