25 juin 2019

Le rôle du Conseil National des Universités (CNU) - La prime d’encadrement doctoral et de recherche (PEDR)

Screenshot-2018-4-21 Journal de mise en ligne - ESR enseignementsup-recherche gouv frLe CNU est depuis 2014 l’instance nationale pour l’évaluation des dossiers des candidats à la PEDR. Cette évaluation est un concours fondé sur quatre critères : la production scientifique (P), l’encadrement doctoral (E), la diffusion des travaux–le rayonnement (D), les responsabilités scientifiques (R).
Les dossiers reçus sont classés en trois groupes : 20 % qui devraient avoir la prime, 30 % qui pourraient avoir la prime, 50 % qui pourraient ne pas recevoir de prime.
Il appartient aux établissements de fixer les règles d’attribution et le montant des primes. Quelques établissements n’ont pas recours à l’instance nationale et organisent eux-mêmes la procédure d’évaluation des dossiers par des experts extérieurs à l’établissement.
Repères pour l'exercice du métier d'enseignant-chercheur. Plus...

Brochure : Repères pour l'exercice du métier d'enseignant-chercheur

Posté par pcassuto à 01:52 - - Permalien [#]


Le rôle du Conseil National des Universités (CNU) - Les congés pour recherche ou conversion thématique (CRCT)

Screenshot-2018-4-21 Journal de mise en ligne - ESR enseignementsup-recherche gouv frLes sections CNU attribuent quelques CRCT annuellement. En moyenne, cela correspond à environ 1 semestre disponible pour 200 enseignants-chercheurs présents dans la section. Le contingent national correspond à 40 % des CRCT attribués l’année précédente par les établissements (pour lesquels il n’y a pas de contingentement). Le CNU est particulièrement attentif aux projets nécessitant une mobilité, notamment internationale.
Repères pour l'exercice du métier d'enseignant-chercheur. Plus...

Brochure : Repères pour l'exercice du métier d'enseignant-chercheur

Posté par pcassuto à 01:50 - - Permalien [#]

Le rôle du Conseil National des Universités (CNU) - L’avancement de grade

Screenshot-2018-4-21 Journal de mise en ligne - ESR enseignementsup-recherche gouv frLes sections du CNU attribuent la moitié des promotions (contingent national), l’autre moitié étant attribuée par les établissements (contingent local). Il s’agit des passages de maître de conférence classe normale/maître de conférence hors classe, maître de conférences hors classe /maître de conférence hors classe échelon exceptionnel, professeur d’université 2e classe/professeur d’université 1re classe, professeur d’université 1re classe/professeur d’université classe exceptionnelle 1, et professeur d’université classe exceptionnelle 2.
Le CNU est particulièrement attentif aux dossiers scientifiques de bon niveau, sous réserve d’une implication significative dans les autres activités de l’enseignant-chercheur (pédagogie, responsabilités collectives, etc.). Pour l’avancement à l’échelon exceptionnel de la hors classe du corps des maîtres de conférences, l’investissement des maîtres de conférences dans leur mission d’enseignement est particulièrement pris en compte. Le CNU est la seule voie de promotion pour les enseignants-chercheurs des établissements dits à petits effectifs (moins de 30 professeurs et/ou moins de 50 enseignants-chercheurs).
Repères pour l'exercice du métier d'enseignant-chercheur. Plus...

Brochure : Repères pour l'exercice du métier d'enseignant-chercheur

Posté par pcassuto à 01:49 - - Permalien [#]

Le rôle du Conseil National des Universités (CNU) - La qualification

Screenshot-2018-4-21 Journal de mise en ligne - ESR enseignementsup-recherche gouv frLes sections du CNU ont en charge la qualification aux fonctions de maître de conférences ou de professeur des universités, ainsi qu’aux fonctions de maître de conférences ou de professeur du Muséum national d’histoire naturelle.
Les critères d’attribution de la qualification prennent en compte les activités d’enseignement et de recherche et peuvent être adaptés aux cas de personnels extérieurs à l’enseignement supérieur et à la recherche : enseignants du second degré, chercheurs des organismes de recherche, employés du secteur privé, etc. Cette qualification, valable quatre ans au 31 décembre de son obtention, est nécessaire pour pouvoir candidater sur les postes ouverts au recrutement par les établissements.
En 2017, en moyenne 65 % des candidats ont été qualifiés pour près de 20 000 dossiers enregistrés.
Repères pour l'exercice du métier d'enseignant-chercheur. Plus...

