18 décembre 2016

Universités & Territoires n° 114 - 2ème Conférence Nationale des Stages étudiants - Séance d’ouverture

Universités & TerritoiresUniversités & Territoires est une lettre électronique qui existe depuis juin 2003. L’objectif de la lettre est de montrer, par la valorisation d’actions et d’expériences emblématiques et remarquables, aux décideurs territoriaux que l’Université joue un rôle centrale dans l’émergence d’une société de la connaissance. Universités & Territoires n° 114.

Séance d’ouverture - Universités & Territoires n° 114
L’ouverture de la conférence a été confiée pour l’AVUF à Philippe Laurent, maire de Sceaux et secrétaire général de l’association des Maires de France, ainsi qu’a Christine Bruniaux, chef du département du lien formation-emploi au MENESR.
Christine Bruniaux commence par rappeler que les stages sont « un instrument de professionnalisation [...] qui avait besoin d’être encadré. Ce travail d’encadrement a commencé dès 2006 ». L’intervenante souligne l’importance de se mettre d’accord sur ce qui est demandé par la réglementation pour avoir des pratiques harmonisées et des messages clarifiés envers les étudiants et les organismes d’accueil.
Le stage est défini en France comme « une modalité pédagogique de professionnalisation ». Il permet de construire des compétences en milieu professionnel et il est pratiqué dans de nombreuses formations : école d’ingénieur, IUT, Masters...
En 2006, le rapport de l’université à l’emploi a montré qu’il y avait une distance très forte entre certains diplômés de filières générales et le marché de l’emploi.
Le stage est utilisé comme une aide à la découverte de l’entreprise, mais peut aussi être utilisé comme une aide à l’orientation. Les stages ont aussi un rôle important dans l’insertion, car on les mentionne sur son CV et ils sont regardés par les recruteurs.
Le stage est « considéré comme un passage obligé [...], mais le risque d’emploi déguisé est réel ». L’intervenante souligne que « toute la réglementation mise en place a visé à protéger les stagiaires de ces emplois déguisés ».
En 2006, une charte nationale des stages est signée « pour moraliser l’utilisation des stages ». En 2011, une loi systématise l’encadrement en obligeant à une convention tripartite, en interdisant le recours à des stagiaires en remplacement, et en limitant les stages à 6 mois. La loi ESR de 2013 a donné au stage une définition légale, la gratification obligatoire au-delà de deux mois et étendue à tous les secteurs.
La loi de 2014 « harmonise et consolide le tout [...] elle n’a pas changé la nature fondamentale des dispositions existantes ». Cette loi renforce les droits du stagiaire dans l’organisme d’accueil, oblige l’enregistrement des conventions dans le registre du personnel, augmente la gratification et supprime certaines dérogations à la durée maximum de stage.
Les décrets d’application de la loi précisent la durée minimale de la formation dans laquelle s’inscrivent les stages (200 h), le nombre de stagiaires maximum par enseignant-référent : « 16, comme dans le secondaire » et la proportion maximum de stagiaires selon la taille de l’organisme d’accueil.
Depuis 2009, la proportion de stagiaires stagne : environ 1/3 des étudiants font un stage dans l’année. Pour elle, « cela veut sans doute dire que la réglementation n’a pas un impact sur les pratiques ». L’intervenante donne des chiffres : 50 % des stages, 2/3 des stages sont effectués dans la région du lieu d’étude, 10 % se font à l’étranger.
Christine Bruniaux poursuit sur les perspectives : des mesures de simplification ont été annoncées sur la délégation de signature et la dématérialisation des conventions. Il existe également des débats sur la nécessité des 200 h de formation en présentiel. Cette dernière question est par ailleurs impactée par la loi sur la République numérique qui oblige à délivrer les formations à distance.
L’intervenante conclut qu’il y a une réflexion pédagogique à mener à l’intérieur de l’ensemble des cursus de formation. « Il faut pouvoir utiliser le stage avec souplesse ». Voir la suite dans Universités & Territoires n°114 (Format PDF).
Posté par : pcassuto à - - Permalien [#]