hceres.frL’équipe présidentielle est composée du président de l’université, qui est également le président du conseil académique (CAC), des trois vice-présidents statutaires élus par leurs instances respectives, ainsi que de vice-présidents délégués, élus par le conseil d’administration (CA) sur proposition du président : VP relations internationales, VP valorisation et innovation, VP formation continue, orientation et insertion professionnelle ; une VP déléguée au numérique figure dans l’organigramme, mais n’est pas attribuée ; il n’y a pas de vice-présidence déléguée aux moyens, cette fonction étant assurée par le VP CA, ni au patrimoine.
L’alternance, jugée timide lors de la précédente évaluation s’est bien développée en lien avec le centre de formation d'apprentis (CFA) interuniversitaire. On compte aujourd’hui 207 apprentis et 104 contrats de professionnalisation, concentrés dans les DUT, les LP des champs DEG et STI et à l’ENSIM. Par contre, l’alternance n’est présente que dans deux spécialités de master et son périmètre pourrait être élargi significativement, avec l’appui de la formation continue de l’université, aujourd’hui restructurée autour d’un service unique.
Le service de formation continue (SFC), appelé auparavant centre universitaire d’éducation permanente (CUEP), est piloté depuis 2014 par un vice-président délégué. Il structure l’ensemble de la FTLV (Formation tout au long de la vie) et de la FC (Formation continue) de l’établissement à l’exception des contrats de professionnalisation pour l’IUT du Mans. Ce service aux compétences reconnues en matière d’ingénierie pédagogique maintient un lien fort avec le milieu socio-économique. Il a contribué avec le pôle des ressources numériques (PRN) au développement de l’EAD au cours de la présente période pluriannuelle (+ 10 %) et 60 % des usagers suivant un cursus en EAD relèvent de la FC. On y trouve en particulier un contingent significatif d’inscrits au DAEU (Diplôme d'accès aux études universitaires), marque de l’intérêt de l’établissement pour l’égalité des chances. Un autre élément tangible de la qualité de ce service est l’augmentation sensible des recettes de la formation continue qui ont plus que doublé dans l’espace de deux ans pour atteindre 550 k€ en 2015.
La diversification des ressources contractuelles, même si elle demeure limitée, pourra être explorée afin d’atténuer les effets d’un contexte budgétaire très contraint. Le développement de la formation continue peut constituer un levier.
Télécharger Université du Maine. Plus...