20 mars 2017

Rapport relatif au syndrome d’épuisement professionnel (ou burn out)

ogo2003modifDepuis quarante ans, l’emploi et le chômage sont au cœur du débat public avec pour conséquence, la relégation au second plan de la question du travail et de ses transformations. Pourtant les bouleversements qu’a subis le travail ont été considérables. Sans atteindre l’exhaustivité, peuvent être cités la mondialisation, les crises de l’énergie, l’évolution des modes de transports (avec l’apparition de porte-conteneurs géants), la mécanisation et la robotisation, la tertiarisation de l’économie, la numérisation et les nouveaux modes de communication, l’apparition de nouvelles méthodes d’organisation du travail, la généralisation de nouvelles méthodes de management, etc.
Toutes ces mutations ne sont pas sans conséquences ; cette conversion de l’économie et des modes de production reste plus subie que choisie par beaucoup de travailleurs. Face à l’intensification du travail et la réalité grandissante de la souffrance psychique, elles nous obligent à revisiter notre approche du travail, à repenser la prévention des risques professionnels bâtie sur les contraintes et les nuisances physico-chimiques. Nous sommes également conduits à nous interroger sur l’effacement progressif et généralisé de la frontière entre vie professionnelle et vie personnelle.
L’irruption des signalements de cas de harcèlement moral dans un premier temps, puis la multiplication des suicides chez France Télécom ou au technocentre de Renault dans un second temps, ont focalisé l’opinion et les médias sur la réalité de nouveaux risques majeurs liés à la souffrance psychique au travail.
Les risques liés au travail ont été diagnostiqués dès le XIXsiècle, pour aboutir à la loi du 9 avril 1898 sur les responsabilités des accidents dont les ouvriers sont victimes dans leur travail. Ce texte a introduit à la fois le principe de la responsabilité de l’employeur dans les risques professionnels et celui de sa couverture par un mécanisme assurantiel, permettant une réparation forfaitaire du préjudice subi par le salarié. Ce système a ensuite été étendu aux maladies professionnelles par la loi du 25 octobre 1919. Voir l'article...
Posté par : pcassuto à - - Permalien [#]