19 janvier 2017

Le CPA ?

Le monde du travail change. Connaître ses droits à formation professionnelle, construire un projet professionnel qui vous correspond, autant d’éléments indispensables pour sécuriser votre parcours professionnel.
Pour construire un CPA qui répond à vos attentes, les services proposés ont été construits sur la base des besoins exprimés par une communauté d’utilisateurs et de professionnels de l’emploi et de la formation professionnelle.
Connaître ses droits à la formation professionnelle
L’ensemble de vos droits acquis dans le cadre du Compte Personnel de Formation (CPF), du Compte d’Engagement Citoyen (CEC) et du Compte Prévention Pénibilité (CPP) sont réunis au sein du Compte Personnel d’Activité.
Les droits de ces comptes sont acquis et utilisables tout au long de votre vie pour vous former.
Pour les consulter, connectez-vous à votre espace personnel avec France Connect ou avec votre numéro de Sécurité sociale.
Pour en savoir plus sur les modalités d’acquisition et d’utilisation de ces droits à formation professionnelle :
Utiliser ses services innovants pour construire votre projet professionnel
Quel que soit votre projet, le CPA vous propose des services innovants pour :
Mieux vous connaître
Votre parcours professionnel et extra-professionnel
Décrivez en quelques mots vos activités professionnelles et extra-professionnelles. Vos activités professionnelles seront prises en compte pour vous proposer des suggestions de compétences puis de métiers adaptés à votre profil.
Vous accompagner dans la construction de votre projet professionnel
Vous envisagez de changer de métier ou vous souhaitez réfléchir à votre évolution professionnelle ?
Complétez votre profil et consultez votre galaxie des métiers personnalisée !
Vous accéderez également à des informations pertinentes dans le cadre d’un projet professionnel : éléments sur le secteur d’activité, conditions d’exercice du métier, ...
En savoir plus sur la galaxie des métiers Vous avez ciblé un métier et souhaitez trouver une formation pour y accéder ?
Recherchez les formations qui répondent à votre projet parmi les formations éligibles au Compte Personnel de Formation (CPF).
En savoir plus sur les formations éligibles au CPF
Vous voulez créer ou reprendre une entreprise ?
Vous pouvez utiliser vos droits pour bénéficier de formations, d’accompagnements et de conseils dans votre parcours, depuis le montage de votre projet jusqu’à l’appui au lancement et au développement de votre entreprise.
En savoir plus sur les actions de formation, d’accompagnement et de conseil
Pour vous informer sur la création ou la reprise d’entreprise, vous pouvez également consulter le site de l’Agence France Entrepreneur (AFE)
Vous souhaitez être accompagné dans vos démarches ?
Sachez également que quelle que soit votre situation professionnelle, des interlocuteurs sont à votre disposition gratuitement, pour vous aider à construire votre projet professionnel ou à cibler la formation la plus adaptée à votre projet.
En savoir plus sur le rôle du conseiller en évolution professionnelle

Posté par pcassuto à 09:29 - - Permalien [#]


Entreprendre en Corse : 4 dispositifs utiles pour lancer sa start-up

Gip Corse CompétencesSur le modèle de la French Tech, l’écosystème de start-up corse s’organise pour mieux faire connaître ses projets à l’extérieur de l’île de beauté. Pour répondre au nombre croissant de projets innovants dans l’île, de nouvelles structures d’accompagnement se mettent en place.
Exemple de structures : l'incubateurs Inizià basé à Ajaccio et Bastia, Corsican tech à Bastia, le pôle Pepite de l'Université de Corse, Kedge business school à Bastia (start-up Lab). Voir l'article...

Posté par pcassuto à 09:17 - - Permalien [#]

Lancement du Programme d'aide à l'accueil en urgence des scientifiques en exil (PAUSE)

