30 juillet 2016

Formation en alternance > Le contrat de professionnalisation > Tutorat

https://www.alternance.emploi.gouv.fr/portail_alternance/plugins/PAPlugin/images/logo.pngLes missions du tuteur sont les suivantes :

  1. Accueillir, aider, informer et guider les bénéficiaires du contrat de professionnalisation ;
  2. Organiser avec les salariés intéressés l’activité de ces bénéficiaires dans l’entreprise et contribuer à l’acquisition des savoir-faire professionnels ;
  3. Veiller au respect de l’emploi du temps du bénéficiaire ;
  4. Assurer la liaison avec l’organisme ou le service chargé des actions d’évaluation, de formation et d’accompagnement des bénéficiaires à l’extérieur de l’entreprise ;
  5. Participer à l’évaluation du suivi de la formation.

L’employeur doit lui permettre de disposer du temps nécessaire pour exercer ses fonctions et se former.

Dans le cadre d’un contrat de professionnalisation conclu avec une entreprise de travail temporaire ou un groupement d’employeurs, l’entreprise utilisatrice désigne un tuteur chargé d’exercer, pendant les périodes de mise à disposition, les missions prévues aux 1°, 2° et 3° ci-dessus.
L’entreprise de travail temporaire ou le groupement d’employeurs désigne également un tuteur chargé d’exercer, en lien avec le tuteur de l’entreprise utilisatrice, les missions prévues aux 4° et 5° ci-dessus. Les conditions prévues aux articles D. 6325-6 et D. 6325-9 du code du travail ne s’appliquent pas à ce tuteur.

Le tuteur assure un suivi personnalisé et le formalise dans un document (cahier de suivi par exemple). Ce document doit être présenté en cas de contrôle des agents mentionnés à l’article L. 6361-5 du code du travailLes dépenses exposées pour la formation du tuteur peuvent être prises en charge par un organisme collecteur des fonds de la formation professionnelle dans la limite de 15 € par heure de formation pour une durée maximale de 40 heures. Ces dépenses comprennent les frais pédagogiques, les rémunérations, les cotisations et contributions sociales légales et conventionnelles ainsi que les frais de transport et d’hébergement.
Par ailleurs, dans la limite d’un plafond de 230 € par mois et par salarié en contrat ou en période de professionnalisation pour une durée maximale de 6 mois, les OPCA peuvent prendre en charge les dépenses liées à l’exercice du tutorat. Ce plafond mensuel de 230 € est majoré de 50 % lorsque la personne chargée de l’exercice du tutorat est âgée de 45 ans ou plus ou accompagne une personne mentionnée à l’article L. 6325-1-1 du Code du travailLes OPCA peuvent également prendre en charge, dans les mêmes conditions, une partie des dépenses de tutorat externe à l’entreprise engagées pour les personnes mentionnées à l’article L. 6325-1-1 ci-dessus, les personnes qui ont été suivies par un référent avant la signature du contrat de professionnalisation et les personnes qui n’ont exercé aucune activité professionnelle à plein temps et en contrat à durée indéterminée au cours des 3 années précédant la signature du contrat de professionnalisation.
Le tuteur extérieur à l’entreprise traite les questions qui ne concernent pas directement celle-ci, mais qui sont déterminantes pour le salarié (transport, santé, logement, etc.). Voir l'article...

Posté par pcassuto à 16:38 - - Permalien [#]


Formation en alternance > Le contrat de professionnalisation > Actions de formation

https://www.alternance.emploi.gouv.fr/portail_alternance/plugins/PAPlugin/images/logo.pngLes actions d’évaluation et d’accompagnement ainsi que les enseignements généraux, professionnels et technologiques sont mis en œuvre par un organisme public ou privé de formation ou par l’entreprise elle-même si elle dispose d’un service de formation. Ces actions ont une durée comprise entre 15 % et 25 % de la durée totale du contrat à durée déterminée, sans pouvoir être inférieure à 150 heures, ou de l’action de professionnalisation d’un contrat à durée indéterminée .

  • Un accord de branche peut porter au-delà de 25 % la durée des actions mentionnées ci-dessus, pour certaines catégories de bénéficiaires d’un contrat de professionnalisation, notamment pour ceux visé par l’article L. 6325-1-1 du Code du travail ou pour ceux qui visent des formations diplômantes.

