La fracture numérique n'est plus celle des années 2000 qui correspondait à une non-connection. Aujourd'hui, elle est davantage liée aux usages ou aux non-usages des mêmes outils numériques, très marqués par l'appartenance sociale. De fortes inégalités apparaissent et une part de la population risque l'exclusion numérique du fait de leur "illectronisme, cet illettrisme du numérique".
Source : http://www.gref-bretagne.com/Actualites/Revue-de-presse/Illectronisme.-Vers-une-nouvelle-fracture-numerique