31 mai 2017

DIST - Annuaires de la recherche

http://www.cnrs.fr/dist/z-outils/images/charte/logo-cnrs.gifCette section présente différentes plateformes (bibliothèques numériques, bases de données, archives ouvertes, moteurs de recherche, etc.) utilisées pour le partage des résultats de la recherche.

Annuaire généraliste

  • ScanR est le nouveau moteur de recherche du MENESR qui recense les orientations et les productions des structures de recherche françaises. Voir présentation par l’ADBU.
  • MERIL portal (Mapping the European Research Infrastructure Landscape) est une base de données qui inventorie les infrastructures de recherche en libre accès en Europe avec une dimension internationale, à travers tous les domaines de recherche.
  • RIs Observatory est un annuaire européen en libre accès, financé par la Commission européenne, recensant des infrastructures (ces données sont fournies par le portail MERIL), des projets (type FP7 et H2020), des organismes, des personnes, des documents et des outils de visualisation de ces réseaux.
  • Gateway to Resarch est un annuaire de projets et d'acteurs de l'IST au Royaume-Uni développé par le Research Councils UK (RCUK). Ce portail recense l'ensemble des subventions attribuées (toutes disciplines confondues) et leurs bénéficiaires depuis 2006 au Royaume-Uni.

Annuaire de journaux

  • DOAJ (Directory of open access journals) est un annuaire des journaux en libre accès qui permet d’effectuer des recherches dans les bases de donnée bibliographique de nombreux journaux et plateformes (Elsevier, OpenEdition, PLOS, Springer Nature, Taylor and Francis Group, etc.).
  • Mir@bel (Mutualisation d'informations sur les revues et leurs accès dans les bases en ligne) est un annuaire qui recense des éditeurs et des revues. La base de données contient principalement des revues francophones en SHS. Mir@bel a été créé par trois établissements d’enseignement supérieur français (Sciences Po Grenoble, Sciences Po Lyon et Ecole Normale Supérieure de Lyon) en 2012.

Annuaires de plateformes

  • OpenDOAR (Directory of Open Access Repositories) est un annuaire qui recense des plateformes en libre accès. OpenDOAR est développé par SHERPA (Securing a Hybrid Environment for Research Preservation and Access), basé au Royaume-Uni.
  • IBiSA (Infrastructures en Biologie Santé et Agronomie) contient un annuaire de plateformes issues de la recherche française en biologie, santé et agronomie, qui ont été sélectionnées suite à un appel d’offre. Ce site est géré par le groupement d'intérêt scientifique (GIS) IBiSA, créé en mai 2007.
  • re3data.org (Registry of Research data Repositories) est un annuaire anglophone de bases de données, de plateformes et de bibliothèques numériques (« repositories », en anglais), contenant plus de mille éléments. Les recherches peuvent être effectuées selon des critères de discipline, de pays et de type de contenu (données brutes, codes sources, données structurées, images, etc.).
  • Des plateformes de partage d’IST et des ressources bibliographiques (livres numériques, revues, encyclopédies, etc.) sont présentés dans la base de données de la bibliothèque de l’Université Paris 8.
  • Des plateformes spécialisées en biologie sont présentées sur le site de l'Institut des sciences biologiques (INSB).
  • Des plateformes spécialisées en sciences de l'Univers sont présentées sur le site de l'Institut national des sciences de l'Univers (INSU).
  • Des réseaux IST en SHS sont présentés sur le site de l'Institut des sciences humaines et sociales (INSHS).

Annuaires de personnes

  • ANNUAIRES/CNRS est un page web présentant les annuaires du CNRS :
    -Annuaire des laboratoires et des personnels du CNRS ;
    -Annuaire de l'administration du CNRS ;
    -Annuaire du Comité national de la recherche scientifique ;
    -Labintel (annuaire avec accès réservé).
  • RENALISTE/CNRS est un annuaire des professionnels de l'IST travaillant dans des unités associées au CNRS.

Annuaires de financements

Fund.it est une plateforme d'internationalisation de la recherche en SHS, qui centralise des appels à candidatures pour séjours de recherche et des appels à projets pour financements (dont Horizon 2020). Fund.it est un projet conçu et développé par la fondation Réseau français des instituts d’études avancées (RFIEA) en partenariat avec la fondation Maison des sciences de l’Homme (FMSH) et avec le soutien du Centre national de la recherche scientifique (CNRS). Soutenu par le Labex RFIEA+, Fund.it bénéficie du soutien de l'Agence nationale de la recherche (ANR) via le programme Investissements d'Avenir. Voir l'article...

