06 mai 2018

Conservative Voices Welcome at Brown

HomeBy Jeremy Bauer-Wolf. While the university has been known as a place where students shouted down a speaker, administrators are trying to shake that image, and a new student group has launched to diversify the types of speakers who visit. More...

Posté par pcassuto à 14:18 - - Permalien [#]


Berkeley Releases Free Speech Recommendations

HomeBy Jeremy Bauer-Wolf. A University of California, Berkeley, commission has recommended the institution either add or modify campus free speech zones, make police presence less intimidating at disruptive events, and explore whether it can cap security costs. More...

Posté par pcassuto à 14:09 - - Permalien [#]

Should Athletes Be Paid for Name and Image?

HomeBy Jeremy Bauer-Wolf. A National Collegiate Athletic Association special commission on reforming college basketball recently ducked the issue of athletes being paid for their name, image or likeness -- currently banned under the association's rules. More...

Posté par pcassuto à 14:08 - - Permalien [#]

More Growth for Handshake

HomeBy Jeremy Bauer-Wolf. The career-services platform grows more popular with students and campus career centers as company makes changes in response to concerns about data privacy. More...

Posté par pcassuto à 14:06 - - Permalien [#]

White Supremacist in the Library

HomeBy Jeremy Bauer-Wolf. University of Virginia bans organizer of last year's fatal Unite the Right rally from coming on campus after calls from students and professors to do so. More...

Posté par pcassuto à 14:05 - - Permalien [#]


New Plan to Reform College Basketball

HomeBy Jeremy Bauer-Wolf. A special National Collegiate Athletic Association panel on college basketball on Wednesday called for high school players to be eligible for the professional draft -- nixing the so-called one-and-done phenomenon. Along with harsher punishments for programs that violate the rules, this was among the commission’s sweeping suggestions, an attempt to mitigate corrosive influences on the sport. More...

Posté par pcassuto à 14:04 - - Permalien [#]

Barred From Her Campus Home

HomeBy Jeremy Bauer-Wolf. A University of Maryland student who voluntarily checked into the hospital for a mental health scare wasn't allowed back into her campus apartment, which struck many on campus as insensitive. More...

Posté par pcassuto à 14:03 - - Permalien [#]

Subtly Silencing a Sexual Assault Accuser?

HomeBy Jeremy Bauer-Wolf. A James Madison administrator told a student that talking with reporters about her case could violate university policies, a message that has been heavily criticized among civil liberties advocates. More...

Posté par pcassuto à 14:01 - - Permalien [#]

Colloque international "Patrimonialiser la mémoire diasporique" - 11-12 mai 2018

Résultat de recherche d'images pour "allsh amu"Troisième colloque international du projet « Pensando Goa »

