25 juin 2019

Parcours professionnels d'enseignants-chercheurs / L’ÉVOLUTION DE CARRIÈRE ET LES POSSIBILITÉS DE MOBILITÉ

Screenshot-2018-4-21 Journal de mise en ligne - ESR enseignementsup-recherche gouv frAu fil de la carrière, le métier d’enseignant-chercheur peut évoluer progressivement, à des degrés divers, vers des fonctions de coordination, de responsabilité de formation, de conduite d’équipes ou de projets, voire de structures, incluant les aspects humains, financiers, administratifs, éventuellement politiques.
Pour illustrer l’ensemble des évolutions de carrière possibles, on peut citer :
• Les responsabilités collectives et de direction :
> responsable d’une formation ;
> responsable d’une équipe de recherche, directeur de laboratoire ;
> directeur d’unité de formation et de recherche, d’institut ou d’école interne aux universités ou aux communautés d’universités et d’établissements ;
> président ou vice-président d’université, président, directeur général ou directeur d’un autre établissement public de l’État, directeur d’un groupement d’intérêt public, président ou directeur d’un établissement d’enseignement supérieur et/ou de recherche à l’étranger ;
> président d’une communauté d’universités et établissements ;
> membre d’instances nationales : Conseil national des universités (CNU), Conseil national de l’enseignement supérieur et de la recherche (CNESER), Haut conseil de l’évaluation de la recherche et de l’enseignement supérieur (Hcéres) ou autre autorité administrative indépendante ;
> conseiller pédagogique ;
> responsable d’un service d’appui à la pédagogie.
• Une mobilité vers des fonctions de recherche et/ou d’enseignement :
> chercheur, personnel scientifique contractuel d’un établissement public de l’État (CNRS, INSERM, INRA, CEA…) ;
> enseignant-chercheur d’un grand établissement (Muséum national d’histoire naturelle, Conservatoire national des arts et métiers, Collège de France), professeur agrégé, personnel enseignant et hospitalier, enseignant d’une école relevant du ministre chargé de la culture (école d’architecture), du ministre chargé de l’économie et de l’industrie (Groupe des écoles nationales d’économie et statistique – GENES, Institut Mines-Télécom)… ;
> des fonctions d’enseignant, de chercheur ou de personnel scientifique contractuel dans une institution étrangère ou internationale.
• Des mobilités professionnelles vers le secteur privé :
Des passerelles public-privé permettent aux enseignants-chercheurs d’effectuer des mobilités en entreprise en étant placés en délégation, détachés ou mis à disposition pour effectuer des travaux de recherche, de valorisation ou d’autres activités. Ces mobilités sont valorisées sous certaines conditions dans la carrière des enseignants-chercheurs.
• L’évolution, possible mais plus rare, vers d’autres fonctions au sein de l’administration :
> recteur d’académie, directeur général, directeur d’administration centrale, conseiller, expert ou chargé de responsabilités administratives particulières auprès de l’administration centrale du ministère chargé de l’enseignement supérieur ;
> magistrat administratif (Conseil d’État et autres juridictions administratives), financier (Cour des comptes, Chambres régionales des comptes) ou judiciaire ;
> inspecteur général de l’administration de l’éducation nationale et de la recherche ou membre d’un autre corps d’inspection générale ;
> mobilité vers un cadre d’emploi ou un corps de fonctionnaires de même catégorie et de niveau comparable (administrateurs civils, préfets, conservateurs généraux des bibliothèques, des musées, du patrimoine, ingénieurs de recherche, etc.)
Repères pour l'exercice du métier d'enseignant-chercheur. Plus...

Brochure : Repères pour l'exercice du métier d'enseignant-chercheur

Posté par pcassuto à 01:41 - - Permalien [#]


Parcours professionnels d'enseignants-chercheurs / LES PROFESSEURS DES UNIVERSITÉS

Screenshot-2018-4-21 Journal de mise en ligne - ESR enseignementsup-recherche gouv frIls sont recrutés à un âge moyen de 45 ans et 8 mois (donnée 2017) toutes disciplines confondues. Les professeurs des universités recrutés via les concours nationaux d’agrégation de l’enseignement supérieur sont âgés en moyenne de 36 ans et 9 mois, soit plus jeunes que leurs collègues non agrégés (44 ans et 3 mois) dans les mêmes disciplines.
La plupart des professeurs des universités sont recrutés parmi les maîtres de conférences avec une ancienneté moyenne de 13 ans et 5 mois (92 % des recrutements de professeurs en 2017). Un peu plus de quatre sur dix d’entre eux exerçait en qualité de maître de conférences dans le même établissement. Les autres professeurs recrutés exerçaient des fonctions d’enseignement ou de recherche.
Repères pour l'exercice du métier d'enseignant-chercheur. Plus...

