Avant le CIF, le salarié a le droit de demander un départ en CIF après un an dans l’entreprise.

Pendant le CIF, il a le droit :

  • De cumuler des congés payés
  • De percevoir sa rémunération, comprise entre 80 et 100 % de son salaire initial, en cas de financement par le Fongecif Île-de-France.

En cas d’interruption de la formation (fermeture de l’organisme de formation, vacances…), trois options sont à envisager avec l’ employeur :

  • Réintégrer l’entreprise
  • Utiliser ses droits aux congés payés ou RTT
  • Prendre des congés sans solde

Après le CIF, il a le droit de réintégrer son poste, ou un poste équivalent, dans l’entreprise.

Quelles obligations ?

Avant le CIF, le salarié doit adresser une demande d’autorisation d’absence à l’employeur par courrier avec accusé de réception ou par lettre remise en main propre contre décharge :

  • Pour un CIF-CDI, 120 jours avant le début de la formation
  • Pour un CIF-CDD, 90 jours avant le début de la formation

Il doit préciser au minimum dans sa demande les informations ci-dessous :

  • L’intitulé de la formation
  • Le calendrier de la formation
  • Le nom de l’organisme de formation.

Pendant le CIF, il doit :

  • Suivre la formation
  • Fournir à son employeur des justificatifs de présence remis par l’organisme de formation. Plus...