09 juillet 2016

Le tirage au sort à l’université jugé illégal

Par Orientations. Nouvel épisode dans l’affaire des tirages au sort à l’université. Le 16 juin dernier, le tribunal administratif de Bordeaux a jugé cette pratique illégale. Voir l'article...

Posté par pcassuto à 19:19 - - Permalien [#]


Trouver son logement étudiant

Par Orientations. C’est une question qui fait partie de la vie de tout étudiant : trouver un logement pour la rentrée. Que l’on prépare une première année ou un master, la problématique reste tous les ans la même. Voir l'article...

Posté par pcassuto à 19:18 - - Permalien [#]

La santé des étudiants en médecine inquiète

Par Thibaut Cojean, Orientations. Les cordonniers sont-ils les plus mal chaussés ? Selon une enquête de l’Ordre national des médecins, « la souffrance des étudiants en médecine et des jeunes médecins est avérée ». Réalisée en mars et avril 2016 auprès de 7858 étudiants en 2e et 3e cycle et jeunes professionnels, elle révèle que près d’un jeune ou futur médecin sur quatre (24,2 %) considère son état de santé « moyen ou mauvais ». Voir l'article...

Posté par pcassuto à 19:16 - - Permalien [#]

Réforme du doctorat

Sénat - Un site au service des citoyensMme Corinne Bouchoux . - L'arrêté du 25 mai 2016 relatif au doctorat a réintroduit le débat sur la délivrance de ce diplôme par la validation des acquis de l'expérience (VAE). Cette possibilité, offerte par la loi du 17 janvier 2002 suscite l'inquiétude de certains universitaires, docteurs et doctorants.
À l'étranger, nos diplômés issus des grandes écoles, qui ne rencontrent guère de problème pour trouver un emploi en France, peinent parfois à faire valoir leurs compétences, car seul le titre de docteur y est reconnu. Mais pouvez-vous, monsieur le ministre, dissiper les craintes exprimées par les chercheurs, qui ne voudraient pas faire face à une concurrence que l'on peut qualifier de déloyale et nous dire où en est votre politique pour améliorer l'employabilité des docteurs, notamment par l'accès à certains corps de la fonction publique, prévu par la loi de 2013 ? Pourra-t-on, comme on l'entend, devenir docteur sans activité de recherche ? Oui au rapprochement entre l'université et les grandes écoles pourvu qu'il ne lèse personne.
M. Thierry Mandon, secrétaire d'État auprès de la ministre de l'éducation nationale, de l'enseignement supérieur et de la recherche, chargé de l'enseignement supérieur et de la recherche . - Oui, la réforme du doctorat a fait l'objet d'un arrêté, publié, et un décret est en cours de préparation sur ce dernier point.
Nos docteurs ne sont pas reconnus à leur juste valeur. Nous rendons plus exigeante la formation doctorale, développons les cotutelles internationales et améliorons l'insertion professionnelle des docteurs par la définition de référentiels communs.
Le Conseil national de l'enseignement supérieur et de la recherche (Cneser) a adopté la réforme du doctorat à une large majorité, ce qui est peu fréquent et témoigne de l'acceptation de la réforme.
Les commentaires relatifs à la VAE témoignent du peu d'esprit scientifique de certains...La soutenance de thèse sera soumise aux mêmes conditions. Les dossiers seront examinés par une commission d'universitaires. Il ne s'agit en aucun cas de délivrer des diplômes au rabais.
Il ne s'agit en outre que d'une poignée de cas, - 0,4 % des thèses soit 15 cas par an sur 4 000 ! - nous ne bradons aucunement le diplôme.
Enfin, nous avons ouvert des corps comme l'Igas et l'IGAENR ou le Corps des mines aux docteurs et nous poursuivons dans cette voie, ouverte par la loi de 2013, avec la ministre de la fonction publique. (Applaudissements sur les bancs du groupe socialiste et républicain)
Mme Corinne Bouchoux. - Votre réponse est rassurante. Si la réforme est si marginale, sans doute devons-nous communiquer davantage et mieux pour dissiper les craintes.
Des étudiants de l'ENA docteurs, comme on les y incite, serait une bonne idée, mais leur faire suivre un cursus doctoral à l'université à Paris, par exemple, serait plus intelligent et coûterait moins cher... Voir l'article...

Posté par pcassuto à 19:08 - - Permalien [#]

Quiz. Le cabinet des merveilles

Sur le blog "Histoires d'universités" de Pierre Dubois. « Le Cabinet des merveilles présente, au sein du Musée d’Art moderne et contemporain, quinze années d’acquisitions des dix musées de la Ville de Strasbourg, au travers d’une sélection d’œuvres de techniques, d’époques et d’usages très variés ». Voir l'article...

Posté par pcassuto à 18:57 - - Permalien [#]


Envoûtant Ventoux

Sur le blog "Histoires d'universités" de Pierre Dubois. Lecture pour les vacances. Communiqué de l’université d’Avignon. « Ce mois-ci, les Éditions Universitaires d’Avignon font paraître Envoûtant Ventoux, de Franck Petit, professeur à l’Université d’Avignon et Doyen honoraire de la faculté de Droit, d’Économie et de Gestion d’Avignon. Le Mont Ventoux est décrit comme une montagne « qui reste en changeant et qui change en restant ». Voir l'article...

Posté par pcassuto à 18:56 - - Permalien [#]
Tags :

Le Vase qui parle

Sur le blog "Histoires d'universités" de Pierre Dubois. Le Vase qui parle aux 10 ans du Musée du Quai Branly. Réécouter le Speed dating sur la wikiradio du CNRS. Voir l'article...

Posté par pcassuto à 18:54 - - Permalien [#]

La CGE, donneuse de leçons

Sur le blog "Histoires d'universités" de Pierre Dubois. La CGE ne manque pas de culot : elle donne des leçons sur la gouvernance de l’ESR, des opérations du PIA3 ; ne ferait-elle pas mieux de regarder de près la gouvernance de chacune de ses Écoles adhérentes. Voir l'article...

Posté par pcassuto à 18:52 - - Permalien [#]

UPEC. Une contre-analyse du rififi

Sur le blog "Histoires d'universités" de Pierre Dubois. Suite des chroniques Rififi à la COMUE Paris-Est (28 juin 2016) et OPA hostile contre l’UPEC (30 juin 2016). Voir l'article...

Posté par pcassuto à 18:51 - - Permalien [#]

Appel aux PRAG et PRCE (2017)

Sur le blog "Histoires d'universités" de Pierre Dubois. Bulletin officiel n°26 du 30 juin 2017, note de service : Emplois et procédure d’affectation dans les établissements d’enseignement supérieur (année 2017).
L’affectation des enseignants du second degré dans les établissements d’enseignement supérieur est prononcée par la ministre chargée de l’éducation nationale sur proposition des responsables de ces établissements. Voir l'article...

Posté par pcassuto à 18:49 - - Permalien [#]