28 octobre 2015

Les évaluations d’acquis au service du continuum -3 +3 ?

Universités & TerritoiresUniversités & Territoires est une lettre électronique qui existe depuis juin 2003. L’objectif de la lettre est de montrer, par la valorisation d’actions et d’expériences emblématiques et remarquables, aux décideurs territoriaux que l’Université joue un rôle centrale dans l’émergence d’une société de la connaissance. Universités & Territoires n°107.
Les évaluations d’acquis au service du continuum -3 +3 ? - Universités & Territoires n° 107.
Par Laure Endrizzi. Considérer tous les étudiants comme autonomes dans leurs apprentissages dès leur arrivée dans le supérieur est une erreur. Certains le sont, bien entendu, mais beaucoup ne le sont pas, en particulier ceux qui ont rencontré des difficultés dans leur scolarité antérieure. Les évaluations d’acquis peuvent-elles aider ces nouveaux étudiants à prendre conscience de leurs forces et de leurs faiblesses et renforcer leur pouvoir d’agir vis-à-vis de leur propre parcours ?
Qu’est-ce qu’un « bon » prérequis ?
Avec les Passeports pour le bac [bac en Belgique = licence en France], lancés par les facultés universitaires de Namur, puis étendus aux autres universités de l’Académie Louvain, la phase initiale d’identification des prérequis fonde une démarche en trois temps : mesure de la maîtrise des prérequis, adaptation des enseignements au vu des résultats globaux, actions spécifiques de remédiation, plus ou moins individualisées
Dès lors, les perspectives liées à l’évaluation formative en premier cycle dépassent largement le cadre de la maîtrise de tel ou tel prérequis : c’est aussi une question d’apprentissage de l’autonomie et de savoir apprendre pour des étudiants que l’on souhaite plus engagés dans leurs études. Voir la suite dans Universités & Territoires n° 107.

Posté par : pcassuto à - - Permalien [#]