Posté par pcassuto à 13:30 - - Permalien [#]


DIST - Moteurs de recherche

http://www.cnrs.fr/dist/z-outils/images/charte/logo-cnrs.gifCette section présente différentes plateformes (bibliothèques numériques, bases de données, archives ouvertes, moteurs de recherche, etc.) utilisées pour le partage des résultats de la recherche.

Moteurs de recherche spécialisés dans les documents en libre accès

  • CORE est un moteur de recherche dont le développement est soutenu par le JISC et The Open University (Royaume-Uni). Ce service expérimental d’analyse sémantique permet de chercher des textes par similitudes parmi une base de 10 million d’articles en libre accès.

Les deux moteurs de recherche suivants sont présentés sur le site d'OpenEdition.

  • BASE est le moteur de recherche mis au point par l’université de Bielefeld en Allemagne. Il n’indexe que des documents en open access, provenant de milliers de sources ouvertes dans le monde, et couvre tous les champs disciplinaires. Son interface est disponible en français.
  • ISIDORE est une plateforme de recherche permettant l'accès à des documents numériques de sciences humaines et sociales (SHS). Ouverte à tous et en particulier aux enseignants, chercheurs, doctorants et étudiants, elle s'appuie sur les principes du web de données et donne accès à des données en accès libre (open access). ISIDORE est une réalisation de la très grande infrastructure de recherche Huma-Num (CCSD-CNRS, Aix-Marseille Université, Campus Condorcet). Un marché de réalisation a été confié à un consortium composé des sociétés Antidot, Sword et Mondéca.

Autres moteurs de recherche

  • Google Scholar est un moteur de recherche d'articles scientifiques lancé en 2004 qui inventorie des articles approuvés ou non par des comités de lecture, des thèses, des citations ou encore des livres scientifiques.

Plusieurs moteurs de recherche spécialisés dans les articles scientifiques ont fermé ou ne sont plus mis à jour. C’est le cas de Live Search Academic depuis 2008 et Microsoft Academic Search depuis 2014, tous deux développés par Microsoft ; ainsi que de Scirus depuis 2014, qui était développé par Elsevier.

Moteurs de recommandations de flux d’actualité scientifique

  • PubChase est un moteur de recommandation de littérature biomédicale, qui est connecté au logiciel de gestion bibliographique Mendeley. PubChase a recours aux modélisations statistiques et à la fouille de données afin de générer des recommandations personnalisées d’articles en fonction des articles précédemment sélectionné par l’internaute.
  • Meta Science (anciennement Sciencescape Inc.) est un site web de gestion de contenu qui recommande des articles scientifiques à l’utilisateur grâce aux algorithmes de Machine Learning. Meta Science est connecté au moteur de recherche de données bibliographiques PubMed dans le secteur de la biologie et de la médecine.
  • Sparrho est un moteur de recommandations qui fournit des flux d’actualité scientifique personnalités anglophone grâce à l’utilisation d’algorithmes d’apprentissage automatique (Machine Learning) qui sélectionnent les contenus pertinents. La recherche d’article peut se faire en incluant et/ou excluant des mots-clés, revues, auteurs. La startup, basée au Royaume-Uni, a été créée en juillet 2013. Voir l'article...

Posté par pcassuto à 13:29 - - Permalien [#]

DIST - Réseaux sociaux scientifiques

http://www.cnrs.fr/dist/z-outils/images/charte/logo-cnrs.gifCette section présente différentes plateformes (bibliothèques numériques, bases de données, archives ouvertes, moteurs de recherche, etc.) utilisées pour le partage des résultats de la recherche.

  • ResearchGATE est un réseau social pour chercheurs et scientifiques de toutes disciplines, accessible par inscription (gratuite). Le site contient un moteur de recherche permettant de chercher dans les ressources internes et dans des bases de données bibliographiques (PubMed, Citeseer, etc.). ResearchGATE est une société allemande régie par le droit allemand et européen (notamment via la directive 95/46/CE).
  • Academia.edu est un réseau social américain destiné aux chercheurs, accessible par inscription (gratuite). Academia.eu permet également la mise en ligne et l’accès à des articles scientifiques. Academia.edu est une entreprise à but lucratif.
  • Twitter est un réseau social américain généraliste mais largement utilisé par des chercheurs. Voir l'article...

Posté par pcassuto à 13:27 - - Permalien [#]

Catalogues de ressources « physiques » en libre accès

http://www.cnrs.fr/dist/z-outils/images/charte/logo-cnrs.gifCette section présente différentes plateformes (bibliothèques numériques, bases de données, archives ouvertes, moteurs de recherche, etc.) utilisées pour le partage des résultats de la recherche.