Brochure : Repères pour l'exercice du métier d'enseignant-chercheur

Posté par pcassuto à 01:47 - - Permalien [#]

Parcours professionnels d'enseignants-chercheurs / LES FORMATIONS ET L’ACCOMPAGNEMENT AU MÉTIER

Screenshot-2018-4-21 Journal de mise en ligne - ESR enseignementsup-recherche gouv frLe décret n°84-431 du 6 juin 1984 prévoit que les maîtres de conférences bénéficient, dans des conditions précisées par arrêté, d’une formation au cours de leur année de stage et préalablement à leur titularisation.
L’arrêté du 8 février 2018 fixant le cadre national de cette formation prévoit les modalités de formation suivantes. La formation est organisée au sein de chaque établissement ou groupe d’établissements d’enseignement supérieur sous la responsabilité du président de l’établissement d’affectation. Elle vise à l’approfondissement des compétences pédagogiques générales ou spécifiques au champ disciplinaire nécessaires à l’exercice du métier d’enseignant-chercheur. Elle informe et forme les maîtres de conférences stagiaires à différentes méthodes d’enseignement et à l’utilisation d’approches et d’outils variés. Elle leur permet de s’adapter à la diversité des publics et d’assurer un accompagnement et une évaluation des acquis des apprentissages. Elle s’inscrit dans le cadre des actions d’accompagnement et de formation de l’établissement à destination des personnels. Les modalités de mise en oeuvre de la formation sont définies par l’établissement en fonction de sa stratégie de formation et de sa politique éventuelle de mutualisation avec d’autres établissements, ainsi que du parcours antérieur des maîtres de conférences stagiaires.
Au cours de leur formation, les maîtres de conférences sont déchargés d’un sixième du service d’enseignement de référence et ne peuvent pas effectuer d’enseignements complémentaires pendant cette période.
Le directeur de chaque service ou composante délivrant la formation du stagiaire établit un avis sur le suivi de la formation, qui est transmis au conseil académique préalablement à la délivrance de l’avis conforme du conseil académique, requis pour toute titularisation.
En outre, tout maître de conférences peut bénéficier, sur son temps de travail, au cours des cinq années suivant sa titularisation, d’une formation complémentaire à celle prévue pendant l’année de stage, visant à l’approfondissement des compétences pédagogiques nécessaires à l’exercice du métier. Il peut bénéficier, sur sa demande, d’une décharge d’activité d’enseignement. Le volume total cumulé de cette décharge sur l’ensemble de la période de cinq ans ne peut excéder le sixième d’un service d’enseignement annuel.
Pour ce volet enseignement, la formation et l’accompagnement des enseignants-chercheurs peuvent être assurés, dans de nombreux établissements, par des services d’appui à la pédagogie ou par l’ÉSPE (École supérieure du professorat et de l’éducation) de l’académie. À noter que des enseignants-chercheurs peuvent exercer dans ce cadre des fonctions de conseillers pédagogiques. Concernant le volet recherche, des sessions de formation sont également proposées par des organismes comme les établissements publics à caractère scientifique et technologique (CNRS, INSERM...). Les services des ressources humaines des établissements proposent par ailleurs des formations sur différents aspects du métier.
Enfin, pour l’ensemble des activités, la formation continue s’effectue pour une large part via des échanges avec les pairs, de manière formelle (dans le cadre de congrès par exemple) ou informelle.
Repères pour l'exercice du métier d'enseignant-chercheur. Plus...

