22 mars 2019

Université Paris Descartes

hceres.frLe redressement s’est en effet principalement opéré en augmentant significativement les ressources propres : les ressources recherches liées au PIA sont ainsi passées de 0 en 2013 à 6,5 M€ en 2015, les recettes de formation continue augmentant sur la même période de 1,7 M€ pour s’établir à 10,2 M€ en 2015.
L’université dispose de compétences sérieuses et de données fiables permettant de déterminer des coûts complets (comme cela a été réalisé pour la formation continue, les plates-formes et le patrimoine immobilier), même si ces calculs se heurtent à des difficultés lorsque le champ est plus vaste (laboratoires, formations).
En parallèle, l’établissement a souhaité réinvestir le champ de la FTLV avec la désignation d’un vice-président en charge des relations avec le monde socio-économique et la santé (RMSES) et la mise en oeuvre d’un appel à projet depuis 2015. L’activité peut maintenant s’appuyer sur deux services, le SFPC (service de la formation professionnelle et continue ; sept personnes), intégré à la direction des études et de la formation (DEF), et le POET (Pôle ouvert d’enseignement à tous). Même si le chiffre d’affaires est encore limité (volume financier d’environ 5 M€ en 2015), P7 s’est dotée pour le développement de ce champ d’activité de procédures et d’outils adéquats, qui constitueront un utile point d’appui dans la future Université de Paris. C’est dans le cadre d’une démarche de qualité de service que le réseau professionnel de la FTLV se met en place. Les résultats sont pour le moment peu visibles (stabilité des effectifs en formation continue et des validations des acquis de l’expérience – VAE – depuis quatre ans).
Télécharger Université Paris Descartes. Plus...

Posté par : pcassuto à - - Permalien [#]