  • SUDOC est un catalogue collectif qui permet aux bibliothèques des universités françaises et d'autres établissements d'enseignement supérieur de recenser et d’indiquer la localisation des documents en leur possession. Le SUDOC est développé par l'Agence bibliographique de l'enseignement supérieur (ABES) et est accessible en ligne depuis 2000.
  • WorldCat (contraction de l’anglais World Catalog) est un catalogue en accès libre de bibliothèques publiques et privées. WorldCat a été créé en 1971 et est géré par une coopérative de bibliothèques OCLC (Online Computer Library Center) basée dans l’Ohio (Etats-Unis). Suite à un partenariat entre l'ABES et l'OCLC, les données contenues dans le SUDOC devraient être versées dans WorldCat.
  • COPAC est un service du JISC et de la Research Libraries UK (RLUK) qui permet d’effectuer des recherches dans un catalogue de plus de 70 bibliothèques anglaises et irlandaises, notamment en SHS. Voir l'article...

Posté par pcassuto à 13:26 - - Permalien [#]

DIST - Bases de données bibliographiques - Bases de données ouvertes sous condition définies par les entités gestionnaires

http://www.cnrs.fr/dist/z-outils/images/charte/logo-cnrs.gifCette section présente différentes plateformes (bibliothèques numériques, bases de données, archives ouvertes, moteurs de recherche, etc.) utilisées pour le partage des résultats de la recherche.

  • BibCNRS est une plateformes documentaire du CNRS, développé par l’INIST, qui centralise dix portails thématiques : biologie, chimie, écologie et environnement, homme et société, ingénierie et systèmes, mathématiques, nucléaire et particules, physique, sciences de l’information, terre et univers. Son développement, actuellement au stade bêta, est effectué en open source.
    Si vous êtes membre d’une unité CNRS, vous pouvez accéder gratuitement au texte intégral d’articles de plusieurs milliers de revues scientifiques électroniques via les portails de l'INIST:
    - BiblioSHS : Sciences humaines et sociales
    - BiblioPlanets : Sciences de la Terre et de l’Univers
    - BiblioVie : Sciences Biologiques
    - BiblioST2i : Sciences et Technologies de l’Information et de l’Ingénierie
    - TitaneSciences : Sciences Chimiques
    - BiblioSciences : multidisciplinaire
    - Archives des revues de l’Institute of Physics : Sciences Physiques
  • ISTEX (Initiative d’excellence de l’Information Scientifique et Technique) est un projet investissement d'avenir. L’objectif principal du projet est d’offrir à l’ensemble de la communauté de l’enseignement supérieur et de la recherche un accès en ligne aux collections rétrospectives de la littérature scientifique dans toutes les disciplines en engageant une politique nationale d’acquisition massive de documentation : archives de revues, bases de données, corpus de textes, etc. ISTEX est géré par l’INIST-CNRS, la DIST-CNRS, l’ABES, le consortium Couperin et la CPU.
  • HATHITRUST est une bibliothèque numérique, créée en 2008, mettant en commun le contenu de plusieurs bibliothèques numériques d'universités des États-Unis, du Canada et d'Europe, ainsi que des ouvrages issus de Google Livres et d'Internet Archive. « Hathi » signifique « éléphant » en Hindi ; animal connu pour ses capacités de mémorisation. Voir l'article...

Posté par pcassuto à 13:25 - - Permalien [#]


DIST - Bases de données bibliographiques - Bases de données d’éditeurs

http://www.cnrs.fr/dist/z-outils/images/charte/logo-cnrs.gifCette section présente différentes plateformes (bibliothèques numériques, bases de données, archives ouvertes, moteurs de recherche, etc.) utilisées pour le partage des résultats de la recherche.

Ces bases de données sont accessibles par abonnement ou autre forme d’achat.

  • CAIRN fournit un accès numérique aux revues de quatre éditeurs francophones en sciences humaines et sociales (Belin, De Boeck, La Découverte et Erès). Seule une partie des ressources est en libre accès, notamment les plus anciennes.
  • Mendeley est un logiciel destiné à la gestion et au partage de travaux de recherche. Développé par l’entreprise Mendeley Ltd., et disponible depuis 2008, le logiciel a été acquis par l’éditeur Elsevier en 2013.Web of Science (WoS) est un service anglophone d’information universitaire en ligne produit par la société ISI (Institute for Scientific Information) de l’éditeur Thomson Reuters. Web of Science contient plus de 10 000 périodiques, accessibles sur abonnement pour des universités et des centres de recherche via la plateforme ISI Web of Knowledge.
  • Scopus est une base de données bibliographique anglophone contenant des articles issus de revues scientifiques. Cela comprend environ 22 000 journaux provenant de plus de 5 000 éditeurs. Scopus appartient à l’éditeur Elsevier et est disponible en ligne après abonnement. Voir l'article...

