16 avril 2017

Pratiquer la QVT sans le savoir

Focus RH - Gestion de carrière et évolution professionnellePar Gilles Riou. Disons-le sans ambages, le concept de qualité de vie au travail (QVT) a émergé en réaction à l’usage nucléaire de celui de risques psychosociaux (RPS). Souvent mal maîtrisé, le mot « RPS » lâché au sein d’une instance, a pu servir de moyen de négociation par la peur plus que par le discernement des parties impliquées. Voir l'article...

Posté par pcassuto à 21:52 - - Permalien [#]


Lettre ouverte à une étudiante en RH désespérée

Focus RH - Gestion de carrière et évolution professionnellePar André Perret. Lors d’une réunion récente, j’entendais une étudiante en RH s’offusquer du « retard » (sic) de la France par rapport aux USA ou aux autres pays de l’UE en matière d’utilisation des nouvelles technologies en formation initiale. Voir l'article...

Posté par pcassuto à 21:50 - - Permalien [#]

La communication est-elle un vrai métier ?

Focus RH - Gestion de carrière et évolution professionnellePar Frédéric Fougerat. Certains ne le savent peut-être pas, mais la communication est un métier avant d’être une fonction. On peut même dire aujourd’hui que ce sont plusieurs métiers, qui se combinent dans le cadre d’une fonction loin d’être accessible à tous. Voir l'article...

Posté par pcassuto à 21:47 - - Permalien [#]

AGA : un régime d’actionnariat salarié très particulier

Focus RH - Gestion de carrière et évolution professionnellePar Myriam Delawari-de Gaudusson. Plébiscitées, puis rejetées avant de revenir sur le devant de la scène, les actions gratuites (communément appelées « AGA ») sont néanmoins constantes dans leur instabilité sociale et fiscale du fait des fluctuations dont elles font l’espoir. Voir l'article...

Posté par pcassuto à 21:45 - - Permalien [#]

« L’écrit est avant tout numérique aujourd’hui »: Michelle Bubenicek (Ecole des Chartes)

http://orientation.blog.lemonde.fr/files/2011/08/Edhec-Olivier-Rollot-208x300.jpgBlog "Il y a une vie après le bac" d'Olivier Rollot. Fondée en 1821 pour former des conservateurs du patrimoine, l’École des chartes fait partie des plus anciennes grandes écoles françaises. En 2014, elle a déménagé de son site historique de la Sorbonne pour s’installer rue de Richelieu, en face du bâtiment de la Bibliothèque nationale de France (Bnf) qui accueille nombre de ses diplômés archivistes paléographes. Sa directrice, Michelle Bubenicek, explique les enjeux particuliers d’une école d’excellence. Voir l'article...

Posté par pcassuto à 21:31 - - Permalien [#]


Comment rendre les étudiants innovants et entrepreneurs ?

http://orientation.blog.lemonde.fr/files/2011/08/Edhec-Olivier-Rollot-208x300.jpgBlog "Il y a une vie après le bac" d'Olivier Rollot. C’est entendu : les entreprises veulent recruter des diplômés innovants. Et parce que la montée en puissance de l’automatisation risque de nous rendre tout simplement obsolètes, nous devons tous apprendre à être innovants. A sortir du cadre. A fournir aux learning machines des algorithmes innovants. Et quoi de mieux pour prouver ses capacités d’innovation que de se lancer dans la création d’entreprise dès ses études ? Statut d’étudiant-entrepreneur, parcours entrepreneuriat, concours de création d’entreprise, les initiatives se sont développées ces dernières années et les statistiques explosé : 4% des diplômés des grandes écoles créent aujourd’hui une entreprise dans les deux ans après leur diplomation et jusqu’à 9% des managers-hommes (4,8% chez les femmes) révèle ainsi la Conférence des grandes écoles dans sa dernière enquête emploi. Voir l'article...

