29 novembre 2016

Ministère en charge de l’Agriculture - Aides à la mobilité internationale des apprenants

Chlorofil.frIl existe 3 types d'aide pour les élèves/étudiants en formation initiale scolaire, relevant de l'enseignement agricole technique et supérieur, public et privé.

1- Aide à la mobilité individuelle à l'étranger pour les élèves/étudiants de l'enseignement agricole
Public concerné - élèves et étudiants de l'enseignement technique et supérieur court : Bac Technologique, Brevet de Technicien Agricole, Bac Professionnel et Brevet de Technicien Supérieur Agricole

2- Bourse de Stage individuel à l'étranger pour les étudiants de l'enseignement supérieur agricole
Public concerné - étudiant de l'enseignement supérieur long : étudiants (BTS exceptés) préparant aux diplômes nationaux (Ingénieur, Vétérinaire, Paysagiste - géré par l'établissement agricole et non par l'université).
Conditions d'éligibilité :

  • durée minimum : 6 semaines consécutives ;
  • pays éligibles tout pays hors France (métropole et DROM COM)
  • lieu du stage : structure professionnelle (exploitation, entreprise, laboratoire...) ;
  • montant modulable de la bourse : déterminé par la commission de l'établissement d'inscription entre 50 et 1200 euros;

Note de service DGER/SDI/N2013-2013 du 30/01/2013 relative aux modalités d'attribution d'aides à la mobilité pour la réalisation de stages à l'étranger pour les étudiants des établissements d'enseignement supérieur sous tutelle du ministère, en cursus de référence d'ingénieur, vétérinaire ou paysagiste

3- Bourses du programme GéCo-GLEN
Public concerné : étudiants de l'enseignement supérieur agricole (BTSA, écoles d'ingénieurs, écoles vétérinaires...), âgé de 25 à 30 ans.
Conditions d'éligibilité

Posté par pcassuto à 23:07 - - Permalien [#]


Ministère en charge de l’Agriculture - Scolarité des élèves et étudiants en situation de handicap

Chlorofil.frL'enseignement agricole s'engage pour l'accueil des personnes handicapées. La Direction Générale de l'Enseignement et de la Recherche se donne trois objectifs :

  • Adapter un cadre de vie pour le rendre accessible à tous.
  • Accueillir davantage d'élèves et étudiants en situation de handicap.
  • Intégrer plus de travailleurs handicapés dans la communauté éducative.

Ces objectifs participent à l'application de la loi pour l'égalité des droits et des chances, la participation et la citoyenneté des personnes handicapées. Voir l'article...

Posté par pcassuto à 23:04 - - Permalien [#]

REFERENSA : Référentiel des emplois-types de l'enseignement supérieur agricole - Assistant en ingénierie de formation continue

Chlorofil.frAssistant en ingénierie de formation continue
BAP H : Gestion scientifique, pédagogique et technique ; qualité AI
Assistant en ingénierie de formation continue

Définition de l'emploi type :
L’assistant en ingénierie de formation continue accueille les divers publics de la formation continue et de la validation des acquis de l’expérience (VAE). Il assure la réalisation de certaines de ces actions.
Activités essentielles :
· Organiser l’accueil, l’information, la communication, le conseil en formation et en VAE des publics.
· Structurer l’information et la communication sur les dispositifs concernés.
· Organiser les actions de formation courantes en liaison avec les enseignants et intervenants divers.
· Assurer le suivi des relations avec les différents partenaires, entreprises, organismes sociaux, services publics.
· Gérer au plan administratif et financier les actions concernées (formateurs, jurys, contrats, conventions…).
· Gérer au quotidien des ressources pédagogiques telles que centres de ressources, laboratoires, locaux et équipements pédagogiques.
· Gérer l’archivage des actions de formation continue et de VAE pour en conserver la mémoire.

Compétences :
· Connaître les outils et les méthodes de l’ingénierie de la formation et de la gestion de projets.
· Connaître la diversité des publics, leurs besoins de formation et les ressources pédagogiques en liaison permanente avec les équipes pédagogiques.
· Savoir organiser, gérer et participer à l’évaluation des dispositifs de formation.
· Savoir inscrire ses activités au sein du dispositif d’ingénierie de la formation et de la recherche de l’établissement.
· Savoir animer et coordonner une équipe.
· Avoir des connaissances pratiques sur la réglementation et les programmes de financement de la formation continue et de la validation des acquis de l’expérience.
· Maîtriser les outils de gestion, bureautique et de gestion de l’information.
· Connaître et maîtriser les outils de l’information et de la communication.