Posté par pcassuto à 13:25 - - Permalien [#]

DIST - Bases de données bibliographiques - Bases de données en libre accès

http://www.cnrs.fr/dist/z-outils/images/charte/logo-cnrs.gifCette section présente différentes plateformes (bibliothèques numériques, bases de données, archives ouvertes, moteurs de recherche, etc.) utilisées pour le partage des résultats de la recherche.

En France :

  • HAL(Hyper articles en ligne) est une archive ouverte pluridisciplinaire destinée au dépôt et à la diffusion d'articles scientifiques (publiés ou non) et de thèses. Les thèses sont disponibles dans TEL (thèses en ligne). L’acquisition des données se fait par auto-archivage. La diffusion d’HAL est sous la responsabilité du CCSD (Centre pour la communication scientifique directe), une unité mixte de services du CNRS (DIST), de l’INRIA et de l’Université de Lyon.
  • Gallica permet d’accéder librement à de nombreux documents numérisés (livres, revues, photos, enluminures, etc.) de la Bibliothèque nationale de France (BNF). La base de données couvre toutes les disciplines, mais particulièrement les sciences humaines et sociales.
  • Huma-Num est une rès grande infrastructure de recherche (TGIR) en SHS. Elle est portée par l'Unité Mixte de Services 3598 associant le CNRS, l'Université d'Aix-Marseille et le Campus Condorcet. Huma-Num propose un ensemble de services, notamment via les plateformes NAKALA et ISIDORE :
    - NAKALA permet à des équipes de recherche, qui en font la demande, de déposer leurs données numériques (fichiers texte, son, image, vidéo) dans un entrepôt sécurisé qui assure à la fois l'accessibilité aux données et leur citabilité dans le temps. Les technologies mises en oeuvre permettent notamment de rendre interopérables les métadonnées, c'est-à-dire la possibilité de pouvoir les connecter à d'autres entrepôts existants, et de les rendre moissonnables par des services spécialisés comme ISIDORE.
    - ISIDORE est une plateforme de recherche permettant l'accès à des documents numériques en libre accès de sciences humaines et sociales (SHS).
  • OpenEdition (contenant : Revues.org, Hypothèses.org, Calenda, etc.) est un portail de publication en SHS créé par le Centre pour l'édition électronique ouverte (Cléo). La majorité des articles sont en « open access freemium », tandis que d’autre sont en « open access simple » et « accès exclusif ». OpenEdition est financé par le CNRS, l'EHESS, l'Université d'Aix-Marseille, l'Université d'Avignon, la Fondation Calouste Gulbenkian et Google.
  • Pascal et Francis est une base de données bibliographique en libre accès en sciences exactes (Pascal) et en sciences humaines et sociales (Francis). Pascal et Francis étaient deux bases de données distinctes, accessibles par abonnement, développées par l’INIST-CNRS entre 1972 et 2015. En juillet 2016, l’INIST-CNRS annonce la mise en libre accès des deux bases de données, qui sont fusionnées, offrant ainsi un accès gratuit et sans inscription à plus de 14 millions de références bibliographiques.
  • Persée est un portail de revues en sciences humaines et sociales (SHS) dont les documents sont acquis grâce à une numérisation rétrospective de revues françaises. Le texte intégral est accessible en mode image ainsi qu’en mode texte (OCR). Persée est géré par l’UMS Persée, l’Université de Lyon, l’ENS Lyon et le Ministère de l'Éducation nationale, de l'Enseignement supérieur et de la Recherche (MENESR).

En Europe :

  • Europeana / Europeana Collections est un catalogue en libre accès, spécialisé en musique, art et histoire. Ce catalogue permet de rechercher des ressources numériques (livres, matériel audiovisuel, photographies, documents d'archives, etc.) issus des bibliothèques nationales des Etats membres de l’Union européenne. Le site, lancé en novembre 2008, est actuellement (juillet 2016) en phase de test. Europeana Collections est géré par une fondation (Europeana Foundation) et est co-financée par l’Union européenne.
  • The European Library est un portail de recherche qui permet d’accéder à des ressources (livres, affiches, enregistrements sonores, vidéo, etc.) des bibliothèques nationales d’Europe. L’accès aux documents peut-être gratuit ou payant selon la politique de chaque bibliothèque nationale. Le développement de ce portail européen est effectué par un consortium réunissant une trentaine de bibliothèques nationales européennes. Les données brutes sont accessibles via l’API « The European Library Open Search API ».
  • INSPIRE HEP (High-Energy Physics Literature Database) est une base de données bibliographiques en libre accès, au niveau européen, dans le domaine de la physique des hautes énergies, gérée par le CERN.
  • Econstor est une base de données bibliographique, spécialisée en économie et commerce. Le contenu d’Econstor – c’est-à-dire de la littérature scientifique en libre accès – est également accessible via certains portails et moteurs de recherche. Cette plateforme est développée par la Bibliothèque nationale allemande d'économie (ZBW).
  • Paperscape est un outil de visualisation des données contenues dans ArXiv, créé par Damien George et Rob Knegjens.
  • Zenodo est un entrepôt de données (bases de données, images, publications, video/audio, etc.) qui permet aux chercheurs de déposer des ensembles de données et de les lier à des publications scientifiques. Il est issu du projet européen OpenAIREplus, développé par le CERN et lié aux projets pilotes de la Commission européenne en matière de gestion de données. Zenodo affecte des DOIs aux objets et expose les métadonnées de description au moissonnage à travers le protocole OAI-PMH, le protocole d’interopérabilité des archives ouvertes (Prodinra, HAL…).

