On pensait que les mécènes les plus généreux préféraient s’afficher pour améliorer leur image. Un altruisme profitable en quelque sorte. Or, une étude soutient la tendance inverse : ils recourent davantage à l’anonymat que ceux qui donnent comme tout le monde. Voir l'article...