Thierry Mandon, secrétaire d'Etat chargé de l'Enseignement supérieur et de la Recherche, a signé le 16 janvier 2017 une convention avec le Collège de France et la Chancellerie des universités de Paris, portant création du Programme d'aide à l'accueil en urgence des scientifiques en exil (PAUSE).
Alerté par les acteurs de l'enseignement supérieur et de la recherche sur la situation des universitaires dont les libertés académiques, voire la vie même, sont menacées, Thierry Mandon a décidé de créer un Programme permettant de favoriser l'accueil des chercheurs et enseignants-chercheurs étrangers en situations d'urgence, à l'instar de dispositifs existant de longue date aux Etats-Unis, au Royaume-Uni ou, plus récemment, en Allemagne.
Conçu à partir du rapport de Liora Israël, remis le 22 septembre 2016, la création du Programme a été annoncée au colloque de rentrée du Collège de France "Migrations, réfugiés, exil", le 13 octobre, et sera porté par le Collège de France. En lien avec les établissements d'enseignement supérieur et de recherche et les organismes de recherche publics, ce Programme sera également accompagné par un Comité de parrainage de haut niveau, dont la préfiguration a été confiée à Edith Heard, professeure au Collège de France, et Alain Prochiantz, administrateur du Collège de France. 
Renouant avec la tradition d'accueil de la France, notamment en faveur des intellectuels, le Ministère de l'Education nationale de l'Enseignement Supérieur et de la Recherche (M.E.N.E.S.R.), souhaite promouvoir un programme ambitieux et innovant, dont le développement sera assuré en lien avec la société civile. Le M.E.N.E.S.R. a ainsi alloué une dotation initiale d'un montant d'1 million d'euros et la création de trois emplois à ce programme. 
"L'accueil des scientifiques en situation d'urgence est une responsabilité que la France se doit de soutenir et de porter avec l'appui de la société civile. Il en va de notre honneur et je dirais même qu'il s'agit là d'un devoir historique. Faisons "mémoire d'avoir été étranger"" (Paul Ricoeur) 
Le Programme bénéficie étalement du soutien de nombreux partenaires, à commencer par la Chancellerie des universités de Paris, qui met à disposition du Programme des locaux à la Sorbonne, et la Mairie de Paris, qui en assurera la rénovation.
La convention entre le M.E.N.E.S.R., le Collège de France et la Chancellerie des universités portant création du programme a été signée ce lundi 16 janvier 2017, et le comité de parrainage s'est réuni pour la première fois à cette occasion.
Un nouveau rendez-vous est fixé début mars 2017 pour lancer les partenariats avec les institutions publiques et privées et les représentants de la société civile, qui soutiennent le projet. Voir l'article...

Posté par pcassuto à 02:36 - - Permalien [#]

L’Université de Lorraine en quelques mots

L'Université de la Grande Région est un réseau de six universités situées au coeur de l'Europe.
Première région campus en France, l’Université de Lorraine est une grande université internationale qui promeut la mutualisation des savoirs, des sciences fondamentales aux sciences humaines. Elle crée des écosystèmes transdisciplinaires qui accélèrent le passage de la connaissance aux applications, au service de l’innovation. Au service de la société, elle est actrice du développement économique et social du territoire.
Riche de cinq siècles d’histoire, l’Université de Lorraine est une université pionnière dans la collaboration entre arts, technologies et industrie. Elle offre une couverture complète des domaines de la connaissance : sciences, santé, technologies, sciences de l'ingénieur, sciences humaines et sociales, droit, économie, gestion, arts, lettres et langues. Des passerelles toujours plus nombreuses entre établissements et entre disciplines permettent aux étudiants d'adapter leur parcours au fur et à mesure de leur évolution personnelle.
L’Université de Lorraine en quelques chiffres

  • 53 sites sur tout le territoire lorrain
  • 60 laboratoires de recherche
  • 8 écoles doctorales
  • 10 pôles scientifiques
  • 60 000 étudiants
  • 8 460 étudiants étrangers de plus de 100 nationalités différentes

L’Université de Lorraine en quelques dates

  • mars 2007 : création de Nancy-Université
  • juillet 2008 : candidature Campus et pacte territorial
  • septembre-octobre 2008 : mandat donné par les conseils d’administration à leur président pour réfléchir au rapprochement des quatre universités lorraines
  • octobre 2009 : création du PRES (Pôle de recherche et d’enseignement supérieur) de l’Université de Lorraine
  • septembre 2010 : mandat donné aux présidents pour proposer les modalités de la fusion
  • 25 janvier 2011 : vote par chacun des conseils d’administration des statuts et de la fusion
  • 24 septembre 2011 : création officielle de l’Université de Lorraine
  • 1er janvier 2012 : fusion des quatre universités au sein de l’Université de Lorraine. Voir l'article...

Posté par pcassuto à 02:34 - - Permalien [#]

Apprendre et enseigner à l’Université de Lorraine

http://eureka.lorraine.eu/jahia/jsp/jahia/templates/eureka/esri_templates/img/banniereDroite.jpgC'est une première. Le Service Universitaire d'Ingénierie et d'Innovation Pédagogique (SU2IP) invite les enseignants et étudiants de l'Université de Lorraine à participer à un séminaire pour échanger sur les pratiques pédagogiques en cours au sein de l'université. Le rendez-vous propose de découvrir les projets et pratiques pédagogiques de différentes composantes et disciplines. De 8h45 à 17h30, il s'articulera autour d'une table ronde et de 4 ateliers thématiques sur le "plaisir" d'enseigner et d'apprendre, l'apprentissage collaboratif ou les impacts des mutations des pratiques pédagogiques. Voir l'article...

