31 mars 2018

Miviludes - Risque de rupture des liens familiaux

MiviludesL’enfermement que ces pratiques impliquent induit généralement une rupture avec le cercle familial élargi qui reste extérieur au mouvement, le cas le plus fréquent étant celui d’une défense de fréquenter les grands-parents. Plus...

Posté par pcassuto à 22:20 - - Permalien [#]


Miviludes - Risque de négation de la personnalité de l’enfant

MiviludesCette appropriation, qu’elle soit symbolique ou réelle, se double parfois d’un surinvestissement par lequel l’enfant se voit attribuer une « mission » en vertu de potentialités invisibles qui lui seraient propres : dons de divination, de guérison, intelligence supérieure, pureté, germe idéal des générations futures ; l’enfant devient le réceptacle des fantasmes de toute-puissance du mouvement. Il se trouve par là même nié dans sa personnalité, réduit à sa simple fonction et, le plus souvent, soumis à des pressions psychologiques l’obligeant à adopter un comportement conforme aux attentes des adeptes et du maître. Plus...

Posté par pcassuto à 22:19 - - Permalien [#]

Miviludes - Risque de rupture de la filiation symbolique

MiviludesAu pire, les enfants deviennent la « propriété » du mouvement lui-même ou du maître avec toutes les dérives que cette situation peut impliquer (brimades, violences psychologiques et physiques, déplacements forcés, voire l’absence de déclaration de l’enfant à sa naissance). Plus...

Posté par pcassuto à 22:18 - - Permalien [#]

Miviludes - Risque de délaissement et d’abandon matériel ou moral du mineur

MiviludesDans la plupart des cas, les mouvements sectaires induisent chez leurs adeptes une subordination de leur vie personnelle à la pratique de leur croyance. Les liens familiaux s’en trouvent distendus, les parents délaissant leur rôle parental vis-à-vis d’enfants qui peuvent être considérés comme une gêne à la pratique (exclusion des enfants qui pleurent, isolement forcé, absence de dialogue et d’activités communes et ludiques, etc.). Plus...

Posté par pcassuto à 22:17 - - Permalien [#]

Miviludes - Le développement social et affectif de l’enfant

MiviludesAfin d’affermir leur emprise sur les individus, certains mouvements dénigrent la cellule familiale en exigeant de leurs adeptes une dévotion inconditionnée vis-à-vis du maître ou de l’organisation sectaire. La relation affective entre parents et enfants constitue alors un obstacle à cet objectif de soumission. Plus...

Posté par pcassuto à 22:17 - - Permalien [#]


Miviludes - Enfance en danger et risques sectaires

MiviludesDans une perspective d’élargissement des actions de prévention et des procédures de repérage et de signalement des mineurs en danger, la notion de « danger » a été préférée par la loi du 5 mars 2007 à celle, plus limitée, de maltraitance. Cet usage a permis de donner plus de cohérence aux missions respectives des autorités administrative et judiciaire puisque le danger, qui intègre, outre le concept de « mauvais traitement », la dimension du risque, est désormais l’unique critère retenu dans le Code civil et le Code de l’action sociale et des familles pour justifier la mise en œuvre d’une intervention de protection sociale ou judiciaire.
La situation d’un mineur en danger ne se limite donc pas à des cas de maltraitance avérés mais implique la prise en compte d’un risque potentiel dans le cadre d’une prévention nécessaire. Il y a risque lorsque les mineurs sont exposés à des conditions d’existence susceptibles de mettre en danger leur santé, leur sécurité, leur moralité ou leur éducation. Plus...

Posté par pcassuto à 22:13 - - Permalien [#]

Miviludes - L’adolescent séduit par un discours alternatif et absolu

MiviludesDans l’adolescence, le mineur, dans son désir de transgression et de liberté, peut être approché et séduit par des discours absolus et alternatifs relayés par des mouvements qui revendiquent en apparence des idéaux de progrès et de solidarité mais qui, dans leur fonctionnement, visent en fait une captation des esprits et des biens. Ce type d’emprise peut occasionner chez l’adolescent ou le jeune adulte des comportements violents vis-à-vis de lui-même ou des autres, voire le conduire à rompre tout lien avec sa famille. Plus...

Posté par pcassuto à 22:12 - - Permalien [#]

Miviludes - L’enfant pris en charge par un praticien

MiviludesLorsque les parents, soucieux du devenir de l’enfant et inquiets pour sa santé ou son développement, décident de consulter un praticien, celui-ci peut, dans l’intimité de la consultation, entamer un travail de persuasion vis-à-vis de l’enfant puis des parents qui sont en situation de fragilité vis-à-vis des difficultés rencontrées par leur enfant. L’enfant devient alors la porte d’entrée du mouvement dans la famille. Plus...

Posté par pcassuto à 22:11 - - Permalien [#]

Miviludes - L’enfant de parents adeptes

MiviludesLorsque l’enfant naît dans une famille dont les parents sont des adeptes ou le deviennent pendant sa petite enfance, il se trouve immergé très tôt dans le « bain » des pratiques et des croyances, adhérant presque naturellement, par imitation d’abord puis par conviction, aux comportements de ses parents. Cette situation peut conduire à un enfermement, symbolique ou effectif, au sein du seul cercle familial ou parfois au sein de communautés fermées. Ses uniques fréquentations seront la plupart du temps d’autres enfants d’adeptes, à l’exclusion du monde environnant présenté comme néfaste ou « impur ». Plus...

Posté par pcassuto à 22:10 - - Permalien [#]

Miviludes - L’enfant cible

MiviludesLe centre névralgique d’une dérive sectaire étant l’emprise mentale, il va de soi que les mineurs, en quête d’eux-mêmes et confiants dans le discours des adultes, en sont des cibles privilégiées : tout d’abord parce qu’ils sont faciles à convaincre, ensuite parce qu’ils constituent l’avenir d’un mouvement, ses germes futurs. L’enfant permet d’assurer l’avenir du mouvement : formé tout petit dans le discours du groupe, il sera à l’âge adulte un adepte convaincu ; mais il est également le vecteur par lequel les adultes vont adhérer au mouvement, en servant d’appât, d’enjeu ou, en étant lui-même propagandiste du mouvement, cherchant à influencer la société selon ses préceptes et présentant de lui une image jeune.
La situation des mineurs face aux dérives sectaires ne recouvre pas une seule et unique réalité qu’il serait aisé d’identifier mais relève au contraire d’une multiplicité de circonstances qui doivent être appréhendées dans leur singularité. Il est cependant possible de distinguer trois types de situations où l’enfant peut se voir confronté à un risque de dérive sectaire. Plus...

Posté par pcassuto à 22:00 - - Permalien [#]