Formation : Diplôme réglementaire exigé pour le recrutement externe : BTS, DUT…

Environnement et contexte de travail :
L’activité s’exerce au sein d’un service commun de formation continue ou dans une composante de l’établissement. Voir l'article...

Posté par pcassuto à 22:45 - - Permalien [#]

REFERENSA : Référentiel des emplois-types de l'enseignement supérieur agricole - Chargé d'animation et d'ingénierie en formation

Chlorofil.frChargé d'animation et d'ingénierie en formation continue
BAP H : Gestion scientifique, pédagogique et technique ; qualité IE
Chargé d’animation et d’ingénierie en formation continue

Définition de l’emploi-type :
Le chargé d’animation et d’ingénierie en formation continue conçoit, développe et met en oeuvre les actions de formation continue et de validation des acquis de l’expérience (VAE) au sein de l’établissement. Il coordonne et contrôle la mise en oeuvre des actions de formation et en évalue les effets.

Activités essentielles :
· Analyser les besoins de formation des différents publics.
· Étudier l’environnement socio-économique et anticiper les évolutions de la demande de formation.
· Réaliser des études, des recherches en matière d’ingénierie de formation continue.
· Elaborer un plan de formation à partir de l’analyse des besoins des différents publics.
· Participer à la conception et mettre en oeuvre les dispositifs de formation continue adaptés aux différents publics, en assurer l’évaluation et le suivi.
· Instruire et négocier les conventions et les financements.
· Organiser et gérer les moyens humains, pédagogiques, matériels et financiers.
· Animer et coordonner les équipes pédagogiques.
· Préparer, gérer le budget, produire les bilans, notamment financiers, pour les différentes autorités administratives.
· Réaliser des bilans (quantitatifs ou qualitatifs) des actions menées notamment à partir des questionnaires d’évaluation.
· Suivre l’évolution des conventions et des financements.
· Assurer la mise en oeuvre des dispositifs de reconnaissance et de validation des acquis de l’expérience dans l’établissement.
· Effectuer le cas échéant les prestations d’accompagnement au sein du dispositif de validation des acquis de l’expérience de l’établissement.

Compétences :
· Maîtriser les méthodes et outils de l’ingénierie de la formation.
· Connaître le champ institutionnel, la réglementation et les modes de fonctionnement de la formation continue et des dispositifs de reconnaissance et de validation des acquis de l’expérience.
· Connaître l’organisation de l’enseignement supérieur.
· Savoir analyser des contextes, des programmes et des dispositifs de formation continue.
· Savoir intégrer des données économiques et sociales.
· Savoir mobiliser et coordonner des ressources de diverses natures.
· Savoir formaliser un projet de formation.
· Savoir utiliser les référentiels des emplois -types des différentes catégories de personnels de l'enseignement supérieur.
· Savoir négocier et argumenter.
· Posséder des notions de droit public, droit budgétaire et droit privé.
· Savoir inscrire ses activités au sein du dispositif d’ingénierie de la formation et de la recherche de l’établissement.

Formation : Diplôme réglementaire exigé pour le recrutement externe : licence
Formation recommandée : ingénierie de la formation

Environnement et contexte de travail :
L’activité s’exerce au sein d’un service commun de formation continue ou dans une composante de l’établissement. Voir l'article...

Posté par pcassuto à 22:32 - - Permalien [#]


REFERENSA : Référentiel des emplois-types de l'enseignement supérieur agricole - Responsable de la formation continue

Chlorofil.frResponsable de la formation continue
BAP H : Gestion scientifique, pédagogique et technique ; qualité IR
Responsable de la formation continue

Définition de l’emploi-type :
Le responsable de formation continue propose, définit et met en oeuvre la politique de formation continue de l’établissement. Il a la responsabilité de l’ensemble des activités liées à la conception et à la mise en oeuvre des dispositifs de formation et de validation des acquis de l’expérience (VAE) adaptés aux divers commanditaires et aux publics diversifiés de la formation continue accueillis par l’établissement. Il a une fonction de veille permanente auprès des entreprises pour évaluer les besoins en formation continue. Il peut, le cas échéant, avoir en charge l’analyse des besoins en formation continue des personnels de l’établissement.

