La Documentation Française - la librairie du citoyenRapport "L'implication des universités dans la formation tout au long de la vie", par SZYMANKIEWICZ Christine, CAFFIN-RAVIER Martine, CARAGLIO Martine, GAVINI-CHEVET Christine, AMBROGI Pascal-Raphaël, PRADEAUX Henry. La Mission a décidé de limiter ses investigations aux crédits du PIA 1 attribués aux opérateurs relevant budgétairement - aux termes de la loi organique relative aux lois de finances (LOLF) - de la mission interministérielle Recherche et enseignement supérieur (MIRES).
Dans tous les pays européens, les employeurs apportent une contribution financière significative à l’éducation et à la formation des adultes
Cependant, cette contribution est le plus souvent destinée à des activités d’apprentissage non formel, telles que des cours et séminaires en rapport avec l’emploi occupé, des cours portant sur les technologies de l’information et de la communication (TIC), des cours de langues, etc.
Dans de nombreux pays, les employeurs ne sont soumis qu’à très peu d’obligations légales en matière de formation continue de leurs salariés. Dès lors, toute contribution d’un employeur à l’éducation et à la formation formelles d’un salarié relève le plus souvent de la politique de l’entreprise, d’initiatives sectorielles de branche ou d’accords entre employeur et salarié. Cependant, dans la majorité des pays, si l’employeur demande à un salarié de suivre un programme d’enseignement ou de formation spécifique, le coût est généralement assumé par l’employeur. Voir le rapport...