Le colloque international organisé dans le cadre du projet  Pensando Goa  (USP), par le laboratoire I.M.A.F./CNRS, le département d’études luso-brésiliennes et par la chaire Eduardo Lourenço (Camões IP) s’inscrit dans un axe sur lequel l’Université d’Aix-Marseille a investi ces dix dernières années : l’étude de la valorisation scientifique et de la visibilité touristique des  patrimoines matériels et immatériels. La mise en scène des pratiques et des savoirs suppose une association transdisciplinaire complexe que l’expérience des projets comme  Pensando Goa  peut aujourd’hui mobiliser au  profit de la visibilité des patrimoines de Goa [et au-delà, des territoires « lusophones » de l’océan Indien] au carrefour entre Littérature, Histoire, Histoire de l’Art, archéologie, Anthropologie, Linguistique. En matière des nouveaux axes de recherche transdisciplinaire, l’exemple de Goa représente une des possibilités les plus intéressantes d’étude de cas. Ce territoire possède non seulement un des plus riches patrimoines de l’Asie mais aussi un des plus grands potentiels touristiques du monde. Il occupait, dans l’imaginaire européen des voyageurs de l’Epoque Moderne, la place qu’occupe aujourd’hui Rio de Janeiro dans le désir de découverte du touriste occidental. Goa dispose d’un magnifique paysage côtier et rural, ainsi que d’un patrimoine culturel singulier. Cependant, son patrimoine matériel, reconnu par l’UNESCO, se trouve menacé par un nombre excessif de visites touristiques nationales et internationales et un investissement insuffisant dans les infrastructures d’accueil du public. Au contraire, le  patrimoine privé (palais, chapelles familiales, petits temples) n’arrive pas à se structurer en tant que secteur rentable, ce qui met en danger son maintien et sa survie.
Beaucoup de pays occidentaux avec une forte composante touristique ont réussi à attirer l’investissement d’institutions et des ressources gouvernementales dans la valorisation du  patrimoine immatériel (savoirs, techniques, langues, arts, musique, littératures, tradition orale et écrite) au vu du potentiel économique et de prestige (notamment la reconnaissance par l’UNESCO) que cela amènerait à constituer. Toutefois cela n’a pas été le cas des autorités et des institutions de Goa. Des programmes universitaires internationaux, des associations régionales et certains propriétaires de biens historiques ont dernièrement rempli ce rôle. Il existe à cet égard des projets de développement de pratique muséologique et de valorisation d’événements traditionnels. La désintégration progressive des anciennes communautés de la société de Goa (dû à des facteurs comme l’âge avancé, la migration, l’émigration, la forte immigration) explique en partie ce contexte.
L’insuffisance d’instruments d’aide existants (supports informatiques, communication…) contribue aussi à cette absence de visibilité. L’époque dite « portugaise », qui intéresse une bonne partie des chercheurs du projet représente un potentiel important pour ce qui concerne les diasporas dans le sens large du terme. Comme dans beaucoup d’autres régions du monde, les communautés qui possèdent une identité « diasporique », comme c’est le cas de celle de Goa (chrétiens, hindous, et, dans une moindre mesure, musulmans, arméniens et juifs), constituent un vrai potentiel de dépôt de mémoire. Par ailleurs, outre la déjà très connue Amérique coloniale, l’Asie et l’Afrique coloniales représentent un nouveau segment de découverte pour le « tourisme de niche » occidental attentif aux critères de développement durable et de respect pour les populations locales. Ce phénomène séduit de plus en plus les investisseurs, inquiets de la possible menace de « zoologisation » des  populations locales (c’est le cas par exemple, actuellement, de certains villages de tradition  judaïque au Portugal).
Les résultats de la recherche académique débouchent parfois sur la reproduction des mythes diasporiques dans certains groupes sociaux comme cela a été le cas de la communauté afro-brésilienne de Rio de Janeiro après la découverte et la patrimonialisation par l’UNESCO du cimetière des esclaves du Valongo. Pour cette raison, l’univers académique joue un rôle de  premier plan dans ce processus de recréation, de réappropriation, et surtout de décolonisation de la mémoire, phénomène dans lequel il est l’un des acteurs.

Nous proposons trois axes d’analyse et de discussion.

AXE 1 – PRODUIRE EN SITUATION DE DIASPORA et PRODUIRE SUR LES DIASPORAS
Coordination : José Tavim (IICT/UNL), Pauline Cherrier (IRASIA)

Cet axe permettra d’évaluer la nature et la continuité de la production culturelle d’individus et de groupes sociaux en situation de diaspora (portugais en Inde, portugais hors de l’Inde portugaise…, mais aussi d’autres communautés et nationalités pour établir un axe de comparaison). Les processus de maintien de l’identité culturelle des communautés asiatiques, de Goa (chrétiens et hindous) seront analysés, notamment la publication de la presse au Mozambique ou dans l’Inde britannique, la patrimonialisation du passé, la réinvention de l’Histoire, la création d’un imaginaire communautaire, où la nostalgie du homeland et dont les critiques produites ont conduit à une activité littéraire intéressante.
L’articulation entre l’héritage de mémoire et les cultures des nouveaux espaces de résidence constitue actuellement un axe de réflexion pour les chercheurs sur l’Océan Indien. Inversement, l’insertion des communautés de Goa dans les différents contextes de diaspora représentent un objet de recherche dans différentes perspectives théoriques. Ce panel a pour objectif d’évaluer les résultats de ces intersections, des conflits et des ambiguïtés qu’ils ont  produit, des harmonies et des ententes, des productions culturelles respectives.
Plus récemment, le phénomène du roman historique (anglosaxon, lusophone, francophone) sur les diasporas (juives, captifs…) en mouvement et en situation de  persécution/exil forcé représentent aujourd’hui un des secteurs les plus rentables du monde éditorial (roman et même roman graphique). Sans aucun doute, cet imaginaire stéréotypé de la  persécution, aussi déjà traduit en circuits de dark tourism (route des esclaves, quartiers juifs…), ne correspondra pas à l’imaginaire propre aux diasporas que celles-ci cherchent à construire au long des générations. Ce secteur de la recherche s’est dernièrement développé avec les travaux  pionniers de Maria Graciete Besse (Univ. Sorbonne) et Maria Fátima Marinho (Univ. Porto).