Brochure : Repères pour l'exercice du métier d'enseignant-chercheur

Posté par pcassuto à 01:45 - - Permalien [#]


Parcours professionnels d'enseignants-chercheurs / L’ÉVOLUTION DE CARRIÈRE ET LES POSSIBILITÉS DE MOBILITÉ

Screenshot-2018-4-21 Journal de mise en ligne - ESR enseignementsup-recherche gouv frAu fil de la carrière, le métier d’enseignant-chercheur peut évoluer progressivement, à des degrés divers, vers des fonctions de coordination, de responsabilité de formation, de conduite d’équipes ou de projets, voire de structures, incluant les aspects humains, financiers, administratifs, éventuellement politiques.
Pour illustrer l’ensemble des évolutions de carrière possibles, on peut citer :
• Les responsabilités collectives et de direction :
> responsable d’une formation ;
> responsable d’une équipe de recherche, directeur de laboratoire ;
> directeur d’unité de formation et de recherche, d’institut ou d’école interne aux universités ou aux communautés d’universités et d’établissements ;
> président ou vice-président d’université, président, directeur général ou directeur d’un autre établissement public de l’État, directeur d’un groupement d’intérêt public, président ou directeur d’un établissement d’enseignement supérieur et/ou de recherche à l’étranger ;
> président d’une communauté d’universités et établissements ;
> membre d’instances nationales : Conseil national des universités (CNU), Conseil national de l’enseignement supérieur et de la recherche (CNESER), Haut conseil de l’évaluation de la recherche et de l’enseignement supérieur (Hcéres) ou autre autorité administrative indépendante ;
> conseiller pédagogique ;
> responsable d’un service d’appui à la pédagogie.
• Une mobilité vers des fonctions de recherche et/ou d’enseignement :
> chercheur, personnel scientifique contractuel d’un établissement public de l’État (CNRS, INSERM, INRA, CEA…) ;
> enseignant-chercheur d’un grand établissement (Muséum national d’histoire naturelle, Conservatoire national des arts et métiers, Collège de France), professeur agrégé, personnel enseignant et hospitalier, enseignant d’une école relevant du ministre chargé de la culture (école d’architecture), du ministre chargé de l’économie et de l’industrie (Groupe des écoles nationales d’économie et statistique – GENES, Institut Mines-Télécom)… ;
> des fonctions d’enseignant, de chercheur ou de personnel scientifique contractuel dans une institution étrangère ou internationale.
• Des mobilités professionnelles vers le secteur privé :
Des passerelles public-privé permettent aux enseignants-chercheurs d’effectuer des mobilités en entreprise en étant placés en délégation, détachés ou mis à disposition pour effectuer des travaux de recherche, de valorisation ou d’autres activités. Ces mobilités sont valorisées sous certaines conditions dans la carrière des enseignants-chercheurs.
• L’évolution, possible mais plus rare, vers d’autres fonctions au sein de l’administration :
> recteur d’académie, directeur général, directeur d’administration centrale, conseiller, expert ou chargé de responsabilités administratives particulières auprès de l’administration centrale du ministère chargé de l’enseignement supérieur ;
> magistrat administratif (Conseil d’État et autres juridictions administratives), financier (Cour des comptes, Chambres régionales des comptes) ou judiciaire ;
> inspecteur général de l’administration de l’éducation nationale et de la recherche ou membre d’un autre corps d’inspection générale ;
> mobilité vers un cadre d’emploi ou un corps de fonctionnaires de même catégorie et de niveau comparable (administrateurs civils, préfets, conservateurs généraux des bibliothèques, des musées, du patrimoine, ingénieurs de recherche, etc.)
Repères pour l'exercice du métier d'enseignant-chercheur. Plus...

Brochure : Repères pour l'exercice du métier d'enseignant-chercheur

Posté par pcassuto à 01:41 - - Permalien [#]

Parcours professionnels d'enseignants-chercheurs / LES PROFESSEURS DES UNIVERSITÉS

Screenshot-2018-4-21 Journal de mise en ligne - ESR enseignementsup-recherche gouv frIls sont recrutés à un âge moyen de 45 ans et 8 mois (donnée 2017) toutes disciplines confondues. Les professeurs des universités recrutés via les concours nationaux d’agrégation de l’enseignement supérieur sont âgés en moyenne de 36 ans et 9 mois, soit plus jeunes que leurs collègues non agrégés (44 ans et 3 mois) dans les mêmes disciplines.
La plupart des professeurs des universités sont recrutés parmi les maîtres de conférences avec une ancienneté moyenne de 13 ans et 5 mois (92 % des recrutements de professeurs en 2017). Un peu plus de quatre sur dix d’entre eux exerçait en qualité de maître de conférences dans le même établissement. Les autres professeurs recrutés exerçaient des fonctions d’enseignement ou de recherche.
Repères pour l'exercice du métier d'enseignant-chercheur. Plus...