Activités essentielles :
· Identifier et analyser, au sein de l’établissement ou d’un organisme extérieur, la composition des publics, les besoins de formation, l’action des partenaires (entreprises et institutionnels), les marchés.
· Identifier et analyser les ressources et les expériences pédagogiques disponibles.
· Analyser les demandes de formation, définir des objectifs et des stratégies pour chacune d’elles, prospecter et répondre à des appels d’offres, effectuer des études de faisabilité et établir des cahiers des charges.
· Concevoir, en relation avec les équipes pédagogiques et des partenaires extérieurs concernés, des dispositifs de formation adaptés aux demandes, et en assurer l’évaluation et le suivi.
· Développer et maintenir des relations partenariales internes et externes : entreprises, financeurs publics et privés, structures -relais…
· Négocier des conventions et rechercher des financements.
· Adapter et répartir les moyens humains, pédagogiques, matériels et financiers à la diversité de la demande.
· Assurer des missions diversifiées avec une marge de spécialisation liée à la taille, à la politique et à l’organisation de l’établissement : – mobiliser les équipes pédagogiques sur les actions de formation continue – ingénierie pédagogique : création, expérimentation et valorisation de méthodes et de supports pédagogiques - ingénierie de dispositifs de formation : modules, actions, diplômes, filières, etc..
· Participer à la conception des dispositifs de reconnaissance et de validation des acquis de l’expérience et en assurer leur développement dans l’établissement pour les diplômes et titres concernés.
· Effectuer, le cas échéant, les prestations d’accompagnement en validation des acquis de l’expérience.

Compétences :
· Maîtriser les méthodes et les outils de l’ingénierie de la formation, des sciences de l’éducation, de la gestion de projets.
· Savoir analyser des systèmes complexes, mener des audits.
· Savoir évaluer les possibilités du marché de la formation continue et veiller à son évolution.
· Connaître le marché de l’emploi et des qualifications, suivre leur évolution.
· Connaître la réglementation de la formation continue et des dispositifs de reconnaissance et validation des acquis de l’expérience.
· Connaître les programmes de financement public.
· Savoir anticiper et prendre en compte les évolutions du champ de la formation continue, assurer une veille technologique.
· Savoir initier, concevoir, organiser et négocier des dispositifs de formation.
· Savoir mobiliser et coordonner les ressources et les compétences d’équipes pluridisciplinaires.
· Maîtriser les techniques de management.
· Connaître l’organisation, le fonctionnement et les circuits de décision de l’enseignement supérieur et de la recherche.
· Avoir une solide connaissance des postes de travail (emplois propres à chaque structure) et de leur rattachement aux emplois -types correspondants.
· Posséder une bonne culture juridique et administrative.
· Savoir développer et entretenir des réseaux de partenariat.
· Savoir développer des démarches commerciales.
· Maîtriser les outils et les méthodes de gestion.
· Savoir inscrire ses activités au sein du dispositif d’ingénierie de la formation et de la recherche de l’établissement.

Formation : Diplôme réglementaire exigé pour le recrutement externe : doctorat, diplôme d’ingénieur
Formation recommandée : ingénierie de la formation

Environnement et contexte de travail :
L’activité s’exerce au sein du dispositif d’ingénierie de la formation et de la recherche d’un établissement. Voir l'article...

Posté par pcassuto à 22:30 - - Permalien [#]

REFERENSA : Référentiel des emplois-types de la recherche, de l'enseignement supérieur agricole et de l'ANSES

Chlorofil.frFiches emplois-types classées par branches d'activités professionnelles (BAP)
Le présent référentiel, appelé REFERENSA (Référentiel des emplois-types de la recherche, de l'enseignement supérieur agricole et de l'Agence Nationale de sécurité sanitaire Alimentation Environnement Travail (ANSES)), a été réalisé dans le cadre de la modification du décret n° 95-370 du 6 avril 1995 fixant les dispositions statutaires applicables aux ingénieurs et personnels techniques de formation et de recherche relevant du ministre chargé de l'agriculture. Il définit les branches d'activités professionnelles (BAP) et les emplois-types communs aux établissements publics d'enseignement supérieur agricole (EPESA) l'Agence Nationale de sécurité sanitaire Alimentation Environnement Travail (ANSES). Ce référentiel est le résultat des réflexions du groupe de travail constitué à cet effet.
Les grands domaines d'activités professionnelles ou BAP ont été ordonnés selon leur positionnement par rapport aux activités de recherche et d'enseignement. C'est ainsi qu'ont été distinguées les BAP dont les activités sont en appui direct à la recherche et à l'enseignement (BAP A, B, C et D) les BAP dont les activités transversales ou connexes accompagnent la recherche et l'enseignement (BAP E et F) et enfin les BAP dont les activités sont liées au fonctionnement des infrastructures et à la gestion de la recherche et de l'enseignement (BAP G et H).
Ces huit grands domaines d'activités professionnelles ( définies par l'arrêté du 1er février 2002 ) sont subdivisés en 28 familles professionnelles, d'importance variable, représentant un ensemble cohérent d'emplois-types entre lesquels il existe une proximité de compétences professionnelles fondée sur un partage d'outils, de techniques et de connaissances. REFERENSA regroupe 157 emplois-types.