AXE 2 – DE L’INVISIBILITE A L’ICONOGRAPHIE ATOMISEE : VISUALISER LES DIASPORAS ET LES MINORITES A GOA ET DE GOA DANS LE MONDE
Coordination: Carla Francisco (IMAF), Luis Cabral de Oliveira (CEDIS)

Cet axe vise à réfléchir sur la production iconographique coloniale et post-coloniale des diasporas en situation de : 1/migration (fonctionnaires, militaires, particuliers…), 2/captivité (esclaves, cafre s…), 3/déplacement forcé (déportation, bannissement, exil…), 4/voyage de découverte.
Cet axe permettra d’alimenter la réflexion sur la patrimonialisation d’un secteur iconographique peu exploré par l’historiographie : celui de la vaste communauté des condamnés (inquisition, droit commun…) à la déportation dans les ports d’Afrique et d’Asie, parmi lesquels beaucoup ont décidé de déserter et accepter de servir des souverains locaux. L’iconographie britannique, hollandaise, moghole, malaise et autres garde parfois d’infimes traces qui peuvent enrichir la recherche documentaire.
Par ailleurs, l’invisibilité des diasporas dans les représentations iconographiques d’Asie et d’Afrique portugaises jusqu’au XIX e  siècle contraste avec une production quasi obsessive d’images au Brésil (peinture, sculpture, gravure, photographie…), des images largement diffusées dans le monde occidental à partir du XIX e  siècle. Les causes de ces phénomènes de visibilité/invisibilité peuvent être discutées et alimenter la réflexion dans toutes les disciplines de la recherche. 
Nous voudrions que cet axe réunisse, en ce qui concerne l’Inde, des chercheurs, des conservateurs du patrimoine et des collectionneurs privés. Il est question de penser l’idéologie de la production iconographique et les stratégies postérieures de conservation ou destruction des images. Le secteur de la gravure et de la photographie coloniale peut être particulièrement valorisé. Au final, nous espérons que le colloque alimente le projet  Pensando Goa  dans l’axe  patrimonial portant sur la construction d’une base de données iconographique à propos des diasporas dans l’Afrique et l’Inde portugaises.

AXE 3 – « LITTERATURE ET TOURISME, REPRESENTATIONS ET PRODUCTIONS TEXTUELLES DES MINORITES »
Coordination: Rita Baleiro (Univ. Algarve – C.E.C.), Adriana Florent (CAER/AMU)

Cet axe s’inscrit dans la continuité des résultats scientifiques du projet de recherche  Lit&Tour   créé en 2012 à l’initiative de plusieurs laboratoires portugais et brésiliens. Les exemples célèbres du Château d’If à Marseille (  Le Comte de Monte-Cristo , et l’abbé Faria) ou même plus récemment celui de  Harry Potter   à Oxford… prouvent que l’œuvre littéraire offre, grâce à la fiction, une notoriété mondiale à un espace fictif et impose par conséquent cette identité de la fiction à l’espace réel. Ce dernier finit par la légitimer comme élément de mémoire  patrimoniale. Les maisons/musée d’écrivain, conçues à partir du modèle anglais, sont, elles aussi, de pures fictions. La  Bahia  de Jorge Amado est celle de ses personnages et les lecteurs-touristes visitent la ville, un roman à la main. Il se passe la même chose, à plus petite échelle, avec la Goa de Antonio Tabucchi. A une époque où les voyages sont accessibles à la majorité des classes sociales, le lecteur de fiction construit cette niche privilégiée et exigeante : la version loisir de sa pratique de lecture. Cette « innovation » dans les produits éditoriaux de la fiction  attire actuellement un soutien de plus en plus important de la part des institutions nationales et municipales (cf. la Lisbonne de Fernando Pessoa) et requiert une articulation avec la recherche universitaire.
Quand nous pensons au tourisme littéraire et par conséquent aux touristes littéraires, nous pensons évidemment à une minorité d’individus (concept pur de tourisme de niche) dans le gigantesque univers du déplacement de loisir. En réalité, la relation entre tourisme et littérature est déjà, elle-même, une niche dans le segment très minoritaire du tourisme culturel. Compte tenu du caractère restreint du panel « littérature et tourisme », représentations et  productions textuelles des minorités, nous voudrions accueillir des communications susceptibles de promouvoir la réflexion sur les sujets suivants : 1/ représentations d’expériences de tourisme littéraire, 2/ représentation des touristes littéraires, 3/ imaginaire des lieux et destinations littéraires, dark tourism  inclus. Il s’agit là de penser les pratiques et les méthodes d’analyse pour ce nouveau segment de recherche scientifique, applicables à la création de  produits touristiques par les institutions culturelles. Nous intégrons dans la « génétique littéraire » tout type de création fictionnelle (récit de voyage, roman, essai, poésie, biographie de saints ou de personnages célèbres…).