Posté par pcassuto à 21:29 - - Permalien [#]

Dans quels pays les universités sont vraiment autonomes en Europe ?

http://orientation.blog.lemonde.fr/files/2011/08/Edhec-Olivier-Rollot-208x300.jpgBlog "Il y a une vie après le bac" d'Olivier Rollot. En termes d’autonomie organisationnelle, les universités du Royaume Uni sont les plus libres devant celles du Danemark et de Finlande. La France est 20ème et fait par exemple partie des 17 pays dans lesquels les présidents ou directeurs des universités sont nommés sans avis des autorités et à 65% selon des critères académiques (mais pas au Royaume-Uni). Voir l'article...

Posté par pcassuto à 21:28 - - Permalien [#]

Qu’est-ce qu’une université de recherche ? Paris-Dauphine !

http://orientation.blog.lemonde.fr/files/2011/08/Edhec-Olivier-Rollot-208x300.jpgBlog "Il y a une vie après le bac" d'Olivier Rollot. Paris-Dauphine fait partie de cette catégorie d’universités d’excellence qu’on appelle «research universities » (« universités de recherche »). Elle en fait chaque année la démonstration en publiant L’état des entreprises (éditions de La Découverte), un ouvrage d’un peu plus de 100 pages dans lequel son laboratoire « Dauphine Recherches en Management » (DRM) fait le point sur ses recherches portant sur le monde de l’entreprise. Voir l'article...

Posté par pcassuto à 21:27 - - Permalien [#]

Dès leur première année les élèves des Insa sont des élèves ingénieurs

http://orientation.blog.lemonde.fr/files/2011/08/Edhec-Olivier-Rollot-208x300.jpgBlog "Il y a une vie après le bac" d'Olivier Rollot. Né en 2014 la fusion de l’ENI Val de Loire et l’Ensi Bourges, l’Insa Centre Val de Loire est le dernier Insa créé en France. Son directeur, Jean Marie Castelain, explique comment il se développe au sein du « modèle Insa ». Voir l'article...

Posté par pcassuto à 21:24 - - Permalien [#]

Arrêté du 15 mars 2017 - agrégation de basque, breton, catalan, corse, créole, occitan-langue d'oc, tahitien

Légifrance, le service public de l'accès au droit - AccueilArrêté du 15 mars 2017 modifiant l'arrêté du 28 décembre 2009 fixant les sections et les modalités d'organisation des concours de l'agrégation

