15 octobre 2018

La Cnil demande un débat sur la réglementation des nouveaux usages vidéo

En janvier 2018, la ville de Nice expérimentait l’application mobile Reporty permettant aux citoyens de filmer une incivilité et d’envoyer directement la vidéo au centre de vidéosurveillance de la police municipale. Pointant "la fragilité de la base légale" du dispositif, la Cnil avait demandé l’arrêt de l’expérimentation. La mise en œuvre de la réforme du stationnement a pour sa part multiplié l’usage des caméras de vidéosurveillance pour lire automatiquement les plaques d’immatriculation et vérifier le droit à stationner des véhicules. Plus...

Posté par : pcassuto à - - Permalien [#]