A défaut d’accord de branche, un accord peut être conclu entre les organisations représentatives d’employeurs et de salariés signataires de l’accord constitutif d’un organisme collecteur paritaire des fonds de la formation professionnelle continue à compétence interprofessionnelle mentionné à l’article L. 6325-12 du code du travail.

  • Les organismes publics ou privés de formation mentionnés ci-dessus ne peuvent conditionner l’inscription d’un salarié en contrat de professionnalisation au versement par ce dernier d’une contribution financière de quelque nature qu’elle soit.)]

Les actions de formation sont financées par les organismes paritaires collecteurs agréés (OPCA) au titre des contrats et périodes de professionnalisation : le financement s’effectue sur la base des forfaits horaires fixés par accord conventionnel ou à défaut d’un tel accord sur la base de 9,15 € de l’heure. Les forfaits comprennent les frais pédagogiques, les rémunérations, les cotisations et contributions sociales légales et conventionnelles ainsi que les frais de transport, etc. Sur les modalités de cette prise en charge des dépenses de formation, on peut se reporter aux précisions figurant dans la circulaire DGEFP n° 2012/15 du 19 juillet 2012 (colonne de droite).
La convention ou l’accord collectif détermine des forfaits horaires spécifiques pour les contrats de professionnalisation conclus avec les personnes mentionnées à l’article L. 6325-1-1 du Code du travail. A défaut, cette prise en charge se fait sur la base de 15 € par heure.
Les OPCA peuvent poursuivre la prise en charge des actions d’évaluation, d’accompagnement et de formation des bénéficiaires du contrat de professionnalisation dans les cas de rupture du contrat définis aux articles L. 1233-3 (licenciement économique) et L. 1243-4 (rupture du CDD à l’initiative de l’employeur) et dans les cas de redressement ou de liquidation judiciaires de l’entreprise. Par ailleurs, un accord de branche ou un accord collectif conclu entre les organisations syndicales de salariés et d’employeurs signataires de l’accord constitutif d’un OPCA interprofessionnel peut définir les modalités de continuation et de financement, pour une durée n’excédant pas 3 mois, des actions d’évaluation et d’accompagnement et des enseignements généraux, professionnels et technologiques, au bénéfice des personnes dont le contrat de professionnalisation comportait une action de professionnalisation d’une durée minimale de 12 mois et a été rompu sans que ces personnes soient à l’initiative de cette rupture.
Toute clause de remboursement des dépenses de formation (clause de « dédit-formation ») par le titulaire du contrat à l’employeur en cas de rupture du contrat de travail est nulle et de nul effet. Voir l'article...

Posté par pcassuto à 16:36 - - Permalien [#]

95000ème article sur le blog / Note de synthèse : VAE, des règles pour de nouveaux jeux à l’université

Résultat de recherche d'images pour Par Isabelle Houot. L’instauration en 2002 d’un droit à validation des acquis de l’expérience, en dissociant voies d’accès à la certification et voies d’accès à la formation a introduit une rupture dans le paysage français de la formation et plus particulièrement encore dans celui des universités. Cette note propose de revisiter la manière dont cette mesure de certification nouvelle a retenti et agi sur la conception qu'ont les acteurs universitaires de leur environnement et de leurs missions d'enseignement et de recherche. Elle explore la manière dont ces dispositions sont actées et prennent sens dans le quotidien des pratiques universitaires. Elle met en évidence les problématiques particulières qu’ouvre dans le champ de la recherche en éducation et formation la considération de l’expérience comme source d’apprentissage et de ses acquis comme objets d’évaluation.

The new law 2002 for accreditation of prior learning, which dissociate the way to accreditation and the way to training, introduced a split in the French training area and more in universities.
This paper proposes to show how this new means of accreditation acted on academic actors conceptions about their environment and their missions of teaching and research. It explores how it was implemented and understanded in everyday academic practices. It highlights specific issues in the field of educational research and training about the account of experience as learning outcome and its achievements as a aim for evaluation
. Voir l'article...