Brochure : Repères pour l'exercice du métier d'enseignant-chercheur

Posté par pcassuto à 01:38 - - Permalien [#]

Parcours professionnels d'enseignants-chercheurs / LES MAÎTRES DE CONFÉRENCES

Screenshot-2018-4-21 Journal de mise en ligne - ESR enseignementsup-recherche gouv frToutes disciplines confondues, les maîtres de conférences sont recrutés à un âge moyen de 34 ans et 4 mois (donnée 2017) et étaient lors de leur recrutement :
• post-doctorants (30 % en 2017 contre seulement 13 % en 2002) ;
• attachés temporaires d’enseignement et de recherche (ATER) non fonctionnaires (12 % en 2017, alors qu’ils représentaient 41 % de recrutements en 2002) ;
• enseignants non permanents, catégorie regroupant les enseignants titulaires de l’enseignement scolaire exerçant des fonctions d’ATER, les chargés d’enseignement et les agents temporaires vacataires (ATV), les associés, les lecteurs et maîtres de langues étrangères (13 % en 2017 contre 15 % en 2002) ;
• enseignants titulaires de l’enseignement scolaire (13 % en 2017 contre 17,5 % en 2002).
En 2017, la durée écoulée entre l’obtention du doctorat et le recrutement est supérieure à deux ans pour près de la moitié des nouveaux des maîtres de conférences (contre 28 % en 2002).
Toutes disciplines confondues, un peu moins d’un cinquième des maîtres de conférences recrutés ont obtenu leur doctorat dans l’établissement qui les a recrutés.
Les expériences professionnelles antérieures à l’entrée dans la carrière peuvent être reconnues et valorisées sous certaines conditions par reclassement dans un échelon du corps plus élevé que celui du début de carrière et donc une meilleure rémunération.
Repères pour l'exercice du métier d'enseignant-chercheur. Plus...

Brochure : Repères pour l'exercice du métier d'enseignant-chercheur

Posté par pcassuto à 01:37 - - Permalien [#]

Recrutement des enseignants-chercheurs / LES CANDIDATS NE POSSÉDANT PAS LA NATIONALITÉ FRANÇAISE

Screenshot-2018-4-21 Journal de mise en ligne - ESR enseignementsup-recherche gouv frIls peuvent être qualifiés par le CNU, puis postuler sur les emplois d’enseignants-chercheurs vacants publiés par les établissements, s’ils remplissent les conditions prévues par la réglementation en vigueur, identiques à celles applicables aux candidats de nationalité française.
En 2017, 18 % des maîtres de conférences et 8 % des professeurs des universités recrutés étaient de nationalité étrangère :
• 41 professeurs des universités de nationalité étrangère, dont 24 ressortissants européens ;
• 188 maîtres de conférences de nationalité étrangère, dont 83 ressortissants européens.
Repères pour l'exercice du métier d'enseignant-chercheur. Plus...

Brochure : Repères pour l'exercice du métier d'enseignant-chercheur

Posté par pcassuto à 01:33 - - Permalien [#]

Recrutement des enseignants-chercheurs / LES DÉTACHEMENTS DANS LES CORPS D’ENSEIGNANTS-CHERCHEURS

Screenshot-2018-4-21 Journal de mise en ligne - ESR enseignementsup-recherche gouv frL’accès aux corps de professeurs et de maîtres de conférences est également possible par la voie du détachement sous certaines conditions et modalités. Les fonctionnaires doivent appartenir à un corps assimilé aux enseignants-chercheurs ou à l’un des corps listé par le décret du 6 juin 1984 précité. Le détachement est prononcé par arrêté du président ou du directeur de l’établissement. Les agents détachés dans un des corps d’enseignants-chercheurs peuvent demander à être intégrés dans ce corps à l’issue d’un délai d’un an sous certaines conditions.
En 2017, le nombre de détachements est très faible : 5 détachements dans le corps des maîtres de conférences et 4 dans le corps des professeurs des universités (0,5% des postes pourvus).
Repères pour l'exercice du métier d'enseignant-chercheur. Plus...