Appui direct à la recherche et l'enseignement

BAP A : sciences du vivant

BAP B : sciences des aliments et des biomolécules

BAP C : sciences de l'ingénieur et techniques industrielles de fabrication

BAP D : sciences humaines et sociales ; sciences et techniques de la géomatique appliquée.

Accompagnement de la recherche

BAP E : informatique et calcul scientifique (outils)

BAP F : documentation, communication, édition (diffusion des connaissances)

Fonctionnement de la recherche

BAP G : patrimoine, logistique, prévention et administration générale

BAP H : gestion scientifique, pédagogique et technique ; qualité. Voir l'article...

Posté par pcassuto à 22:18 - - Permalien [#]

Ministère en charge de l’Agriculture - Personnel de la filière formation-recherche

Chlorofil.frLes personnels de l'Administration Scolaire et Universitaire ont vocation à s'occuper plus largement des fonctions d'administration générale et les personnels de la filière technique Formation Recherche à assurer plus largement des fonctions de gestion scientifique et technique des laboratoires et de leur environnement proche. Il existe aussi dans certains établissements des fonctions transverses que les personnels relevant des deux statuts peuvent légitimement occuper.
Le statut des personnels relevant de la filière formation-recherche (décret n°1995-370 du 6 avril 1995 fixant les dispositions statutaires applicables aux ingénieurs et aux personnels techniques de formation et de recherche du ministère de l'agriculture et de la pêche) est aligné sur le statut homologue de l'Université et des EPST.
Il comprend trois corps de catégorie A (ingénieur de recherche, ingénieur d'études et assistant-ingénieur), un corps de catégorie B (technicien de formation-recherche) et trois corps de catégorie C (adjoint-technique, agent technique et agent des services techniques de formation-recherche).
La similarité avec les corps homologues des EPST s'est accrue avec la dernière modification statutaire (décret n°2005-408 du 29 avril 2005), qui reprend la même répartition en 8 branches d'activités professionnelles et la même logique de différenciation des postes par les emplois-types. Cette réforme va dans le sens d'une professionnalisation accrue des postes en établissement, correspondant à une exigence plus forte en termes de participation aux activités de recherche et d'appui à la recherche et à l'enseignement. L'objectif est une meilleure identification des fonctions et une requalification constante des emplois dans les établissements. Voir l'article...

Posté par pcassuto à 22:13 - - Permalien [#]

Ministère en charge de l’Agriculture - Statuts des enseignants-chercheurs

Chlorofil.frRèglementation en vigueur

  • Décret n°92-171 du 21 février 1992 portant statuts particuliers des corps d'enseignants-chercheurs des établissements d'enseignement supérieur publics relevant du ministre chargé de l'agriculture, version consolidé.
  • Décret n°2009-1031 du 26 août 2009 relatif aux règles de classement des enseignants-chercheurs du Ministère en charge de l'agriculture.
  • Décret 92-172 du 21 février 1992 relatif à la Commission nationale des enseignants-chercheurs du Ministère en charge de l'agriculture, version consolidée.
  • Arrêté du 27 décembre 2010 approuvant le référentiel national d'équivalences horaires établi en application du II de l'article 6 du décret n°92-171 du 21 février 1992.
  • Arrêté du 25 janvier 2010 fonctionnement des jurys de concours de recrutement des enseignants-chercheurs (JO 29.01.2010).
  • Arrêté du 24 janvier 1994 fixant la nature des épreuves des concours de recrutement des enseignants-chercheurs (JO 01.01.1994).
  • Arrêté du 25 septembre 1992 fixant la liste des sections de la CNECA (JO 08.10.1992).
  • Décret n°2012-37 du 11 janvier 2012 relatif au traitement dans la fonction publique et à la correspondance indiciaire brut/majoré (JO 12.01.2012).
  • Arrêté du 25 janvier 2012 fixant les taux de promotion pour la période 2012-2014 et notamment ceux prévus pour les corps d'enseignants-chercheurs relevant du ministre chargé de l'agriculture. Voir l'article...

Posté par pcassuto à 22:10 - - Permalien [#]

Répertoire des métiers du ministère chargé de l'agriculture et de ses établissements publics

Chlorofil.frLa nouvelle édition 2015 du répertoire des métiers du ministère, actualisée et enrichie de nouvelles fiches emplois-types, décrit désormais 280 emplois-types répartis dans 40 filières d'emplois.
Téléchargement du répertoire (PDF, 3 Mo). Voir l'article...

Posté par pcassuto à 22:06 - - Permalien [#]