Programme

Vendredi 11 Mai
Campus Schuman, 29, Avenue Robert Schuman,
Bâtiment Multimédia T1
(Salle de Colloque)
9h30 - 9h45
Inauguration du Colloque
”Patrimoinialiser la mémoire diasporique”
Sophie Saffi - Vice-doyenne U.F.R. A.L.L.S.H.
Henri Médard – Directeur IMAF/CNRS centre d’Aix
9h45 - 10H45
Conférence inaugurale :
Rosa Maria Perez
CRIA/ISCTE/Institut Universitaire de Lisbonne
Diáspora ‒ Periodização, processos, contextos
SALLE COLLOQUE 11h00 - 13h00 SALLE 2.08
La route de la violence : diasporas
et captivité
Modérateurs: Adriana Florent - Henri Médard
Maria Fernanda Bicalho
Universidade Federal Fluminense (Brésil)
Comunidades diaspóricas africanas no Rio de
Janeiro Setecentista
Luís Cabral de Oliveira
ESTG-IPLeiria/CEDIS-FDUNL
As vozes dos outros: testemunhos dos degredados
para Goa (séculos XVIII-XIX)
Patricia Souza de Faria
Département d’Histoire/PPGHR-UFRRJ/Boursière
FAPERJ
De Goa a Portugal: deslocamentos forçados e vida
cotidiana de escravos Asiáticos em Lisboa (século
XVII)
João Teles e Cunha
(Instituto de Estudos Orientais - Universidade Católica
Portuguesa/CHAM-FCSH-Universidade NOVA de Lisboa-
UAç)
A escravatura na Índia portuguesa por volta de
1600: um estudo de casos de dependência extrema
em Goa
Totalitarismes et diasporas:
patrimonialiser les mémoires
Modérateur: Tereza De Almeida – Sophie
Saffi
Sandra AtaídeLobo
CHAM-Centro de Humanidades/FCSH-NOVAUAC
Os intelectuais goeses e Seara Nova
Nicole Khouri
Paris I – I.M.A.F.
Les dernières années de l’Estado da India: Récits
de mémoires
Eve Fourmont
A.M.U. – C.A.E.R.
La carte collaborative de l’exil et la guerre
d’Espagne
Pierre Lopez
A.M.U. – C.A.E.R.
Diaspora et mémoire collective au Chili : Villa
Grimaldi Monument historique et lieu de défense
des Droits de l'Homme

