09 novembre 2015

Discussion documents on the Expert Group on Future Funding for Higher Education

hea facebookThe final phase of consultation will consider approaches for the future funding of higher education and student supports, please see document below
Further to the report, there are two accompanying background reports of work commissioned by the Expert Group as part of its considerations. The first is a review of international funding models and the second is the outcomes of focus group research on attitudes to higher education.

Funding Irish Higher Education— A Constructive and Realistic Discussion of the Options
Attitudes to Higher Education - A Report Prepared For the Expert Group on Future Funding for Higher Education
Funding Higher Education in Ireland – Lessons from International Experience

Posté par pcassuto à 13:09 - - Permalien [#]


State Council eyes world-class higher education

China plans to build a series of world-class universities and disciplines in as short as five years, according to a State Council document released on Nov 5, which vowed increasing financial support and stronger performance management.
The new policy is expected to tackle problems such as solidified status, redundant construction and lack of competition, brought about by the current official higher education programs of “985” and “211”, which were initiated by the government in the 1990s to build world-class institutions of higher education. More...

Posté par pcassuto à 13:05 - - Permalien [#]

Reviews highlight decades of higher education funding challenges

Australian GovernmentThe Minister for Education and Training, Senator Simon Birmingham, today released a summary paper of all recent major reviews conducted into Australia’s higher education system, as part of consultations into developing a fair, sustainable, world-class system.
Speaking today in Sydney at the Australian Financial Review’s Higher Education Summit, Senator Birmingham said the background paper summarised the findings of each major review of higher education from the 1988 Dawkins White Paper to the 2014 Kemp-Norton Review of the Demand Driven Funding System.
“These reviews show that for almost three decades Australia has been grappling with how to enable more students to access the benefits higher education offers – in terms of employment, earnings, social and cultural opportunities – while ensuring the system remains fair, high quality and affordable for both individuals and taxpayers,” Senator Birmingham said.
“Australians place a high value on higher education—more than a third of 25 to 34 years olds now have a bachelor degree, compared to only 12 per cent a quarter of a century ago[1].
“The demand driven system has seen unprecedented growth in higher education participation—a 25 per cent increase in Commonwealth supported undergraduate places in just six years, from 2009 to 2015.  At the same time, government expenditure on higher education teaching and learning has increased by 55 per cent—from about $8.6 billion in 2009 to $13.3 billion this year.”
“There have been many reviews conducted over the past 27 years with a lot of consistency in the issues that past governments have sought to address – from funding teaching and research, to equity of access for students studying outside public universities or undertaking sub-bachelor qualifications, and ensuring universities are incentivised to differentiate,” Senator Birmingham said.
“Rather than starting again from scratch, the summary paper that I’m releasing today provides a basis for fresh discussion about the challenges facing higher education in Australia.
“I am committed to listening to students, parents, employers, education institutions and my Senate colleagues about the opportunities to respond to these challenges and the potential ways forward on higher education reform. I invite anyone with views to share them with me.”

The review can be accessed at  http://docs.education.gov.au/node/38481. More...

Posté par pcassuto à 13:04 - - Permalien [#]

