Un an après le lancement des états généraux de l'alimentation (EGA), l'avenir des agriculteurs s'est-il éclairci ? Dès l'ouverture de ces travaux, une priorité s'était imposée : la nécessité de garantir un revenu décent aux producteurs, et donc de travailler sur les modalités de fixation des prix pour une meilleure répartition de la valeur entre producteurs, transformateurs et distributeurs. Plus...