Posté par pcassuto à 02:34 - - Permalien [#]


Naissance du Cnam Grand Est

http://eureka.lorraine.eu/jahia/jsp/jahia/templates/eureka/esri_templates/img/banniereDroite.jpgLa fusion des Cnam d'Alsace, de Lorraine et de Champagne-Ardenne a donné naissance ce 1er janvier au Conservatoire national des arts et métiers du Grand Est. L'opérateur de formation professionnelle représente désormais 24 implantations et devient l'un des principaux centres régionaux du Cnam.
C'est officiel : le Conservatoire national des arts et métiers (Cnam) du Grand Est est né du regroupement des structures alsacienne, lorraine et champardennaise. Avec près de 750 enseignants et 5 000 élèves, cet établissement public de formation professionnelle supérieure continue, de recherche et de diffusion de la culture scientifique et technique devient "l'un des principaux centres Cnam régionaux". Il est présidé par Sylvie Petiot, première adjointe au maire de Nancy et présidente de la Fédération du bâtiment en Lorraine, et dirigé par Jean-Claude Bouly, professeur du Cnam titulaire de la chaire "Développement de la petite entreprise et Artisanat".
Dans l'objectif de rester proche des zones urbaines denses, des villes moyennes et des zones rurales, le Cnam Grand Est est organisé autour de six délégations territoriales : Charleville-Mézières, Verdun et Châlons-en-Champagne ; Troyes, Chaumont, Saint-Dizier et Bar-le-Duc ; Thionville, Longwy et Metz ; Nancy et Épinal ; Saverne, Haguenau et Strasbourg ; Sélestat et Mulhouse. Cette répartition vise également à inscrire le Cnam Grand Est "plus fortement dans l'espace transfrontalier". La nouvelle région est en effet le territoire métropolitain français disposant de la plus longue frontière avec des pays européens.
Dans le cadre de ce regroupement, le Cnam Grand Est ambitionne également de " mettre en cohérence et en dynamique l'offre développée jusque-là par les trois centres " : l'offre de promotion sociale, l'offre en alternance dont l'apprentissage, l'offre de formation continue et l'offre de validation des acquis de l'expérience (VAE) et de gestion territoriale des emplois et des compétences (GTEC).
www.CnamGrandEst.fr. Voir l'article...

Posté par pcassuto à 02:33 - - Permalien [#]

Les établissements d'enseignement supérieur privés - Délivrance des diplômes

Les établissements d'enseignement supérieur privés ne peuvent pas délivrer de diplômes nationaux tels que la licence, le master ou le doctorat. Cependant, les établissements d'enseignement supérieur libres peuvent délivrer des diplômes en convention avec un établissement d'enseignement supérieur public ou bien, lorsque la convention n'a pas été signée, par les services rectoraux qui organisent le contrôle des connaissances pour l'obtention du diplôme.

Les écoles de commerce et de gestion privées

Elles peuvent être autorisées par le ministère de l'Enseignement supérieur et de la Recherche, après évaluation par la commission d'évaluation des formations de gestion (CEFDG), à délivrer des diplômes visés. Ce visa, qui donne lieu à un arrêté ministériel, est le gage de la qualité de la formation concernée. Certains de ces diplômes visés donnent également lieu à la délivrance du grade de master : www.cefdg.fr

Les écoles d'ingénieurs privées

Elles sont habilitées par le ministère de l'Enseignement supérieur et Recherche et les autres ministères de tutelle à délivrer le titre d'ingénieur diplômé après une décision de la Commission des titres d'ingénieurs (CTI) quant à leur capacité à présenter des programmes et donner un enseignement suffisant pour délivrer des diplômes d'ingénieur suite à l'examen de leur dossier. Cette habilitation donne également lieu à la publication d'un arrêté interministériel annuel. Le diplôme d'ingénieur confère le grade de master : www.cti-commission.frVoir l'article...

Posté par pcassuto à 02:33 - - Permalien [#]

Reconnaissance par l'État et diplômes délivrés par les établissements

La reconnaissance par l'État a pour finalité d'attester qu'un établissement apporte un concours utile au service public de l'enseignement supérieur, et de garantir sa qualité. Celle-ci permet en outre à l'établissement éventuellement d'accueillir des étudiants boursiers. Voir l'article...

Posté par pcassuto à 02:32 - - Permalien [#]

Les établissements d'enseignement supérieur privés - S.T.S. et C.P.G.E.

Les lycées privés proposant des sections de techniciens supérieurs (S.T.S.) et des classes préparatoires aux grandes écoles (C.P.G.E.). Ils sont soumis aux règles régissant les établissements de l'enseignement secondaire ; ils peuvent signer un contrat d'association avec l'État ou demeurer hors contrat. Voir l'article...

Posté par pcassuto à 02:31 - - Permalien [#]

La qualification d'établissement d'enseignement supérieur privé d'intérêt général (EESPIG)

Seuls les établissements créés par des associations, fondations reconnues d'utilité publique, ou syndicats professionnels (au sens de l'article L2131-1 du code du travail) peuvent obtenir la qualification d'établissement d'enseignement supérieur privé d'intérêt général (EESPIG). Consulter la page sur les détails de la qualification des EESPIGVoir l'article...

Posté par pcassuto à 02:30 - - Permalien [#]