Les autres repères du blog :
94000ème article sur le blog/Alternance, Formation continue
93000ème article sur le blog/43ème colloque de la FCU "Universités et entreprises : les apports de la FCU"
92000ème article sur le blog/Ré-inventer le métier de la formation continue - La formation continue en pleine évolution
91000ème article sur le blog/La formation continue dans l’enseignement supérieur
90000ème article sur le blog/La formation en entreprise partenaire des Universités
89000ème article sur le blog/Évaluation de l'implication des universités dans la formation tout au long de la vie
88000ème article sur le blog/Formation continue : « Les universités doivent apparaître comme des acteurs crédibles »
87000ème article sur le blog/Strasbourg et Aix-Marseille, deux universités en pointe sur la formation continue
86000ème article sur le blog/Formation continue : le nouveau Graal des universités ?
85000ème article sur le blog/Rencontre annuelle des acteurs du réseau de la Formation Continue à l'Université
84000ème article sur le blog/Compétences : le lien université - entreprise se renforce
83000ème article sur le blog/Des universités pilotes de la formation continue
82000ème article sur le blog/Quatre universités franciliennes pilotes pour le développement de la formation continue
81000ème article sur le blog/« La formation continue doit être une mission de l’enseignant-chercheur »
80000ème article sur le blog/Objectif formation continue
79000ème article sur le blog/Les universités françaises à la traîne ?
78000ème article sur le blog/Douze universités en pointe sur la formation continue
77000ème article sur le blog/Les universités doivent développer la formation continue
76000ème article sur le blog/Les Mooc universitaires à l’assaut des entreprises
75000ème article sur le blog/Bonne insertion professionnelle des diplômés de l’université
74000ème article sur le blog/Formation continue : le rapport Germinet encourage l’université à persévérer
73000ème article sur le blog/Les universités s’emparent de la formation continue
72000ème article sur le blog/Des pistes pour booster la formation continue universitaire
71000ème article sur le blog/International student value to US is $30.5bn
70000ème article sur le blog/How advancing women’s equality can add $12 trillion to global growth
69000ème article sur le blog/Note d'info : La formation continue universitaire 2013 - caractère diplômant
68000ème article sur le blog/En 2012, la FCU accueille 21 % de stagiaires de plus qu’en 2001
67000ème article sur le blog/Coordonnateurs académiques et régionaux dans l’enseignement supérieur - Prorogation du mandat
66000ème article sur le blog/Faire le recteur d’académie
65000ème article sur le blog/Disciplines rares : Défendre un héritage commun
64000ème article sur le blog/RERS 2015 - La formation continue dans l’enseignement supérieur
63000ème article sur le blog/La franc-maçonnerie : laboratoire de l'idée européenne
62000ème article sur le blog/La dépense pour la formation professionnelle est de 32 milliards d’euros
61000ème article sur le blog/Pôle emploi » Obtenez un diplôme de l’enseignement supérieur
60000ème article sur le blog/Catalogue Enseignement supérieur du SPRFPA 2015-2016
59000ème article sur le blog/Universités et produits dérivés
58000ème article sur le blog/Secrétariat de Bologne : passage de relais entre l'Arménie et la France
57000ème article sur le blog/Portiques de grammaire hébraïque découpés en chapitres
56000ème article sur le blog/L’Académie des Langues Anciennes 2015 aura lieu du 15 au 24 juillet à Digne (04)
55000ème article sur le blog/Master MAMHS - Mondes arabe, musulman et hamito-sémitique - les candidatures sont ouvertes
54000ème article sur le blog/Yvon Berland : l'impact du projet de loi Santé sur les universités

53000ème article sur le blog/Enseigner les disciplines rares dans les universités - Web TV ESR
52000ème article sur le blog/Rapport de la CPU : des propositions concrètes pour revaloriser les "disciplines rares"
51000ème article sur le blog/L’université, tête d’affiche de la formation continue
50000ème article sur le blog/Universités - Formation professionnelle tout au long de la vie - publié le 21 mars 2015
49000ème article sur le blog/Laïcité à l’Université
48000ème article sur le blog/Rapport sur les disciplines rares