SALLE COLLOQUE 14h00-15h30 SALLE 2.08
Goa hors les murs : représentations,
transferts culturels, résistances
culturelles
Modérateur: Maria Fernanda Bicalho – Everton
Machado
André Teixeira
Universidade Nova de Lisboa/CHAM
A queda da Província do Norte e a diáspora
descendente em Bombaim
Ernestine Carreira
A.M.U.- I.M.A.F./C.N.R.S;
Os «Portugueses» do Padroado: elites católicas e
poder urbano na Índia inglesa (séculos XVIII e
XIX)
Fatima Da Silva Gracias
Goa University
Goan Women’s Diaspora in the Twentieth Century
Bombay
Diasporas: productions culturelles,
écritures hispanophones et lusophones
Modérateur: Pedro Duarte/Silvia Regina da Silva
Carolina Cunha Carnier
A.M.U. – D.E.P.B
L’écriture féminine de la diaspora : Ida Vitale
(Uruguay) et Vimala Devi (Goa)
Claire Vialet Martinez
A.M.U. – D.E.L.H.A.M.
Raconter et se raconter en musique. Réflexions sur la
diaspora gitane à partir de Persecución de El
Lebrijano (1973)
Adma Muhana
Universidade São Paulo
Noticia dos “Authores naturaes da India dos dominios do
Reino de Portugal” (1738)
15h45-17h45
Goa hors les murs : représentations,
transferts culturels, résistances
culturelles
Modérateurs : Pedro Carmo Costa/Luis
Oliveira
Helder Garmes
Universidade de São Paulo
Para uma história do conto de língua portuguesa em
Goa
Duarte Braga
CEC - Universidade de Lisboa/Fapesp
Auto-orientalismo? Macaenses e goeses católicos e a
produção de conhecimento científico
Filipa Lowndes Vicente
Universidade de Lisboa/ Instituto de Ciências Sociais
Objectos, imagens e identidades em exposições
industriais, agrícolas e artísticas em Goa (1860-1952)
Gonçalo Graça Brito
Universidade Católica portuguesa
Entre o Índico e o Atlântico. A introdução do
escotismo ismaelita no império português (1930-
1942)
Diásporas: productions culturelles:
tourisme et imaginaire
Modérateurs : Ana Margarida
Fonseca/Cristina Tejero
Elisabeth Naudou
A.M.U. – I.R.A.S.I.A.
La piraterie et ses trésors dans l’Océan indien au
XVIIIème siècle : la fabuleuse histoire du navire
Nossa Senhora do Cabo et de la « Fiery Cross » de la
Cathédrale Sé de Velha Goa
Judith Obert
A.M.U. – C.A.E.R.
Tourisme littéraire pour les petits...et les grands!
17h-19h00 SALLE 2.08
Workshop - Diasporas et recherches de demain - Rencontre chercheurs/étudiants
Modérateurs: Ana Conceição/Daniela Preizal
19h15-20h Bibliothéque Universitaire Les fenouillères
Inauguration Expostion les Couleurs de Goa

Samedi 12 Mai
Campus Schuman, 29, Avenue Robert Schuman,
Bâtiment Multimédia T1
(Salle de Colloque)
10h00 - 12h00
Inauguration de la Chaire Eduardo Lourenço
Em présence de
José Luis Carneiro
Secrétaire d’Etat aux Communautés Portugaises
Jorge Torres Pereira
Ambassadeur du Portugal en France
Luís Faro Ramos
Président de Camões, Instituto de Cooperação e da lingua
Marie Masclet de Barbarin
Vice-Présidente du conseil d’Administration de l’Université d’Aix-Marseille
Pierre-Yves Gilles
Doyen de la Faculté des arts, lettres, langues et sciences humaines
d’Aix-Marseille Université
Et du
Professeur Eduardo Lourenço

SALLE COLLOQUE 14h30 –15h50 SALLE 2.08
Diasporas, déplacements et
acculturations
Modérateurs Luiz Romano/Pierre Lopez
José Pessoa
Universidade Federal Fluminense
Diásporas e locais de memória : o dossiê UNESCO
do Cais do Valongo (desembarcadouro e cemitério
dos escravos) do Rio de Janeiro
José Tavim
Centro de História, Faculdade de Letras, Universidade
de Lisboa
La scène du carnaval à Rio de Janeiro: une étape pour l’investigation sur l’intégration des Juifs dans l’univers social carioca
Pauline Cherrier
A.M.U. – I.R.A.S.I.A..
Représentations du Carnaval dans les communautés nippo-brésiliennes du Japon contemporain
Débat
Patrimoine, architecture et
mémoire
Modérateurs : Luis Cabral de Oliveira/Rosa Maria Perez
Carla Francisco
A.M.U. – I.M.A.F./C.N.R.S.
De la “machila” à la “cadeirinha”: l’imagerie de
l’esclave porteur à Goa et au Brésil
Pedro Carmo Costa
Ingénieur/Collectionneur
Elites Católicas Goesas e a diáspora quotidiana
Fatima Gracias
Dhempe College of Arts and Science
Life Style and conditions of women in Goa
Débat
15h50 – 16h10 PAUSE