Aux Etats-Unis :

  • ArXiv est une archive ouverte internationale de prépublications électroniques d'articles scientifiques dans les domaines de la physique, l'astrophysique, des mathématiques, de l'informatique, des sciences non linéaires et de la biologie quantitative. ArXiv est accessible gratuitement. Cette plateforme est gérée par Cornell University Library. En février 2012, le total des dépôts s'élevait à plus de 700 000 publications.
  • bioRxiv est une archive ouverte de prépublications d’articles scientifiques en sciences du vivant, lancée fin 2013 par le Cold Spring Harbor Laboratory (CSHL), un organisme américain privé à but non lucratif effectuant des recherches en médecine et biologie. Sur le modèle d’ArXiv, mais dans les domaines des sciences de la vie, ce réservoir n’accueille que des prépublications. Le dépôt des prépublications et leur accès sont gratuits. L’objectif est de de réduire le délai entre la rédaction de l’article et sa mise à disposition. Ces prépublications ont une URL pérenne et sont indexées par les moteurs de recherche.
  • CiteSeerX est « un moteur de recherche et une librairie numérique pour les articles scientifiques et académiques avec une attention portée sur l'informatique. Il est développé par des chercheurs de l'université d'État de Pennsylvanie. Il utilise un index de citation qui permet de rechercher par citation et d'ordonner les documents par l'impact des citations.» (Wikipedia).
  • D-PLACE, qui signifique « Database of Places, Language, Culture, and Environment », est une base de données - non bibliographique - sur les lieux, langues, cultures et environnements, développée par la National Evolutionary Synthesis Center (Etats-Unis) et la Max Planck Institute for the Science of Human History (Allemagne). Les informations ethnographiques sont regroupées en « sociétés », chacune étant liée à une position géographique et à une langue. D-PLACE permet aux internautes de visualiser les informations sous forme de tableau, de carte ou d’arbre linguistique.
  • JSTOR (contraction de Journal Storage) est une base de données bibliographique généraliste ainsi qu’un système d'archivage en ligne de publications académiques. L’accès à JSTOR dépend des inscriptions de chaque établissement. JSTOR est une société américaine à but non lucratif basée à New York.Public Library of Science (PLOS) est une plateforme spécialisée en biologie et médecine permettant un libre accès à des publications scientifiques anglophones. La plateforme PLOS est gérée une société américaine à but non lucratif. Le modèle économique de PLOS est basé sur le payement – par l’auteur ou par l’organisme financeur de l’auteur – d’Article Processing Charge (APC).
  • PubMed Central est une base de données bibliographique contenant un important volume de publications (plus de 3 millions) intégralement en accès libre et principalement anglophone, en génie biomédical et en sciences de la vie. PubMed Central est développé par l’U.S. National Library of Medicine (NLM) pour servir d'archive aux articles biomédicaux. Chaque ouvrage inscrit dans sa base de données est associé à un identifiant : le PMC.
  • SocArXiv (en développement) une archive ouverte qui contiendra des prépublications et des publications en sciences sociales. Son développement, effectué par le Center for Open Science - un organisme américain privé à but non lucratif basé à Charlottesville, Virginia - a été annoncé en juillet 2016 par un communiqué de presse. Les chercheurs auront ainsi l’opportunité de mettre rapidement en libre accès les différentes versions de leurs articles. SocArXiv pourrait évoluer vers une plateforme de publication de revues électronique avec une évaluation des articles après leur dépôt (post peer-review).

Au Canada :

  • PhilPapers est une base de données bibliographique internationale pour les professionnels et étudiants en philosophie, développée par l’University of Western Ontario. La plateforme donne accès aux résumés des articles. En 2009, PhilPapers a reçu un financement important du Joint Information Systems Committee (JISC) du Royaume-Uni.