L'arrêté du 28 décembre 2009 susvisé est modifié ainsi qu'il suit :
I.-A l'article 1er de l'arrêté du 28 décembre 2009 susvisé, après l'alinéa : « Section langues vivantes étrangères ; » est inséré l'alinéa suivant :
« Section langues de France ; ».
II.-A l'annexe I du même arrêté, relative aux épreuves du concours externe de l'agrégation, les dispositions suivantes sont insérées après celles relatives à la section langues vivantes étrangères :
« Section langues de France
Le concours comporte les options suivantes : basque, breton, catalan, corse, créole, occitan-langue d'oc, tahitien. Le choix de l'option par le candidat s'effectue au moment de l'inscription.
Les candidats font l'objet d'un classement distinct selon l'option choisie.
A.-Epreuves d'admissibilité
1° Composition en français sur un programme de civilisation portant sur des problématiques communes aux langues de France, relevant de la sociolinguistique et de l'Histoire.
Au titre d'une même session, l'épreuve est commune à chacune des options ouvertes.
Durée : sept heures ; coefficient 2.
2° Commentaire dans la langue de l'option d'un texte littéraire inscrit au programme.
Durée : sept heures ; coefficient 2.
3° Epreuve de traduction.
L'épreuve est constituée d'un thème et d'une version dans la langue de l'option.
Les textes à traduire sont distribués simultanément aux candidats au début de l'épreuve. Ceux-ci consacrent à chacune des deux traductions le temps qui leur convient, dans les limites de l'horaire imparti à l'ensemble de l'épreuve de traduction. Les candidats rendent deux copies séparées et chaque traduction est comptabilisée pour moitié dans la notation (durée totale de l'épreuve : six heures ; coefficient 3).
B.-Epreuves d'admission
1° Leçon suivie d'un entretien sur une question de littérature ou de civilisation inscrite au programme. La leçon et l'entretien se déroulent dans la langue de l'option.
Préparation : cinq heures ; durée de l'épreuve : quarante-cinq minutes [leçon : trente minutes ; entretien : quinze minutes] ; coefficient 4.
2° Explication linguistique en français suivi d'un entretien en français à partir d'un texte hors programme écrit dans la langue de l'option.
Préparation : deux heures ; durée de l'épreuve : quarante-cinq minutes [explication : trente minutes ; entretien : quinze minutes] ; coefficient 4.
3° Explication dans la langue de l'option d'un texte littéraire inscrit au programme, suivie d'un entretien dans la même langue.
Préparation : deux heures ; durée de l'épreuve : quarante-cinq minutes [explication : trente minutes ; entretien : quinze minutes] ; coefficient 2.
A l'exception du programme de la première épreuve d'admissibilité qui est commun aux options ouvertes au titre d'une même session, le programme des autres épreuves d'admissibilité et d'admission est spécifique à chaque option. Ces programmes font l'objet d'une publication sur le site internet du ministère chargé de l'éducation nationale. »
III.-A l'annexe II du même arrêté, relative aux épreuves du concours interne de l'agrégation, les dispositions suivantes sont insérées après celles relatives à la section langues vivantes étrangères :
« Section langues de France
Le concours comporte les options suivantes : basque, breton, catalan, corse, créole, occitan-langue d'oc, tahitien. Le choix de l'option par le candidat s'effectue au moment de l'inscription.
Les candidats font l'objet d'un classement distinct selon l'option choisie.
A.-Epreuves écrites d'admissibilité
1° Composition en français sur un programme de civilisation portant sur des problématiques communes aux langues de France, relevant de la sociolinguistique et de l'Histoire.
Au titre d'une même session, l'épreuve est commune à chacune des options ouvertes.
Durée : sept heures ; coefficient 1.
2° Composition dans la langue de l'option portant sur le programme de littérature ou de civilisation du concours.
Durée : sept heures ; coefficient 1.
3° Traduction : thème et version dans la langue de l'option assortis de l'explication en français de choix de traduction portant sur des segments préalablement identifiés par le jury dans l'un ou l'autre des textes ou dans les deux textes.
Durée : cinq heures ; coefficient 1.
B.-Epreuves d'admission
1° Exposé en français de la préparation d'un cours suivi d'un entretien en français (durée de la préparation : trois heures ; durée de l'épreuve : une heure maximum [exposé : quarante minutes maximum ; entretien : vingt minutes maximum] ; coefficient 2).
L'épreuve prend appui sur un dossier composé d'un ou de plusieurs documents dans la langue de l'option (tels que textes, documents audiovisuels, iconographiques ou sonores) fourni au candidat.
2° Explication dans la langue de l'option d'un texte ou d'un document iconographique ou audiovisuel extrait du programme, assortie d'un court thème oral improvisé et pouvant comporter l'explication de faits de langue. L'explication est suivie d'un entretien dans la langue de l'option avec le jury (durée de la préparation : trois heures ; durée de l'épreuve : une heure maximum [exposé : trente minutes maximum ; entretien : trente minutes maximum] ; coefficient 2). Une partie de cet entretien peut être consacrée à l'écoute d'un court document authentique dans la langue de l'option, d'une durée de trois minutes maximum, dont le candidat doit rendre compte dans la même langue et qui donne lieu à une discussion dans cette langue avec le jury.
A l'exception du programme de la première épreuve d'admissibilité qui est commun aux options ouvertes au titre d'une même session, le programme des autres épreuves d'admissibilité et d'admission est spécifique à chaque option. Ces programmes font l'objet d'une publication sur le site internet du ministère chargé de l'éducation nationale. »

Article 2 En savoir plus sur cet article...
Les dispositions du présent arrêté prennent effet le 1er septembre 2017.

Posté par pcassuto à 19:05 - Permalien [#]