Los tests y diplomas de francés lengua extranjera

Campus FranceLos tests y diplomas de francés lengua extranjera. Download : 752.18 KB 752.18 KB flag906.51 KB flag916.1 KB flag.
Son cinco los países que reciben más de la mitad del conjunto de estudiantes extranjeros en el mundo : los Estados Unidos, el Reino Unido, Francia, Australia y Alemania. Francia recibe a más de 298 900 estudiantes extranjeros, lo que la coloca en el tercer lugar después de los Estados Unidos y el Reino Unido. Se selecciona a un país para ir a estudiar en función de varios criterios, entre los cuales el de la lengua hablada y utilizada en la enseñanza.
El francés, una lengua internacional
La lengua francesa, hablada por 274 millones de personas en el mundo, es el idioma oficial de 32 Estados en los 5 continentes. El francés es el idioma de trabajo de la Unión Europea con el inglés y el alemán, la 3era lengua de los negocios y la 2da lengua de información internacional. Con 125 millones de personas que aprenden francés y 900 000 profesores de francés, sigue siendo el idioma más enseñado después del inglés.
El MCERL del Consejo de Europa definió, en 2001, los niveles de dominio de una lengua extranjera. En adelante es el referencial que se ha impuesto con 6 niveles, utilizados para la evaluación de la lengua francesa para una admisión en una institución de educación superior francesa.
Los tests y diplomas de francés reconocidos para el ingreso a la enseñanza superior francesa
Los criterios académicos, para la solicitud de visa de larga estadía para cursar estudios en Francia, fueron especificados por medio de una circular interministerial (Interior, Asuntos exteriores, Enseñanza superior e Investigación) el 27 de enero de 2006. Entre estos criterios (nivel alcanzado por los candidatos, calidad de la carrera anterior, marco institucional del proyecto de movilidad, etc.) el criterio 4 trata de la importancia « de las competencias lingüísticas, con el control del nivel de dominio de francés de los candidatos, sin excluir a aquellos que revelan un potencial académico importante. »
Hay varios tests y diplomas de lengua francesa que certifican el nivel suficiente del dominio del francés para el ingreso en una institución superior francesa
• Para matricularse en primer año en la universidad (nivel Licence 1) o en escuela de arquitectura, los estudiantes extranjeros (fuera de la Unión europea) han de seguir obligatoriamente el procedimiento de solicitud de admisión previa (DAP). Deben justificar su nivel de francés mediante el TCF-DAP o bien, en caso de dispensa, mediante el TEF (a reserva de haber obtenido una nota de 14/20 en el examen de expresión escrita) o un diploma DELF B2 o supra.
• Para la inscripción en Licence 2 y 3, Master 1 y 2, Doctorado o en las Grandes Écoles, no hay una regla única ya que cada institución es libre de fijar sus criterios de admisión en términos de competencia en francés. Los alumnos tienen siempre que informarse en la institución en la que desean matricularse. More...

Posté par pcassuto à 13:00 - - Permalien [#]

Tests and Degrees in French as a foreign language

Campus FranceTests and Degrees in French as a foreign language. Download : 752.18 KB 752.18 KB flag906.51 KB flag916.1 KB flag.
Tests and Degrees in French as a foreign language
Five countries host more than half of the world’s international students: the United States, the United Kingdom, France, Australia, and Germany. France hosts more than 298 900 international students, putting it in third place after the United States and the United Kingdom. International students account for 12% of enrollments in French higher education.
French, an international language
Spoken by 274 million people around the world, French is an official language of 32 states on 5 continents. With English and German, it is one of the working languages of the European Union, the third-most-common business language, and the second-mostcommon language of news. With 125 million learners of French and 900,000 teachers, it is, after English, the most widely taught language on the planet.
Since 2001, the Council of Europe’s CEFR has set reference levels for foreign-language proficiency. The CEFR has become Europe’s standard for language learning, with 6 levels of proficiency for purposes of admission to French postsecondary institutions.
Tests and diplomas in French language required for admission to postsecondary programs
The levels of academic achievement required to obtain an extended-stay visa for study in France were set forth in an interministerial circular (from the ministries of the Interior, Foreign affairs, and Higher education and research) dated January 27, 2006. The criteria included the candidate’s educational level, the quality of the candidate’s prior academic program, and the institutional framework of the proposed program of study in France. Criterion 4 deals with the importance of “language proficiency, with assessment of applicants’ proficiency in French, including applicants who show exceptional academic potential.”
Several tests of French proficiency and diplomas in French language are accepted for purposes of admission into a French institution of higher education
• To enroll in the first year of a program in a university (Licence 1) or school of architecture, international students (from outside the European Union) must follow the so-called preliminary admission procedure, known as DAP. Applicants must demonstrate their language proficiency, normally by taking the TCF-DAP or earning a DELF B2 diploma (or higher). The TEF may be accepted in lieu of the TCF-DAP if the applicant scored at least 14/20 on the written portion of the TEF.
• For enrollments in the third year of university study (Licence 2 or 3), in a Master’s program, (Master 1 and 2), in a Doctoral program, or in one of France’s Grandes Écoles, no uniform requirement applies. Each institution is free to set its own criteria for French proficiency. Prospective students should inquire about the language requirements of the institutions of interest to them. More...

