La Documentation Française - la librairie du citoyenRapport "L'implication des universités dans la formation tout au long de la vie", par SZYMANKIEWICZ Christine, CAFFIN-RAVIER Martine, CARAGLIO Martine, GAVINI-CHEVET Christine, AMBROGI Pascal-Raphaël, PRADEAUX Henry. La Mission a décidé de limiter ses investigations aux crédits du PIA 1 attribués aux opérateurs relevant budgétairement - aux termes de la loi organique relative aux lois de finances (LOLF) - de la mission interministérielle Recherche et enseignement supérieur (MIRES).
Les universités peuvent-elles faire mieux dans l’accueil des demandeurs d’emploi ?
De façon générale, la formation professionnelle est un atout pour le retour à l’emploi, particulièrement lorsque les demandeurs d’emploi ont un niveau de qualification élevé, ce qui est le cas du public visé par les universités. Ainsi, un mois après la fin de leur formation, 38 % d’entre eux étaient, en 2013, en emploi, 26 % en contrat temporaire109, 11 % étaient en CDI et 1 % travaillaient à leur compte.
La probabilité de retrouver un emploi après une formation augmente avec le niveau de qualification du demandeur d’emploi.
Par ailleurs, les demandeurs d’emploi ayant suivi une formation professionnelle l’estiment majoritairement utile :
« 25 % des répondants ayant effectué une formation lorsqu’ils étaient privés d’emploi et qui en ont retrouvé un ensuite estiment que les compétences et connaissances qu’ils y ont acquises les ont aidés à être plus performants dans leur travail, 19 % qu’elles ont été utiles pour trouver un travail et 18 % qu’elles leur ont permis d’effectuer de nouvelles tâches111. 84 % des chômeurs formés estiment que la formation leur a été bénéfique sur un plan personnel parce qu’elle leur a permis de rencontrer des gens ou d’actualiser leurs connaissances en général. » Voir le rapport...