31 décembre 2018

Le processus de Bologne : 48 pays européens impliqués en 2017

Screenshot-2018-4-21 Journal de mise en ligne - ESR enseignementsup-recherche gouv frLe processus de Bologne a pour finalité la construction de l'espace européen de l'enseignement supérieur (E.E.E.S.). L'objectif est double : faire du continent européen un vaste espace "sans frontières", où la mobilité des étudiants et des enseignants chercheurs est naturelle ; et rendre cet espace européen lisible et attractif vis-à-vis du reste du monde.
La construction de l'espace européen de l'enseignement supérieur constitue une initiative intergouvernementale, développée dans le cadre de réunions régulières des ministres européens chargés de l'enseignement supérieur.
1998/ Déclaration de la Sorbonne : la France, l'Italie, le Royaume-Uni et l'Allemagne signent une déclaration sur "l'harmonisation de l'architecture de l'enseignement supérieur en Europe" qui met en avant la notion d'espace européen de l'enseignement supérieur (E.E.E.S.).
1999/ Déclaration de Bologne : 29 pays adoptent la déclaration fondamentale du "processus de Bologne" et s'engagent à coordonner leurs politiques et à faciliter la convergence des systèmes d'enseignement supérieur autour de principes-clés et de références communes afin de créer l'espace européen de l'enseignement supérieur.
Par la suite, les conférences ministérielles - organisées successivement à Prague (en 2001), Berlin (en 2003), Bergen (en 2005), Londres (en 2007), Louvain (en 2009), Budapest-Vienne (en mars 2010), Bucarest (2012) puis Erevan (2015) - ont conduit à un élargissement continu des pays membres, conjugué à des avancées constantes du processus de Bologne pour la mise en place effective d'un espace européen de l'enseignement supérieur (E.E.E.S.).
Depuis 2015, le processus de Bologne compte 48 pays européens, adhérant à la Convention culturelle européenne et répartis sur l'ensemble du continent européen, de la Finlande à Chypre, et de l'Irlande à la Russie.
Afin de concrétiser cet espace européen de l'enseignement supérieur, les ministres ont décidé de mettre en place des structures similaires qui :
  • établissent un système lisible et comparable de diplômes ;
  • soient fondées sur 3 niveaux ou cycles d'études supérieures : licence (déclinaison française du niveau "bachelor" dans l'E.E.E.S)/master /doctorat (ou "doctorate") ;

    avec un 3ème cycle fondé sur les doctorats qui s'articulent avec l'espace européen de la recherche,

L'E.E.E.S. a vocation à:

  • faciliter la mobilité,
  • renforcer l'attractivité de la zone Europe, en particulier grâce à une coopération portant sur la garantie de la qualité, au développement de diplômes conjoints, au système de crédits E.C.T.S. transférables et capitalisables, et au "supplément au diplôme" (ou annexe descriptive du diplôme). Plus...
Posté par : pcassuto à - - Permalien [#]