Érudit est un portail québécois de revues francophones en SHS. Le consortium interuniversitaire d’Érudit regroupe l’Université de Montréal, l’Université Laval et l’Université du Québec à Montréal sous la forme d’un organisme à but non lucratif. Les documents publiés depuis plus de deux ans sont en libre accès (principe de la barrière mobile), ce qui représente environ 85% du contenu. Voir l'article...

Posté par pcassuto à 13:24 - - Permalien [#]

Typologie des plateformes de partage d'information scientifique et technique

http://www.cnrs.fr/dist/z-outils/images/charte/logo-cnrs.gifCette section présente différentes plateformes (bibliothèques numériques, bases de données, archives ouvertes, moteurs de recherche, etc.) utilisées pour le partage des résultats de la recherche. Les plateformes sont recensées et catégorisées afin de mettre en valeur les initiatives en faveur de la mutualisation des connaissances et du libre accès à la production scientifique. Voir l'article...

Posté par pcassuto à 13:22 - - Permalien [#]

DIST - Ressources de scientométrie - 2. Ressources documentaires

http://www.cnrs.fr/dist/z-outils/images/charte/logo-cnrs.gifRevues spécialisées de scientométrie

  • Cybermetrics, International Journal of Scientometrics, Informetrics and Bibliometrics, est publié depuis 1997.
  • JASIST, Journal of the Association for Information Science and Technology, est publié depuis 1950.
  • Scientometrics - An International Journal for all Quantitative Aspects of the Science of Science, Communication in Science and Science Policy -, est publié par Springer depuis 1978.
  • Les titres spécialisés de IEEE.

Bibliographie
Bibliographie partiellement tirée de Scientometric Portal, site web créé par Hamid R. Jamali (maître de conférence à l’Université Charles Sturt, en Australie).

  • Anderes, A. (2009). Measuring Academic Research: How to undertake a bibliometric study. Oxford: Chandos.
  • Borgman, C.L. (1990). Scholarly communication and bibliometrics: Sage Publications.
  • Borner, K. (2010). Atlas of Science: Visualizing What We Know: MIT Press.
  • Braam, R.R. (1991). Mapping of science: foci of intellectual interest in scientific literature: DSWO Press, University of Leiden.
  • Braun, T. (2007). The Impact Factor of Scientific and Scholarly Journals: Its Use and Misuse in Research Evaluation: Akadémiai Kiadó.
  • Braun, T. (2008). The Hirsch-index for evaluating science and scientists. Its uses and misuses: Akadémiai Kiadó.
  • Chiesa, V., & Frattini, F. (2009). Evaluation and performance measurement of research and development: techniques and perspectives for multi-level analysis: Edward Elgar.
  • Cronin, B. & Sugimoto, C.R., (Eds.) (2015). Scholarly metrics under the microscope. Medford, NJ: Information Today.
  • De Bellis, N. (2009). Bibliometrics and Citation Analysis: From the Science Citation Index to Cybermetrics. Lanham: Scarecrow Press.
  • Eom, S. (2009). Author cocitation Analysis: Quantitative Methods for Mapping the Intellectual Structure of an Academic Discipline. Hershey: Information Science Reference.
  • Evered, D., & Harnett, S. (1989). The Evaluation of Scientific Research: Wiley.
  • Geisler, E. (2000). The metrics of science and technology: Quorum Books.
  • Harzing, A.W. (2010). The Publish Or Perish Book: Your Guide to Effective and Responsible Citation Analysis: Tarma Software Research.
  • Hasan, N. (2010). Mapping the dynamics of world agricultural research output: A scientometric study LAP LAMBERT Academic Publishing.
  • Holden, G., Rosenberg, G., & Barker, K. (2006). Bibliometrics in social work: Haworth Social Work Practice Press. Leydesdorff, L. (2001). The Challenge of Scientometrics: The Development, Measurement, and Self-Organization of Scientific Communications: Universal-Publishers.
  • Moed, H.F., Glänzel, W., & Schmoch, U. (2004). Handbook of quantitative science and technology research: the use of publication and patent statistics in studies of S & T systems: Kluwer Academic Publishers.
  • Peltier C., « Pascal Pansu, Nicole Dubois, Jean-Léon Beauvois, Dis-moi qui te cite et je saurai ce que tu vaux. Que mesure vraiment la bibliométrie ? Presses universitaires de Grenoble, 2013, 127 pages», Questions de communication 2/2013 (n° 24), p. 287-289. www.cairn.info/revue-questions-de-communication-2013-2-page-287.htm.
  • Rao, I.K.R. (2010). Growth of Literature and Measures of Scientific Productivity: Scientometric Models, Ess Ess Publications.
  • Roemer, R. C. & Borchardt, R. (2015). Meaningful Metrics: A 21st Century Librarian's Guide to Bibliometrics, Altmetrics, and Research Impact, ACRL.
  • Santo, A.E. (1978). A measure of the dimensions of interdisciplinarity of two applied sciences: a scientometric model: University of Wisconsin.
  • Sinha, S. C. & Zhiman, A. K. (2001). Citation Analysis of Research Field and Information Technology Development. ESS ESS Publications.
  • Surand M.-G., « La scientométrie : une méthode d’évaluation de la recherche ? », Communication et organisation, 10 | 1996, mis en ligne le 26 mars 2012. http://communicationorganisation.revues.org/1881
  • Tattersall, A. (editor) (2015). Altmetrics: A practical guide for librarians, researchers and academics, Facet Publishing.
  • Vinkler, P. (2010). The Evaluation of Research by Scientometric Indicators. Oxford: Chandos.
  • Whitley, R., & Gläser, J. (2007). The changing governance of the sciences: the advent of research evaluation systems: Springer.
  • Zhao, D. & Strotmann, A.(2015). Analysis and Visualization of Citation Networks, Morgan & Claypool Publishers. Voir l'article...

