Carif Oref Midi-PyrénéesLa Dares publie une étude sur l’insertion de personnes en contrats aidé. 11 000 employeurs ayant recruté une personne en contrat aidé entre septembre et novembre 2013 ont répondu à l'enquête. Elle révèle que 37 % seulement des employeurs du secteur non marchand comptent maintenir le bénéficiaire du contrat dans leur établissement à l'issue de l'aide financière publique. Pour le secteur marchand, ce chiffre monte en moyenne à 84 %. Les effets d'aubaine sont plus fréquents dans le secteur marchand. 58 % des employeurs de ce secteur reconnaissent que sans l'aide de l'Etat, ils auraient quand même embauché le salarié et, dans 56 % des cas, en contrat à durée indéterminée…
76 % des salariés en contrat aidé ont suivi une formation d'adaptation au poste de travail (72 % dans le secteur marchand, 77 % dans le secteur non marchand), et 44 % ont suivi une autre formation (29 % pour le secteur marchand, 48 % pour le secteur non marchand).
Localtis.info, 18.1.16. Dares, Synthèse.Stat’ n°18, janvier 2016, 117 p.