24 novembre 2015

Enquête nationale auprès des Facultés ALLSHS

Résultat de recherche d'images pour Un rapport sur les disciplines rares a été remis en mars 2015 à la Ministre de l’Education Nationale, de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche (pièce jointe).
Ce rapport contient des définitions, des constats, des préconisations.
Le bureau de la CDUL, qui a participé au Groupe de Travail, a souhaité se saisir de cette problématique qui touche les sujets plus larges de l’interdisciplinarité et de la liaison lycée-université, thèmes des congrès 2014 et 2015. Les UFR de ALLSHS sont concernées par cette problématique des flux étudiants, tant d’ailleurs du point de vue des filières pléthoriques que de celles à très faibles effectifs. Sur le plan des structures, la réflexion porte sur la place des UFR et des universités dans le nouveau paysage des COMUE.
Pour ces différentes raisons, nous vous invitons à réagir aux propositions du rapport à l’aide du questionnaire ci-dessous. Sans prétendre se substituer aux observatoires dont la mise en place est prévue dans le rapport, il nous semble intéressant d’avoir une vision au niveau national pour appréhender les spécificités de nos domaines de formation, d’ailleurs mentionnées dans le texte.
Ce questionnaire en ligne ne vous prendra que quelques minutes. Le retour des réponses est attendu jusqu'au 18 décembre. Les données anonymées seront, traitées et analysées en bureau de la CDUL en vue d’en présenter les résultats au prochain congrès de la CDUL et de les diffuser largement.
Par vos réponses, vos remarques, vos propositions, nous vous remercions pour votre contribution à ce dossier d’actualité.

Définition :

des disciplines sont dites rares :

  1.  parce qu’en mutation ou en émergence (ou ascendantes) : humanités numériques, web journalisme…
  2.  rares par essence, comportant un faible effectif d’enseignants-chercheurs, et peu d’effectifs étudiants : grec moderne, langues rares, égyptologie, civilisations…
  3.  menacées comportant un faible vivier d’enseignants-chercheurs et/ou peu d’effectifs étudiants : allemand, langues anciennes, lettres classiques. Voir l'article...

Posté par pcassuto à 01:30 - - Permalien [#]


Provence-Alpes-Côte d’Azur: inauguration des 5 Centres Régionaux de Formation Professionnelle

Depuis septembre 2015, cinq nouveaux Centres Régionaux de Formation Professionnelle (CRFP) ont vu le jour un peu partout sur le territoire. Ces derniers ont été inaugurés début novembre.
Les CRFP sont des groupements de plusieurs organismes de formation travaillant en collaboration et exerçant une mission de service public confiée par la Région. Ils forment un réseau de partenaires mutualisés capables d’offrir aux usagers une offre de formation personnalisée.
Chaque CRFP est dédié à un secteur d’activité particulier, en fonction des bassins de population et des besoins du territoire en termes d’emploi. Ces secteurs correspondent à des filières porteuses où la demande de main d’œuvre est forte ou va croissant.
Répartis de manière homogène sur le territoire, les CRFP ont pour priorité de suivre les stagiaires et de les accompagner, de la formation jusqu’à l’emploi. Entretien individuel, évaluation des compétences et des acquis, soutien personnalisé… ces centres sont construits pour et autour des demandeurs d’emplois, dans l’optique de les préparer au mieux aux impératifs du marché du travail et aux attentes des employeurs. Voir l'article...

Posté par pcassuto à 01:15 - - Permalien [#]
Tags :

Espaces Territoriaux d’Accès à la Qualification > Centres Régionaux de Formation Professionnelle

logoJeunes et adultes à la recherche d’un emploi ou d’une nouvelle orientation professionnelle, sachez que la Région ouvre à partir de septembre 2015 cinq nouveaux Centres régionaux de formation professionnelle (CRFP). Des centres conçus spécifiquement pour  répondre encore mieux à vos besoins tout en satisfaisant à ceux des filières porteuses d’emploi.
Répondant à une mission de service public confiée par la Région, ces cinq nouveaux centres de formation offrent un maillage territorial important : ils ont été implantés en fonction des filières porteuses dans les bassins de vie et d’emploi. Les formations en éco-construction ont par exemple été privilégiées dans les Alpes et les services à la personne du côté de la Côte d’Azur.
Les possibilités d’accueil sont étendues (plusieurs sites de formations pour chaque centre) et de multiples sessions sont prévues pour l’entrée en formation, mais aussi, auparavant, pour l’analyse des besoins de la personne. Grâce à un réseau de partenaires mutualisé (plusieurs organismes ou écoles de formations sont associés au sein d’un centre), les CRFP offrent une formation personnalisée en phase avec votre territoire.