Brochure : Repères pour l'exercice du métier d'enseignant-chercheur

Posté par pcassuto à 01:32 - - Permalien [#]


Recrutement des enseignants-chercheurs / LE CONCOURS NATIONAL D’AGRÉGATION

Screenshot-2018-4-21 Journal de mise en ligne - ESR enseignementsup-recherche gouv frLE CONCOURS NATIONAL D’AGRÉGATION DANS LES DISCIPLINES JURIDIQUES, POLITIQUES, ÉCONOMIQUES ET DE GESTION
L’accès au corps des professeurs des universités se fait soit par des concours ouverts par établissement, soit par la voie du concours national d’agrégation de l’enseignement supérieur. Les candidats à l’agrégation doivent justifier du doctorat,
ou de qualifications et titres de niveau équivalent. Le concours comporte trois ou quatre auditions selon la discipline du concours devant un jury nommé par le ministre chargé de l’enseignement supérieur. Les lauréats de ce concours choisissent, en fonction de leur rang de classement, leur affectation à partir d’une liste d’emplois établie par le ministre chargé de l’enseignement supérieur.
En 2017, 40 postes ont été offerts aux concours d’agrégation de l’enseignement supérieur en Droit privé et sciences criminelles, Science politique et Sciences de gestion : ils ont été tous pourvus.
En outre, le décret n° 2014-997 du 2 septembre 2014 a ouvert la possibilité, de procéder à des recrutements hors des concours nationaux de l’agrégation dans les disciplines économiques et de gestion, à titre expérimental, pour les concours 2016 à 2019.
Repères pour l'exercice du métier d'enseignant-chercheur. Plus...
Brochure : Repères pour l'exercice du métier d'enseignant-chercheur

Posté par pcassuto à 01:31 - - Permalien [#]

Recrutement des enseignants-chercheurs / DEUXIÈME ÉTAPE : LES CONCOURS DE RECRUTEMENT OUVERTS PAR ÉTABLISSEMENT