Posté par pcassuto à 13:20 - - Permalien [#]

DIST - Ressources de scientométrie - 1. Logiciels et outils

http://www.cnrs.fr/dist/z-outils/images/charte/logo-cnrs.gifAnalyse bibliométrique et scientométrique

  • Bibexcel est un logiciel gratuit créé par Olle Persson qui permet de convertir des données bibliographiques textuelles en fichiers de données importables sur un logiciel tableur (tel que Excel) afin y être analysées.
  • CiteSpace est un logiciel gratuit en Java utile pour visualiser et analyser les formes et tendances de la littérature scientifique. Sa source primaire de données est ISI Web of Science (WoS), mais également PubMed, arXiv, ADS, et NSF Award Abstracts. Il peut être utilisé pour générer des cartes dans Google Earth, basées sur la localisation géographique des auteurs.
  • CitNetExplorer est un logiciel gratuit en Java développé par l’Université de Leiden pour visualiser et analyser les réseaux de citations de publications scientifiques. Il permet d’importer directement des réseaux de citations depuis la base de données Web of Science.
  • Publish or Perish est un logiciel qui récupère des citations bibliographiques dans Google Scholar puis calcule le nombre de citations par article, par auteur et par année ainsi que l’indice h, l’indice g et d’autres indices bibliométriques.
  • SAINT (Science Assessment Integrated Network Toolkit) est un logiciel open source pour l’analyse scientométrique. C’est l’un des rares outils permettant de convertir des données initialement en format ISI (Thompson Scientific/Institute for Scientific Information, utilisé dans Web of Science), en base de données relationnelle (en format dbm, accdb ou sql).
  • VOSviewer est un programme de cartographie et d’analyse bibliométrique en Java développé par l’Université de Leiden, qui permet d’analyser et de visualiser des réseaux de publications, suivant des mots-clés, citations, co-auteurs et institutions.

Analyse et visualisation des réseaux

Exemples de représentation de réseaux
sous licence Creative Commons

 

Cytoscape
Gephi
NetDraw
NodeXL
  • CFinder est un logiciel gratuit, basé sur la méthode Clique Percolation (CPM), permettant de trouver et de visualiser des groupes de nœuds plus densément connectés les uns aux autres dans un réseau.
  • Cytoscape est un logiciel gratuit et open source en Java. Originellement dédié à la recherche en bio-informatique, Cytoscape est désormais une plateforme généraliste pour l’analyse et la visualisation de réseaux complexes, y compris des multigraphes ou les réseaux multiniveaux.
  • Gephi est un logiciel gratuit et open source d'analyse et de visualisation de réseaux (réseaux complexes, dynamiques, multiniveaux, etc.), développé en Java et basé sur la plateforme NetBeans. Il a été initialement développé par des étudiants de l'Université de technologie de Compiègne (UTC) en France.
  • NetDraw est un logiciel gratuit développé par Steve Borgatti (professeur à l’Université du Kentucky, Etats-Unis) pour visualiser des donnés de réseaux sociaux. Il utilise les formats des logiciels Pajek, UCINET ainsi que son propre format le VNA.
  • NodeXL est un progiciel gratuit, open source, permettant de représenter des graphiques et des réseaux à partir de MS Excel. Les réseaux peuvent être importés et exportés en différents formats de données (ex : UCINet, Pajek) et à partir de plateformes comme Twitter, Flickr, YouTube et des boîtes mails.
  • Pajek est un logiciel libre, open source, en Python, pour visualiser et analysre de grands réseaux. Il fait partie des logiciels d’analyse de réseaux les plus largement utilisés par les experts en scientométrie.

