22 mars 2016

Rapport n° 2015-073 - Sommaire

Le rapport relatif au recrutement, au déroulement de carrière et à la formation des enseignants-chercheurs s’inscrit dans le cadre de l’article 74 de la loi du 22 juillet 2013 sur l’enseignement supérieur et la recherche qui  fait obligation au gouvernement de rendre compte de ces trois sujets au parlement. Il se situe dans un contexte de renforcement de l’autonomie des établissements d’enseignement supérieur et de concurrence internationale très marquée. Recrutement, déroulement de carrière et formation des enseignants-chercheurs.
Sommaire
Introduction .................................................................................................................................... 1
1. Un contexte statutaire et institutionnel marqué par de fortes spécificités ............................... 3
1.1. Une situation statutaire singulière ............................................................................................. 4
1.1.1. Les enseignants-chercheurs : des fonctionnaires qui bénéficient d’une grande indépendance ........... 4
1.1.2. L’effet limité du renforcement de l’autonomie des établissements ................................................... 11
1.1.3. De multiples niveaux d’intervention et de gestion .......................................................................... 15
1.2. Une grande diversité de situations .......................................................................................... 16
1.2.1. Une grande variété de statuts d’établissements qui entrave la lisibilité du système français d’enseignement supérieur et de recherche et qui est susceptible de nuire à l’attractivité des talents .......... 16
1.2.2. Une grande diversité de statuts des personnels d’enseignement et de recherche ............................ 17
1.3. Un encadrement législatif et règlementaire fort et mouvant ................................................. 20
1.3.1. Une grande instabilité législative et réglementaire ........................................................................... 20
1.3.2. Un besoin de simplification ........................................................................................................... 21
2. Le recrutement ..................................................................................................................... 22
2.1. Une opération essentielle pour les établissements ................................................................. 22
2.2. Une relative stabilité des caractéristiques du recrutement des enseignants-chercheurs ....... 24
2.2.1. Une prédominance de primo recrutements ....................................................................................... 25
2.2.2. Une majorité de recrutés étaient déjà en fonction dans des établissements d’enseignement supérieur et de recherche ..... 27
2.2.3. Des caractéristiques démographiques qui évoluent lentement ......................................................... 29
2.3. Des modalités de recrutement qui doivent s’adapter aux logiques d’évolution de l’enseignement supérieur et de la recherche .... 32
2.3.1. Un dispositif de recrutement original fondé sur un partage des responsabilités entre une instance nationale et les établissements recruteurs .... 32
2.3.2. La qualification est devenue l’objet d’intenses débats et controverses ............................................. 39
2.3.3. Plusieurs scénarios sont envisageables .............................................................................................. 45
2.4. Des progrès à conforter en matière d’ouverture extérieure des recrutements ...................... 58
2.4.1. Un consensus sur la nécessité de recrutements extérieurs ................................................................ 58
2.4.2. La question de l’endo-recrutement doit être appréhendée sans dogmatisme .................................. 60
2.4.3. Mais les politiques de recrutements de candidats « extérieurs » doivent être renforcées ................ 64
3. Le déroulement de la carrière ............................................................................................... 68
3.1. Des logiques de carrière bien cadrées ..................................................................................... 68
3.1.1. Des parcours professionnels diversifiés .............................................................................................. 68
3.1.2. Une mobilité géographique et fonctionnelle peu développée ........................................................... 75
3.2. Une évolution du métier d’enseignant-chercheur incomplètement prise en compte ............ 80
3.2.1. Une diversification des composantes du métier d’enseignant-chercheur .......................................... 80
3.2.2. Vers une meilleure prise en compte de l’ensemble des activités dans la progression la carrière ...... 83
3.2.3. Pour une meilleure adaptation de la gestion des obligations de service aux étapes de la vie professionnelle ..... 89
3.3. Des régimes d’évaluation et d’accompagnement qui peinent à établir leurs contours .......... 99
3.3.1. L’évaluation individuelle des enseignants-chercheurs : une situation dérogatoire ........................... 99
3.3.2. Une responsabilité partagée en matière d’évaluation ..................................................................... 101
3.3.3. Une procédure de suivi de carrière à mener à son terme et à compléter ........................................ 104
4. La formation des enseignants-chercheurs ........................................................................... 108
4.1. Un élément longtemps négligé .............................................................................................. 108
4.1.1. Une préoccupation relativement secondaire jusqu’à une période récente ...................................... 108
4.1.2. Un a priori négatif très répandu dans la culture universitaire ......................................................... 110
4.1.3. Des avancées plus précoces à l’étranger .......................................................................................... 112
4.2. Une prise de conscience progressive du besoin de formation des enseignants-chercheurs en France ....... 114
4.2.1. Les évolutions du paysage de l’enseignement supérieur et de la recherche ont fait apparaitre des besoins nouveaux de formation des enseignants-chercheurs .... 114
4.2.2. La formation aux innovations pédagogiques : une opportunité pour les établissements de se différencier ..... 117
4.2.3. La reconnaissance d’un besoin de formation ................................................................................... 119
4.3. Des politiques volontaristes à orienter vers quelques actions prioritaires ........................... 123
4.3.1. Mettre l’accent sur l’offre de formation à des moments clés de la carrière .................................... 123
4.3.2. Optimiser l’action des différents niveaux d’intervention ................................................................. 126
4.3.3. Des freins à surmonter ............................................................................................................ 128
Conclusion .................................................................................................................................. 130
Annexes ...................................................................................................................................... 137. Voir l'article...

Posté par : pcassuto à - - Permalien [#]
Tags :