Screenshot-2018-4-21 Journal de mise en ligne - ESR enseignementsup-recherche gouv frDEUXIÈME ÉTAPE : LES CONCOURS DE RECRUTEMENT OUVERTS PAR ÉTABLISSEMENT EN VUE DE POURVOIR UN OU PLUSIEURS EMPLOIS D’UNE MÊME DISCIPLINE
Les maîtres de conférences sont recrutés au moyen de quatre types de concours prévus par l’article 26-I du décret du 6 juin 1984 :
• le premier concours est ouvert aux candidats titulaires d’un doctorat, d’une habilitation à diriger des recherches ou de qualifications et titres de niveau équivalent. Il représente la plus large part des recrutements. Au titre de la campagne de recrutement 2017, 1 219 postes étaient offerts et 1 059 pourvus par concours ;
• les deuxième, troisième et quatrième concours sont réservés aux candidats qui possèdent une expérience professionnelle : enseignants titulaires de l’enseignement du second degré, enseignants titulaires de l’École nationale supérieure d’arts et métiers ou, sous certaines conditions, autre expérience professionnelle d’au moins quatre ans (se référer au I de l’article 26 du décret du 6 juin 1984 précité pour les conditions d’accès à ces concours). Au total, 15 postes ont été publiés et 10 pourvus en 2017.
Les professeurs des universités sont recrutés au moyen de six catégories de concours prévus par les articles 46 et 46-1 du décret du 6 juin 1984 :
• le premier concours est ouvert aux candidats titulaires d’une habilitation à diriger des recherches, de qualifications ou titres de niveau équivalent. Il s’agit du concours le plus important numériquement. En 2017, sur 637 postes publiés, 521 ont été pourvus par concours ;
• les deuxième, troisième, quatrième et cinquième concours sont réservés aux candidats ayant une expérience professionnelle, notamment aux maîtres de conférences remplissant certaines conditions d’ancienneté ou ayant exercé des missions ou des responsabilités particulières précisées par l’article 46 du décret du 6 juin 1984 précité.
Au total, en 2017, 51 postes ont été publiés et 44 pourvus ;
• enfin, dans les conditions prévues par l’article 46-1 de ce même décret, des concours sont réservés aux maîtres de conférences habilités à diriger des recherches ayant achevé depuis moins de cinq ans un mandat de quatre ans en qualité de président, de vice-président d’université ou de chef d’établissement public à caractère scientifique, culturel et professionnel.
La procédure de recrutement repose essentiellement sur l’intervention d’instances composées d’enseignants-chercheurs. Les candidatures sur les emplois vacants sont d’abord examinées par un comité de sélection, composé d’enseignants-chercheurs et assimilés, au moins de même niveau que l’emploi à pourvoir.
Le comité de sélection auditionne les candidats qu’il a retenus en première sélection, effectue un classement de l’ensemble des candidats par un avis motivé unique et émet un avis motivé sur chaque candidature. L’avis du comité de sélection est transmis au conseil académique de l’établissement qui propose le candidat retenu (ou une liste de candidats classés par ordre de préférence). Le conseil d’administration a la possibilité d’émettre un avis défavorable motivé, en cas de désaccord sur le recrutement envisagé. Le président de l’établissement communique au ministre le nom du candidat sélectionné ou la liste de candidats. Les lauréats sont affectés selon leur classement et leurs voeux préférentiels pour les postes publiés dans le cadre de la session synchronisée caractérisée par un calendrier commun à l’ensemble des établissements.
Les maîtres de conférences sont nommés en qualité de stagiaire pour un an par arrêté du ministre chargé de l’enseignement supérieur et titularisés par arrêté du président d’université, après avis conforme du conseil académique. Les professeurs des universités sont nommés par décret du Président de la République.
Repères pour l'exercice du métier d'enseignant-chercheur. Plus...
Brochure : Repères pour l'exercice du métier d'enseignant-chercheur

Posté par pcassuto à 01:27 - - Permalien [#]

Recrutement des enseignants-chercheurs / PREMIÈRE ÉTAPE : LA QUALIFICATION

Screenshot-2018-4-21 Journal de mise en ligne - ESR enseignementsup-recherche gouv frPour être inscrits sur la liste de qualification aux fonctions de maître de conférences, les candidats doivent être titulaires d’un doctorat, de qualifications ou titres de niveau équivalent. Peuvent également être qualifiés, les candidats justifiant d’une expérience professionnelle de trois ans dans les six années précédentes (à l’exclusion des activités d’enseignement, de recherche dans un EPST - établissement public à caractère scientifique et technologique - et des activités accessoires), les enseignants associés à temps plein, les fonctionnaires détachés dans le corps des maîtres de conférences et les chercheurs des EPST.
Pour être qualifiés aux fonctions de professeur des universités, les candidats doivent être titulaires d’une habilitation à diriger des recherches, de qualifications ou titres de niveau équivalent. Peuvent également postuler les candidats ayant une expérience professionnelle de cinq ans minimum dans les huit années qui précèdent la demande d’inscription (à l’exclusion des activités d’enseignement, de recherche dans un EPST et des activités accessoires), les enseignants associés à temps plein, les fonctionnaires détachés dans le corps des professeurs des universités et les directeurs de recherche des EPST.
Les sections du CNU examinent les dossiers des candidats, qui comprennent notamment une description de leurs activités d’enseignement, de recherche, d’administration, d’autres responsabilités collectives et une présentation de leurs travaux, ouvrages et articles en nombre limité. Le CNU décide souverainement des critères d’examen des candidatures et de l’importance qu’il y accorde. Les modalités et critères d’appréciation des dossiers de qualification sont rendus publics par chaque section du CNU, sur son site internet. L’inscription sur les listes de qualification est valable quatre ans au 31 décembre de son obtention.
En 2017, 7 756 candidats ont été inscrits sur les listes de qualifications, dont 6 122 personnes qualifiées aux fonctions de maître de conférences, 1 666 qualifiées aux fonctions de professeur des universités et 32 inscrites sur les deux listes de qualification ; 25,3 % de personnes ont été qualifiées dans plusieurs sections du Conseil national des universités. Plus d’un tiers des enseignants-chercheurs recrutés en 2017 ont été qualifiés par le CNU la même année (38,2 % des maîtres de conférences et 36,3 % des professeurs des universités).
Les candidats aux concours peuvent être dispensés de qualification s’ils exercent des fonctions d’enseignant-chercheur d’un niveau équivalent à celui de l’emploi à pourvoir dans un établissement d’enseignement supérieur d’un État autre que la France. Ils peuvent alors candidater directement auprès des établissements sur les emplois vacants d’enseignantschercheurs. La recevabilité de leur candidature est examinée par le conseil académique de l’établissement, avant le passage devant le comité de sélection.
En 2015, 2 maîtres de conférences et 4 professeurs des universités exerçant des fonctions équivalentes d’enseignantchercheur à l’étranger et dispensés de qualification ont été recrutés.
Repères pour l'exercice du métier d'enseignant-chercheur. Plus...
Brochure : Repères pour l'exercice du métier d'enseignant-chercheur