Trois points forts pour ces nouveaux centres de formation :

  • des qualifications et certifications donnant accès à des métiers porteurs,
  • au service des publics du territoire les plus éloignés de l’emploi : un projet d’accompagnement et un suivi post-formation particulièrement personnalisés,
  • mutualisation des moyens, des méthodes et de l’expertise de plusieurs organismes de formation associés. Voir l'article...

Posté par pcassuto à 01:13 - - Permalien [#]
Tags :

Inauguration des 5 Centres Régionaux de Formation Professionnelle

logoDepuis septembre 2015, cinq nouveaux Centres Régionaux de Formation Professionnelle (CRFP) ont vu le jour un peu partout sur le territoire. Ces derniers ont été inaugurés début novembre.
Fonctionnement des CRFP
Les CRFP sont des groupements de plusieurs organismes de formation travaillant en collaboration et exerçant une mission de service public confiée par la Région. Ils forment un réseau de partenaires mutualisés capables d’offrir aux usagers une offre de formation personnalisée.
Chaque CRFP est dédié à un secteur d'activité particulier, en fonction des bassins de population et des besoins du territoire en termes d'emploi. Ces secteurs correspondent à des filières porteuses où la demande de main d'œuvre est forte ou va croissant.
Répartis de manière homogène sur le territoire, les CRFP ont pour priorité de suivre les stagiaires et de les accompagner, de la formation jusqu'à l'emploi. Entretien individuel, évaluation des compétences et des acquis, soutien personnalisé... ces centres sont construits pour et autour des demandeurs d’emplois, dans l'optique de les préparer au mieux aux impératifs du marché du travail et aux attentes des employeurs. Voir l'article...

Posté par pcassuto à 01:02 - - Permalien [#]
Tags :

Sur l’accueil dans l’enseignement supérieur

Résultat de recherche d'images pour "conférence des doyens et directeurs d'UFR Lettres Langues Arts Sciences Humaines et Sociales"L’enseignement supérieur, et au premier rang l’Université, doit accueillir chaque année un nombre accru d’étudiants. Certes, l’Université (et tout particulièrement certaines filières, dont plusieurs en ALL-SHS) a déjà relevé le défi de la massification ; il lui reste à relever celui de la démocratisation. Le baccalauréat certifie les compétences acquises dans le secondaire et autorise l’entrée à l’Université. Mais le droit d’entrer à l’Université ne signifie pas que l’étudiant va nécessairement y réussir. Notre expérience partagée montre que cette réussite suppose trois éléments, chronologiquement distincts : 1) une bonne information dès avant le choix d’une filière, en particulier sur les prérequis et les exigences de la formation ; 2) sur cette base, des vœux raisonnables privilégiant un projet d’études supérieures ; 3) enfin, dans l’Université elle-même, un soutien plus important à l’engagement pédagogique des équipes et des personnes. Sur ces trois points, les choses peuvent être rapidement améliorées.
La CDUL a consacré son dernier congrès national à la question de l’entrée à l’Université. Elle constate, dans les UFR, un taux important d’abandons en cours de premier semestre, de nombreuses difficultés en expression française et en maîtrise d’une langue étrangère chez les nouveaux étudiants. Il faut noter l’émergence de dispositifs et de parcours destinés à limiter le taux d’échec, efforts qui méritent une meilleure information des lycéens sur les exigences et prérequis des formations supérieures universitaires et une orientation encore plus « accompagnée ». Les directeurs d’UFR soulignent également que, sur le terrain, les enseignants chercheurs qui travaillent le plus intensément pour la réussite en premier cycle peuvent estimer qu’ils sont insuffisamment reconnus pour cette implication.
Les UFR – ou Facultés, selon la dénomination internationale – restent en effet les portes d’entrée de l’Université et la vie de cette structure de taille humaine, qui assure concrètement le lien entre la formation et la recherche est bien plus importante pour la réussite étudiante et la consolidation d’une économie de la connaissance que les regroupements d’université qui ne sauraient constituer un but en eux-mêmes. Voir l'article...

Posté par pcassuto à 00:17 - - Permalien [#]