Posté par pcassuto à 12:57 - - Permalien [#]


Les tests et diplômes de français langue étrangère

Campus FranceLes tests et diplômes de français langue étrangère. Pour Télécharger : 752.18 KB 752.18 KB flag906.51 KB flag916.1 KB flag.
Les tests et diplômes de français langue étrangère
Cinq pays accueillent plus de la moitié de l’ensemble des étudiants étrangers dans le monde : les États-Unis, le Royaume-Uni et la France, l’Australie et l’Allemagne. La France accueille plus de 298 900 étudiants étrangers et se place 3ème rang après les États-Unis et le Royaume-Uni. Le choix du pays d’accueil est effectué en fonction de plusieurs critères, dont celui de la langue parlée et utilisée dans l’enseignement.
Le français, une langue internationale
La langue française, parlée par 274 millions de personnes dans le monde, est la langue officielle de 32 États répartis sur les 5 continents. Le français est la langue de travail de l’Union Européenne avec l’anglais et l’allemand, la 3e langue des affaires et la 2e langue d’information internationale. Avec 125 millions d’apprenants et 900 000 professeurs de français, elle reste la langue la plus enseignée après l’anglais.
Le CECRL du Conseil de l’Europe a défini, en 2001, les niveaux de maîtrise d’une langue étrangère. Il est désormais le référentiel qui s’est imposé avec 6 niveaux, utilisés pour l’évaluation de la langue française, pour une admission dans un établissement d’enseignement supérieur français.
Les tests et diplômes de français reconnus pour l’accès à l’enseignement supérieur français
Les critères académiques, pour la demande de visa de long séjour pour des études en France, ont été précisés par une circulaire interministérielle (Intérieur, Affaires étrangères, Enseignement supérieur et Recherche) le 27 janvier 2006. Parmi ces critères (niveau atteint par les candidats, qualité du cursus antérieur, cadre institutionnel du projet de mobilité, etc.) le critère 4 traite de l’importance « des compétences linguistiques, avec le contrôle du niveau de maîtrise de français des candidats, sans exclure ceux qui révèlent un potentiel académique important. »
Plusieurs tests et diplômes de langue française permettent d’attester du niveau suffisant de la maîtrise du français pour l’entrée dans un établissement supérieur français
• Pour s’inscrire en première année à l’université (niveau Licence 1) ou en école d’architecture, les étudiants étrangers (hors Union européenne) doivent obligatoirement suivre la procédure de demande d’admission préalable (DAP). Dans ce cadre, ils doivent justifier de leur niveau de français par le TCF-DAP ou bien, en cas de dispense, par le TEF (sous réserve d’avoir obtenu une note de 14/20 à l’épreuve d’expression écrite) ou un diplôme DELF B2 ou supra.
• Pour l’inscription en Licence 2 et 3, Master 1 et 2, Doctorat ou dans les Grandes Écoles, il n’y a pas de règle uniformément suivie, chaque institution étant libre de fixer ses critères d’admission en termes de compétence en français. Les étudiants doivent toujours se renseigner auprès de l’établissement dans lequel ils souhaitent s’inscrire. Voir l'article...

Posté par pcassuto à 12:53 - - Permalien [#]

Tests et diplômes de français langue étrangère

Campus FranceVoici comment évaluer et justifier votre niveau en français.
FLE, Apprendre le français
Pour s’inscrire en première ou deuxième année à l’université ou en école d’architecture les candidats étrangers (non européens) doivent obligatoirement suivre la procédure de "Demande d’Admission Préalable" (DAP). Dans ce cadre, ils doivent justifier de leur niveau de français en effectuant un test de langue ou en présentant un diplôme.
Pour l’inscription en Licence 3, Master, Doctorat ou dans les écoles spécialisées, il n’y a pas de règle commune, chaque institution est libre de fixer ses critères d’admission en termes de compétence en français. Vous devez donc absolument vous renseigner auprès de l’établissement dans lequel vous déposez votre dossier pour connaître ses exigences.