Posté par pcassuto à 01:24 - - Permalien [#]

Recrutement des enseignants-chercheurs

Screenshot-2018-4-21 Journal de mise en ligne - ESR enseignementsup-recherche gouv frLes éléments ci-dessous concernent les enseignants-chercheurs relevant du décret n° 84-431 du 6 juin 1984, qui constitue le statut particulier du corps des professeurs des universités et du corps des maîtres de conférences. Pour plus de précisions, on se reportera aux textes réglementaires listés dans le tableau figurant à l’annexe 3 ci-dessous, ainsi qu’au rapport du bureau de la Commission permanente du Conseil national des universités (CP-CNU) intitulé « Le rôle du CNU dans le recrutement des enseignants-chercheurs ».
Les procédures de recrutement des corps spécifiques d’enseignants-chercheurs des grands établissements et des personnels contractuels d’enseignement et /ou de recherche ne sont pas traitées ici.
Les enseignants-chercheurs sont recrutés par des concours ouverts par établissement en vue de pourvoir un ou plusieurs emplois d’une même discipline, parmi les candidats inscrits sur la liste de qualification aux fonctions de maître de conférences ou sur la liste de qualification aux fonctions de professeur des universités établie par le Conseil national des universités (CNU). Le nombre maximum d’emplois à pourvoir est fixé chaque année par arrêté ministériel.
Les établissements ont la possibilité de procéder à des recrutements à tout moment de l’année « au fil de l’eau » et dans le cadre de la session dite « synchronisée » caractérisée par un calendrier commun à l’ensemble des établissements publiant leurs postes, avec une affectation des lauréats à partir du 1er septembre de l’année du concours. En 2017, 1 767 postes ont été publiés au titre de la session synchronisée, soit 86,2 % de la totalité des postes publiés.
Repères pour l'exercice du métier d'enseignant-chercheur. Plus...
Brochure : Repères pour l'exercice du métier d'enseignant-chercheur

Posté par pcassuto à 01:14 - - Permalien [#]

Compétences de l'enseignant-chercheur / DIFFUSER, TRANSFÉRER ET VALORISER LES CONNAISSANCES PRODUITES

Screenshot-2018-4-21 Journal de mise en ligne - ESR enseignementsup-recherche gouv fr• Mettre en forme ses résultats conformément aux attentes, aux normes et aux exigences de la communauté scientifique.
• Communiquer des résultats de haut niveau au sein de sa communauté (publications, colloques nationaux et internationaux).
• Synthétiser et mettre en forme des résultats spécialisés pour les rendre accessibles à tout public ; prendre en compte le niveau de connaissances et les attentes spécifiques de chaque type de public.
• Identifier les professionnels (industries, services, décideurs politiques) susceptibles de collaborer dans les projets de recherche ou en appliquer les résultats.
• Prendre en compte les règles en matière de protection des données et des résultats scientifiques.
Repères pour l'exercice du métier d'enseignant-chercheur. Plus...
Brochure : Repères pour l'exercice du métier d'enseignant-chercheur

Posté par pcassuto à 01:11 - - Permalien [#]