47000ème article sur le blog/De + en + d’apprentis dans le SUP
46000ème article sur le blog/Professionalization of the Humanitarian Sector
45000ème article sur le blog/La VAE dans les Universités en 2013
44000ème article sur le blog/Un nouveau site pour la formation continue à l’université
43500ème article sur le blog/Rencontre-Débat de l’IREMAM : "Oralité et écriture dans la Bible et le Coran"
43000ème article sur le blog/CPU, un syndicat d’employeurs
42000ème article sur le blog/Alain Gonzalez
41000ème article sur le blog/L’égalité des genres dans les programmes européens
40000ème article sur le blog/Formations et diplômes de l'enseignement supérieur
39000ème article sur le blog/Analyser et valoriser son MOOC: une pratique encore trop rare…
38000ème article sur le blog/Formation: les propositions des Régions pour réussir la réforme
37000ème article sur le blog/FPSPP : nouvelles règles de financement des OPCA/OPACIF
36000ème article sur le blog/Michel Serres : « Plus que jamais, la science peut se raconter »
35000ème article sur le blog/Salarié - Financer son projet
34000ème article sur le blog/Le SUP : l’exception française
33000ème article sur le blog/Un programme pour les demandeurs d’emploi seniors
32000ème article sur le blog/Sortie de l'Atlas de l'ESS
31000ème article sur le blog/L'égyptien à l'Académie des Langues Anciennes - 14-25 juillet 2014
30000ème article sur le blog/Les MOOCs ou l’université 2.0
29000ème article sur le blog/MOOCs : Happiness therapy
28000ème article sur le blog/Universités - La VAE est moins chère et plus rapide que la plupart des actions de formation
27000ème article sur le blog/Académie des Langues Anciennes 2014 - Hébreu – Akkadien – Sumérien
26000ème article sur le blog/Les Universités vous informent sur la Validation des Acquis
25000ème article sur le blog/Malgré la demande, il n'y a toujours pas en France de CAPES de japonais
24000ème article sur le blog/L’Observatoire des parcours VAE en Aquitaine est lancé

23000ème article sur le blog/Académie d'Aix-Marseille - Les filières universitaires
22000ème article sur le blog/Cap Métiers Formation
21000ème article sur le blog/Debt

20000ème article sur le blog/Annexe Formation professionnelle du PLF
19000ème article sur le blog
/The benefits of studying outside London

18000ème article sur le blog/Professionnalisation en nette progression, apprentissage en légère baisse
17000ème article sur le blog/Le plan de formation - Ile-de-France
16000ème article sur le blog/Une formation qualifiante différée pour les jeunes non diplômés
15000ème article sur le blog/Financez votre formation
14000ème article sur le blog/Observatoire VAE
13000ème article sur le blog/Booster son parcours universitaire grâce à un stage,
12000ème article sur le blog/Correspondant Informatique et Libertés (CIL),
11000ème article sur le blog/Conférence européenne des Experts de Bologne,

10000ème article sur le blog/Organisme de formation,
9000ème article sur le blog/La VAE dans les ministères certificateurs en 2011,
8000ème article sur le blog/La VAE à l’Università di Corsica Pasquale Paoli,
7000ème article sur le blog/Osez l'Université dans l'un de ses 31 CFA,

6000ème article sur le blog/L'Association ASSPRO,
5000ème article sur le blog/La formation continue des adultes dans le supérieur,
4000ème article sur le blog/Les chiffres 2010 de la VAE à La Réunion,

3000ème article sur le blog/Contrats apprentissage et pro,
2000ème article sur le blog/Question Formation n°1,

1000ème article sur le blog/Fête de la musique dans les jardins du MESR,

1er article sur le blog / Un forum de la Commission européenne pour promouvoir la coopération entre l’université et le monde des affaires - publié le 4 mars 2008.

Posté par pcassuto à 16:31 - - Permalien [#]
Tags :

Formation en alternance > Le contrat de professionnalisation > Aide à l’accompagnement pour les groupements d’employeurs

https://www.alternance.emploi.gouv.fr/portail_alternance/plugins/PAPlugin/images/logo.pngLes groupements d’employeurs qui organisent, dans le cadre du contrat de professionnalisation, des parcours d’insertion et de qualification au profit de jeunes de 16 à 25 ans sortis du système scolaire sans qualification ou rencontrant des difficultés particulières d’accès à l’emploi ou de demandeurs d’emploi de 45 ans et plus peuvent bénéficier d’une aide de l’État pour l’accompagnement personnalisé vers l’emploi de ces jeunes et de ces demandeurs d’emploi. Une convention doit être conclue entre le groupement et le représentant de l’Etat dans le département. Le montant de l’aide est fixé à 686 € par accompagnement et en année pleine.