Les tests de français langue étrangère
Le "TCF" et le "TCF-DAP"
Il s'agit de tests de niveau linguistique général retenus par le ministère français de l'Enseignement supérieur.  Ils comprennent des épreuves obligatoires et des épreuves facultatives.
Spécialement conçu pour s'intégrer à la procédure DAP (entrée en 1ère année à l'université), le "TCF-DAP" comporte les mêmes épreuves obligatoires, complétées par un commentaire de texte.
Le TCF peut êtres passé dans 629 centres agréés dans 129 pays.

Le test "TEF"
Le TEF est un test développé par la chambre de commerce et d'industrie de Paris. Il mesure les compétences et le niveau de français général des candidats sous forme de QCM (100 questions) et de deux épreuves supplémentaires, l'une écrite, l'autre orale.
Le TEF peut être passé dans 400 centres agréés dans une centaine de pays.

Les diplômes de français langue étrangère
Le "DELF" et le "DALF"
Le DELF (diplôme élémentaire de langue française) et le DALF (diplôme approfondi de langue française) sont des diplômes délivrés par le ministère français de l'éducation.
Ils sont de fait composés de 6 diplômes indépendants correspondant chacun à un niveau. On obtient le DELF après avoir validé quatre niveaux, puis le DALF après validation des deux niveaux supplémentaires. Voir l'article...

Posté par pcassuto à 12:44 - - Permalien [#]

National Research and Innovation Councils as an Instrument of Innovation Governance - Characteristics and challenges

VinnovaIn the past decade, a growing number of countries have established national councils for innovation or for science, technology and innovation. The interest in innovation councils responds to a growing need for strengthening the coordination, inclusiveness and, ultimately, the effectiveness of innovation policy governance.
In Sweden, the National Council for Innovation and Quality in the Public Sector was established less than a year ago with the aim of supporting and stimulating innovation and change in public services.

Posté par pcassuto à 12:39 - - Permalien [#]

Enseignement supérieur et Recherche : Parution des actes du colloque « Villes et Universités : Réussir ensemble ! »

Le 12 juin dernier l’association nationale d’élus Villes de France et le réseau des présidents des Petites et Moyennes Universités ont décidé d’organiser un temps d’échange sous la forme d’un colloque intitulé « Villes et Universités : Réussir ensemble ! ». Les actes de cette rencontre viennent d’être publiés, enrichis d’éléments d’analyse et d’une sélection d’initiatives conduites par les universités en collaboration avec les acteurs du territoire, et au premier chef, les villes et leurs intercommunalités.
Pour les organisateurs du colloque « Villes et Universités : Réussir ensemble ! » il est essentiel de sensibiliser et d’alerter sur les difficultés rencontrées par les collectivités et les établissements, et sur l’enjeu crucial de la démocratisation de l’accès à l’enseignement supérieur quelles que soient les origines sociales et territoriales des jeunes.

Télécharger les actes du colloque « Villes et Universités : Réussir ensemble ! » (48 pages). Voir l'article...

Posté par pcassuto à 12:36 - - Permalien [#]

Les stratégies statutaires des établissements d’enseignement supérieur. Une étude des « journées portes ouvertes »

Retour à l'accueil de lieppPar Agnès van Zanten (Sciences Po - OSC, CNRS) et Alice Olivier (Sciences Po - OSC, INED - iPOPs). Les stratégies statutaires des établissements d’enseignement supérieur. Une étude des « journées portes ouvertes »
Introduction
Les « journées portes ouvertes » (JPO)  des institutions d’enseignement supérieur (IES) sont présentées par leurs organisateurs et par les divers prescripteurs intervenant auprès des futurs étudiants comme des occasions pour ces derniers de découvrir les offres de formation de différentes IES, de s'informer sur l'organisation des études, leur coût ou leurs débouchés professionnels ainsi que de demander des conseils concernant les procédures d'admission ou les attentes du corps professoral. Ces journées sont néanmoins aussi le lieu où prend place un processus social d'« appariement statutaire » ( status matching ) (Podolny, 1993) des établissements et des futurs usagers.

Télécharger : Les stratégies statutaires des établissements d’enseignement supérieur. Une étude des « journées portes ouvertes ».

Posté par pcassuto à 12:34 - - Permalien [#]