Text and data mining

  • GROBID (GeneRation Of BIbliographic Dataset) est un outil d’apprentissage automatique (Machine Learning, en anglais) qui permet l’extraction, l’analyse et la re-structuration de documents bruts, tels que des PDF, en documents TEI, notamment pour des publications scientifiques. Cet outil, principalement développé par Patrice Lopez (INRIA), est disponible en open source depuis 2011. Une présentation PPT de GROBID faite par Patrice Lopez à la journée data4ist est disponible.
Tanagra
  • Tanagra est un logiciel gratuit d'exploration de données destiné à l’enseignement et à la recherche. Mis en ligne en 2003, Tanagra est devenu en 2006 un projet éducatif plus large qui s’accompagne maintenant d’une documentation sous forme de cours et de tutoriels accessibles gratuitement.
  • Rapid Miner est un logiciel de data mining et text mining, développé par la société du même nom, dont la version de base est disponible gratuitement.
  • TEXTrend est une plateforme d’analyse et de visualisation d’informations web en science et économie. Les outils de base de TEXTrend sont disponibles gratuitement. TEXTrend est compatible, entre autres, avec les logiciels Weka (classification), R (analyse statistique), Cytoscape et Cfiner (analyse et visualisation de réseaux).
  • Weka est une suite de logiciels libres d’apprentissage automatique, en Java, développé à l’origine par l'université de Waikato en Nouvelle-Zélande. En 2005, Weka a reçu le Data Mining and Knowledge Discovery Service Award décerné par l’association SIGKDD.

Le centre UK NACTeM (National Centre for Text Mining) fournit des liens vers des outils de TDM.

Statistique

  • R est un logiciel libre de traitement des données et d'analyse statistiques utilisant le langage de programmation S.

Outils d’analyse de bases de données d’éditeurs

Base de données Editeur Outils d’analyse
Web of Science (WoS) Institute for Scientific Information (ISI) de Thomson-Reuters Deux outils développés par Thomson-Reuters :
  • La base de données Journal Citation Reports (JCR) de WoS donne le facteur d'impact de plusieurs milliers de journaux scientifiques depuis 1975.
  • L’outil “Citation Index” de WoS permet de connaître le réseau de citations liant les documents, c’est-à-dire le nombre de fois qu’un article a été cité dans d’autres articles.
Scopus Elsevier Un outil développé par Elsevier :
  • SciVal Spotlight est un outil de benchmarking développé par Elsevier pour l’exploitation de sa base de données Scopus, qui permet par exemple de comparer la performance d’institutions de recherche en termes de publications.
Un outil indépendant :
  • SCImago est un site web libre d'accès qui se base sur Scopus pour mesurer le facteur d’impact de revues scientifiques : le SCImago Journal Rank (SJR indicator).

Outils d’analyse des bases de données de moteurs de recherche

  • Scholarometer est une extension Firefox, qui utilise Google Scholar pour analyser les publications d’un auteur ou d’un groupe d’auteurs.
  • Les citations contenues dans la base de données de Google Scholar peuvent également être importées dans les logiciels BibTeX, Zotero, Endnote, etc.
  • CiteseerX est à la fois un moteur de recherche et une librairie numérique dont l’index permet d'ordonner des publications par nombre de citations.

Altmetrics
Les altmetrics (Article Level Metrics) sont un ensemble de méthodes et d'outils complémentaires pour analyser l’impact des travaux de recherche. La production scientifique est analysée à partir de supports variés : traditionnels (articles scientifiques) mais également innovants (vidéos, posts de blogs, bases de données, pages web, logiciels, etc.). Diverses activités numériques sont analysées telles que les partages, recommandations, réutilisations de documents (identifiés par un DOI) et de pages web (identifiées par une URL).

  • ImpactStory est un outil open source, gratuit, développé par un organisme sans but lucratif, qui fournit des métriques alternatives (altmetrics) pour aider les chercheurs à mesurer l’impact de leurs travaux. L’identification à ImpactStory se fait via un identifiant Orcid, permettant une analyse des documents avec DOIs.
  • PlumX Metrics est un outil (payant) développé depuis 2012 par le groupe EBSCO qui permet de connaître l’utilisation faite en temps réel d’articles de recherche, grâce à des indicateurs (usages, captures, mentions, media sociaux et citations) et différentes sources (dont PLOS, PubMed et YouTube). PlumX est utilisé entre autres par l’Université d’Helsinki.
  • Public Library of Science (PLOS) est un éditeur en open access qui fournit depuis 2009 des métriques au niveau des articles, pour tous ses journaux, concernant les téléchargements, citations et partages.

Altmetric.com est une entreprise basée à Londres qui fournit des services payants d'analyse d'activités en ligne liées aux résultats de la recherche. Voir l'article...

Posté par pcassuto à 13:16 - - Permalien [#]