logo opcaliaLa pénibilité résulte le plus souvent d’un cumul de facteurs de pénibilité. C’est ce cumul qui, dans le temps, peut provoquer une usure précoce. Cela nécessite d’organiser des parcours professionnels dans le cadre de la GPEC notamment pour ceux qui sont exposés aux pénibilités définies par décret.

Il est donc important d’identifier l’ensemble des pénibilités, qu’elles soient objectives ou ressenties, et les facteurs de contraintes :

  • contraintes physiques,
  • contraintes psychosociales,
  • contraintes temporelles et organisationnelles,
  • contraintes environnementales.

L’accompagnement par un service de santé au travail permettra également de prendre en compte les pénibilités qui ne sont pas éprouvées immédiatement, mais qui présentent des risques futurs sur la santé (par exemple, l’exposition à des substances cancérigènes).

En fonction de l’histoire et des impératifs de votre entreprise, il sera possible d’agir sur des niveaux d’action différents :

  • répartition de la pénibilité,
  • réduction de la pénibilité,
  • prévention de la pénibilité,
  • amélioration des conditions de travail,
  • développement du bien-être.

Les pistes d’actions que vous pourrez mettre en place relèvent de champs d’actions complémentaires et interdépendants comme par exemple :

  • mettre en œuvre des programmes de promotion de la santé,
  • sensibiliser la chaîne d’acteur en amont et en aval,
  • améliorer les relations et l’organisation du travail,
  • investir dans la conception et l’aménagement des postes de travail,
  • professionnaliser les acteurs,
  • maintenir l’employabilité et accompagner les parcours professionnels. Plus...