  • L’exonération de cotisations patronales de sécurité sociale est subordonnée au respect par l’employeur de l’ensemble des obligations mises à sa charge au titre des contrats de professionnalisation. À défaut, la DIRECCTE peut, par décision motivée, prononcer le retrait du bénéfice de cette exonération.

Les employeurs qui embauchent et forment un demandeur d’emploi, âgé de 26 ans et plus, dans le cadre d’un contrat de professionnalisation peuvent, sous certaines conditions, bénéficier d’une aide spécifique. Voir l'article...

Posté par pcassuto à 16:28 - - Permalien [#]

Formation en alternance > Le contrat de professionnalisation > Absence de prise en compte dans les effectifs

https://www.alternance.emploi.gouv.fr/portail_alternance/plugins/PAPlugin/images/logo.pngLes titulaires des contrats de professionnalisation ne sont pas pris en compte dans le calcul de l’effectif du personnel des entreprises dont ils relèvent pour l’application des dispositions législatives ou réglementaires qui se réfèrent à une condition d’effectif minimum de salariés, exception faire de celles qui concernent la tarification des risques d’accidents du travail et de maladies professionnelles. Cette disposition s’applique jusqu’au terme du contrat s’il a été conclu pour une durée déterminée, ou jusqu’à la fin de l’action de professionnalisation lorsque le contrat est à durée indéterminée. Voir l'article...

Posté par pcassuto à 16:27 - - Permalien [#]


Formation en alternance > Le contrat de professionnalisation > Exonération de certaines cotisations patronales

https://www.alternance.emploi.gouv.fr/portail_alternance/plugins/PAPlugin/images/logo.pngLes dispositions suivantes s’appliquent :

  • les embauches en contrat professionnalisation ouvrent droit à une exonération de cotisations patronales d’assurances sociales (assurance maladie, maternité, invalidité, vieillesse-décès) et d’allocations familiales, lorsque le contrat est conclu avec un demandeur d’emploi âgé de 45 ans et plus ; le bénéfice de cette exonération ne peut être cumulé avec celui d’une autre exonération totale ou partielle de cotisations patronales ou l’application de taux spécifiques, d’assiettes ou de montants forfaitaires de cotisations, à l’exception de l’exonération visée ci-dessous et de la déduction forfaitaire au titre des heures supplémentaires. Cette exonération peut être cumulée avec l’aide exceptionnelle prévue au profit des employeurs qui embauchent, en contrat de professionnalisation, un demandeur d’emploi de 45 ans et plus
  • les embauches en contrat de professionnalisation effectuées par les groupements d’employeurs régis par les dispositions du Code du travail qui organisent des parcours d’insertion et de qualification au profit soit de jeunes âgés de 16 à 25 ans révolus sortis du système scolaire sans qualification ou rencontrant des difficultés particulières d’accès à l’emploi, soit de demandeurs d’emploi âgés de 45 ans et plus, ouvrent droit à une exonération des cotisations à la charge de l’employeur au titre des accidents du travail et des maladies professionnelles. Cette exonération bénéficie aux groupements d’employeurs bénéficiant de l’aide prévue aux articles D. 6325-23 et D. 6325-24 du Code du travail, c’est-à-dire l’aide aux groupements d’employeurs qui organisent des parcours d’insertion et de qualification au profit de certains titulaires de contrats de professionnalisation (voir précisions ci-dessous). Le bénéfice de cette exonération est cumulable avec la réduction générale de cotisations (réduction dite « Fillon »).

Dans les deux situations visées ci-dessus :

  • le montant de l’exonération est égal à celui des cotisations afférentes à la fraction de la rémunération n’excédant pas le produit du SMIC par le nombre d’heures rémunérées, dans la limite de la durée légale du travail calculée sur le mois, ou, si elle est inférieure, la durée conventionnelle applicable dans l’établissement ;
  • l’exonération est applicable aux cotisations afférentes aux rémunérations dues jusqu’à la fin du contrat de professionnalisation lorsque le contrat est à durée déterminée, ou de l’action de professionnalisation lorsque le contrat est à durée indéterminée. Le régime applicable aux exonérations liées à la conclusion d’un contrat de professionnalisation a fait l’objet, de la part de l’Urssaf, d’un tableau de synthèse auquel on pourra également se reporter. Voir l'article...

