Ce livre propose plusieurs analyses approfondies sur la notion d'orientalisme, dont les prémices en Europe remontent au Moyen-Âge. Terme auquel, dès le départ, on attribue deux significations : l’une que l’on peut qualifier de savante, fondée sur un apprentissage plus ou moins rigoureux, mais toujours laborieux des langues de l’Orient musulman, l’arabe d’abord, le turc et le persan ensuite ; l’autre que l’on peut qualifier de littéraire, et, plus largement, artistique, mettant ce même Orient, tantôt réel, tantôt rêvé, au centre de l’œuvre.

http://www.actes-sud.fr/sites/default/files/visuels/9782330075415_4decouv.jpg