SALLE COLLOQUE 16h10 – 17h30 SALLE 2.08
Modérateurs : Pauline Cherrier/Ana
Margarida Fonseca
Marion Vieu
A.M.U. – L.E.S.T. - C.N.R.S.
Produire en situation de diaspora et produire sur les diasporas
Chantal Zheng
A.M.U. – I.R.A.S.I.A.
Identité diasporique transnationale, transmission de la mémoire et ré-ancrage original dans le pays d’origine à travers les exemples des Chinois de l’île de Quemoy (Taiwan) et des Chettiars du Tamil Nadu (Région du Chettinad).
Madeira Patricia
A.M.U. - C.A.E.R.
Diasporas et consommation de produits patrimoniaux : les palais de Goa dans la diffusion éditoriale.
Débat
Modérateurs : José Pessoa/Fatima Gracias
Regina Célia Da Silva
Université de Naples – L’Orientale
Entre cultures et couleurs : Angelo da Fonseca
Monica Esteves Reis
Universidade Nova de Lisboa, CHAM
Três visões em três séculos do património edificado, integrado e móvel de Goa
Cristina Castelo Branco
A.M.U. – D.E.P.B.
Arquitetura como expressão de culturas e criação dememórias - Entre o local e o global, onde seposiciona a arquitetura portuguesa, enquantoveículo de   uma   cultura e promotora de memórias epatrimónios
Débat

Dimanche 13 Mai
Institution des Invalides – Légion étrangére
Chemin de la Pallière 13114 Puyloubier
9h00 – 10h30
Literatura e turismo : interseções e reciprocidade
Rita Baleiro et Silvia Quinteiro
Universidade do Algarve / Centro de Estudos Comparatistas, FLUL
A investigação em literatura e turismo em Portugal : o estado da arte
Silvia Quinteiro et Rita Baleiro
Universidade do Algarve / Centro de Estudos Comparatistas, FLUL
A criação de paisagens turístico-literárias no Algarve
10h30 – 12h00
Grands auteurs et potentiel touristique
Modérateurs : Adriana Florent
Anna Ferreira
Universidade do Porto
Geografia e Literatura – uma abordagem de turismo criativo a partir da obra de Camilo Castelo Branco
Maria Mota Almeida
Instituto de História Contemporânea - FCSH/ NOVA
Viajar com um escritor: da investigação à ação
Cammaert Felipe
Centro de Estudos Comparatistas, FLUL
Fernando Pessoa e Lisboa: um percurso literário entre a (foto-)biografia e o roteiro
14h00 – 16h00
Expressões de turismo literário em espaço urbano
Modérateur : Rita Baleiro
Cristina Tejero
Centro de Estudos Comparatistas, FLUL
Os festivais literários em Portugal: cultura, turismo e branding
Luís Romano
UNIFPESSSOA (Maraba, PA – Brésil)
Cecília Meireles e o carnaval no Rio : revista Travel in Brazil e outros registros
Juliana Menezes
Universidade Federal Rio Grande do Sul
Ilhéus, Lisboa - o imaginário das cidades nas narrativas de Jorge Amado e José Saramago
16h00 – 18h00
Tourisme Littéraire et diasporas
Modérateur : Sílvia Quinteiro
Ana Margarida Fonseca
ESTG-IPG/ Centro de Estudos Comparatistas, FLUL
Derivas pós-coloniais: turistas e viajantes em espaços de fronteira
Everton Machado
Centro de Estudos Comparatistas, FLUL
Hiperidentidade e orientalismo em O Murmúrio do Mundo de Almeida Faria
Adriana Florent
A.M.U./CAER
Itinerários carcamanos : representações da figura do imigrante italiano em São Paulo

Colloque international "Patrimonialiser la mémoire diasporique". Plus...

Posté par pcassuto à 12:27 - - Permalien [#]

In Germany, Research Prestige Linked to Student Satisfaction

HomeBy David Matthews for Times Higher Education. Students in Germany rated their curriculum, teaching and job prospects more highly when their universities were labeled “excellent” by the government -- even though the award was unrelated to teaching, according to new research. More...

Posté par pcassuto à 11:57 - - Permalien [#]