Posté par pcassuto à 16:26 - - Permalien [#]

Que se passe-t-il si le contrat de professionnalisation est rompu ?

https://www.alternance.emploi.gouv.fr/portail_alternance/plugins/PAPlugin/images/logo.pngSi le contrat à durée limitée (ou l’action de professionnalisation s’il s’agit d’un contrat à durée indéterminée), est rompu avant son terme, l’employeur doit en informer, dans les 30 jours qui suivent cette rupture :

  • la Direction régionale des entreprises, de la concurrence, de la consommation, du travail et de l’emploi - Direccte ;
  • l’organisme paritaire collecteur agréé ;
  • l’URSSAF. Voir l'article...

Posté par pcassuto à 16:25 - - Permalien [#]

Quelles sont les obligations respectives des parties au contrat de professionnalisation ?

https://www.alternance.emploi.gouv.fr/portail_alternance/plugins/PAPlugin/images/logo.pngL’employeur s’engage à assurer aux bénéficiaires d’un contrat de professionnalisation une formation leur permettant d’acquérir une qualification professionnelle et à leur fournir un emploi en relation avec cet objectif pendant la durée du contrat à durée limitée ou de l’action de professionnalisation dans le cadre d’un contrat à durée indéterminée.
De son côté, le titulaire du contrat s’engage à travailler pour le compte de cet employeur et à suivre la formation prévue au contrat. Voir l'article...

Posté par pcassuto à 16:23 - - Permalien [#]

Quelles sont les aides à l’embauche en contrat de professionnalisation ?

https://www.alternance.emploi.gouv.fr/portail_alternance/plugins/PAPlugin/images/logo.pngLes employeurs de salariés en contrat de professionnalisation peuvent bénéficier, selon les cas, d’un certain nombre d’aides financières :

  • Exonération des cotisations patronales d’assurances sociales (assurance maladie, maternité, invalidité, vieillesse-décès) et d’allocations familiales lorsque le salarié est âgé de 45 ans et plus ; Pour en savoir +.
  • Exonération spécifique pour certains groupements d’employeurs (GEIQ). Pour en savoir +.
  • Une aide pour les entreprises de plus de 250 salariés employant plus de 4% d’alternants
  • Une aide de 2000 € est versée à toutes les entreprises à l’embauche d’un demandeur d’emploi âgé de 45 ans et plus en contrat de professionnalisation ;
  • Aide forfaitaire attribuée à l’employeur par Pôle emploi pour l’embauche d’un demandeur d’emploi de 26 ans et plus ;
  • Aide pour l’accompagnement personnalisé vers l’emploi dans les GEIQ ;

Des aides sont également prévues afin d’inciter les entreprises à recruter des personnes handicapées en contrat de professionnalisation. Pour le détail de ces aides, il convient de se reporter au site de l’Agefiph. Voir l'article...

Posté par pcassuto à 16:22 - - Permalien [#]

Quelles démarches pour formaliser un contrat de professionnalisation ?

https://www.alternance.emploi.gouv.fr/portail_alternance/plugins/PAPlugin/images/logo.pngQuelle que soit la forme du contrat (à durée limitée ou CDI), le contrat doit être établi par écrit.
Au plus tard dans les cinq jours suivant la conclusion du contrat, l’employeur envoie le contrat de professionnalisation à l’OPCA.

Il est toutefois conseillé aux employeurs de déposer le dossier avant le début de l’exécution du contrat de professionnalisation, afin de s’assurer auprès de l’OPCA de sa conformité et de la prise en charge des dépenses de formation.
L’OPCA dispose de 20 jours pour prendre une décision de prise en charge financière de la formation et rendre un avis sur la conformité du contrat. A défaut de réponse dans ce délai, l’OPCA prend en charge le contrat de professionnalisation et le contrat est réputé déposé.
Si l’organisme refuse la prise en charge financière au motif que les stipulations du contrat sont contraires à une disposition légale ou à une stipulation conventionnelle, il notifie sa décision motivée à l’employeur et au salarié titulaire du contrat.
Après avis de conformité et confirmation de prise en charge des dépenses de formation, l’OPCA dépose le contrat auprès de la Direccte (direction régionale des entreprises, de la concurrence, de la consommation, du travail et de l’emploi) du lieu d’exécution du contrat, sous une forme dématérialisée. Voir l'article...

Posté par pcassuto à 16:21 - - Permalien [#]