Brochure : Repères pour l'exercice du métier d'enseignant-chercheur

Posté par pcassuto à 01:38 - - Permalien [#]

Parcours professionnels d'enseignants-chercheurs / LES MAÎTRES DE CONFÉRENCES

Screenshot-2018-4-21 Journal de mise en ligne - ESR enseignementsup-recherche gouv frToutes disciplines confondues, les maîtres de conférences sont recrutés à un âge moyen de 34 ans et 4 mois (donnée 2017) et étaient lors de leur recrutement :
• post-doctorants (30 % en 2017 contre seulement 13 % en 2002) ;
• attachés temporaires d’enseignement et de recherche (ATER) non fonctionnaires (12 % en 2017, alors qu’ils représentaient 41 % de recrutements en 2002) ;
• enseignants non permanents, catégorie regroupant les enseignants titulaires de l’enseignement scolaire exerçant des fonctions d’ATER, les chargés d’enseignement et les agents temporaires vacataires (ATV), les associés, les lecteurs et maîtres de langues étrangères (13 % en 2017 contre 15 % en 2002) ;
• enseignants titulaires de l’enseignement scolaire (13 % en 2017 contre 17,5 % en 2002).
En 2017, la durée écoulée entre l’obtention du doctorat et le recrutement est supérieure à deux ans pour près de la moitié des nouveaux des maîtres de conférences (contre 28 % en 2002).
Toutes disciplines confondues, un peu moins d’un cinquième des maîtres de conférences recrutés ont obtenu leur doctorat dans l’établissement qui les a recrutés.
Les expériences professionnelles antérieures à l’entrée dans la carrière peuvent être reconnues et valorisées sous certaines conditions par reclassement dans un échelon du corps plus élevé que celui du début de carrière et donc une meilleure rémunération.
Repères pour l'exercice du métier d'enseignant-chercheur. Plus...

Brochure : Repères pour l'exercice du métier d'enseignant-chercheur

Posté par pcassuto à 01:37 - - Permalien [#]

Recrutement des enseignants-chercheurs / LES CANDIDATS NE POSSÉDANT PAS LA NATIONALITÉ FRANÇAISE

Screenshot-2018-4-21 Journal de mise en ligne - ESR enseignementsup-recherche gouv frIls peuvent être qualifiés par le CNU, puis postuler sur les emplois d’enseignants-chercheurs vacants publiés par les établissements, s’ils remplissent les conditions prévues par la réglementation en vigueur, identiques à celles applicables aux candidats de nationalité française.
En 2017, 18 % des maîtres de conférences et 8 % des professeurs des universités recrutés étaient de nationalité étrangère :
• 41 professeurs des universités de nationalité étrangère, dont 24 ressortissants européens ;
• 188 maîtres de conférences de nationalité étrangère, dont 83 ressortissants européens.
Repères pour l'exercice du métier d'enseignant-chercheur. Plus...

Brochure : Repères pour l'exercice du métier d'enseignant-chercheur

Posté par pcassuto à 01:33 - - Permalien [#]

Recrutement des enseignants-chercheurs / LES DÉTACHEMENTS DANS LES CORPS D’ENSEIGNANTS-CHERCHEURS

Screenshot-2018-4-21 Journal de mise en ligne - ESR enseignementsup-recherche gouv frL’accès aux corps de professeurs et de maîtres de conférences est également possible par la voie du détachement sous certaines conditions et modalités. Les fonctionnaires doivent appartenir à un corps assimilé aux enseignants-chercheurs ou à l’un des corps listé par le décret du 6 juin 1984 précité. Le détachement est prononcé par arrêté du président ou du directeur de l’établissement. Les agents détachés dans un des corps d’enseignants-chercheurs peuvent demander à être intégrés dans ce corps à l’issue d’un délai d’un an sous certaines conditions.
En 2017, le nombre de détachements est très faible : 5 détachements dans le corps des maîtres de conférences et 4 dans le corps des professeurs des universités (0,5% des postes pourvus).
Repères pour l'exercice du métier d'enseignant-chercheur. Plus...

Brochure : Repères pour l'exercice du métier d'enseignant-chercheur

Posté par pcassuto à 01:32 - - Permalien [#]